Retour au menu principal

APOLLO 11



Ca y est, les astronautes ont aluni (la photo est AS11-40-5922).
Remarquez que leur LEM est très mal orienté, ils sont obligés de sortir dans l'ombre du LEM.
Heureusement la três pratique "reflectivité" lunaire est là pour les aider.
Cette même reflectivité (qui est exagérée) est aussi très pratique pour expliquer plein d'incohérences.




Sur une série de six photos commençant avec cette photo (AS11-40-5862)







et finissant avec cette photo (AS11-40-5869)








Nous voyons Buzz descendant l'échelle.
Il y a une première chose qui paraît étrange: L'articulation de l'échelle ne semble pas naturelle.






Si nous comparons avec l'articulation normale de l'échelle...






...Nous remarquons qu'il y a un objet étranger qui a été superposé à l'articulation, et cet objet étranger est...une bouteille!











Sur cette photo (AS11-40-5962), nous voyons l'astronaute en train de sortir du sas.
Il est encore dans le sas.
La taille de ce sas est de 32 pouces carrés; David Percy et Ralph René affirment qu'il n'était pas possible aux astronautes de passer à travers ce sas avec leur sac à dos.
Clavius affirme que c'était possible, que c'était juste une question d'entrainement.
Mais, même Clavius doit admettre que les astronautes devaient ramper pour passer à travers de sas.






Mais, lorsque nous regardons l'astronaute dans le sas de plus près, nous voyons qu'il ne rampe pas vraiment...
IL EST A GENOUX!!!
C'est totalement impossible, l'astronaute ne pouvait pas se tenir sur les genoux dans le sas.








Cette double vue compare l'astronaute de la photo AS11-40-5962 avec l'astronaute de la photo AS11-40-5963; comparez l'astronaute avec l'ouverture du LM sur les deux photos...
L'astronaute de la seconde photo est considérablement plus grand que l'astronaute de la première photo.
L'astronaute de la seconde photo est trop grand pour passer à travers le sas, même s'il rampe (encore moins s'il se tient à genoux).
Il est évident que l'astronaute de la première photo est juste un modèle réduit, un jouet!









Maintenant, si nous comparons la photo de Buzz en train de descendre l'échelle avec la vidéo d'Armstrong descendant l'échelle en premier, est-ce que quelque chose ne vous frappe pas?
Sur la vidéo, quoique le fond ne soit pas moins lumineux sur la photo, l'astronaute et l'échelle paraissent bien plus sombres, moins lumineux.
Pourquoi?
Est-ce que quelqu'un a allumé la lumière quand Buzz est descendu?











Sur la photo AS11-40-5863, nous voyons des reflets que j'ai cerclés.
Les reflets sont normalement orientés dans la direction du soleil.
Selon eux, le soleil serait sur la gauche de la photo, mais nous savons que ce n'est pas ce cas; nous savons que le soleil est sur la droite de la photo, puisque l'ombre du lem est sur la gauche.











Si nous comparons les deux photos AS11-40-5862 et AS11-40-5863, nous remarquons quelque chose d'anormal.





Dans la seconde photo, le photographe a manifestement tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour du LEM (bougé sur la droite), et s'est également un peu éloigné du Lem; Logiquement la plaque "UNITED STATES" de l'extrême droite devrait avoir bougé vers la gauche, être un peu plus petite, et avoir une orientation différente.


J'ai représenté le lem vu de dessus avec les deux positions logiques de l'appareil photo sur les deux photos:



La première position de l'appareil correspond à la première photo dans laquelle le photographe était proche de l'échelle et lui faisant face (ou presque).
La deuxième position de l'appareil correspond à la deuxième photo dans laquelle le photographe est plus éloigné de l'échelle et la voit en oblique.





Sur cet exemple pris à l'extérieur, j'ai pris une première photographie d'une volée d'escaliers avec une poubelle à l'extrême droite.
Puis j'ai bougé vers la droite et ai reculé un peu, comme le photographe l'a fait entre les deux photos AS11-40-5862 et AS11-40-5863, et pris une seconde photo: sur la seconde photo nous voyons que la poubelle a été poussée sur la gauche, est un peu plus petite, et a une orientation différente.
Sur la photo AS11-40-5863, la plaque US devrait aussi avoir été poussée sur la gauche, et avoir une taille et orientation différente, mais ce n'est pas le cas!
Remarque: Le fait d'utiliser une poubelle n'est pas un manque de respect, mais simplement parce que la poubelle était montée sur roulettes et facile à déplacer.





Un fan d'Apollo a contesté que mes photos représentent bien le changement de situation sur les photos Apollo.
Pour montrer que ma démonstration est proche de ce que l'on voit sur les photos Apollo, je montre où se trouvent les limites de la première photo Apollo sur la deuxième photo Apollo:



Et aussi où se trouvent les limites de ma première photo sur ma deuxième photo:



Dans les deux cas, le rapport entre la hauteur visualisée de la première photo et la hauteur visualisée de la seconde photo est proche de 0.8 (0,80 pour les photos Apollo, et 0,82 pour mes photos, ce qui veut dire que le changement de perspective est même légèrement plus important sur les photos Apollo).
Ma démonstration ne s'éloigne donc pas beaucoup de ce que l'on voit sur les photos Apollo, et montre bien le problème avec les positions incompatibles de la plaque US sur les deux photos.



