Back to main menu


La séquence de la lune passant devant la terre est un faux













Récemment la NASA a publié une une vidéo montrant la lune passant devant la terre, et qui aurait été prise par un vaisseau spatial passant derrière la lune; cette vidéo nous montrerait la face "sombre" de la lune.
En fait "face sombre" est un terme incorrect, car la face cachée de la lune peut être éclairée aussi bien que la face visible; elle est sombre seulement quand la lune nous est pleinement visible; mais, d'un autre côté, lorsque la lune nous est complètement invisible, sa face cachée est complètement illuminée.









La NASA dit que l'animation a été faite alors que le vaisseau spatial se trouvait au point de Lagrange.
Le point de Lagrange est le point qui est entre les centres de deux corps et sur lequel les deux corps exercent la même force d'attraction; comme ces forces sont égales et opposées, elles permettent de maintenir un corps qui est sur ce point exactement entre ces deux corps.







Donc, comme le vaisseau spatial d'observation reçoit deux forces d'attraction, une du soleil, et une de la terre, égales et opposées, ces deux forces maintiennent le vaisseau spatial exactement entre la terre et le soleil; ceci explique pourquoi la terre reste entièrement illuminée tout au long de la séquence, et aussi parfaitement stable sur l'image.
Le point de Lagrange est à un million de milles de la terre, soit quatre fois la distance de la terre à la lune.
Bien sûr, cette figure ne respecte pas les échelles, et n'est que figurative.











Sur cette animation, la lune est vue en train de passer devant la terre.
Comme le vaisseau spatial qui prend les photos est exactement entre le soleil et la terre, cela signifie que cela correspond avec la nouvelle lune, c'est à dire le moment où la lune passe entre la terre et le soleil, et nous apparaît donc complétement sombre, car sa face visible est complètement cachée du soleil, et inversement sa face cachée, qui fait alors face au soleil, est complétement illuminée.









J'ai initialement supposé que la nouvelle lune correspondait avec l'apogée de l'orbite lunaire (le point de l'orbite sur lequel la lune est la plus éloignée de la terre), ce qui me semblait naturel, car le soleil tend à éloigner la lune de la terre par l'effet de l'attraction.
Mais en fait on m'a corrigé sur ce point; il semble que la nouvelle lune soit indépendante de son apogée, et que la lune puisse passer entre la terre et le soleil avant d'avoir atteint son apogée.









Comme j'ai initialement supposé que l'apogée coïncidait avec la nouvelle lune, j'ai d'abord consulté une table des apogées de la lune pour connaître la date de l'animation.
Il y a eu une apogée le 23 juin, et le 21 juillet; j'ai initialement adopté la date du 23 juin qui est assez proche de la date su solstice d'été (le 21 juin), sur lequel la terre penche seulement dans le plan radial de l'orbite solaire (d'un angle de 23,5°), et pas du tout tangentiellement à cet orbite.









Mais il se trouve que j'avais tort, car la nouvelle lune n'a coïncidé avec aucune de ces dates.
La nouvelle lune correspondant à l'époque de cette animation s'est produite le 16 juillet, ce qui est d'ailleurs la date officielle annoncée à laquelle les photos de cette animation ont été prises.









La première chose que j'ai vérifiée sont des données sur la lune, et je pense que d'autres personnes, qui ont voulu vérifier l'authenticité de l'animation, ont aussi vérifié ces données.
Il y a deux choses qu'il est possible de vérifier sur cette animation;
- La taille de la lune.
- Et la vitesse à laquelle elle passe sur l'animation.










La lune est 3,67 fois plus petite que la terre.
Si ce ratio était respecté, la lune apparaîtrait avec la taille que j'ai représentée sur la droite de la photo, à comparer avec la taille de la lune que nous voyons sur l'animation.
Toutefois la terre n'était pas à la même distance du vaisseau spatial que la terre, mais aux 3/4 de cette distance (le vaisseau spatial était à un million de milles de la terre, et la lune est à 250.000 milles de la terre).
Ce ratio doit dont être multiplié par 0,75, ce qui donne un nouveau ratio de 2,75.
Et précisément, c'est le ratio entre la taille de la terre et celui de la lune sur cette animation.
Donc, la taille de la lune est en fait correcte sur cette animation.








