Retour au menu principal

APOLLO 17








Sur les photos AS17-145-22160, AS17-145-22161, et AS17-145-22162, l'astronaute balaie un paysage en tournant son appareil.
Ce que je montre ici est un panoramique reconstitué avec ces trois photos.
Sur chaque photo, nous trouvons deux petits reflets du soleil indiquant la direction de la lumière du soleil; le soleil est normalement juste au dessus du bord supérieur de la photo et aligné avec ces reflets.
Le panoramique permet une comparaison de ces reflets.





Normalement le centre du soleil serait sur l'intersection des lignes de reflets, mais cela mettrait le soleil bien trop loin de ces reflets quand il devrait normalement être proche d'eux; de plus ces lignes ne se rencontrent même pas en un point commun.



En fait, chacune des lignes de reflets indique une position différente de la source de lumière qui est supposée remplacer le soleil; j'ai numéroté ces positions de 1 à 3.
Entre les photos, le "soleil" a été déplacé.












Sur la photo AS17-133-20295, un étrange objet étranger apparaît soudain sur la caméra, un objet avec un trou (Je l'ai cerclé de rouge).






Et quelques photos plus loin (AS17-141-21550), le trou de cet objet étranger s'est même agrandi!








Sur cette première animation faite avec les cinq photos AS17-133-20204 à AS17-133-20208, nous voyons cette caméra frontale tourner alors que la Jeep tourne dans le ravin.






Mais sur cette deuxième animation faite avec les quatre photos de AS17-133-20295 à AS17-133-20298, la caméra frontale bouge à peine.
le rover doit aller tout droit.





De manière à mieux suivre le terrain, j'ai repéré deux trous parfaitement reconnaissables que j'ai cerclés avec deux couleurs différentes sur les quatre photos.





Et je les ai même colorés avec deux couleurs différentes sur les quatre photos.
En fait ces deux trous révèlent quelque chose que nous allons analyser.





J'ai placé deux boîtes colorées sur une route qui représentent les deux trous.
Si je recule droit dans la même direction que ces deux boîtes, la direction de ces deux boîtes ne change pas.





Mais si je recule en oblique relativement à la direction des deux boîtes, alors la direction des deux boîtes change sur les photos.





Ici, sur cette animation, la direction des deux trous demeure la même; cela signifie que le mouvement du rover est parallèle à la direction de ces trous.







Sur les photos, nous voyons la caméra frontale de le rover, et nous voyons une partie de l'antenne haut gain sur la gauche; la caméra frontale et l'antenne haut gain sont sur chaque côté de l'avant de le rover.
La direction de l'axe longitudinal de le rover est donc suivant la flèche que j'ai dessinée en vert.
Mais nous voyons que cette direction fait un angle important avec la direction des trous (flèche rouge) que nous savons être la direction du déplacement de le rover.
La conclusion est que le rover recule, mais pas le long de son axe longitudinal; elle recule en biais, elle ne roule pas naturellement sur ses roues, mais glisse latéralement sur elles...





...suivant une trajectoire improbable!












Sur la photo AS17-133-20316, quel cet objet étrange?










Sur les photos AS17-134-20378 et AS17-134-20508, vous voyez que le drapeau ne fait pas face au même côté du LEM.
C'est un drapeau qui aime bien changer de côté.










Sur cette animation faite avec les photos AS17-134-20378 et AS17-134-20379, il y a une double rotation, une autour d'un axe horizontal, et une autour d'un axe vertical; La rotation autour de l'axe vertical est mise en évidence par le fait que le lem et le rover bougent relativement à l'astronaute et au drapeau.
Le problème est que le drapeau (ainsi que l'astronaute) ne suit aucune de ces deux rotations.





Voici la manière dont le drapeau devrait changer pour suivre naturellement la double rotation du paysage.









Nous avons ici deux photos de l'astronaute près du drapeau (AS17-134-20381 et AS17-134-20382).
Entre les deux photos, le photographe a bougé vers la droite, c'est visible car le drapeau a bougé sur la gauche relativement au rover et au lem.





Sur cette paire de photos d'une bicyclette prise devant des voitures, sur la deuxième photo j'ai bougé sur la droite.
Ceci est visible car la bicyclette a bougé sur la gauche relativement aux voitures qui sont derrière.
Sur la deuxième photo la bicyclette montre une rotation optique dans le sens des aiguilles d'un montre causée par mon déplacement latéral sur la droite.





Je peux bien sûr appliquer à la bicyclette une rotation manuelle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre de manière à compenser la rotation optique de manière à ce que la bicyclette ait la même orientation sur les deux photos.





Sur cette double vue, nous devrions voir une rotation optique du drapeau sur la deuxième photo en raison du déplacement sur la droite du photographe.





En fait, nous devrions voir une rotation optique dans le sens des aiguilles d'une montre comme sur la deuxième photo de cette vue que j'ai corrigée.





Le drapeau pourrait seulement garder son orientation initiale sur la deuxième photo si une rotation manuelle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre lui était appliquée de manière à compenser la rotation optique créée par le déplacement latéral du photographe.













Sur la photo AS17-134-20380, nous voyons un objet blanc entre le photographe et le drapeau dans la visière de l'astronaute qui salue le drapeau (Je l'ai cerclé de rouge) ...Mais nous ne le voyons pas sur la photo elle-même!












Les photos AS17-134-20384 et AS17-134-20385 présentent deux vues des deux astronautes près du drapeau.








Sur cette photo (AS17-134-20384), Schmitt et le drapeau sont pris avec l'appareil placé bas et regardant vers le haut.
De manière à prendre cette photo, l'autre astronaute devait non seulement s'agenouiller, mais aussi, comme son appareil était fixé sur sa poitrine, pencher son dos en arrière pour permettre à son appareil de regarder vers le haut.