Le fan d'Apollo a continué de nier que ma démonstration prouvait qu'il y avait un problème avec les photos Apollo, et continué d'affirmer qu'elles étaient normales.
En particulier, il a dit que ma démonstration était invalide parce que ma poubelle n'était pas contre un mur.
Je lui ai dit que si la poubelle avait été contre un mur, cela n'aurait rien changé:





Je lui ai demandé de montrer des photos réelles prouvant ce qu'il affirmait.
Il a fini par triomphalement poster des photos réelles reproduisant les situations des photos Apollo que voici:








Je n'ai alors pas eu de mal à lui montrer que ces photos différaient des photos Apollo:
Concernant la deuxième photo (AS11-40-5863), en traçant une ligne longeant le bord de la sortie du Lem, cette ligne coupe différemment la plaque US sur la photo Apollo et sur la photo réelle:






Et en ce qui concerne la première photo (AS11-40-5862), la différence est encore plus spectaculaire: Il suffit de compter les échelons de la partie visible de l'échelle sur la première photo Apollo pour reconstituer cette partie d'échelle sur la photo réelle, et on voit que le rapport entre la hauteur de cette partie d'échelle et la distance de l'échelle à la plaque US est très différent entre la photo Apollo et la photo réelle.





Maintenant, si je prends une fenêtre de sa photo, qui contient le même nombre d'échelons de l'échelle que sur la photo Apollo, et avec la plaque US à l'extrême droite, nous voyons clairement que c'est très différent:



Toutes les proportions sont différentes.
Nous pouvons également remarquer quelques détails qui sont différents:



Par exemple, l'élément que j'ai cerclé de rouge n'a de toute évidence pas la même orientation sur les deux photos.




Si nous regardons la photo réelle, l'arête qui est sur la gauche de la plaque US ne montre pas de changement de continuité:



La partie droite est un peu plus lumineuse, parce que l'exposition à la lumière est différente, mais il y a une continuité sur la forme.



La photo Apollo montre quelque chose de très différent:



Il y a une discontinuité clairement anormale sur l'arête, il n'y a pas de raccord entre les deux parties de part et d'autre de l'arête.
La couleur est également très différente; la partie de droite est plus sombre que la partie de gauche, et pourtant la partie de gauche est plus dans l'ombre que la partie de droite.
Si c'est la réflcctivité lunaire qui éclaire la partie de gauche, pourquoi refuserait-elle d'éclairer également la partie de droite, surtout lorsque cette partie est moins dans l'ombre que la partie de gauche?


L'explication est très simple; la partie qui est au-delà de l'arête n'appartient pas réellement à la photo originale, et a été collée dans celle-ci depuis une autre photo.

Considérons ces deux vues que j'ai prises d'une maison en me déplaçant le long de celle-ci:



Je prend le mur de droite (relativement à mon appareil) de la maison de la vue de gauche, et je le colle sur la maison de la vue de droite; cela donne ceci:



Cela donne une fausse maison, avec un mur de droite d'orientation incorrecte qui ne lui appartient pas, mais, si je ne vous avais pas dit que j'ai modifié la maison de cette manière, vous auriez pu trouver cette maison normale.


C'est exactement ce que les truqueurs on fait sur ces photos:



Ils ont pris des parties d'autres photos et les ont collées sur ces photos; de cette manière, ils peuvent faire en sorte que la plaque US ait la même position, taille et orientation sur les deux photos, quand elles auraient du changer d'une photo à l'autre avec le changement de perspective.




Je vais maintenant vous montrer quelque chose qui est encore plus étrange.



Ceci est une photo d'Apollo 14: Vous pouvez y voir que la plaque US n'est pas en bas, mais en haut!
Ainsi, entre Apollo 11 et Apollo 14, la NASA aurait changé d'avis, et aurait décidé de déplacer la plaque US du bas vers le haut?












Le seconde anomalie est qu'il y a un objet qui est brillamment lumineux sur la première photo, alors qu'il y a une fenêtre en forme de triangle qui est sombre, et sur la deuxième photo, c'est l'inverse: l'objet brillant devient soudainement sombre, et le triangle devient lumineux.

Ce n'est pas le lem qui s'est déplacé, c'est l'astronaute.
Et, entre les deux photos, nous savons qu'il n'y a qu'un temps court, car il s'agit de la séquence au cours de laquelle Buzz sort du Lem.
Il est donc très improbable que durant ce court laps de temps la réflectivité lunaire (à supposer qu'elle existe) ait pu changer autant.
Mais, même à supposer qu'elle aurait pu changer autant dans un si court laps de temps, il reste encore quelque chose d'anormal:
Devant l'objet gris lumineux de la première photo, il y a une barre qui le traverse.
Si cet objet est à présent dans l'ombre sur la deuxième photo, alors cette barre devrait également être dans l'ombre sur la deuxième photo, et ce n'est pas le cas, elle est encore lumineuse.
Et, pour cela il n'y a aucune excuse possible!






