Retour au menu principal

APOLLO 14


Nous sommes donc maintenant dans la troisième mission Apollo.
Voyons ce que les truqueurs ont imaginé pour cette mission.





Sur les photos AS14-64-9047 et AS14-64-9048, nous voyons des traces de pas près de la tige plantée.
Entre les deux photos, il y a une rotation qui est mise en évidence par la rotation de l'ombre de la tige.
J'ai cerclé de rouge les traces de pas sur chacune de ces photos.





Sur ces gros plans nous voyons que ces traces de pas sont manifestement différentes.











Les photos AS14-64-9139 et AS14-64-9140 montrent l'astronaute à côté de sa jeep au loin.
L'astronaute n'est pas sur la jeep, et la jeep est au repos.
Sur les deux photos nous trouvons un triangle reconnaissable de pierres que j'ai cerclé de rouge.
Entre les deux photos, l'astronaute tourne son appareil sur la droite; conséquemment son ombre est logiquement poussée sur la gauche avec le reste de la scène.
Je vais vous montrer une démonstration réelle pour expliquer ce qui ne va pas avec ces deux photos.





Sur cette paire de photos, j'ai placé un triangle de pierres sur le sol, ainsi qu'un tabouret dans le fond (symbolisant la jeep).
Entre les deux photos, je me déplace vers la droite; ceci est visible car le triangle de pierres a bougé vers la gauche relativement au tabouret dans le fond.
Conséquemment je me suis rapproché du triangle de pierres, et mon ombre (qui me suit tout le temps) également.





Entre ces deux photos, depuis ma deuxième position (plus proche du triangle de pierres), j'ai juste tourné mon appareil sur la droite; mon ombre a été poussée sur la gauche de la photo.
Tous les objets ont bougé sur la gauche de manière identique.
Donc la distance entre mon ombre et le triangle de pierres ne change pas par le simple fait de tourner mon appareil.





Donc, si je compare maintenant la première photo avec la troisième, nous voyons que la distance entre mon ombre et le triangle de pierres a été réduite; cela vient exclusivement du fait que j'ai bougé vers la droite, le fait de tourner mon appareil n'y a rien changé (tous les objets bougent pareillement quand vous tournez votre appareil).





Nous pouvons donc maintenant mieux voir ce qui ne vas pas avec les deux photos Apollo:
La position du triangle de pierres a un peu bougé sur la gauche relativement à la jeep dans le fond: cela signifie que le photographe a un peu bougé vers la droite.
Conséquemment la distance entre l'ombre et le triangle de pierres a été réduite.
Lorsque le photographe a aussi tourné son appareil sur la droite, tous les objets (l'ombre incluse) ont bougé vers la gauche, mais ils ont bougé pareillement; la distance entre l'ombre du photographe et le triangle de pierres est donc un peu plus courte que sur la première photo.
Si nous mesurons la distance entre l'ombre et le triangle de pierres sur les deux photos, nous devrions trouver une valeur plus petite sur la deuxième photo (celle de droite) que sur la première (celle de gauche); mais c'est l'inverse, elle est plus grande sur la deuxième photo.
Une distance qui devient plus longue au lieu de devenir plus courte, pouvons appeler cela une anomalie?
Je pense que oui!









Je représente ici sur la photo de droite comment l'ombre du photographe devrait être positionnée sur la deuxième photo.








Et sur la photo AS14-64-9138, l'ombre du photographe a complétement disparu.
Pourtant elle n'a pas de raison de disparaître, car elle est horizontalement pratiquement à la même distance de la jeep et l'astronaute, ce qui la laisse visible sur la photo.





Je représente ici sur la photo de droite comment l'ombre du photographe aurait dû apparaître sur la photo où elle n'est pas visible.












Dans la visière de l'astronaute, sur la photo AS14-64-9173, ce que nous voyons semble plutôt étrange.
Je vois ce qui ressemble à une tête d'ours!





Sur la photo AS14-68-9405, le casque de l'astronaute semble plutôt étrange: Sa visière est à moitié cachée!













Quel est cet étrange objet volant. Une soucoupe volante?










