Retour au menu principal

APOLLO 16





Sur les photos AS16-113-18339 et AS16-113-18340, le photographe prend deux fois le commandant commander Young alors qu'il saute et salue le drapeau.
Sur la deuxième photo nous voyons que l'appareil fait une légère rotation relativement à la première photo.






Mais l'appareil n'est pas le seul à faire une rotation.
Nous voyons que l'astronaute fait également une rotation sur la deuxième photo qui est différente de celle que nous voyons sur la première photo.
Ceci est visible parce que l'angle que font ses jambes avec l'ombre du lem n'est pas le même sur les deux photos.
A supposer que l'orientation de l'astronaute était verticale sur la première photo, ce n'est pas le cas sur la deuxième photo.
Pourtant, lorsque vous tombez, l'attraction force toujours votre orientation à être verticale, et c'est aussi vrai pour l'attraction lunaire que pour l'attraction terrestre, même si l'attraction lunaire est six fois moindre que l'attraction terrestre.






Sur ce GIF montrant les deux sauts de l'astronaute, si vous regardez attentivement, vous pouvez constater que l'astronaute ne retombe pas de la même manière sur les deux sauts.






Sur cette double vue, j'ai corrigé l'astronaute sur la photo AS16-113-18340 (la photo de droite) pour lui donner la même orientation que celle qu'il avait sur la photo AS16-113-18339 (la photo de gauche).






Cette animation est faite avec la photo AS16-113-18339 et la photo originale AS16-113-18340 (i.e. l'astronaute ne tombant pas verticalement la deuxième fois).






Et cette animation faite avec la photo AS16-113-18339 et la photo AS16-113-18340 que j'ai corrigée (i.e. l'astronaute tombant vertical les deux fois).









Et comment a fait le photographe pour atteindre le point d'où il a pris les photos?
Sur le sol, nous ne voyons pas la moindre trace de pas.
A t'il volé pour atteindre ce point?








Sur la photo AS16-113-18341 (à droite), l'autre astronaute est photographié à son tour.
vous voyez que cette fois, il y a plein de traces de pas, et certaines de forme ou orientation étrange.






Il y a une légère rotation de l'appareil relativement à la photographie précédente.
Si nous considérons l'orientation de l'ombre du lem (que j'ai surlignée de jaune), et aussi le fait que nous voyons davantage de la colline que j'ai cerclée de jaune, cette rotation est dans le sens des aiguilles d'une montre.
Mais si nous regardons attentivement les artéfacts à l'arrière-plan près de la colline (je les ai cerclés de rouge, et j'en montre un gros plan dans une fenêtre bordée de rouge), ils nous montrent une rotation de l'appareil dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, c'est à dire le sens inverse de la rotation précédente!










Il y a trois photos AS16-113-18341, AS16-113-18342, et AS16-113-18343 montrant l'astronaute sur le sol.
Voici une animation faite avec ces trois photos.
Si vous regardez attentivement, vous voyez qu'il y a quelque chose qui distingue une photo des deux autres.
Il y a des reflets du soleil qui apparaissent sur la visière et l'appareil photo de l'astronaute sur cette photo, et qui ne sont pas présents sur les deux autres photos.






Voici une double vue de l'astronaute sur les deux premières photos.
J'ai cerclé les reflets du soleil qui apparaissent sur la deuxième photo.
La première impression est que les reflets manquent sur les deux autres photos parce que l'astronaute bloquait la lumière du soleil avec sa main.






Si nous faisons un gros plan de l'astronaute, nous voyons que la direction du soleil, telle que reconstituée comme allant du reflet sur la visière au reflet de l'appareil photo est bien en avant de la main de l'astronaute.
Je montre avec des cercles jaunes la position de ces reflets sur la première photo (où ces reflets manquent), et nous voyons que la main de l'astronaute ne peut pas les bloquer; ces reflets devraient aussi apparaître sur la première photo.









Si nous regardons dans la visière de l'astronaute sur les trois photos, nous voyons des choses étranges.
Sur la gauche j'identifie ce qui me semble la patte d'un animal (une patte de tigre?).
Il y a aussi une face étrange, une face lunaire devrais je dire!











Sur la deuxième photo sur laquelle l'astronaute est pris alors qu'il saute et salue, il y a un trou qui apparaît sous l'astronaute.






Sur la photo avec l'autre astronaute, Si nous refaisons un gros plan de la zone où il y a eu la création d'un trou, nous voyons que le trou s'est déplacé en avant.
C'est un trou qui aime se balader!












La colline qui est derrière l'astronaute semble plus sombre que l'avant-plan; pourtant la direction des ombres montre que le soleil ne brille pas dans son dos.
Et il y a même une autre photo sur laquelle cette colline est aussi lumineuse que l'avant-plan.
Ce doit être une colline à luminosité variable, une exclusivité de la lune!











Soudain, je suis arrivé sur ceci (photos AS16-116-18574, AS16-116-18575).
Il y a sur ces photos ce qui semble être des traces de boue!
Vous trouvez des traces de boue identiques sur quelques trente autres photos de la mission (quelques exemples: AS16-114-18455, AS16-114-18453, AS16-116-18576, AS16-116-18577, AS16-116-18578...)