Le diamètre de la terre est de 12756km.
Mais, la lune étant aux 3/4 de la distance de la terre à la caméra, ce diamètre représente une distance de 12756*0,75=9567km au niveau de la lune elle-même.
A son apogée, la lune a une vitesse orbitale de 3480 km/h.
A cette vitesse, cela lui prend 9567/3480=2,75 heures pour parcourir une distance équivalente au diamètre de la terre sur l'animation.
2,75 heures représentent pour la terre une rotation de 2,75*360/24=41° (la terre fait un tour complet en 24 heures).
Cela signifie que, pendant que la lune parcourt une distance correspondant au diamètre de la terre, la terre devrait tourner d'un angle de 41°.
J'ai donc pris deux photos de la lune depuis l'animation, une juste avant que le côté droit de la lune ne touche la terre, et une juste avant qu'il ne commence à la quitter, et vérifié si la terre tournait d'un angle de 41° entre les deux photos.
Cela semble être le cas; vous pourriez penser qu'elle tourne davantage, mais vous ne devez pas oublier que la terre est une sphère, et non plane, et que les distances ne sont pas linéaires, et non proportionnelles à des angles.
Il y a un calcul trigonomètrique à faire pour évaluer l'angle de rotation, et j'ai conclu à partir de ce calcul que l'angle dont la terre avait tourné entre les deux photos est proche de l'angle attendu de 41°, je n'ai pas pu trouver de claire différence.
Donc, en conclusion, la lune semble passer à la vitesse correcte sur l'animation.









Alors, est-ce que le fait que les données vérifiées sur la lune sont correctes signifie que l'animation est réellement authentique, et qu'elle montre véritablement la lune passant devant la terre prise à un million de milles de la terre?
En fait, non, il y a réellement des problèmes, mais ils sont très pointus, et plus difficiles à détecter qu'en faisant une vérification directe sur la lune.











Problème N°1









Sur cette animation, la lune ne passe pas horizontalement, mais en biais, ce qui montre que son orbite apparaît incliné.
L'orbite de la lune est pratiquement dans le même plan que l'orbite solaire de la terre, ce qui signifie que l'orbite solaire a la même inclinaison sur cette vue.
Vous pouvez aussi voir que l'axe de rotation de la terre est incliné pareillement, ou presque.









Sur cette nouvelle animation, j'ai tourné l'animation originale de 25° dans le sens des aiguilles d'une montre.
Le résultat est que la lune est maintenant en train de passer horizontalement, et ainsi que le plan de l'orbite solaire est également horizontal.
L'axe de rotation de la terre apparaît aussi être vertical.
Parce que le vaisseau spatial est entre le soleil et la terre, étant au point de Lagrange, la terre apparaît entièrement illuminée, et la lune, qui passe couramment entre la terre et le soleil, coupe la terre par son milieu.
Nous pouvons parfaitement voir des parties de continents, et en particulier l'Amérique du nord en haut, et l'Asutralie en bas.
La manière dont la terre tourne sur elle-même suggère que l'axe de rotation de la terre n'est pas loin d'être perpendiculaire au plan de l'orbite solaire, mais ce n'est pas le cas en réalité.









En absolu l'axe de rotation de la terre a toujours la même orientation, mais, relativement au soleil, la manière dont elle tourne comme vue du soleil change tout au long de son orbite.









A la date où les photos ont été prises, la terre était, très approximativement, à la position marquée avec une croix sur l'orbite solaire.
C'était 25 jours après le solstice d'été (sur lequel l'axe de rotation penche exclusivement radialement), et 67 jours avant l'équinoxe d'Automne (sur lequel il penche exclusivement tangentiellement); il penchait plus radialement que tangentiellement; il penchait radialement d'un angle d'environ 17°, et tangentiellement d'un angle d'environ 6°.









Donc, il n'est pas anormal que l'axe de rotation apparaisse presque vertical sur l'animation tournée, puisque l'axe de rotation penche surtout radialement.