Sur ce couple de photos (AS14-66-9229 et AS14-66-9230), nous voyons un élément d'ombre du LEM qui est différent sur les deux photos.
Nous voyons aussi l'astronaute qui a la main devant sa visière; il éloigne un peu la main, et un reflet du soleil apparaît sur sa visière.





Mais si nous regardons de plus près les visières sur les deux photos, nous voyons que le reflet du soleil sur la deuxième photo est à un endroit qui n'était pas masqué par la main sur la première photo.





J'indique ici avec une flèche où le reflet du soleil devrait être sur la première photo; c'est bien au-dessus de la main de l'astronaute.
Pour que l'astronaute bloque ce reflet avec la main, il faudrait que la source de lumière soit plus bas que l'horizontale, et ce n'est pas le cas avec le soleil.





Sur cette double vue, la photo de gauche représente la photo AS14-66-9229, et la photo de droite ce qu'elle devrait être en fait!










Ici, nous avons deux vues (AS14-66-9231 et AS14-66-9232) de l'astronaute tenant le drapeau et nous voyons l'ombre du photographe.
Qu'est ce qui ne va pas avec ces photos?





Si vous vous rappelez de ma petite leçon à propos de l'ombre du photographe, lorsque le photographe a le soleil droit dans son dos, son ombre est au milieu de la photo, et il est vu de face, pas de profil.





S'il se tourne vers la gauche, son ombre est poussée sur la droite, et il est vu avec un profil orienté vers la gauche.





Et s'il se tourne vers la droite, son ombre est poussée vers la gauche, et il est vu avec un profil orienté vers la droite.





Nous pouvons maintenant mieux voir ce qui ne va pas.
Sur la première photo, l'ombre du photographe est vue au milieu de la photo, et est vue de face, donc tout est normal.
Mais, sur la deuxième photo, son ombre est encore au milieu de la photo (ou presque), mais elle montre un profil fortement orienté vers la gauche incompatible avec la position de l'ombre sur la photo!
Ceci est indéniablement une incohérence!








Et sur la photo suivante, l'ombre du photographe est aussi vue avec un profil marqué et aussi centrée sur la photo, mais dans l'autre sens pour changer!










Mais ce n'est pas tout.
Plusieurs opposants au canular lunaire ont mis sur le net des photos montrant que les ombres ne sont pas toujours parallèles.
Elles ne sont pas toujours parallèles en effet (sur la photo), mais elles suivent quand même une règle qui est toujours la même: Elles convergent toujours vers un point commun, l'ombre du photographe incluse.
Voyons si les photos d'Apollo respectent cette règle.







Et bien pas exactement; les directions des ombres ne convergent pas du tout vers un point commun, bien loin de là; elles vont dans directions complètement anarchiques, illogiques.
Cette photo n'a donc certainement pas été prise sur la lune.










Sur la photo AS14-66-9255, si nous regardons bien, nous voyons qu'il y a quelque chose d'étrange se cachant derrière le réacteur du LEM.





J'ai rajouté un peu de luminosité pour vous permettre de mieux voir ce que c'est...et c'est la figure d'un démon rouge!





Ce gros plan vous permet de mieux le voir.
Il est mignon, pas vrai?









Sur les photos AS14-66-9256 et AS14-66-9258, nous voyons un objet noir près du pied du LEM qui semble être différer d'une photo à l'autre.





Sur ces gros plans de cet objet, nous voyons que cet objet semble effectivement différent.










Sur la photo AS14-66-9259 (à gauche sur la double vue), le réacteur du lem est pris de loin.
Sur la photo AS14-66-9261 (à droite sur la double vue), le réacteur du lem est pris de plus près, mais étrangement son ombre sur la droite a raccourci!
Il s'agit probablement d'une ombre à géométrie variable!









Sur ce couple de deux photos (AS14-66-9305 et AS14-66-9306), l'astronaute prend une photographie du lem avec le "soleil" juste derrière.





Entre les deux photos l'astronaute a tourné son appareil sur la droite; mais ce n'est pas la seule chose qu'il a faite: Il s'est aussi déplacé vers la droite.
A cause de son déplacement, le soleil est partiellement caché par le lem sur la deuxième photo.
Apparemment ce que nous voyons du soleil est la partie qui n'est pas cachée par le lem...