Et si vous pensez que cela pourrait être un défaut de la pellicule, je vous dirai que si cela avait été le cas, il aurait été erratique, aléatoire, non répétitif comme sur les photos.
Cette animation faite avec trois photos consécutives (AS16-116-18575 à AS16-116-18577) montre la répétitivité des traces de boue.
Et les photos qui suivent montrent les mêmes traces de boue.






La poussière lunaire n'aurait jamais adhéré à la lentille; pour adhérer, de l'eau est nécessaire pour créer la capillarité!

OK, vous avez compris: c'est une nouvelle manoeuvre, três futée, de la part des truqueurs pour tuer la mission!




La mission photographique est déjà morte, mais ce n'est pas une raison pour ne pas prendre plaisir à voir d'autres incohérences, n'est-ce pas?










Ici sur ces deux photos (AS16-106-17241 et AS16-106-17257), nous avons deux vues d'un trou prises à différentes distances.
L'arrière-plan est monté (ce qui veut dire que le photographe a un peu tourné son appareil vers le sol); mais l'avant-plan est monté davantage que l'arrière-plan, ce qui signifie que le photographe s'est reculé (car, s'il ne s'était pas reculé, l'avant-plan serait monté de la même manière que l'arrière-plan).





Ici, sur ce couple de photos, j'ai placé des boîtes colorées sur le sol, et j'ai pris des photos depuis une hauteur.
Je prends la première photo près du bord, puis plus loin de celui-ci.
Sur la première photo, les boîtes colorées sont à quelque distance du bord, et sur la deuxième photo elles en sont proches.
Cela vient du changement d'angle de vue créé par le fait que j'ai reculé.





Mais, sur les photos Apollo, quoique le trou soit vu sous un angle différent en raison du fait que le photographe a reculé, nous voyons exactement le même groupe de pierres près du bord du trou.
Maintenant vous pourriez me dire que le photographe a pu corriger son angle de vue par un changement de niveau du sol que nous ne voyons pas, mais quelle est la probabilité pour que ce changement de niveau soit tel que le nouvel angle de vue soit exactement le même que sur la première photo?











Sur cette photo (AS16-106-17336), la photo est prise depuis en haut, mais l'astronaute qui est photographié ne regarde pas vers le haut.
En conséquence nous ne devrions pas voir le photographe dans le reflet de sa visière, ou seulement tout à fait en haut...Et pourtant nous le voyons, pas loin du mileu de celle-ci (Je l'ai cerclé de rouge)!






Sur la vue de gauche, le montre comment le photographe apparaît sur la visière, et, sur la vue de droite, je montre la seule manière dont il aurait pu apparaître (si même il apparaît).










Sur les photos AS16-106-17415 et AS16-117-18729, nous avons deux vues d'un rocher.






Mais si nous faisons un gros plan sur le bas du rocher, nous voyons quelque chose d'anormal.
Vous ne le voyez pas?





Je vais vous aiguiller.
Les parties que j'ai colorié en jaune sont différentes sur les deux photos (et étranges également!).











Les photos AS16-107-17434 (à gauche) et AS16-113-18329 montrent deux vues du lem.
La patte qui est sur la gauche sur la première photo est celle qui est au centre sur la deuxième photo.





Si nous zoomons sur le pied de ces pattes sur les deux photos, nous voyons que l'orientation du de la tige de pied est complétement différente.












Sur les photos AS15-107-17437 et AS15-107-17438, nous voyons l'astronaute se déplacer derrière la rover.





Mais si nous faisons un gros plan à cet endroit, nous voyons que l'astronaute est plus large sur la seconde photo qu'il ne l'est sur la première.











Sur la photo AS16-107-17439, le drapeau n'est pas orienté comme sur la photo sur laquelle l'astronaute salue le drapeau (AS16-113-18339).
Nous voyons que son orientation relativement à la pierre qui est à son pied est différente.











Sur la photo AS16-107-17441 (photo de gauche), nous voyons une sonde lunaire qui s'est relevée après l'alunissage.
Sur la photo AS16-107-17442, nous avons contourné cette sonde lunaire.
Dans la zone que j'ai cerclée de rouge, et dont je montre un gros plan dans une fenêtre, nous voyons un triangle qui entoure la sonde lunaire, et qui ne sert à rien.
Mais, ce qui est surprenant, c'est que nous voyons un clou recourbé qui passe à travers cette sonde; il n'a aucune fonction dans cette sonde lunaire.











Sur la photo AS16-107-17441, un ruban blanc passe par dessus le pied du LEM.
Mais sur la photo AS16-107-17442, le même ruban passe derrière un rocher qui est près du pied du LEM à la place!










Sur les photos AS16-107-17443 et AS16-107-17444 nous avons deux vues d'un trépied.





sur la première photo (à gauche), nous voyons la troisième patte du trépied (la plus éloignée du photographe), et, sur la deuxième photo, nous ne la voyons plus.
Si nous jugeons par son ombre, elle est parfaitement cachée par la patte frontale de gauche.





Maintenant regardez:
Sur la photo de gauche, il y a le trépied de la photo Apollo avec la patte de gauche cachant parfaitement la troisième patte.
Sur la photo de droite, il y a mon trépied avec la patte de gauche cachant également parfaitement la troisième patte.
Ne remarquez vous rien?
L'orientation de la patte frontale de gauche est complétement différente!
Et c'est seulement lorsque le trépied a sa patte frontale gauche orientée comme elle l'est sur ma photo que cette patte peut cacher la troisième patte.