Si nous comparons la photo AS17-134-20384 (à gauche) avec la photo AS17-134-20387, nous pourrions avoir l'impression que la terre n'est pas au dessus du même point de la colline.
En fait, elle l'est, car la photo AS17-134-20384 apparaît tournée de 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.




En effet, si nous faisons une superposition de la photo AS17-134-20387 avec la photo AS17-134-20384 tournée de 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, nous pouvons voir que nous avons une superposition d'à la fois la terre de de la colline, ce qui confirme la rotation de 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre de la photo AS17-134-20384.
Cela veut dire que le photographe a tourné son appareil de 45° dans le sens des aiguilles d'une montre.




Donc, si nous tournons la photo AS17-134-20384 de 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, nous voyons ce que nous aurions vu si le photographe avait pris la photo normalement.




Et si nous faisons un gros plan de la visière tournée de 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, nous voyons à quoi elle ressemble lorsqu'elle est normalement orientée.
Que voyons-nous dans cette visière?
1) La visière est de profil relativement au photographe, et donc le reflet du photographe doit aussi être de profil dans la visière.
Mais ce n'est pas le cas: Le photographe n'est pas vu de profil dans la visière, il est vu de faisant face à la visière.
2) L'angle de vision de l'appareil photo est très clair sur la photo; le photographe est agenouillé (ce n'est pas une supposition, puisque nous le voyons agenouillé dans la visière), et il doit tourner son appareil vers le haut (autour de l'axe horizontal) pour le faire regarder vers le haut; pour cela le photographe aurait du pencher son dos vers l'arrière.
Mais ce n'est pas le cas: Dans le reflet de la visière, le photographe est vu se tenant droit, et son appareil est orienté de telle sorte que tout ce qu'il pourrait prendre sont les jambes de l'astronaute.
3) Finalement, nous avons vu que photographe devait pencher son corps sur la droite de manière à tourner son appareil de 45° dans le sens des aiguilles d'une montre; mais ce n'est absolument pas le cas.

Donc, en conclusion: orientation triplement incorrecte du photographe dans le reflet de la visière l'empêchant totalement de prendre la photo que nous voyons.





J'ai corrigé l'orientation du photographe pour donner une idée de la manière dont il aurait du apparaître dans le reflet de la visière.
Dans ma photocomposition, le photographe est vu de profil et penchant son dos en arrière comme il le devrait, et il tord aussi son buste sur la droite pour tourner la photo.
Je sais bien que ma photocomposition n'est pas parfaite (j'ai utilisé un astronaute que j'ai trouvé dans une autre photo Apollo), mais c'est juste pour donner une idée.









Sur la même photo, je montre également que l'ombre du photographe coupe l'extrêmité inférieure du drapeau sur le reflet de la visière, mais pas sur la photo.







Maintenant, si vous ne voyez pas bien, je vous montre un gros plan avec augmentation de la luminosité qui devrait vous permettre de le voir.













Avant de montrer l'inconsistance suivante, je vais d'abord montrer un exemple illustrant le problème.
Sur la photo de gauche, je suis debout et je prends une lampe orange proche, la centrant sur la photo; dans le fond, nous voyons un lampadaire qui apparaît haut sur la photo.
Sur la photo de droite, je me suis baissé, et j'oriente mon appareil pour avoir la lampe orange à nouveau centrée sur la photo; comme je suis à présent plus bas; j'ai dû tourner mon appareil vers le haut pour avoir la lampe orange centrée sur la photo; et nous voyons que ce mouvement de l'appareil a fait descendre le lampadaire dans le fond sur la photo.
Est-ce que ceci a un rapport avec Apollo?
Oui, absolument, comme je vais vous le montrer.






cette double vue montre la photo AS17-134-20383 (à gauche) et AS17-134-20384 (à droite) de la mission Apollo 17.
Sur la photo de gauche, le photographe est encore debout.
Sur la photo de droite, il s'est agenouillé (ce n'est pas une supposition, car nous pouvons le voir à genoux dans le reflet de la visière), et donc, pour avoir l'astronaute et le drapeau à nouveau sur la photo, il a du tourner son appareil vers le haut, sinon, tout ce qu'il aurait pu prendre, c'est les jambes de l'astronaute et la hampe du drapeau.
Sur la photo de gauche, nous voyons la terre que j'ai cerclée; elle est partiellement cachée par le drapeau, mais encore visible.
sur la photo de droite, nous la voyons également, mais, ce qui est surprenant est que, au lieu de descendre sur la photo (comme le lampadaire dans mon exemple), elle est montée à la place.
c'est une incohérence incontestable.






j'ai corrigé la position de la terre sur la deuxième photo pour la baisser; afin qu'elle ne soit pas cachée par le drapeau, je l'ai déplacée un peu vers la gauche; en réalité, il y a des chances pour qu'elle soit cachée par le drapeau.












Sur ces trois photos (AS17-134-20390, AS17-134-20391, et AS17-134-20393), le rover tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sur le sol lunaire.
Entre la première et la deuxième photo, nous voyons que le rover a un peu tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre; conséquemment, le soleil a tourné un peu dans le sens des aiguilles d'une montre autour de l'antenne haut gain, ce que nous pouvons effectivement observer.
Sur la troisième photo, à la manière dont la colline que nous voyons est positionnée relativement à celle des deux photos précédentes, le rover a approximativement tourné d'un quart de tour dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Conséquemment le soleil aurait dû tourner d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre autour de l'antenne haut gain ..mais c'est le contraire, il a tourné d'un quart de tour dans le sens inverse des aiguilles d'une montre à la place.
Nous pourrions aussi dire que le soleil a tourné de trois quarts de tour dans le sens des aiguilles d'une montre autour de l'antenne haut gain, mais c'est trop, le rover n'a pas tourné autant que cela.











Sur les photos AS17-134-20436 et AS17-134-20437, nous voyons deux vues d'une plaine lunaire.