Initialement j'avais utilisé une sphère dont l'axe de rotation penche radialement seulement.
Cette sphère tournante penche comme la terre apparaît lors du solstice d'été.
Les lignes horizontales réprésentent les latitudes, et les lignes verticales représentent les longitudes.
Mais puisque la date de l'animation est plus éloignée du solstice d'été que je ne le pensais initialement, j'ai eu besoin de représenter la terre avec toutes les valeurs possibles pour les angles radial et tangentiel.









Alors, qu'ai je fait?
Je n'ai pas oublié que j'étais un ingénieur, et j'ai écrit moi-même un programme qui pouvait dessiner le réseau de latitudes et longitudes d'une sphère tournante, pour toutes les orientations possibles de l'axe de rotation; donc, afin de dessiner la sphère tournante, les angles radial et tangentiel, qui définissent l'orientation de l'axe de rotation, sont des paramètres.
L'animation ci-dessus montre le résultat obtenu avec des angles radial et tangentiel, i.e. avec un axe de rotation parfaitement vertical.
Toutefois, la terre n'est jamais vue en train de tourner ainsi depuis le soleil (et donc pas non plus du vaisseau spatial qui est entre la terre et le soleil).









J'ai même fait mieux: Je suis parti d'une représentation plane de la terre, et j'ai écrit un programme qui l'utilise pour reconstituer la terre, avec tous les angles possibles de l'axe de rotation; ce programme prend en compte les angles radial et tangentiel définissant l'orientation de l'axe de rotation.
Ce programme est bien sûr un peu plus compliqué que le programme précédent, mais, comme vous allez le voir, cela valait le coup.









L'animation ci-dessus montre le résultat obtenu avec des angles radial et tangentiel nuls, i.e. avec un axe de rotation parfaitement vertical.
Comme déjà dit, la terre n'est jamais vue en train de tourner de cette manière depuis le soleil.
Nous pouvons maintenant utiliser ces programmes pour représenter la terre en rotation tout au long de son orbite autour du soleil.









Le 21 juin correspond au solstice d'été.
A cette date, la terre penche uniquement radialement relativement au soleil (d'un angle de 23,5°).
Le pôle nord penche vers le soleil, et inversement le pôle sud s'éloigne du soleil.









Si j'utilise le premier programme pour dessiner la sphère tournante avec les paramètres correspondants, voici le résultat obtenu.
Nous voyons que le sommet de la sphère tournante est visible, alors que son extrêmité basse est cachée.









Et si j'utilise le second programme pour représenter la terre tournante, voici le résultat obtenu.
Toutes les parties de la terre descendent relativement à la terre avec son axe de rotation vertical.
Nous voyons bien le pôle nord, mais le pôle sud est pratiquement caché.









Le 22 septembre correspond à l'équinoxe d'automne.
A cette date, l'axe de rotation penche uniquement tangentiellement relativement à l'orbite solaire, d'un angle de 23,5° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.









Si j'utilise le premier programme pour dessiner la sphère tournante avec les paramètres correspondants, voici le résultat obtenu.
Les pôles sont les deux sommets de la sphère.









Et si j'utilise le second programme pour représenter la terre tournante, voici le résultat obtenu.
La terre apparaît tournée dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.









Le 21 décembre correspond au solstice d'hiver.
A cette date, la terre penche uniquement radialement relativement au soleil (d'un angle de 23,5°), mais d'une manière différente qu'au solstice d'été.
Le pôle sud penche vers le soleil, et inversement la pôle nord s'éloigne du soleil.









Si j'utilise le premier programme pour dessiner la sphère tournante avec les paramètres correspondants, voici le résultat obtenu.
Nous voyons que le bas de la sphère tournante est visible, tandis que son sommet est caché.









Et si j'utilise le second programme pour représenter la terre tournante, voici le résultat obtenu.
Toutes les parties de la terre montent relativement à la terre avec son axe de rotation vertical.
Nous voyons bien le pôle sud, mais le pôle nord est pratiquement caché.









Finalement le 20 Mars correspond à l'équinoxe de printemps.
A cette date l'axe de rotation penche uniquement tangentiellement relativement à l'orbite solaire, d'un angle de 23,5° dans le sens des aiguilles d'une montre.