J'ai maintenant donné à la patte de gauche une orientation plus proche de celle de la patte de gauche de la photo Apollo.
Vous voyez que la troisième patte est à présent bien visible: Avec cette orientation de la patte de gauche, elle ne peut pas cacher la troisième patte.





En fait la troisième patte du trépied sur la photo Apollo a une orientation complétement fausse.
Avec cette orientation de la patte de gauche, la troisième patte devrait approximativement apparaître comme la ligne que j'ai dessinée en rouge.
En aucune manière la patte de gauche ne pourrait cacher la troisième patte avec l'orientation qu'elle a.





Sur cette photo, l'orientation de la troisième patte est si fausse que, avec une telle orientation de cette patte, le trépied serait instable et tomberait!
Ce n'est pas la seule incohérence que nous pouvons trouver sur ces photos.
Il y a aussi un problème avec les ombres.





Sur cette photo j'ai cerclé une partie de l'ombre de la bande multicolore (dont je montre un gros plan en bas à droite) qui se comporte de manière étrange.
Elle diverge soudainement de la direction de l'ombre de cette patte (la ligne dessinée en rouge).
Effectivement le relief pourrait faire diverger l'ombre, mais ici la divergence commence depuis un endroit plat, elle ne débute pas sur une roche (quoiqu'il y en ait une non loin, mais elle ne crée pas la divergence).
Nous voyons aussi que cette divergence s'arrête brutalement, et elle s'arrête aussi sur une partie plate et non une roche.





Ici je montre les pattes du trépied et leurs ombres avec des couleurs différentes (ainsi que la colonne centrale).
Normalement les ombres des pattes (et celle de la colonne centrale) devraient se rencontrer en un point commun.





Mais, lorsque nous prolongeons les ombres des pattes, nous voyons qu'il y en a une qui ne rencontre pas le point commun des autres.











Sur la photo AS16-107-17446, les traces de la Jeep ne sont manifestement pas parallèles.
Et il y a aussi des traces de Jeep qui ne mènent nulle part!










Entre les photos AS16-107-17451 et AS16-107-17452, la scène opére une translation combinée avec une rotation.





Si nous regardons ces photos à travers une animation, nous avons le sentiment de quelque chose d'étrange.





Ceci vient du fait que la trace de rover de la droite tourne plus que le reste de la scène.
Si nous traçons une ligne entre deux mêmes pierres sur les deux photos, nous trouvons une rotation de seulement 6° pour cette ligne entre les deux photos.
Mais pour la trace de Jeep, nous trouvons une rotation de 19°; c'est nettement plus!











Si nous faisons un gros plan sur la Jeep à la photo AS16-107-17473, nous voyons quelque chose d'étrange sur le devant du rover!
Pluto à bord?











Sur la photo AS16-107-17511, l'ombre du photographe est au milieu de la photo et montre pourtant un profil très marqué.











Sur la photo AS16-107-17517 (Figure F.21), l'ombre du photographe est hors champ, mais on voit l'ombre de la pelle qu'il tient qui indique que son ombre est sur la droite de la photo.
Il a donc le soleil sur sa gauche.
L'ombre de l'autre astronaute paraît correctement orientée, mais ce qui cloche est que cette ombre vient recouvrir une pierre qu'elle devrait normalement ombrer, et cette pierre reste anormalement lumineuse!
Quant au photographe, avec la pelle qu'il tient, et qu'il doit même tenir avec ses deux mains vu l'orientation qu'elle a, on voit mal comment il a fait pour prendre la photo!
Ah, ces elfes lunaires! Ils sont bien pratiques pour prendre la photo lorsqu'aucun des astronautes n'est disponible pour la prendre!












Sur les photos AS16-107-17577 (à gauche) et AS16-107-17579 (à droite), nous voyons le même morceau de sol lunaire découpé par l'extracteur (que nous voyons posé sur un rocher sur la photo de droite).







Sur ces gros plans, nous voyons mieux le morceau de sol lunaire qui a été découpé par l'extracteur (je l'ai cerclé sur les deux gros-plans).
Nous le voyons sous deux angles différents sur les deux photos.






Mais une extrêmité de ce morceau fait face à un côté du trou qui apparaît complétement différent sur les deux photos.













Sur les photos AS16-108-17622 et AS16-108-17623 nous voyons quelque chose d'écrit sur le sac de l'astronaute, mais je n'arrive pas à lire ce que c'est.
Y arrivez vous?










Sur les photos AS16-109-17797 et AS16-109-17795, nous voyons deux vues d'un astronaute avec le rover derrière lui.
Sur une photo l'astronaute et le rover semblent plus gros que sur l'autre photo.





Si nous faisons une animation avec des deux photos, cela crée un effet comique.
On pourrait penser que si l'astronaute et le rover paraissent plus petits sur la deuxième photo, c'est simplement parce qu'ils sont pris de plus loin, et que l'anomalie apparente est en fait normale.
Mais est-ce vraiment le cas?
Est-ce que l'astronaute et le rover de la deuxième photo sont conformes avec ceux de la première photo mais pris de plus loin?
Nous allons voir cela!