J'ai colorié avec différentes couleurs des artéfacts reconnaissables de cette plaine, et lorsque nous jouons une animation avec les deux photos, ces artéfacts semblent se comporter de manière incohérente.










Sur la photo AS17-134-20436, nous voyons le rover lunaire au loin, le transmetteur SEP, et, derrière le transmetteur SEP, l'astronaute.









L'astronaute ne paraît pas bien grand relativement au transmetteur SEP.









Sur cette photo (AS17-134-20438), nous voyons que l'astronaute est bien plus grand que le transmetteur SEP, bien plus grand qu'il n'apparaît sur la photo précédente.









Nous pourrions penser que, si l'astronaute ne paraît pas bien grand relativement au transmetteur SEP, c'est parce qu'il en est plus éloigné.









Sur cette photo, nous voyons deux objets que j'utilise pour ma démonstration: Une poubelle et un tabouret; la poubelle est presque deux fois plus haute que le tabouret.









Sur cette photo, j'ai placé la poubelle dans le fond, et le tabouret plus proche de moi.
Parce que la poubelle est plus éloignée que la tabouret, elle paraît pratiquement aussi petite que le tabouret.









Maintenant, j'ai placé la poubelle de sorte que son bas vienne sous le haut du tabouret; leurs distances respectives relativement à moi ne sont plus très différentes.
Le résultat est que les tailles relatives de la poubelle et du tabouret sont presque les mêmes que lorsqu'ils étaient à la même distance de moi.









Si vous observez les pieds de l'astronaute, vous pouvez voir qu'ils viennent sous le haut du transmetteur SEP; cela signifie que l'astronaute est assez proche du transmetteur SEP; la distance entre le transmetteur SEP et l'astronaute est significativement plus petite que la distance entre le photographe et le transmetteur SEP; cela signifie aussi que les tailles relatives de l'astronaute et du transmetteur SEP sont proches de celles qu'elles avaient lorsqu'ils étaient à la même distance du photographe (comme sur la photo AS17-134-20438).








Cela signifie que l'astronaute ne devrait pas apparaître avec cette taille sur la photo AS17-134-20436 (ce n'est pas la photo entière, mais une partie de celle-ci)...








...Mais plutôt avec cette taille à la place, une taille plus compatible avec sa taille relativement au transmetteur SEP.









L'astronaute aurait cette taille s'il était effectivement plus éloigné du transmetteur SEP, comme sur cette photos modifiée sur laquelle nous voyons qu'il existe un intervalle réel entre l'astronaute et le transmetteur SEP.









Et, si nous examinons attentivement l'astronaute, nous voyons quelque chose d'étrange: Presque la moitié de son sac de survie manque sur sa droite (sa gauche relativement à lui-même); pourtant, il fait manifestement face à la caméra, et le paquet que nous voyons accroché à son sac de survie sur la gauche indique que son sac de survie n'est pas vu de profil.












Sur cette photo, AS17-134-20444, nous voyons des parties éclairées de l'ombre de la roue dues au maillage métallique du pneu de la roue.








Nous voyons l'autre roue sur l'autre côté de le rover, que j'ai cerclée de rouge.
Il s'agit de la roue elle-même, car nous voyons comment sont orientées les ombres, de la droite vers la gauche, et ce ne peut dont être son ombre.
Mais nous ne voyons pas cette roue correctement, nous la voyons frontalement, dans la direction dans laquelle elle roule, au lieu de la voir sur le côté.












Sur la photo AS17-134-20453, l'astronaute me fait penser à un pêcheur.
Ce qu'il tient dans sa main droite me fait penser à une canne à pêche, alors j'ai voulu vérifier ce qu'il tenait dans sa main gauche.
Et bien, sur le gros plan, cela semble réellement être un poisson!





Et la batterie solaire semble sérieusement endommagée; je doute sérieusement que cela soit normal.
l'astronaute pourrait avoir quelques problèmes d'alimentation!








Quelqu'un a dit qu'en fait la batterie n'était pas endommagée, mais simplement ombrée par ce qui se trouve sur sa gauche.
Dans ce cas, j'aimerais savoir pourquoi les éléments que j'ai entourés ne sont pas ombrés aussi!











Les photos AS17-134-20493 et AS17-134-20494 sont deux vues de la même scène.
Entre les deux vues, le photographe a bougé vers la gauche et tourné son appareil vers la droite; cela explique ce que nous voyons sur la photo suivante (AS17-134-20494): Les artéfacts qui sont plus proches du photographe ont bougé sur la droite relativement à ceux qui sont plus loin.





Devant l'ALSEP, il y a un rocher noir (cerclé d'orange) dont nous voyons un reflet (cerclé de rouge) sur l'ALSEP.
Sur la deuxième vue, à cause du déplacement sur la gauche du photographe, le rocher (plus proche du photographe) a bougé sur la droite relativement à l'ALSEP; son reflet sur l'ALSEP aurait également du bouger, mais il est resté à la même position sur la gauche de l'ALSEP!






Ici je prends un objet (une poubelle) que je place devant un miroir et je me déplace latéralement.
La poubelle bouge relativement à moi, mais son reflet sur le miroir bouge également relativement au miroir, et vous pouvez voir qu'il bouge dans la direction opposée; quand la poubelle est sur ma droite, son reflet est plus proche du bord gauche du miroir; et quand la poubelle est sur ma gauche, son reflet est plus proche du bord droit du miroir.
Lorsque l'objet noir a bougé sur la droite à cause du déplacement du photographe, son reflet sur l'ALSEP aurait dû bouger dans l'autre direction; comme il était déjà sur l'extrême gauche de l'ALSEP, Il aurait du en fait disparaître de l'ALSEP.













Sur les photos AS17-136-20714 et AS17-136-20715, nous avons deux vues d'un gros rocher à l'avant-plan, et d'autres rochers et des collines à l'arrière-plan.
Entre les deux vues, le photographe a reculé et bougé sur la droite, et aussi tourné son appareil vers la gauche et vers le bas.
Ce que nous voyons sur les deux vues est cohérent avec ces actions du photographe.