Si j'utilise le premier programme pour dessiner la sphère tournante avec les paramètres correspondants, voici le résultat obtenu.
Les pôles sont les deux sommets de la sphère.









Et si j'utilise le second programme pour dessiner la terre tournante, voici le résultat obtenu.
La terre apparaît tournée dans le sens des aiguilles d'une montre.









Maintenant qu'est ce qui se passe avec l'orientation de l'axe de rotation alors que la terre tourne autour du soleil?
Lorsqu'elle part du solstice d'été, par exemple, avec un angle radial maximal (de 23,5°) et une angle tangentiel nul, progressivement, alors qu'elle s'approche de l'équinoxe d'Automne, l'angle radial va diminuer, et l'angle tangentiel va inversement augmenter, jusqu'à ce que l'angle tangentiel atteigne sa valeur maximale de 23,5°, et que l'angle radial devienne nul à la position de l'équinoxe d'Automne.
Et cela se passe de la même manière tout au long de l'orbite de la terre autour du soleil.
Donc, si nous utilisons le premier programme pour montrer comment la terre va être vue tournant au long de son orbite complet, cela donne le résultat ci-dessus.









Et, si nous utilisons le second programme pour montrer comment la terre est vue tournant tout au long de son orbite annuel, cela donne ceci.
Remarquez que je n'ai pas fait la terre tourner sur elle-même, car la terre fait 4 rotations complètes à chaque image de l'animation, et, si j'avais fait tourner la terre sur elle-même à sa vitesse normale relativement à l'animation, elle aurait tourné à une vitesse folle qu'il n'était pas possible de représenter.









Toutefois, ce que je peux faire est de faire tourner la terre moins vite sur elle-même que normal, de manière à montrer qu'elle tourne sur elle-même alors qu'elle tourne autour du soleil, et cela donne ce résultat.
Pas mal, n'est-ce pas?









Comme déjà indiqué, à la date de l'animation, la terre était approximativement à la position indiquée avec une croix sur son orbite solaire.
Elle était plus proche du solstice d'été que de l'équinoxe d'automne, et penchait radialement d'un angle d'environ 17°, et tangentiellement d'un angle d'environ 6°.









Si j'utilise le premier programme pour dessiner la sphère tournante avec les paramètres correspondants, voici le résultat obtenu.
Cette fois nous avons une combinaison des angles d'orientation de l'axe de rotation au lieu d'avoir l'un des deux angles d'orientation nul.









Et si j'utilise le second programme pour représenter la terre tournante, voici le résultat obtenu.
Nous voyons la terre tournante avec les angles d'orientation tous deux non nuls.









J'ai superposé une grille de latitudes et longitudes faite avec le premier programme sur la terre de l'animation de la NASA, de manière à voir si les artefacts de la terre suivent les lignes de latitude au long de la rotation de la terre.
Il semble que les divers artefacts de la terre tendent à monter relativement aux lignes de latitude, maisl il me fallait quelque chose de plus concluant.









J'ai donc aussi comparé l'animation de la NASA avec une représentation de la terre faite avec le second programme, avec les angles d'orientation courants de l'axe de rotation à la date de l'animation.
Et alors j'ai noté quelque chose de remarquable:
- L'Amérique du nord apparaît plus haute sur la terre de l'animation de la NASA (à gauche de la vue stéréoscopique) que sur la représentation de la terre tournante à la même date (à droite sur la vue stéréoscopique); cela signifierait que la terre de l'animation de la NASA a un angle radial plus petit que l'angle courant à la date de l'animation (je l'ai vérifié en prenant des mesures).
- Mais, inversement, l'Australie apparaît plus basse sur la terre de l'animation de la NASA que sur la représentation de la terre tournante à la même date; cela signifierait inversement que la terre de l'animation de la NASA a un angle radial plus grand que son angle courant à la date de l'animation (je l'ai aussi vérifier en prenant des mesures).
Donc, si nous considérons l'hémisphère nord, l'animation de la NASA a un angle radial plus petit que la représentation de la terre tournante à la même date, mais, si nous considérons l'hémisphère sud, l'animation de la NASA a inversement un angle radial plus grand que la représentation de la terre tournante à la même date; il y a une incompatibilité entre les deux hémisphères.
Il y a un gros problème ici, car l'animation de la NASA ne diffère pas simplement de la représentation réelle de la terre tournante, elle est simplement impossible, et elle ne correspond pas avec toute autre date sur son orbite solaire.
En fait il y a une explication très simple à ceci: L'Australie de l'animation est sous-dimensionnée, elle est plus petite qu'elle ne devrait être.