Voici une petite table prise à deux différentes distances.





Si je grossis la deuxième photo, je peux obtenir une table de mêmes tailles que celle de la première photo.
Si l'orientation de la table sur les deux photos était la même, je pourrais parfaitement superposer les tables des deux photos après avoir redimensionné celle de la deuxième photo.





Si je grossis l'astronaute de la deuxième photo, il ne ressemble pas à celui de la première photo; je ne pourrais pas superposer les deux, celui de la deuxième photo est plus mince, il a un rapport Largeur/Hauteur différent.





Et si le rover était vraiment plus petit parce que plus éloigné, il serait plus haut sur la deuxième photo, plus proche de la ligne d'horizon, comme cette bicyclette que j'ai prise à deux distances différentes.





Sur les photos Apollo, les deux rovers sont à la même hauteur sur les deux photos, la même distance de la ligne d'horizon.





La situation serait normale si nous voyions le rover plus petit de la deuxième photo plus haut sur la photo, plus proche de la ligne d'horizon, comme dans cette animation où j'ai corrigé le rover de la deuxième photo pour le mettre plus haut sur la photo, plus proche de la ligne d'horizon.





Cette animation n'est dont pas seulement amusante, mais aussi anormale.












Sur la photo AS16-109-17797 (à gauche), il y a une ombre qui apparaît devant la rover qui n'appartient pas la rover, car nous ne la voyons pas sur l'autre photo; pourtant ce ne peut être l'ombre de l'autre astronaute car il est en train de prendre la photo!












Entre ces deux photos (AS16-110-18006 et AS16-110-18007) l'intensité et la direction du soleil changent beaucoup!











Sur les photos AS16-113-18350 et AS16-113-18349, l'astronaute prend une photo d'un ruban qui est étendu obliquement.
Entre les deux, le photographe tourne son appareil sur la droite; ceci pousse son ombre sur la droite également.
A première vue, la séquence semble normale.






Mais si nous traçons une ligne (rouge) depuis le magnétomètre, nous voyons qu'elle coupe l'ombre du photographe différemment; relativement au magnétomètre, l'ombre a bougé vers la gauche.
Si le photographe avait seulement fait une rotation avec son appareil, la ligne rouge devrait couper l'ombre de la même manière; mais nous voyons qu'il y a une pierre près du ruban et plus proche du photographe qui a bougé sur la gauche relativement au magnétomètre; cela indique que le photographe a bougé sur la droite, et, si le photographe a bougé sur la droite, non seulement son ombre ne devrait pas avoir bougé sur la gauche relativement au magnétomètre, mais elle devrait même avoir bougé un peu sur la droite!






J'ai modifié la position de l'ombre du photographe sur la photo AS16-113-18350 (sur la droite) pour la rendre cohérente avec l'ombre sur la photo AS16-113-18349 (laquelle est poussée légèrement sur la droite relativement au magnétomètre).











Sur la photo AS16-113-18353 nous voyons une chose étrange au loin.





Si nous faisons un gros plan sur cette chose étrange, nous voyons ce qui apparaît comme deux astronautes jouet côte à côte!











Sur les photos AS16-114-18387 et AS16-114-18388, l'astronaute bouge les mains et la tête; on ne comprend ce qui est drôle dans cette séquence que si l'on remarque que la direction de la ligne d'horizon change.





Si nous faisons une animation avec les deux photos, cela crée un effet comique.
L'astronaute semble faire tourner le paysage tout entier avec un mouvement de ses bras.
Ce n'est pas nécessairement anormal, le photographe pourrait juste avoir tourné son appareil entre les deux prises de vue.





Toutefois, lorsque je superpose les pieds de l'astronaute sur les deux photos (J'ai coloré une des deux photos pour faciliter la superposition), je trouve une légère variation de la ligne d'horizon.
Et bien, allez vous dire, êtes vous sûr que les pieds sont superposés correctement?





C'est pourquoi j'ai fait la mesure d'une manière différente: J'ai tracé une ligne entre les extrêmités des pieds sur les deux photos, et mesuré l'angle entre cette ligne et la ligne d'horizon.
Je trouve une légére variation ce et angle entre les deux photos, pas importante mais existante.





Au cas où vous contesteriez la précision de mes mesures, je peux toutefois vous montrer qu'il s'agit d'un gag difficile à réaliser sur la lune.





Sur cette animation je vous montre quelque particularités plutôt étranges de l'ombre de l'astronaute.
Au-dessus du casque, il y a un élément étrange d'ombre (que j'ai cerclé de rouge) dont je ne vois pas la provenance.
Et la lanière sur la gauche de l'astronaute (sur sa droite relativement à lui) ouvre avec le sac une fenêtre (que j'ai cerclée de jaune); le problème est qu'entre les deux photos cette fenêtre descend inexplicablement sur l'ombre de l'astronaute.





La partie la plus hilarante du gag est probablement celle-ci:





Sur la deuxième photo, si nous zoomons sur l'astronaute, nous voyons dans la visière les doigts des mains de l'astronaute, comme si ses mains étaient tournées vers l'intérieur.
Pourtant, sur la photo, nous voyons que ses mains sont tournées vers l'extérieur, et montrent leur dos à la visière!
Si l'astronaute a réussi à faire cela sur la lune, ce n'est plus du talent, mais carrément de la magie!