Mais si nous regardons de plus près la poignée de la tige dans l'avant-plan proche, nous voyons que sur la première photo elle est en plastique, et sur la seconde photo elle est en métal.





Peut-être sur ce gros plan vous voyez mieux la différence entre les deux cylindres!













Entre les photos AS17-137-20694 et AS17-137-20695, l'ombre de l'astronaute change de manière drastique; la deuxième ombre est très bizarre.
Cela ne peut être que l'ombre d'un astronaute, car si c'était celle d'un objet fixe, elle serait la même sur les deux photos.
Cela pourrait être un mélange de l'ombre d'un objet fixe plus celle d'un astronaute, mais même dans ce cas là elle reste inexplicable:
Les parties qui changent appartiendraient à l'astronaute, et ces parties sont incohérentes.










Sur les photos AS17-137-20900 et AS17-137-20901, nous avons deux vues d'un rocher.
Mais ce qui est intéressant est ce qui se trouve sur le côté droit du rocher.
Sur la première photo nous voyons apparaître une tête d'astronaute, avec quelque chose d'insolite sur son casque, et sur la seconde photo, cet astronaute disparaît.





Sur ce gros plan, vous pouvez mieux voir la tête étrange de l'astronaute, avec la chose étrange qu'il a au dessus de son casque, qui ressemble à une toque de docteur universitaire.
Ce que l'on voit dans la visière de l'astronaute est également intéressant:
1) On voit le reflet du photographe au centre de la visière; or, vu que la tête de l'astronaute se trouve à l'extrême droite de la photo, le reflet du photographe devrait apparaître à gauche de la visière, et non au milieu.
2) regardez comment sont orientées les ombres sur la photo: Nous ne devrions pas voir le reflet de l'ombre du grand rocher dans la visière!






Et il y a une chose três bizarre juste sous le buste de l'astronaute sur la première photo.





Si nous jouons une animation avec ces deux photos, cela donne un effet comique.













Entre les photos AS17-137-20992 et AS17-137-20993, ne me demandez pas pourquoi, mais j'ai senti que je trouverais quelque chose de diffèrent entre les deux.
Et je l'ai trouvé, c'est dans la zone que j'ai cerclée de rouge.





Si nous faisons un gros plan sur cette zone sur les deux photos, nous voyons ce que c'est.
Vous voyez le petit rocher que j'ai cerclé de rouge, il s'éloigne du rocher dont il était proche sur la première photo.












Ceci est la photo A17-137-21008.
Nous voyons l'ombre de l'astronaute comme si elle était projetée sur un sol plat; mais, en fait, il est sur le bord d'un ravin, et donc son ombre devrait descendre dans le ravin, et paraître complétement différemment.












Sur la photo AS17-138-21039 (sur la gauche), nous voyons trois rochers au loin.
Sur la photo AS17-138-21048 (sur la droite), nous les voyons à nouveau, mais plus proches, et sous un angle différent.





Si nous comparons un gros plan des rochers sur la première vue avec les rochers de la deuxième vue, nous voyons que les artéfacts qui sont proches d'eux sont différents.





Si nous faisons une animation avec les deux vues, cela fait une drôle d'impression.











Sur les photos AS17-139-21203 et AS17-139-21204, nous avons deux larges vues d'un paysage lunaire avec le LEM au loin.
Quelque chose m'a dit que je trouverais quelque chose qui différe sur les deux photos, et vous savez quoi?
Je l'ai trouvé!
C'est sur la zone que j'ai cerclée de rouge.





Sur ces gros plans, vous voyez que c'est une tâche noire qui s'est déplacée d'une colline sur la voisine.












Au centre de la photo AS17-139-21203, nous pouvons identifier le module lunaire.







Et ce gros plan montre qu'il s'agit indéniablement du module lunaire!







Donc, ce que nous voyons en bas est la plaine lunaire où le module lunaire a aluni.
Cette photo est visiblement prise depuis une hauteur...







...Et, comme l'astronaute ne pouvait pas voler dans les airs par ses propres moyens...







...Cette photo n'a pu qu'être prise que depuis une des collines entourant le module lunaire.
Et les collines que nous voyons sur le haut de la photo sont opposées à la colline depuis laquelle l'astronaute prend la photo.







Comme nous voyons ces collines depuis une certaine distance, nous devrions aussi voir ces collines lorsque l'astronaute tourne autour de lui-même pour prendre toutes les collines entourant le module lunaire, et elles devraient même apparaître plus grandes.
Pourtant, nous ne pouvons pas identifier les collines que nous voyons sur la photo AS17-139-21203 parmi l'une quelconque des collines du panoramique.
J'ai essayé de localiser ces collines sur les autres photos de la mission, mais n'y suis pas arrivé.
Il est manifeste que ces collines ne pourraient être qu'un petit détail des collines qui entourent le module lunaire.







Vous pourriez dire que le fait que ces collines apparaissent assez grandes, alors qu'elles devraient apparaître bien plus petites à la place, pourrait être expliqué par le fait que l'astronaute utilise le zoom, mais, pour voir ces collines aussi grosses, l'astronaute devrait zoomer dans une proportion qu'il ne pouvait pas.
De plus, l'angle de vue serait si réduit, qu'il ne serait pas possible d'avoir le module lunaire sur la photo.
En d'autres termes, cette photo est incompatible avec les autres photos de la mission!












Sur cette animation faite avec les photos AS17-140-21390 et AS17-140-21391, l'astronaute bouge son corps; mais ce qui est drôle est que le paysage et le rover semblent bouger avec lui.
Observez le mouvement de rotation de la tige de l'antenne haut gain qui est anormal, car les objets n'ont pas bougé relativement les uns aux autres, ce qui montre que l'astronaute ne s'est pas déplacé.