...Mais apparemment seulement, car en fait la plus grande partie que nous en voyons est également cachée par le lem: J'ai grisé une partie du LEM qui est éblouie par le soleil.
Sur la photo de droite, j'ai cerclé cette partie du LEM.
Et vous voyez que le soleil est pratiquement entièrement contenu dans cette partie.
Cela veut dire que nous voyons le soleil à travers le LEM comme si celui-ci était transparent!





Puisque le soleil est pratiquement entièrement caché par le lem, ceci est ce que nous aurions du voir sur AS14-66-9306.










Sur la photo AS14-66-9324, il y a un objet bizarre près du drapeau.





Très étrange, n'est-ce-pas?










Sur les photos AS14-66-9324 et AS14-66-9338, vous voyez que le drapeau a deux orientations très différentes.
Pourtant vous voyez que la perspective est (pratiquement) la même: Vous voyez les même artéfacts sur le sol disposés le long de la même direction.










Sur les deux photos du CPLEE (AS14-67-9364 et AS14-67-9365), il y a une photo sur laquelle il y a une lettre qui manque sur le CPLEE.





Sur ces gros plans, sur la deuxième photo nous voyons le 'S', mais nous ne voyons pas le 'N' qui a pourtant la même taille que le 'S'.










Sur ces deux photos du CPLEE (AS14-67-9370 et AS14-67-9371), nous voyons une partie du CPLEE qui disparaît sur la deuxième photo.





Sur ces gros plans du CPLEE, nous voyons ce qu'est cette partie.
Il y a une patte stabilisatrice qui est présente sur la première photo, mais manifestement absente sur la deuxième.











Sur cette paire de photos (AS14-67-9376 et AS14-67-9377), nous avons deux vues de l'ALSEP sous deux angles différents.
Y aurait-il quelque chose d'anormal avec ces deux photos?





Sur cette double vue, j'ai pris deux vues d'une table représentant l'ALSEP.
Devant la table j'ai placé un ruban représentant le grand trou que nous voyons devant l'ALSEP sur les photos Apollo.
Et derrière la table j'ai placé trois pierres représentant les trois trous que nous voyons dans le fond derrière l'ALSEP sur les photos Apollo.
Entre les deux vues, je bouge vers la gauche et je réoriente mon appareil de manière à ce que la petite table soit encore au centre de la photo.
Conséquemment à mon déplacement, le grand trou (le ruban) s'est déplacé vers la droite relativement à la table, et les pierres dans le fond ont bougé vers la gauche relativement à la table.
Mais la table et son ombre montrent également une rotation sur la deuxième photo relativement à la première photo.





Maintenant je peux tourner la table manuellement comme je l'ai fait sur cette nouvelle vue de manière à ce que la rotation manuelle compense la rotation optique créée par mon déplacement latéral.
Mais l'orientation de l'ombre de la table demeure différente, car le soleil ne m'a pas permis de le tourner.





Nous pouvons maintenant mieux comprendre ce qui ne va pas sur les photos Apollo.
Sur la deuxième photo, le grand trou a bougé sur la droite relativement à l'ALSEP, et les trous du fond ont bougé sur la gauche.





Ceci montre que le photographe a bougé vers la gauche entre les deux photos, et il a réorienté son appareil pour avoir l'ALSEP à nouveau au centre de la photo.
Comme dans mon exemple, l'ALSEP et son ombre devraient montrer une rotation optique, ce qu'ils ne font pas!





La direction de l'ombre de l'ALSEP devrait avoir changé approximativement comme je le montre avec la flèche.
Mais ce qui crée la confusion est ce petit drapeau qui était juste devant l'ombre de l'ALSEP sur la première photo, et est encore juste devant cette ombre sur le deuxième photo.





On comprend seulement le truc si l'on observe l'orientation du drapeau sur les deux photos: elle est clairement différente.
Ce changement d'orientation du drapeau est en en fait un signal des truqueurs, il veut dire: Hé regardez, nous avons déplacé ce drapeau!