Sur les photos AS16-114-18422 et AS16-114-18423, la direction du soleil change de manière importante, alors que l'appareil vise toujours vers la même direction.
La photo AS16-114-18423 est fameuse parce que l'astronaute a son ombre devant lui et est en même temps éclairé.
la NASA explique que cela vient de la réflectivité lunaire!
Mais c'est du pipeau.
Cela vient simplement du fait que le projecteur-soleil est très proche de la scène et diffuse sa lumière dans toutes les directions.





Sur la photo AS16-114-18423 il y a un objet derrière le sac de l'astronaute dont nous voyons l'ombre (cerclé de rouge), mais son ombre est trop basse car elle est bien en dessous de l'ombre du coude, et sur la photo cet objet est au-dessus du coude.





Sur la même photo nous voyons dans la visière que l'astronaute lève son bras gauche alors que ce bras est en fait baissé autant sur la photo que sur l'ombre.
L'orientation de la main de ce bras sur l'ombre est incorrecte.











Sur les photos AS16-114-18437 et AS16-114-18438, le trépied est dans l'ombre du LEM, mais il y a des zones éclairées.
Sur la première photo, la zone éclairée qui est proche du trépied a la forme d'un trapèze, et sur la deuxième photo cette zone est devenue un triangle!
Les deux vues sont prises sous des angles différents, mais les parties de l'ombre du lem sont reconnaissables.





J'ai coloré diverses parties de l'ombre du lem avec des couleurs différentes correspondantes.
J'ai également coloré la patte du trépied qui pointe vers la base de cette fenêtre; le trépied n'a pas été bougé entre les deux photos.
Les deux photos se suivent immédiatement, le soleil n'a pas changé entre les deux photos (d'ailleurs le soleil bouge plus lentement sur la lune que sur terre - rappelez vous que le jour lunaire dure pratiquement un mois).












Sur la photo AS16-114-18453, l'ombre de l'astronaute apparaît inversée Elle regarde vers l'arrière du rover, tandis que l'astronaute regarde en fait vers l'avant du rover.
Nous pouvons en effet voir l'ombre du rebord du casque au-dessus de la visière (cerclé de rouge), ainsi que l'ombre de la caméra (cerclée de jaune) que l'astronaute tient.





Sur cette photo, j'ai corrigé l'ombre de l'astronaute de manière à ce qu'elle soit orientée de la même manière que son propriétaire.
Remarquez toutefois que l'orientation du bord du casque n'est pas tout à fait correcte sur l'ombre.










Sur les photos AS16-116-18670 et AS16-116-18671, un astronaute s'appuie contre un rocher.
Remarquez d'abord que l'ombre de l'astronaute apparaît comme s'il était tourné d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre.
J'ai cerclé de jaune la partie de la photo qui est intéressante.
Remarquez que l'ombre de l'astronaute apparaît comme s'il était tourné d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre.







Cette double vue montre des gros plans des parties que j'ai cerclées en jaune.
Vous voyez qu'il y a des bandes brillantes qui apparaissent ou disparaissent sur les deux photos












Sur la photo AS16-116-18718, il y a un objet sur le reflet de la batterie solaire (que j'ai cerclé de rouge) qui est absent sur le reflet de la photo AS16-116-18719!





On pourrait penser que, si l'objet a disparu, c'est à cause du changement d'angle de vue, mais ce n'est pas le cas.
- Regardez comme l'objet que j'ai cerclé de rouge est positionné au dessus des deux plaques solaires qui sont en dessous.
Sur la deuxième photo, cet objet a pivoté et devrait encore être visible; une partie ce celui-ci est encore visible, mais une bonne partie s'est évanouie.
- Sur la première photo, le côté droit est rouge; sur la deuxième photo, nous voyons une partie de ce côté qui est au delà de la deuxième plaque solaire; cette partie est rouge sur la première photo, mais pas sur la deuxième.
- En haut des deux photos, nous voyons un couple de fils: l'un d'eux est droit sur la première photo, et recourbé sur la deuxième.











Sur la photo AS16-117-18826, l'ombre de la brosse que l'astronaute tient est incorrectement orientée.










Les photos AS16-117-18449 et AS16-117-18450 présentent deux vues du collecteur de vent solaire.
Mais il y a une partie du collecteur sur laquelle nous voyons des dessins; j'ai cerclé cette partie en rouge sur les deux photos.





Voici un gros plan sur ces dessins.
Etranges dessins, n'est ce pas?













Sur la photo AS16-117-18841, nous voyons une photo de famille gisant sur le sol.
Si j'avais voulu laisser un souvenir sur la lune, ce n'est pas là que je l'aurais laissé.
D'abord il pourrait être foulé par un astronaute, et ensuite il est exposé à la lumière du soleil qui délavera ses couleurs (mais comme le soleil est un gros projecteur, la photo est en sécurité).