En fait le plus simple pour bien se rendre compte du problème est de comparer la dernière image de la séquence de la NASA avec une image d'une rotation véritable de la terre (obtenue à partir d'une planisphère reconnue valide, en la sphérisant, et en applicant les angles d'inclinaison radial et tangentiel correspondants à la date de l'animation) correspondant au même moment de la rotation de la terre, et en mettant les deux terres à la même taille pour faciliter la comparaison; et on peut nettement voir que l'australie de l'animation de la NASA a un net problème, elle est anormale, trop petite par rapport à l'image de l'animation réelle.
Cette fois nous avons quelque chose de réellement concluant pour montrer que l'animation de la NASA ne peut être réelle.









Comme ma représentation de la terre a été contestée, j'ai acheté un globe, en lequel nous pouvons avoir confiance (vu son prix, nous pouvons supposer qu'il mérite cette confiance).
Malheureusement, je n'ai pas pu faire la même comparaison, car, lorsque je dispose le globe de manière que l'Australie apparaisse de la même manière qu'elle l'était sur la dernière image de l'animation de la NASA, elle est majoritairement cachée par le support du globe.
J'ai donc fait la comparaison différemment, en comparant l'Amérique à la place; mais je n'ai pas eu à le regretter, car vous pouvez constater que l'Amérique du Nord a un très sérieux problème sur l'animation de la NASA, encore plus visible que le problème sur l'Australie dans la comparaison précédente, et cette fois la comparaison est faite avec une référence indépendante qui ne peut être réfutée.












Problème N°2









La nouvelle lune arrive quand la lune est exactement entre la terre et le soleil.
Nous avons vu que le vaisseau spatial était exactement entre le soleil et la terre, étant au point de Lagrange.
Conséquemment, la nouvelle lune se produit sur l'animation lorsque la lune apparaît sur le centre de la terre.
Cela correspond à cette photo sur l'animation tournée.









Il est intéressant de savoir à quelle heure la nouvelle lune sest produite à l'époque où les photos ont été prises.
En effet, le fuseau horaire qui faisait face à la fois à la lune et le soleil au moment de la nouvelle lune est celui sur lequel il était midi à ce moment.
Comme la lune est sur le centre de la terre au moment de la nouvelle lune, cela signifie que, lorsque la lune apparaît sur le centre de la terre sur l'animation, elle doit faire face au fuseau horaire sur lequel il était midi au moment de la nouvelle lune.
La table ci-dessus indique les phases diverses de la lune au courant du mois de Juillet 2015.
Elle nous dit que, pendant l'animation dela NASA, la nouvelle lune s'est produite à exactement 1 heure 24 du matin, heure UTC.









Cette animation met en valeur le fuseau horaire standard sur la carte du monde, ce qui correspond à l'heure UTC.
S'il était 1 heure 24 sur ce fuseau horaire au moment de la nouvelle lune, cela signifie que le fuseau horaire sur lequel il était midi au moment de la nouvelle lune est 10 zones et demie à l'est de la zone standard.









Cela correspond avec le fuseau horaire que j'ai fait clignoter sur cette animation.
Il était midi sur ce fuseau horaire au moment exact de la nouvelle lune qui s'est produit pendant l'animation de la NASA.
Vous voyez l'extrême est de la russie sur ce fuseau horaire, et vous voyez aussi que l'extrême est de l'Australie le touche dans l'hémisphère sud.
C'est le fuseau horaire sur lequel la lune devrait être lorsqu'elle est sur le centre de la terre dans l'animation.