En fait ce drapeau a été déplacé depuis son ancienne position vers une nouvelle position qui fait croire que l'ombre de la deuxième photo est normale.





Maintenant l'orientation de l'ALSEP pourrait être corrigée par une rotation manuelle de l'ALSEP.
Mais comment pourriez vous changer l'orientation de l'ombre de l'ALSEP?
A moins bien sûr que votre "soleil" ne soit un projecteur que vous puissiez aisément déplacer!











Sur ce couple de photos (AS14-67-9385 et AS14-67-9386), nous avons deux vues d'un réflecteur.





Si nous regardons attentivement, les traces de pas sur la droite du réflecteur semblent converger vers son avant sur la première photo, et en diverger sur la deuxième photo.
Vous allez me dire: Nous ne les voyons pas très bien sur la deuxième photo, êtes vous sûr qu'elles en divergent vraiment?
Il y a un moyen simple de le constater: Sur la deuxième photo, nous ne voyons que la partie droite de la trace la plus proche, et non la partie gauche; si elle convergeait vers l'avant du réflecteur comme sur la photo précédente, ce serait l'inverse!










Sur les photos AS14-68-9450 et AS14-68-9451, nous avons d'abord une première vue d'un rocher lunaire.






Sur les photos AS14-68-9452 et AS14-68-9453, nous voyons le même rocher lunaire parfaitement reconnaissable comme celui que nous avons vu sur le couple précédent de photos, mais avec des rochers différents à l'avant-plan.
Sur chacune de ces photos, nous voyons deux objets posés sur le rocher: Un gobelet en plastique et un marteau (que j'ai cerclés de rouge sur chacune des photos)!





Sur la première photo, le gobelet en plastique est transparent (ils l'ont même écrasé pour mieux montrer qu'il est transparent) et le marteau est mat, alors que la photo suivante c'est l'inverse!
Et qu'est-ce qu'un gobelet en plastique fait sur la lune d'ailleurs?
Y a-t-il un distributeur de boisson sur la lune?
Qu'est-ce qu'il propose? du coca-cola?











Nous avons ici deux vues (AS14-68-9471 et AS14-68-9472) d'un rocher avec deux petits rochers de part et d'autre, un devant et un derrière, une vue de loin, et une de près.
Une petite démonstration réelle va montrer ce qui ne va pas avec ces deux photos.





Sur cette double vue, j'ai enveloppé mon sac à dos dans un sac plastique pour symboliser le gros rocher, et placé des boîtes de couleurs de part et d'autre de celui-ci.
Sur la première vue, mon "rocher" est pris de loin, et les deux boîtes colorées semblent collées au "rocher".
Mais sur la deuxième photo prise de plus près, comme l'angle de vue est différent, les deux boîtes sont maintenant bien séparées du "rocher"?





Sur la première photo Apollo, prise de loin, les deux petits rochers semblent collés au gros rocher.
Sur la deuxième photo Apollo, prise de plus près, le petit rocher qui est devant est maintenant bien séparé du gros rocher.
Mais le petit rocher qui est derrière apparaît encore collé au gros rocher et n'en est pas séparé!







Sur cette photo, je montre comme le rocher qui est après le gros rocher devrait être positionné relativement au gros rocher sur le plan rapproché.











Sur la photo de droite (AS14-64-9073), la tête de l'ombre du photographe s'est rapprochée du lem, ce qui veut dire que le photographe s'est rapproché du lem (s'il bouge son appareil vers le haut ou le bas, la tête de l'ombre va rester à la même distance du lem).
Conséquemment on devrait voir sur la photo de gauche (qui était donc prise de plus loin) l'appareil dont on voit l'ombre sur la photo de droite(ou au moins une partie de son ombre).












Entre les photos AS14-64-9088 et AS14-64-9089, l'astronaute a juste pivoté (nous le voyons par l'examen du sol), mais la luminosité change complétement; il y a un halo sur la gauche de l'astronaute sur la première photo qui indique la direction de la lumière su soleil, et sur la deuxième photo ce halo se déplace sur la droite, alors que le photographe a tourné l'appareil sur la droite, ce qui indique une direction différente de la lumière du soleil.