Mais il y'a autre chose d'étrange à remarquer sur cette animation:



La trace de pas que j'ai colorée en jaune devient partiellement recouverte par l'ombre de l'astronaute sur le second cliché; la partie recouverte devrait logiquement devenir ombrée, mais elle demeure lumineuse...comme si elle était rétro-éclairée!











Sur les photos AS17-140-21409 et AS17-140-21412, nous avons deux différentes vues du rover.
J'ai cerclé avec différentes couleurs correspondantes des artéfacts qui sont parfaitement reconnaissables sur les deux vues.




Sur ces vues, j'ai fait deux triangles avec les artéfacts; un avec les artéfacts de la partie supérieure de la photo, et un avec les artéfacts de la partie inférieure de la photo.
Et vous voyez que, alors que le triangle de la partie supérieure ne montre pratiquement pas de rotation, le triangle de la partie inférieure montre une rotation importante.





Vous voyez également que la distance d'un artéfact (qui était proche de nous sur la première photo) à la Jeep change de manière importante, bien plus que la taille du rover.





J'ai fait une petite reconstitution, avec ma voiture symbolisant le rover, et une tuile la pierre que j'ai indiquée sur les photos Apollo.
Et on peut voir que, contrairement au rover, ma voiture montre une rotation, et que sa taille diminue plus sur la deuxième photo (Alors que la tuile est en fait un peu moins proche de la voiture que la pierre du rover sur la photo Apollo).










Sur les photos AS17-140-21436 et AS17-140-21438, nous avons deux vues d'un gros rocher.
Entre les deux prises, le rocher tourne.





Ce qui est remarquable est qu'il y a une partie du rocher, que j'ai coloriée en rouge, qui ne montre pas de rotation, alors qu'elle tourne avec le reste du rocher.





Sur cette animation, nous voyons le rocher qui tourne, avec la partie qui ne tourne pas, et fait seulement une translation.










Sur la photo AS17-140-21496, si nous éclairons l'ombre du rocher, nous voyons apparaître une face étrange.











Sur les photos AS17-141-21510 et AS17-141-21511, nous avons deux vues du transmetteur SEP.





Mais si nous faisons un gros plan, nous voyons deux trous (que j'ai cerclés de rouge) qui apparaissent plus gros sur la première vue que sur la deuxième; et pourtant la perspective n'apparaît pas si différente.





Mais en fait ce n'est pas le plus étrange.
Le plus étrange est l'ombre bizarre du transmetteur SEP.
C'est tout à fait impossible; et ce ne peut être l'ombre de quelque chose qui est derrière la photo en raison de l'orientation de l'ombre.












Sur les photos AS17-141-21512 et AS17-141-21513, le photographe tourne son appareil vers la gauche, mais il bouge aussi un peu vers la gauche: En effet nous voyons que le trou dans l'avant-plan proche a bougé sur la droite relativement au fond.





Le rover a aussi bougé légèrement sur la droite relativement au lem et aux collines, mais bien sûr moins que le trou dans l'avant-plan proche.
Mais il y a un rocher qui est plus éloigné que le lem qui aussi bougé sur la droite relativement au lem; pourtant, comme il est plus éloigné que le lem, il devrait avoir bougé sur la gauche plutôt (relativement au lem), ou au moins pas bougé si le lem est assez loin pour ne pas réagir au déplacement de l'astronaute.





Et également la tête de l'astronaute est exactement sur la pointe basse des collines dans le fond; sur la deuxième photo, elle aurait dû bouger sur la droite relativement à cette pointe.











Ici, sur AS17-141-21596 et AS17-141-21597, nous avons les mêmes conditions d'ensoleillement et la même perspective, et pourtant les ombres des rochers apparaissent plus noires sur une photo que sur l'autre.
Des fans d'Apollo m'ont dit que les photos pouvaient parfaitement avoir été prises à des moments très différents (quoique leurs numéros de séquences se suivent), et que donc l'ensoleillement pouvait avoir changer entre les deux photos.
Mais il est en fait facile de contourner cet argument; Regardez l'ombre du rocher sur les deux photos: Elle a exactement les mêmes taille et orientation sur les deux photos.
Donc, quod erat demonstrandum, l'ensoleillement n'a pas changé, et leur argument est balayé!












Sur cette paire de photos (AS17-142-21825 and AS17--142-21826), le photographe prend deux vues d'un gros rocher avec d'autres rochers derrière et le rover dans le fond.
Sur une photo, le gros rocher est sur l'extrême gauche, et sur l'autre, il est sur l'extrême droite parce que le photographe a apparemment tourné son appareil.





Sur cette double vue, je prends deux photos d'une petite table avec mon sac à dos derrière, et ma bicyclette encore derrière.
La table représente le gros rocher sur la photo Apollo, le sac à dos un rocher qui est derrière le gros rocher, et la bicyclette le rover.
Sur la première vue, la table est sur la gauche, et sur la deuxième vue elle est sur la droite (comme le gros rocher sur les photos Apollo).
Entre les deux vues, j'ai bougé sur la gauche; ceci est visible parce que mon sac à dos et ma bicyclette ont bougé sur la gauche relativement à la table (ma bicyclette davantage car elle est plus éloignée).
Conséquemment la table montre une rotation optique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.





Sur la paire des photos Apollo, un rocher (que j'ai cerclé d'orange) et le rover (cerclé de jaune) ont bougé sur la gauche relativement au gros rocher comme dans mon exemple.
Conséquemment le gros rocher devrait montrer une rotation optique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en réaction au déplacement du photographe, et à première vue cela semble être le cas.
Quel est donc le problème alors?





Le problème est que je peux trouver deux artéfacts sur le gros rocher tels que, lorsque je trace une ligne entre ces deux artéfacts, cette ligne ne montre pas la rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre comme elle le devrait, et même une légère rotation dans le sens des aiguilles d'une montre.
Une autre anomalie est que le bout d'ombre que j'ai cerclée de rouge change de manière importante entre les deux vues.