Pourtant, vous pouvez voir sur l'image extraite de l'animation (tournée) que la lune ne fait pas face du tout à ce fuseau horaire lorsqu'elle apparaît sur le centre de la terre, mais celui de l'Alaska à la place.
Il y a donc une claire différence entre le fuseau horaire sur lequel la lune devrait être lorsqu'elle apparaît sur le centre de la terre (nouvelle lune), et celui sur lequel elle est sur l'animation.









La terre était correctement orientée pour correspondre avec l'orientation qu'elle devrait avoir au moment de la nouvelle lune sur cette image de l'animation, et c'est sur cette image que la lune devrait apparaître sur le centre de la terre...mais, comme vous pouvez le voir, loin de là!









Donc, nous devrions avoir vu ceci sur cette image de l'animation.









Il y a donc un clair décalage entre la position logique que la lune devrait avoir sur l'animation, et celle qu'elle a.
En d'autres termes, la lune passe trop tôt sur l'animation, un décalage de plusieurs heures!
Un nouvel indice que l'animation est fausse.
Quelqu'un m'a fit remarquer que nous voyons une fine ligne noire sur la droite de la lune, et il le considére comme une preuve que le vaisseau spatial ne serait pas exactement sur l'axe terre-soleil; je lui ai répondu que, d'abord, la propriété du point de Lagrange fait que le vaisseau spatial est exactement sur cet axe, et, deuxièmement, lorsque le fuseau horaire où il était midi au moment exact de la nouvelle lune apparaît au milieu de la terre, la lune se trouve sur la droite de la terre, et, si l'animation était correcte, cela signifierait que le vaisseau spatial est sur la gauche de l'axe terre-soleil, et donc c'est le côté gauche de la lune qui devrait être ombré, et non le droit, et de manière plus importante aussi.










Maintenant mon contradicteur a fait remarquer qu'on voyait une ligne noire que le côté droit de la lune, et il la considère comme une preuve que le vaisseau spatial n'était pas exactement entre le soleil et la terre, ce qui expliquerait que la lune ne soit pas sur la zone temporelle où il était midi au moment de la nouvelle lune lorsque la lune apparaît au centre de la terre.
Mais il y a un gros problème avec son affirmation, que je vais expliquer.







Si le vaisseau spatial d'observation est sur la gauche de l'axe terre-soleil, alors, quand la lune est entre la terre et le soleil, elle apparaît sur la droite de la zone temporelle qui faisait face au soleil à ce moment, et le vaisseau voit également une ombre sur la gauche de la lune et la gauche de la terre.
J'ai exagéré les ombres sur la lune et la terre, ma figure est seulement descriptive et ne prétend pas être exacte.








Inversement, si le vaisseau spatial est sur la droite de l'axe terre-soleil, alors, lorsque la lune est entre la terre et le soleil, elle apparaît sur la gauche de la zone temporelle qui faisait face au soleil à ce moment, et le vaisseau spatial voit aussi une ombre sur la droite de la lune et la droite de la terre.







Je pense donc que vous voyez à présent une contradiction avec l'observation de mon contradicteur: Si la ligne noire qui apparaît sur la droite de la lune venait du fait que le vaisseau spatial n'est pas aligné avec l'axe terre-soleil, cela signifierait qu'il est sur la droite de cet axe, et conséquemment la lune devrait être sur la gauche de la zone temporelle sur laquelle il était midi au moment de la nouvelle lune, et pas sur sa droite!
De plus, le fait que le vaisseau spatial se trouvait sur le point de Lagrange garantit qu'il se trouvait exactement sur l'axe terre-soleil, car c'est précisément la propriété de ce point.







En fait il y a effectivement une ombre fine sur la droite de la lune avant qu'elle n'atteigne le centre de la terre, car la lune est alors sur la gauche de l'axe terre-soleil; lorsque la lune arrive sur le centre de la terre, cette ombre devrait disparaître, et, après que la lune ait quitté le centre de la terre, cette ombre devrait se déplacer sur la gauche de la lune.