Et, sur la photo AS14-64-9089, nous voyons que la botte droite de l'astronaute projette une ombre qui est trop fine si nous la comparons avec l'ombre de ses jambes.










Entre les photos AS14-64-9096 et AS14-64-9097, nous voyons que le photographe a réussi a se déplacer dans une direction, et en en même temps à garder la même exacte position dans l'autre direction; ces astronautes sont vraiment très doués!











Sur les photos AS14-64-9119 et AS14-64-9121, l'ombre que j'ai cerclée dans les gros plans que je montre est inversée.










Sur la photo AS14-64-9173, dans la visière de l'astronaute nous voyons le reflet de deux personnes (que j'ai cerclées de rouge), et même leurs ombres (que j'ai cerclées de jaune).










Sur la photo AS14-65-9210 (à droite), l'appareil s'est déplacé sur la droite (le réacteur s'est déplacé sur la gauche relativement aux trous); le réacteur vertical aurait du tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre relativement à la ligne d'horizon (ligne jaune), mais il a tourné dans le sens des aiguilles d'une montre à la place.
Un exemple de plus d'avant-plan et d'arrière-plan tournant différemment, la blague préférée des truqueurs.









Sur la photo AS14-66-9302, une source de lumière apparaît soudainement comme si elle n'avait pas été assez proche sur la première photo (AS14-66-9301); elle génère une ombre de l'astronaute qui est plus longue que sur les autres photos.











Sur la photo AS14-67-9362 (à gauche) le bord le plus replié n'a pas la même position relativement au bouchon blanc que sur la photo AS14-67-9363 (à droite).









Sur la photo AS14-67-9372 (à gauche), il y a un câble qui tourne vers l'arrière du magnétomètre, et sur la photo AS14-67-9373 (à droite) le même câble tourne dans la direction opposée.










Sur les photos AS14-67-9378 (à gauche) et AS14-67-9379 (à droite), il y a un élément d'ombre qui est différent sur les gros plans que je montre.










Sur la photo AS14-67-9380 (à gauche), il y a deux fils se croisant qui ne sont pas tendus, et, sur la photo AS14-67-9381 (à droite), les mêmes fils sont tendus.










Voici la fameuse photo sur laquelle nous voyons les ombres des rochers à l'avant-plan et l'ombre du lem à l'arrière-plan diverger de manière importante.
Les mythbusters ont fait une démonstration pour montrer que cela était possible avec l'aide du relief.
Dans le journal de Goddard, il y a une démonstration éloquente qui donne l'explication de la divergence des ombres: dans leur démonstration, ils ont reproduit des rochers aussi proches que possible que ceux de la photo Apollo; mais leur démonstration contient en fait un indice qui met sur la voie de l'anomalie réelle:



Vous pouvez constater que le bout de l'ombre du rocher le plus gros est différent entre la photo de Goddard et la photo Apollo; sur la photo Apollo, il y a manifestement une partie de l'ombre qui manque, elle n'est pas régulière comme celle de la photo de Goddard!











Sur la photo AS14-68-9486 (à gauche), les objets sont plus nets que sur la photo AS14-68-9487 autant dans l'avant-plan que l'arrière-plan comme je le montre dans des gros plans; je me demande donc sur quoi le photographe a fait le point sur la deuxième photo si tous les objets sont plus flous que sur la première photo!
Et il y a une partie noircie de la deuxième photo qui correspond à une partie brillamment éclairée sur la première photo.











Sur la photo AS14-68-9423 (à droite), le soleil a manifestement bougé sur la droite relativement à la photo AS14-68-9422 (à gauche) si nous considérons sa position relativement aux artéfacts sur le sol sur les deux photos.




J'ai fait un panoramique avec les deux photos en faisant se correspondre exactement le grand trou sur les deux photos (nous ne voyons pas l'ombre de l'astronaute sur la deuxième photo, il est manifestement parti sur la deuxième photo); si nous traçons les lignes joignant les reflets du soleil, elles devraient normalement se croiser au centre du soleil, mais leur point d'intersection est trop haut relativement à ce que nous voyons sur AS14-68-9422.