J'ai ajouté un peu de luminosité sur ce gros rocher, et nous voyons des choses étranges apparaître dessus...et elles ne sont pas les mêmes sur les deux vues!













Sur la photo AS17-133-20328, nous voyons les ombres des deux astronautes de telle sorte qu'il est évident qu'aucun n'a pu prendre la photo.
L'ombre de l'un deux est absolument délirante, drolatique.











Sur la photo AS17-133-20339, qu'est-ce qu'il y a dans le dos de l'astronaute?










Sur la photo AS17-134-20387, le reflet sur la visière de l'astronaute semble plutôt étrange.











Sur la photo AS17-134-20389, comment a fait l'astronaute pour prendre la photo du rover sous cet angle impossible?
Note: Vous pouvez voir son gant sur le bord bas de la photo.










Entre les photos AS17-134-20394 et AS17-134-20396, sur la zone que j'ai entourée de rouge l'ombre a progressé entre les deux photos.
Bien sûr, vous pourriez me dire: Qui vous dit que l'astronaute n'a pas attendu que l'inclinaison du soleil change entre les deux photos?
Et bien, dans ce cas l'ombre aurait également progressé dans la zone que j'ai entourée de jaune, et ce n'est pas le cas!










Sur la photo AS17-134-20399, il y a de nouvelles traces de pas (entourées de jaune) qui ne sont pas sur la photo AS17-134-20398.
Mais les traces de pas qui étaient sur la photo AS17-134-20398 (entourées de rouge) ne sont plus sur la photo AS17-134-20399.
Les traces de pas ont une durée de vie courte sur la lune!











Sur la photo AS17-134-20421, où sont les autres traces de pas qui devraient être à côté de celles que l'on voit sur la photo?










Sur la photo AS17-134-20471, la visière semble plutôt étrange.
Sur la partie basse, nous voyons distinctement une gueule de chien avec ses pattes sur chaque côté.










Sur la photo AS17-134-20488, ces supports sont très étranges.
Comment diable sont-ils articulés?
Ils semblent pendre dans le vide!










Sur la photo AS17-134-20489, nous voyons l'ALSEP à l'avant-plan, et un rocher, que j'ai cerclé, dans le fond.
Sur cette photo l'ALSEP fait face au rocher.









Sur photo AS17-136-20704, nous voyons aussi l'ALSEP, et le même rocher que j'ai cerclé.
Nous voyons que l'ALSEP et le rocher sont vus sous un angle différent, car ils étaient verticalement alignés sur la photo précédente, ce qui n'est plus le cas sur cette vue.









Si nous comparons les ALSEPs sur les deux vues, ils apparaissent différents.









En particulier, le câble que j'ai colorié en jaune est plus épais sur la seconde vue, mais ce n'est pas la seule différence.
regardez les éléments qui sont dessus; Ils apparaissent aussi différents.









Et aussi regardez les rochers des deux photos.
Ils ne sont pas ombrés pareillement.









L'ombre du rocher de la première photo contient des parties claires que j'ai teintées de jaune.
Je sais ce que vous allez dire: C'est parce que l'orientation du soleil n'est pas la même sur les deux photos.
Sur la première photo, le soleil brillerait sur le côté du rocher, et, sur la deuxième photo, il brillerait derrière lui.









Mais, si le soleil brille sur le dos du rocher sur la deuxième photo, alors pourquoi est-ce que le bout que j'ai teinté de jaune produit l'ombre que j'ai teintée de rouge?









Nous ne voyons même pas cette ombre sur le rocher de la première photo!









De plus, sur la lune, autant que je sache, l'espace est tridimensionnel, comme sur terre.
Donc, pour orienter, l'antenne, ils n'avaient qu'à tourner l'antenne autour de trois axes, et pour ce faire, ils n'avaient besoin que de trois molettes de réglage.
Alors pourquoi voyons nous cinq molettes de réglage?









les deux molettes que j'ai cerclées sont certainement inutiles et redondantes...Ce qui ne veut pas dire pour autant que les autres permettent vraiment d'orienter l'antenne!











Sur la photo AS17-136-20684, l'ombre de l'astronaute n'est pas loin du milieu de la photo; en conséquence il est vu trop de profil, son profil devrait être moins marqué.
L'ombre du rocher est incorrecte; elle est trop horizontale.












Entre les photos AS17-136-20704 et AS17-136-20705, le photographe tourne son appareil sur la droite, mais il bouge aussi sur la gauche; c'est visible car l'antenne de l'ALSEP bouge sur la droite relativement à un rocher du fond.





Logiquement, comme le photographe à bougé sur la gauche, l'antenne de l'ALSEP aurait du tourner dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à la ligne d'horizon; mais c'est le contraire, elle a tourné dans le sens inverse!













Ceci est une animation faite avec les photos AS17-136-20716 et AS17-136-20717.
Dessus vous voyez que la partie inférieure tourne dans le sens des aiguilles d'une montre tandis que la partie supérieure tourne dans le sens inverse!











Il y a un drôle de rocher (que j'ai entouré de rouge) qui est différent sur les photos AS17-137-20985 et AS17-137-20986.









Sur la photo AS17-143-21941, par la direction de l'ombre de l'astronaute nous connaissons la direction de la lumière du soleil; donc le côté intérieur du bas droit est exposé à la lumière du soleil, et celui-ci ne peut être ombré par le bras gauche, car l'astronaute tend son bras droit plus haut que son bras gauche.
Dans ces conditions comment le bras droit peut-il apparaître ombré sur la photo?