Mais si nous regardons de plus près cette photo de famille, nous voyons quelque chose d'anormal, et même d'hilarant; regardez le bras droit du petit garçon avec le sweater rouge: Il est anormalement long, il est même plus long que celui de son frère aîné qui est pourtant deux fois plus grand que lui, et beaucoup plus long que son autre bras.
Donc, soit le garçon est anormal, soit quelqu'un a fait une plaisanterie.





Et si je tourne la photo de famille pour la mettre droite, vous pouvez encore mieux voir le problème.













Sur la photo AS16-117-18852, la visière de l'astronaute qui est photographié est vue obliquement.
Dans la visière nous voyons le photographe; normalement, comme la visière est vue obliquement, le photographe devrait aussi être vu obliquement dans la visière, et pourtant il est vu lui faisant face.














Sous le LEM, il y a une couverture thermique.
Sur les photos AS16-113-18339 et AS16-107-17435, cette couverture thermique (cerclée de rouge) apparaît différemment.





Sur ces gros plans, nous pouvons nettement voir que cette couverture thermique sous le LEM est différente sur les deux photos.
Et je ne sais pas si c'est moi, mais la couverture thermique ressemble à une tête d'animal sur les deux photos!
(au fait, j'ai remarqué que très souvent les rochers ressemblent à des animaux!).











Sur les photos AS16-115-18551 et AS16-115-18552 l'orientation de la ligne d'horizon change beaucoup mais il n'y a pas d'indication d'un important changement de relief devant la rover, et l'orientation de la caméra frontale ne change pas.











Sur les photos AS16-108-17622 la roue arrière gauche n'apparaît pas tournée, mais sur la photo AS16-108-17623 la roue arrière droite apparaît tournée; pourtant l'astronaute est derrière la rover, peut-être en train de la pousser, et il ne peut pas tourner le changement de direction.










Sur la photo AS16-108-17700 (à droite), l'ombre de l'astronaute diverge de l'ombre du rocher et de celle de la tige verticale; sa position latérale est assez proche de celle du rocher, et il n'y a donc pas de raison que son ombre diverge de manière consistante d'avec celle du rocher (qui elle-même ne diverge pas beaucoup de celle de la tige).










Sur la photo AS16-109-17770, nous voyons par la direction du petit rocher que j'ai cerclé de jaune que le soleil vient du côté gauche de la caméra; pourtant son côté droit n'est pas ombré.










Sur la photo AS16-109-17391 (à droite) la ligne d'horizon a tourné relativement à la photo précédente AS16-109-17390 (à gauche), mais la direction du rover n'a pas changé, et la position des pierres dans l'avant-plan proche relativement au rover n'a pas changé non plus, ce qui montre que le photographe n'a pas bougé.
Un nouvel exemple d'arrière-plan tournant et d'avant-plan ne tournant pas, un classique des truqueurs.












Sur la photo AS16-109-18700 (à droite) nous voyons que les pierres à l'avant-plan ont bougé sur la droite relativement à l'arrière-plan; le photographe a donc bougé sur la gauche; la tige verticale devrait avoir tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à la ligne d'horizon (jaune), mais elle a tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre à la place (bien sûr, je n'ai pas mesuré sur l'image que je présente).













Cette animation est faite avec les photos AS16-115-18559 et AS16-115-18561.
L'animation est le meilleur moyen de voir ce qui cloche avec ces deux photos.
Regardez à l'extrême gauche de l'horizon: Vous verrez un bout de colline qui ne tourne pas avec le reste.
C'est comme si toute la scène tournait autour de cette colline.




Au cas où vous ne verriez pas bien ce bout de colline qui est statique, j'ai fait une animation zoomée de l'extrême gauche de l'horizon.












Sur les photos AS16-113-18331 et AS16-113-18332, sur la partie du lem que j'ai cerclée de rouge, et dont je montre des gros plans dans des fenêtres, vous voyez qu'il y a un élément qui diffère.










Cette double vue montre deux gros plans du même appareil sur les photos AS16-113-18329 and AS16-113-18331.

Sur le second gros plan, il y a une branche de l'appareil qui est parallèle au bord du sommet du lem...Mais, sur la première photo, cette même branche ne l'est pas et fait un angle avec ce bord!









Sur la photo AS16-113-18359, lorsque nous faisons un gros plan du lem au loin, il semble sombrer dans l'océan lunaire; pourtant, sur les autres photos, il n'est pas caché par le relief.












Sur AS16-117-18816 (à droite), le lem que nous voyons au loin a un élément (que j'ai cerclé de rouge) qui est différent du même élément sur AS16-116-18579 (à gauche).












Et sur la photo AS16-114-18455 (à droite) , le lem paraît plutôt étrange!












J'ai réalisé ce panorama avec les photos AS16-107-17435, AS16-107-17437 et AS16-107-17439 de la mission Apollo 16.






Lorsque nous comparons ce panorama avec la photo où l'astronaute saute, le module lunaire ne semble pas être à la même distance du tout.
Maintenant vous allez dire: Prouvez le!
Cela peut ne pas être si facile à prouver, mais il y quelque chose de plus facile à prouver.






Sur la photo AS16-117-18815, nous voyons le module lunaire et le drapeau dans le lointain sous la même perspective que mon panorama, juste en direction opposée.






J'ai extrait une partie équivalente, et l'ai inversée horizontalement pour avoir le drapeau du même côté relativement au module lunaire.