La photo AS14-76-10331 (ci-dessus) est très étrange.
Nous y voyons une forme blanche très bizarre.
J'ai cerclé certains détails intéressants dessus.
Nous allons d'abord nous intéresser au pilote que nous voyons sur la photo (j'ai cerclé son visage de rouge).






Voici une photo de l'équipage d'Apollo 14.





Le seul astronaute qui ressemble à l'homme de la photo est Stu Roosa; les autres membres de l'équipage sont trop différents.
Mais Stu Roosa était également le seul astronaute à ne pas voyager dans le Lem.
La photo Apollo a donc nécessairement été prise dans le CSM, elle n'a pas pu être prise dans le LEM.









Ceci est à quoi le tableau de bord du CSM ressemblait.
Sur la gauche, nous pouvons voir l'ordinateur de bord, avec le clavier dessous et l'affichage au-dessus.








Le tableau de bord que nous voyons sur la photo Apollo semble assez différent.
Nous y voyons le clavier de l'ordinateur (que j'ai cerclé de jaune), mais la plus grande partie de l'affichage est masqué par le livre qui est fixé au dessus.
Comment se fait-il que l'affichage soit caché par le livre? Le pilote n'en avait-t-il pas besoin pour contrôler l'ordinateur?
Il est possible de deviner partiellement ce qui est sur le livre; j'ai donc fait un gros plan sur la droite du livre (la partie cerclée d'orange).








Et ceci est ce que j'ai obtenu quand j'ai fait ce gros plan; nous pouvons y voir ce qui ressemble à une sorte d'oiseau.
Qu'est ce qu'un oiseau a à voir avec une mission Apollo?








Je montre ici un gros plan de la partie que j'ai cerclée de bleu sur la photo Apollo.
Nous y voyons ce qui ressemble à un animal; est-ce la mascotte de l'équipage?






Sur le haut de la photo nous voyons quelque chose d'étrange (je l'ai cerclé d'orange sur la photo Apollo), qui n'appartient manifestement pas à la structure du CSM.
J'en montre ici un gros plan tourné; cela me fait penser à un stylo à bille, ou un porte-mine.


Cette photo est définitivement étrange!













Dans la mission Apollo 12, il y a une séquence de photos, qui va de AS12-47-6880 à AS12-47-6895, et qui montre une lever de terre sur la lune.
En fait, contrairement au soleil sur la terre, la terre ne se lève que parce que le module de commande tourne autour de la lune; si le module de commande était immobile relativement à la lune, la terre serait également immobile et ne se lèverait pas.
C'est le fait que le module de commande se déplace qui fait se lever la terre.









De même, il y a une séquence de photos dans la mission Apollo 14, qui va de AS14-66-9224 à AS14-66-9228, et qui montre aussi un lever de terre sur la lune.








Les trous que nous voyons sur les deux séquences sont les mêmes, montrant que le module de commande suivait la même trajectoire autour de la lune dans les deux missions.
Les adeptes d'Apollo m'ont fait remarquer que ce n'était pas anormal, car les sites d'alunissages d'Apollo 12 et Apollo 14 sont proches; je leur ai répliqué ce que n'était pas parce que ces sites d'alunissage étaient proches que le module de commande a nécessairement suivi la même orbite dans les deux missions.
Alors les adeptes d'Apollo m'ont répondu: "Prouvez le".
Je ne me soucie pas de le prouver ici, parce que le fait que l'orbite suivie était la même permet précisément de prouver le point que je vais montrer.









Je choisis un trou dans Apollo 12, et un autre trou dans Apollo 14; ces deux trous ne sont pas les mêmes, mais cela n'a pas d'importance pour ma démonstration; la seule chose qui compte est que j'utilise toujours le même trou pour chaque mission.
Sur AS12-47-6887 (à gauche) et AS14-66-9224 (à droite), la distance du centre du trou choisi pour Apollo 12 à l'horizon, et la distance du trou choisi pour Apollo 14 à l'horizon sont les mêmes (flèches rouges).