Problème N°3









Nous avons déjà vu que le vaisseau spatial était placé entre le soleil et la terre; conséquemment le terre est entièrement illuminée, il n'y a pas une seule zone ombrée dessus.
Donc la face de la lune que nous voyons devrait être entièrement illuminée.
Alors pourquoi la lune que nous voyons est-celle si sombre, pourquoi n'est-elle pas plus brillante?
Nous ne voyons même pas son relief.
Bien sûr, ce n'est pas le même relief que celui sur la face visible de la lune, mais il ne fait pas de doute que la lune a aussi un relief sur sa face cachée, il est très improbable qu'elle n'en ait pas.









Ceci est une photo de la lune prise depuis l'espace.
Vous pouvez voir qu'elle apparaît bien plus claire que la lune de l'animation de la NASA.









Si nous remplaçons la lune de l'animation de la NASA avec cette lune, nous obtenons une lune bien plus claire passant sur la terre.









Si nous comparons les deux animations, la différence est très visible.









Maintenant vous allez dire que nous étions dans des conditions favorables, car la lune est vue seule sur la photo précédente, alors qu'elle est vue par dessus la terre dans l'animation de la NASA.
Sur cette nouvelle photo, la lune est prise avec la brillante atmosphère de la terre dans l'avant-plan.
Le fait que la lune apparaisse assez petite sur cette photo fait qu'elle a des conditions d'éclairement très défavorables.









Pourtant, sur ce gros plan de la lune de la photo précédente, si la lune est effectivement plus sombre que sur la première photo, elle est encore plus claire que sur l'animation de la NASA.









En effet, sur cette image comparant la lune de l'animation de la NASA avec la lune du gros plan de la photo précédente, nous pouvons voir que la lune de l'animation de la NASA est définitivement plus sombre que celle-ci.








Et si nous utilisons maintenant la lune du gros plan de la seconde photo pour remplacer la lune sur l'animation de la NASA, nous obtenons une lune qui est définitivement moins sombre que sur l'animation de la NASA.









LA comparaison des deux animations ne laisse pas de doute à ce propos.







Et, même si la lune était encore plus sombre que ce que j'ai montré, elle serait encore anormale.
Je montre ici une animation qui montre sur la gauche la lune de l'animation, et sur la droite la vraie lune de la première photo, et je diminue graduellement la luminosité de la lune réelle.
Et, même quand la lune réelle a été considérablement assombrie, nous pouvons encore voir son relief, mais aussi elle garde la teinte jaune que nous ne pouvons pas voir du tout sur la lune de l'animation de la NASA.







Par exemple, voici ce qui arrive si j'assombris la photo avec la terre dans l'avant-plan et la lune dans l'arrière-plan: La lune et la terre s'assombrissent, mais la lune garde sa teinte jaune, elle ne devient pas grise.







Maintenant vous pourriez dire que nous ne voyons que la face visible de la lune, et que nous voyons sa face cachée sur l'animation; mais il n'y a pas de raison de penser que la lune ait une composition différente sur sa face cachée que celle qu'elle a sur sa face visible.
De plus nous pouvons voir un peu de sa face cachée grâce à la libration, et nous pouvons voir qu'elle ressemble à la face visible.










Problème N°2








Regardez les nuages sur l'animation de la NASA: Ils bougent avec la rotation de la terre, ils n'ont pas une vie indépendante de la terre, ils semblent coller à la terre.
Vous pourriez penser que, durant le temps de l'animation, ils ne bougent pas suffisamment pour que leur mouvement relativement à la terre puisse être remarqué?
Faux!







Ceci est une animation météo, faite par Météo France.
Elle s'étend sur la même durée que celle de l'animation, cinq heures.
Et vous pouvez constater sur cette animation que les nuages bougent de manière notable relativement à la terre pendant cette période de temps.
Bien sûr, cette animation n'a pas été faite le jour où l'animation de la NASA a été faite, mais il est plus qu'improbable que les nuages seraient restés statiques sur la terre entière lorsque nous les voyons tant bouger sur cette animation.







Maintenant quelqu'un m'a demandé si j'étais sûr que les nuages ne bougeaient pas sur la terre, car la rotation de la terre change leur forme.
J'ai donc choisi un nuage particulier qui est collé à la côte de l'amérique du Nord; j'ai cerclé ce nuage.