Si nous comparons le panorama que j'ai fait avec la partie que j'ai extraite de la photo (et inversée horizontalement), nous voyons que la taille du drapeau relativement au module lunaire est très différente sur les deux vues.
Est-ce que le drapeau aurait rapetissé durant la mission?
S'il continue à rapetisser, il pourrait complètement disparaître!












Sur la photo AS16-118-18602 (à droite), nous voyons que le rocher le plus proche d'un groupe de trois rochers à l'avant-plan a bougé sur la gauche relativement à ceux qui sont derrière; le photographe a donc bougé vers la droite; conséquemment la direction des rochers (ligne rouge) devrait avoir tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à la ligne (jaune) de référence du fond, et elle a tourné dans le sens inverse à la place.












Sur la photo AS16-116-18697, la barre que j'ai cerclée de rouge a une ombre trop longue; elle s'arrête manifestement avant son ombre.












Sur la photo AS16-116-18708 les pattes du trépied sont dans l'ombre du lem, et pourtant elles paraissent éclairées.












Sur cette photo, AS16-117-18818, nous voyons des parties éclairées sur l'ombre de la roue à cause du maillage métallique dont le pneu de la roue est fait.






J'ai dessiné en jaune la séparation entre la partie du pneu qui qui roule sur le sol et la partie latérale du pneu; il est facile de localiser l'ombre de cette séparation sur le sol, car les barres opaques ne sont pas orientées de la même manière; celles qui sont sur le côté sont radiales.
Et nous voyons que l'ombre de cette séparation est incorrecte, car elle arrive incorrectement relativement à l'ombre de l'aile.













Sur la photo AS16-117-18819, pourquoi ne voyons nous pas du tout l'ombre de l'astronaute que nous voyons travailler devant le rover?














Sur la photo AS16-107-17459 (là gauche) nous voyons une tige verticale (avec une double poignée) et en plus de l'ombre de cette tige nous voyons aussi l'ombre d'une tige qui est derrière.
Sur la photo AS16-107-17460 (à droite) nous voyons maintenant la tige verticale qui est derrière et était cachée sur la photo précédente, mais nous ne voyons plus son ombre!










Ceci est une partie de la photo AS16-106-17340.
Première anomalie: Sur la photo, le bout supérieur de la brosse que l'astronaute tient est à quelque distance de sa tête...mais, sur l'ombre, elle en est proche.
Deuxième anomalie: Où est l'ombre du sac à dos de l'astronaute???










Ceci est une partie de la photo AS16-106-17393.
Le bout d'ombre que j'ai cerclé est inexplicable.
Il ne peut appartenir à l'ombre du rocher.










Ceci est une partie de la photo AS16-106-17490.
Le trépied de cette photo n'a pas de sommet...sur une autre photo, il en a un, qu'est ce qu'il en a fait?










Ceci est une partie de la photo AS16-107-17490.
Il y a un petit rocher que croise l'ombre du trépied...et pourtant il reste éclairé!










Ceci est une partie de la photo AS16-107-17526.
Sur l'ombre de la canne que l'astronaute tient, nous ne voyons pas l'ombre de la main de l'astronaute au bout de cette ombre.
Vous pourriez dire: Etes-vous sûr que c'est vraiment la fin de l'ombre de cette canne, qu'elle n'est pas interrompue?
Oui, je suis sûr que c'est bien la fin de son ombre pour la raison suivante: Sur la droite de cette canne, il y a une autre canne juste un peu plus petite, et nous voyons son ombre qui est un peu plus courte que celle de la première canne.
Et nous pouvons être sûrs de la fin de l'ombre de la deuxième canne, car nous voyons l'ombre de la double barre transversale au bout de cette canne.










Ceci est une partie de la photo AS16-107-17537.
Sur cette photo, nous voyons une sorte de sac et son ombre; l'ombre de la partie du sac que j'ai cerclée est incorrecte; son ombre est trop épaisse.










Ceci est une partie de la photo AS16-107-17552.
Nous voyons l'ombre de la partie supérieure de quelque chose que l'astronaute tient...mais, sur la photo, nous ne voyons pas la partie inférieure de ce quelque chose.










Ceci est une partie de la photo AS16-108-17629.
Sur la photo, nous voyons qu'il y a une canne qui arrive droit dans la main gauche de l'astronaute (à l'endroit que j'ai cerclé de jaune)...mais, sur l'ombre, nous voyons une partie de l'ombre de la même canne (à l'endroit que j'ai cerclé de rouge), en nous pouvons parfaitement voir que cette ombre arrive sur le bras droit de l'astronaute et non sa main gauche.










Ceci est une partie de la photo AS16-108-17670.
L'ombre de l'astronaute apparaît comme si elle était proche du rover, mais, sur la photo, elle en est un peu séparée.










Ceci est une partie de la photo AS16-108-17702.
Le sommet de l'ombre de l'astronaute est manifestement incorrect.










Ceci est une partie de la photo AS16-110-17948.
Sur l'ombre, nous voyons parfaitement l'objectif de la caméra.
Mais, sur la photo elle-même, nous voyons qu'il y a un papier derrière la caméra (ou ce qui lui ressemble), et nous voyons même l'ombre de l'objectif sur ce papier; en conséquence, ce n'est pas l'ombre de l'objectif de la caméra que nous devrions voir sur le sol "lunaire", mais l'ombre de ce papier.