Ceci est un gros plan du trépied que nous voyons sur la photo AS17-146-22368.
Ce qui est particulier dessus est qu'il y a une patte du trépied qui une ombre bien trop parfaite (que j'ai cerclée).
Normalement cette ombre devrait être perturbée par le relief comme les autres ombres, mais ce n'est absolument pas le cas, elle apparaît comme si elle avait été tracée avec une règle; cette ombre est totalement irréaliste.
De plus, comment a fait l'astronaute pour le déposer sans laisser la moindre trace de pas?









La photo AS17-145-22213 a été prise à travers le hublot du module lunaire.
Dessus, nous voyons l'ombre de l'antenne radar en bas à gauche, et l'ombre du drapeau en haut à droite; nous ne voyons pas le drapeau lui-même complètement, seulement le bas de sa hampe.
Les directions des ombres de l'antenne et du drapeau sont très différentes, mais ce n'est cependant pas une anomalie.







En effet, on peut trouver sur le net des photos d'opposants au canular lunaire montrant des ombres non parallèles convergentes.
Toutefois, ces photos montrent un fait commun; Les directions des ombres se rencontrent toujours sur un point commun, l'ombre du photographe incluse (et l'ombre du photographe est toujours verticale lorsque la photo est prise horizontalement).







Sur la photo, nous voyons un petit rocher que j'ai cerclé; j'en montre un plan rapproché sur le coin haut gauche de la photo.
Logiquement, l'ombre de ce rocher devrait être orientée vers le point d'intersection des ombres de l'antenne et du drapeau...Au lieu de cela, elle est orientée en direction opposée!













Sur la photo AS17-146-22402, voyez cette série de traces de pas alignées; comment a fait l'astronaute pour laisser ces traces de pas? Est ce que l'astronaute a sauté comme un kangourou?
En fait, sur une vidéo, on le voit effectivement sauter comme un kangourou; sérieusement, est-ce qu'un astronaute ferait vraiment des sauts de kangourou sur la lune quand une chute sur un rocher pointu pourrait déchirer son habit!












Dans Apollo 17, il y a plein de photos sur lesquelles le module lunaire est visible, mais je n'en retiendrai que trois.
Celle-ci, AS17-134-20447.









Celle-ci, AS17-134-20448.









Et celle-ci, AS17-137-20874 (avec la suivante, AS17-137-20875).









Maintenant, comparons les deux premières photos,, AS17-134-20447, et AS17-134-20448.
Dessus, le module lunaire est vu sous des angles différents.









J'ai cerclé de jaune la même patte sur chacune des vues.
Sur la deuxième photo (à droite sur la double vue), j'ai cerclé un trou qui est proche du module lunaire.
Sur la première photo (à gauche sur la double vue), j'ai cerclé la région correspondante dans laquelle nous devrions voir le même trou...Mais nous ne le trouvons pas dans cette région.
Bien sûr, j'ai regardé sur la version haute définition de la photo.









Maintenant comparons la photo AS17-134-20447 avec la photo AS17-137-20874.
Sur ces photos le module lunaire est également vu sous deux angles différents.









J'ai cerclé de jaune le panneau arrière du module lunaire sur les deux photos, et j'ai cerclé d'orange la patte qui est sous ce panneau.









J'utilise maintenant la photo suivante, AS17-137-20875; j'ai cerclé dessus, en jaune, la même patte, et en rouge un rocher qui est proche du module lunaire.
Sur la première photo (à gauche sur la photo stéréoscopique), j'ai cerclé de rouge la région dans laquelle nous devrions trouver le même rocher...mais nous ne le trouvons pas dans cette région!
Bien sûr, j'ai aussi regardé sur la version haute définition de la photo.









Nous trouvons un rocher pas loin, mais, non seulement il n'est pas positionné pareil relativement au module lunaire, mais de plus il n'a pas la même forme non plus.













Lorsque le photographe tourne simplement son appareil photo sans se déplacer, l'avant-plan et l'arrière-plan bougent de la même manière; un objet dans l'avant-plan ne bouge pas relativement à l'arrière-plan, et ne montre pas non plus de rotation.
La camionnette blanche sur le parking ne bouge pas relativement à la maison à l'arrière-plan, et ne montre pas non plus de rotation.







Mais, d'un autre côté, si le photographe bouge, les objets à l'avant-plan bougent relativement à l'arrière-plan d'un côté, et montrent également une rotation d'un autre côté.
Sur la photo de gauche, je prends une photo de mon vélo devant des voitures; sur la photo de droite, je me suis déplacé sur la droite, et le vélo bouge vers la gauche relativement aux voitures et à la grille derrière, et montre également une rotation.







Sur cette nouvelle double vue, j'ai tourné manuellement mon vélo dans le sens inverse des aiguilles d'une montre avant de me déplacer vers la droite, et le vélo de la seconde photo montre la même orientation que sur la première photo, parce que la rotation manuelle (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre) compense la rotation optique (dans le sens des aiguilles d'une montre).







De la photo AS17-134-20509 à AS17-134-20513, un astronaute prend une série de photos du drapeau et du module lunaire, avec une colline à l'arrière-plan.
Alors qu'il prend ces photos, il se déplace graduellement vers la gauche; le résultat est que le drapeau se déplace vers la droite relativement au module lunaire, parce qu'il est plus proche de l'astronaute que le module d'un côté, et que le module lui-même se déplace vers la droite relativement à la colline, parce qu'il est plus proche de l'astronaute que la colline d'un autre côté.







Si nous faisons une animation aves des gros plans du module lunaire sur ces photos, nous voyons que le module lunaire montre une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, ce qui est totalement normal, puisque l'astronaute se déplace vers la gauche alors qu'il prend les photos.
Le drapeau devait également montrer une rotation, et plus importante encore, car il est plus proche du photographe.







Comme le drapeau bouge autant relativement au module lunaire que le module lunaire relativement à la colline, la rotation du drapeau devrait même être double de celle du module lunaire.







Mais, si nous faisons une animation avec des gros plans du drapeau, le drapeau ne montre pratiquement pas de rotation dessus.