Sur cette vue stéréoscopique je montre des grossissements de ce nuage sur les première et dernière images de l'animation.
Et vous pouvez voir que, si la rotation de la terre a changé son aspect, il reste ne fait le même, il apparaît encore collé à la côte de l'Amérique du Nord...






...et il apparaît de même tout au long de l'animation.







Même si le problème des nuages statiques n'est pas accepté, les points précédents sont assez forts pour definitivement discréditer l'animation de la NASA, surtout les deux premiers.









Pour en finir avec les anomalies montrées dans cette vidéo, je dirai encore que les nuages ont d'étranges formes sur la terre.










En effet...









Ce nuage est vraiment étrange.
Il représente une sorte de face bizarre.
Bien sûr, ce n'est pas vraiment concluant, car les nuages peuvent aussi réellement avoir des formes bizarres sur la terre, mais les points précédents le sont.









Donc, finalement, cette animation ne contient pas seulement un problème, mais même trois qui la discréditent.
Il est manifeste que l'animation é été intentionnellement tournée pour que les problèmes sur la terre n'apparaissent pas immédiatement.
En effet, ils me sont apparus seulement quand j'ai tourné l'animation.
Les lanceurs d'alerte qui ont fait cette animation l'ont faite de telle manière que les anomalies n'apparaîtraient pas directement, mais ils savaient aussi que les personnes qui l'examineraient plus attentivement seraient capables de les trouver.









J'ai donc décidé de construire une animation qui évite tous les problèmes que j'ai cités.
J'ai d'abord reconstitué une terre tournante qui correspond à la terre au temps de l'animation (telle que vue depuis le soleil).
La seule chose qui est contestable concerne les nuages; j'ai mis des nuages au hasard sur la terre de mon animation, car je n'ai pas de moyen de savoir comment ils étaient à ce moment (et cela aurait été passablement compliqué de les reproduire exactement comme ils étaient même si j'avais pu le savoir); je ne les ai pas fait bouger non plus relativement à la terre; je n'ai aucun moyen de savoir comment ils bougeaient le jour où l'animation de la NASA a été faite.
La couleur des océans que j'ai choisie est aussi discutable.
Mais sinon les continents sont corrects, et le passage de la lune est synchornisé avec la rotation de la terre.







J'ai ensuite utilisé cette terre tournante pour construire une nouvelle animation montrant la lune passant devant la terre au temps de la nouvelle lune du 16 juillet.
Sur mon animation:
1) La terre apparaît correctement, avec des continents correctement placés et dimensionnés, et la terre tourne comme elle le devait au temps de l'animation.
2) La lune de mon animation est synchronisée avec la rotation de la terre; lorsqu'elle apparaît sur le centre de la terre, elle est sur le fuseau horaire sur lequel il était midi au moment de la nouvelle lune.
3) Et elle a aussi une luminosité plus probable (j'ai choisi une luminosité qui est intermédiaire entre les deux lunes que j'ai montrées dans ma vidéo précédente).
Cette animation montre quelque chose de plus probable que ce que l'animation de la NASA montre (même si les nuages que j'ai mis sur la terre sont très probablement faux).
Mais au moins mon animation montre quelque chose de plausible, et, si la NASA avait montré ce genre d'animation, je n'aurais pas fait ma vidéo expliquant pourquoi l'animation de la NASA avait toute chance d'être un faux.










Cela fait toute la différence entre une animation qui peut être prouvée fausse, et une autre qui est plus plausible, et plus difficile à prouver comme fausse.
Bien sûr, toutes les erreurs faites par les ingénieurs sont tout à fait intentionnelles, car il est évident qu'ils n'auraient pas été assez stupides pour ne pas éviter toutes les erreurs que j'ai montrées.
Et, s'ils ont intentionnellement fait des erreurs qui permettent de prouver que l'animation est fausse, l'explication est simple: Puisqu'ils ne pouvaient pas directement dénoncer l'arnaque (un accident regrettable pourrait arriver, comme celui qui a coûté la vie à Thomas Baron), ils ont utilisé cette méthode pour la dénoncer indirectement.