Ceci est une partie de la photo AS16-110-18019.
Sur la photo, la partie supérieure de la brosse que l'astronaute tient est nettement plus basse que sa tête...mais la partie haute de l'ombre de la brosse arrive à la même hauteur que l'ombre de la tête de l'astronaute!










Sur la photo AS16-113-18374 (à droite), le magnétomètre à l'avant-plan a légèrement bougé sur la gauche relativement à l'ALSEP; le photographe a bougé vers la droite, et le ruban aurait du tourner dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à la ligne (jaune) d'horizon, mais elle a tourné dans le sens inverse à la place.
Avant-plan et arrière-plan tournant différemment, un must des truqueurs!













Sur la photo AS16-113-18666 (à droite), si nous considérons la position d'une patte du trépied relativement à l'ombre du manche de de la brosse, et la position de la brosse relativement à son manche, il est évident que la brosse est sur le point de rentrer dans cette patte; et l'astronaute ne fait aucun effort pour écarter cette brosse; il n'a vraiment aucune considération pour le pauvre trépied!












Sur la photo AS16-108-17617, nous voyons une autre paire de traces de rover sur la gauche de la première paire, mais cette dernière s'arrête brutalement sur la première paire, et ne semble pas aller au delà.
Pourtant il est impossible que la rover puisse passer de la première paire vers la seconde paire sous cet angle impossible.













Quelque fois nous voyons des choses étranges qui semblent gravées dans le rocher; tel n'est pas le cas sur cette photo (AS15-106-17342); j'ai colorié en rose la figure qui semble émerger du rocher.












Il y a deux plans rapprochés du rover avec un astronaute sur le côté du rover.
AS16-108-17744 (à gauche sur la double vue) et AS16-115-18472 (à droite sur la double vue).





Sur cette double vue, j'ai cerclé avec des couleurs différentes des zones dignes d'intérêt.






Cette double vue montre des gros plans d'une partie des photos sur laquelle nous pouvons voir un rocher bizarre (cerclé de blanc sur la vue générale).
Ce rocher a une forme très étrange; il nous permet de savoir comment le photographe a bougé entre les deux vues, en localisant ce rocher relativement au rover sur les deux vues; le photographe a un peu bougé vers le haut et la gauche.







Cette double vue montre des gros plans de la selle (que j'ai cerclée de rouge sur la vue générale).
En examinant les ombres, nous voyons que le soleil brille de l'arrière; sur la deuxième vue, la manière dont la selle est éclairée semble logique; mais, sur la première vue, la partie de la selle qui est brillamment illuminée est sa partie gauche; c'est illogique, vu la manière dont le soleil brille (depuis l'arrière); de plus nous voyons que le côté gauche du rover est dans l'ombre, et qu'il y a un peu de lumière sur le côté droit.






Cette double vue montre des gros plans de la poignée sur les deux photos (que j'ai cerclée de violet sur la vue générale).
Nous voyons que le pied de cette poignée est plus bas sur la deuxième vue que sur la première.






Cette double vue montre deux gros plans d'un marquage sur la poignée (cerclé de jaune sur la vue générale).
Nous y voyons un 'R' à droite d'un trait.
Sur la vue de gauche, le 'R' est aussi épais et net que le trait.
Sur la vue de droite, peut-être que le haut du 'R' est masqué par la poignée, mais nous voyons son bas, et il devrait être aussi épais et net que le trait, mais ce n'est pas le cas; il est à moitié effacé.






Voici deux gros plans de ce qui se trouve sous la selle (cerclé de vert sur la vue générale).
Sur la vue de droite, nous voyons un élément (que j'ai cerclé) qui est absent sur la première vue.






Plus bas il y a un anneau métallique (cerclé d'orange sur la vue générale) dont je montre ici des gros plans sur les deux photos.
Sur la deuxième photo, l'anneau métallique est doublé d'un second anneau plus petit (que j'ai cerclé) que nous ne voyons pas sur la première photo.






Sur cette double vue, je montre des gros plans du bas de la boite en plastique blanche (cerclé de brun sur la vue générale).
Sur la vue de gauche nous voyons un élément (que j'ai cerclé) qui est absent sur la première vue.







J'ai cerclé d'autres parties intéressantes sur les photos qui sont aussi dignes d'intérêt.






Sur cette double vue, je montre des gros plans d'un levier vertical qui est relié à la boîte blanche (cerclé de jaune sur la vue générale).
Manifestement le but de ce levier est d'être tourné (probablement pour changer de vitesse).
Mais voyez comment celui-ci est fixé: Comment peut-il tourner à la manière dont il est fixé???







Finalement, cerise sur le gâteau:
Sur la deuxième vue, l'astronaute a enlevé un couvercle qui cachait des appareils électroniques (cerclés de rouge).
Nous pouvons voir un petit oscilloscope et un appareil de mesure électronique.
Tous deux ont un petit affichage et sont moins qu'idéalement placés pour une visualisation commode.
A quoi pouvaient servir ces appareils, mais surtout, Comment les astronautes pouvaient-ils voir leur affichage quand ils ne pouvaient même pas voir leur appareil photo???