...du moins, bien moins consistante que celle du module lunaire, alors qu'elle devrait être deux fois plus importante!












Sur la photo AS17-134-20508, nous trouvons le LEM devant une colline, et sur la photo AS17-137-21019, nous trouvons la même colline, mais sans le LEM devant.





Et ne pensez pas que le LEM puisse simplement être hors de vue sur la deuxième photo; j'ai fait une vue panoramique avec deux photos consécutives (AS17-137-21019 et AS17-137-21020), et pas de LEM en vue.





Maintenant, vous allez me dire: Oui, c'est probablement la même colline, mais il y a toutefois une différence; il y a une petite colline (que j'ai coloriée en rose) devant, laquelle n'est pas sur l'autre photo, et la grande colline qui est derrière est un peu plus petite que sur l'autre photo; le lem pourrait être caché par cette petite colline.
C'est une possibilité.





Mais vous voyez qu'il y a une colline sur l'extrême droite dont le pied (que j'ai entouré de rouge) débute devant la petite colline qui n'est pas présente sur la photo avec le lem.
Donc, logiquement, nous ne devrions pas voir cette colline sur la photo avec le lem, puisque nous n'y voyons pas la petite colline qui est derrière.





Et pourtant, nous voyons cette colline sur la photo avec le lem (j'ai entouré de rouge le pied de cette colline).








Pour conclure, je vais parler de l'étude de Jack White, et comment elle a été discutée et "contrée".

Jack white fait ces comparaisons entre ces deux photos:



Sur la droite des deux photos, nous trouvons la même colline, mais sur la gauche nous trouvons quelque chose de différent.

Quelqu'un a contré Jack White en disant que les collines de droite n'étaient pas les mêmes en fait.
Il a montré son étude sur les collines:



En fait, son étude montre seulement qu'il y a un bout de colline qui a bougé sur la gauche relativement à l'autre partie qui est derrière.

Je prends à présent deux vues d'une poubelle qui est placée devant un bâtiment; la deuxième vue est prise de plus près que la première:



Et je montre également des gros plans de la partie qui contient la poubelle:




Que voyons nous sur ces deux vues?
Nous voyons que, lorsque je m'approche du bâtiment, la poubelle a bougé sur la gauche relativement au bâtiment; cela vient du fait que la poubelle est plus proche de moi que le bâtiment (et, sur la deuxième vue, elle est aussi relativement plus grosse relativement au bâtiment qui est derrière que sur la première vue).

Sur les photos que Jack White a montrées, nous voyons que la première partie de la colline est un peu plus grosse que sur la première photo, et aussi plus grosse relativement à la partie qui est derrière; cela signifie que le photographe s'est rapproché de la colline sur la deuxième photo, et aussi que la première partie de la colline est plus proche du photographe que la deuxième partie qui est derrière; conséquemment, il est normal qu'elle ait bougé sur la gauche relativement à la partie qui est derrière.
Donc le contradicteur de Jack White montre comme anormal quelque chose qui est en fait normal, et résulte simplement du changement de perspective; il n'a pas montré que les collines des deux vues n'étaient pas les mêmes.


Mais le "contradicteur" a contré quelque chose qui est encore plus intéressant dans l'étude de Jack White.

Jack White a associé les deux photos AS17-134-20507 and AS17-137-20873:



pour faire un panoramique qui montre que la colline de la deuxième photo s'accorde avec la colline de la première photo et la prolonge:



Il en déduit que le lem a été déplacé entre les deux photos.
Le contradicteur a dit que Jack White ignorait le parallaxe, et que les deux photos avaient simplement été prises sous deux angles différents; il montre ce schéma:



Je peux être d'accord avec cela, mais le contradicteur admet implicitement que, entre les deux photos, le photographe a tourné d'un peu moins d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre autour du Lem.
Voyons donc maintenant:

Sur cette double vue, je montre sur la droite un agrandissement du lem de la première photo:




Comparons à présent avec une vue de dessus du lem:



J'ai cerclé avec des couleurs correspondantes des pieds du lem à la fois sur la lem de la première photo, et sur le lem vu de dessus; conséquemment, sur la vue de dessus du lem, la direction sous laquelle le lem est vu sur la première photo est indiquée par la flèche rouge.
Nous avons vu que le photographe devrait tourner un peu moins d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre pour prendre la deuxième photo, donc la direction sous laquelle il devrait voir le lem sur la seconde photo est indiquée par la flèche verte sur la vue de dessus.


Voyons à présent l'orientation réelle du lem sur la deuxième photo en comparant à nouveau avec la vue de dessus:



J'ai cerclé avec des couleurs correspondantes des pieds du lem à la fois sur le lem de la deuxième photo et sur le lem de la vue de dessus; conséquemment, sur le lem vu de dessus, la direction sous laquelle le lem est vu sur la deuxième photo est indiquée par la flèche bleue.


Récapitulons à présent les directions sur la vue de dessus:



La flèche rouge indique sous quelle direction le photographe voit le lem sur la première photo.
La flèche bleue indique sous quelle direction le photographe voit effectivement le lem sur la deuxième photo.
...Et la flèche verte montre sous quelle direction logique le photographe devrait voir le lem sur la deuxième photo, étant donné la direction sous laquelle il le voit sur la première photo (la flèche rouge); le problème est que cette flèche verte, au lieu d'être proche de la flèche bleue, est en directe opposition avec elle!!!

Donc, si effectivement les deux photos ne prouvent pas que le lem a été déplacé entre les deux clichés, d'un autre côté elles prouvent que le lem a été tourné d'un demi-tour (ou presque).
Pourtant, ce n'est pas davantage plausible que le fait que le lem a été déplacé, car les astronautes auraient eu autant de mal à le tourner qu'à le déplacer!
Le contradicteur a simplement échangé une incohérence pour une autre qui prouve également le canular!