Sur AS12-47-6890 (à gauche) et AS14-66-9228 (à droite), la distance du centre du trou choisi pour Apollo 12 à l'horizon, et la distance du trou choisi pour Apollo 14 à l'horizon sont les mêmes (flèches rouges).
J'insiste que les trous choisis pour Apollo 12 et Apollo 14 sont les mêmes dans cette double vue que dans la précédente, ceci est important pour la démonstration.
Ceci signifie que le module de commande s'est déplacé identiquement relativement au trou choisi pour Apollo 12 entre les photos AS12-47-6887 et AS12-47-6890, qu'il l'a fait relativement au trou choisi pour Apollo 14 entre les photos AS14-66-9224 et AS14-66-9228.
Comme ces trous choisis appartiennent tous deux au sol lunaire, c'est équivalent à dire que le module de commande s'est déplacé de la même manière entre les photos AS12-47-6887 et AS12-47-6890 qu'entre les photos AS14-66-9224 et AS14-66-9228.
Comme c'est le fait que le module de commande se déplace qui fait se lever la terre sur les photos, cela signifie également que la terre devrait se lever de manière similaire entre la paire de photos AS12-47-6887 et AS12-47-6890 qu'entre la paire de photos AS14-66-9224 et AS14-66-9228, ou du moins pas très différemment.









Pourtant, lorsque je compare une animation faite avec les photos AS12-47-6887 et AS12-47-6890 (à gauche) avec une animation faite avec les photos AS14-66-9224 et AS14-66-9228, la terre bouge nettement plus sur l'animation d'Apollo 12 que sur l'animation d'Apollo 14, alors que la terre devrait bouger pareillement sur les deux animations, ou au moins pas très différemment.
La terre sur la première animation bouge comme si le module de commande s'était déplacé plus que deux fois plus entre les photos AS12-47-6887 et AS12-47-6890 qu'entre les photos AS14-66-9224 et AS14-66-9228, alors que j'ai fait la démonstration que le module de commande s'était déplacé d'approximativement la même distance entre ces paires de photos; même s'il y a une petite différence, elle ne peut expliquer une si grande différence dans le déplacement de la terre!









Le site d'alunissage d'Apollo 14 était assez proche de celui d'Apollo 12; les antennes devaient donc être orientées de manière assez similaire.
Seront-elles correctement orientées dans cette mission?
Hélas non!









Sur cette photo (AS14-66-9256), comme dans Apollo 12, l'antenne haut-gain est orientée vers le soleil (regardez l'ombre de sa branche centrale: Elle est parallèle à l'ombre du LEM).









Sur cette photo (AS14-66-9340), l'ombre de la branche de l'antenne haut-gain est parallèle à la direction des ombres; elle est donc soit orientée dans la direction des ombres, soit en opposition avec elles (et nous avons vu sur les photos précédentes que c'était le second cas).









Sur cette photo (AS14-67-9361), nous ne voyons que le bas de l'antenne de l'ALSEP, mais assez pour voir qu'elle n'est pas normalement orientée, mais orientée vers le soleil.









Sur cette photo (AS14-67-9366), nous voyons que l'antenne haut-gain est orientée sur la droite de la direction des ombres alors qu'elle devrait être orientée sur leur gauche.









Sur cette photo (AS14-67-9375), nous pouvons clairement voir (encore plus clairement que sur la photo précédente) que l'antenne de l'ALSEP est orientée sur la droite de la direction des ombres au lieu de leur gauche.









Sur cette photo (AS14-67-9377), l'antenne de l'ALSEP apparaît également incorrectement orientée, sur la droite de la direction des ombres au lieu de leur gauche.









Et à nouveau, sur cette photo (AS14-67-9384), l'antenne de l'ALSEP apparaît incorrectement orientée.









Et maintenant, pour fermer ce sujet, voici un extrait de la vidéo d'Apollo 14 débutant au temps 114-26-27; dessus nous voyons que l'antenne haut-gain est orientée en direction du soleil et non en direction de la terre...et pourtant elle réussit à transmettre la vidéo que nous sommes en train de voir!
(peut-être sont-ce les habitants du soleil qui la reçoivent).









Dans Apollo 12, il y a une séquence de photos (de AS12-47-6880 à AS12-47-6895) prises alors que le module d'Apollo 12 descendait sur la lune, et qui montrent un lever de terre.









De même, dans Apollo 14, il y a également une séquence de photos (de AS14-66-9224 à AS14-66-9228) prises alors que le module d'Apollo 14 descendait sur la lune, et qui montrent également un lever de terre.









En fait, lorsque nous regardons les cratères au dessus desquels le module lunaire vole sur les deux séquences, nous trouvons que ce sont absolument les mêmes; il est très improbable que deux endroits de la lune montrent des cratères si identiques, c'est nécessairement le même endroit au dessus duquel les modules lunaires d'Apollo 12 et Apollo 14 volaient.
Alors que je m'étonnais de cette similitude, les tenants d'Apollo m'ont fait observer que ce n'était pas surprenant que les modules lunaires aient volé au dessus des mêmes endroits, car les sites d'alunissage de ces deux missions étaient très proches, et leurs trajectoires de descente très rapprochées également.









Si nous vérifions la distance des cratères (notamment le plus proche) à la ligne d'horizon, nous constatons que le module lunaire avait un peu plus progressé au dessus de la surface lunaire sur la photo d'Apollo 12 que sur celle d'Apollo 14.
Pourquoi est-ce un fait intéressant?









Parce que la hauteur de la terre au dessus de l'horizon telle que vue depuis un vaisseau spatial arrivant de l'est dépend de sa progression vers le centre de la lune.
Plus le vaisseau spatial se déplace vers l'ouest, et plus la terre se lève à l'horizon.









Donc, si le module lunaire a plus progressé sur la photo d'Apollo 12 que sur celle d'Apollo 14, la terre devrait logiquement apparaître plus haute relativement à l'horizon sur la photo d'Apollo 12 que sur celle d'Apollo 14.
Oui, mais les tenants d'Apollo font remarquer que les deux photos n'ont pas été prises à la même date, et que la libration pourrait expliquer pourquoi la terre est plus haute sur la photo d'Apollo 14 que sur celle d'Apollo 12.









La libration est le phénomène qui fait que la lune tourne alternativement dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens inverse durant son orbite relativement à la terre, ce qui fait que nous pouvons voir un peu plus de la moitié de la lune durant son orbite.
Apollo 12 and Apollo 14 ont tous deux aluni pendant le second quartier de la lune.
Pendant le second quartier de la lune, la lune tourne sur elle-même dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à la terre; cela signifie que, pendant le second quartier, un même endroit sur l'est de la lune verra la terre de plus en plus haute dans le ciel alors qu'il progresse dans le temps.
C'est donc très simple: Si la date de l'alunissage d'Apollo 14 était plus éloignée de la nouvelle lune précédente dans Apollo 14 que dans Apollo 12, cela aurait pour conséquence que la terre serait plus haute à un endroit donné dans Apollo 14 que dans Apollo 12, et cela expliquerait pourquoi la terre était plus haute sur la photo d'Apollo 14 que sur celle d'Apollo 12, quoique le module lunaire avait plus progressé sur la photo d'Apollo 12 que sur celle d'Apollo 14.
Mais, si c'est le contraire...









Cette table montre les dates des nouvelles lunes précédentes dans les deux missions, et les dates d'alunissage, ce qui permet de savoir la différence en jours entre l'alunissage et la nouvelle lune dans les deux missions.
Nous voyons qu'il y a un jour de moins de différence dans Apollo 14 que dans Apollo 12.
Cela signifie qu'un endroit donné de l'est de la lune voyait la terre un peu plus basse au temps d'Apollo 14 qu'à celui d'Apollo 12.









Je suis donc désolé, les fans d'Apollo, mais, non seulement la libration n'excuse pas le fait que la terre soit plus haute sur la photo d'Apollo 14 que sur celle d'Apollo 12, mais elle l'aggrave même; cela fait une raison supplémentaire pour que la terre soit plus basse sur la photo d'Apollo 14 que sur celle d'Apollo 12...









...et, malheureusement pour vous, mes pauvres, c'est le contraire que nous voyons!