Si nous faisons une animation avec ces deux photos, cela fait un drôle d'effet.











Sur la photo AS11-40-5862, nous voyons les réacteurs du RCS en haut à droite (Je les ai cerclés).







Mais les cônes du RCS ne sont pas positionnés correctement (à gauche, leurs positions correctes telles qu'indiquées dans le manuel du LM).
Sur cette photo, les cônes sont disposés de manière anarchique, et sont aussi de taille inégale.











Entre ces deux photos (AS11-40-5866 et AS11-40-5867), le paysage complet a tourné dans le sens des aiguilles d'une montre (nous voyons qu'un pied du LEM est passé de l'autre côté d'un autre pied); ceci est en raison du fait que le photographe s'est déplacé vers la droite (ce qui crée une rotation des objets qu'il voit; bien sûr, il ne s'agit pas d'une réelle rotation).








Mais nous voyons également que le support horizontal qui sous le LEM a tourné dans le sens opposé (dans le sens inverse des aiguilles d'une montre).






A quoi le voyons-nous?
A la manière dont un reflet blanc s'est déplacé sur le support: Le reflet blanc s'est déplacé depuis la section large du support vers sa section étroite, ce qui est le signe d'une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.






Je vous fais ici une petite démonstration qui montre comment il est possible de déduire dans quel sens le support a tourné d'après le déplacement du reflet blanc.
Dans cette démonstration, j'éclaire une boîte en carton avec une lampe torche sous deux angles différents.
Entre les deux photos, j'ai tourné la boîte dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, et nous voyons que le reflet se déplace vers la gauche, comme le reflet l'a fait sur le support.
Remarque: Je n'ai pas utilisé le flash, car cela tend à aveugler le reflet.

En fait, le reflet blanc n'aurait pas du se déplacer du tout, car seul le photographe s'est déplacé; la réflectivité lunaire (à supposer qu'elle existe) n'a pas de raison d'avoir changé entre les deux prises, et le lem n'a (normalement) pas bougé.
Le reflet blanc n'aurait pas du bouger sur le support.





Quelques autres petits problèmes:









Si nous comparons la boucle des bottes entre les photos AS11-40-5863 et AS11-40-5867, nous voyons qu'elle est différente.












Et si nous comparons la pièce métallique au bout du harnais sur les photos AS11-40-5867 et AS11-40-5868, elle semble différente de toute évidence.










Sur la dernière photo de la séquence (AS11-40-6869), les bottes de l'astronaute deviennent soudainement bleu foncé (alors qu'elles étaient bleu clair auparavant).
Vous allez dire que c'est parce qu'elles sont à présent dans l'ombre; mais alors, pourquoi y a-t-il un rai de lumière sur elles?










Sur cette photo, il y a quelque chose qui est plutôt choquant: L'astronaute a les deux pieds en l'air: son pied gauche flotte alors que son pied droit n'est pas encore sur le premier échelon; cela ne semble pas une manière normale de descendre une échelle, plutôt une manière acrobatique!







Logiquement, lorsqu'il arrive sur le huitième échelon, il devrait poser le pied gauche sur cet échelon s'il alterne ses deux pieds.
Mais c'est encore son pied droit qu'il pose sur cet échelon.







Alors, nous nous disons qu'il pourrait avoir manqué un echelon, mais que c'est au moins son pied gauche qu'il posera sur le dernier échelon...mais pas du tout, c'est encore le pied droit.







Alors nous nous demandons s'il a pas descendu toute l'échelle avec son pied droit.











Ceci est la photo AS11-40-5869 montrant "Buzz" sur le sol lunaire après qu'il ait descendu l'échelle.
Mais en fait, il n'aurait jamais cette position après qu'il ait sauté du dernier échelon.
Puisque l'échelle est en oblique, il aurait du s'éloigner de l'échelle lorsqu'il saute du dernier échelon, autrement il pourrait percuter l'échelle; son casque pourrait cogner l'échelle, et dans ce cas il pourrait se casser, avec de terribles conséquences pour l'astronaute.
Nus voyons aussi que Buzz a ses deux pieds sur le pied de la patte du LM; il n'aurait jamais ses deux pieds sur ce pied en réalité, car ils seraient en position instable dessus, et il pourrait tomber.






En fait, Buzz devrait plutôt avoir cette attitude après avoir sauté de l'échelle, cela serait plus logique (c'est le même astronaute, mais je l'ai déplacé vers une position plus adéquate).







La descente animée de Buzz.







Sur cette même photo, nous voyons aussi que le dernier échelon de l'échelle est au-dessus de la taille d'Aldrin, assez haut.






Mais, si nous comparons avec une démonstration sur terre (à droite sur la double vue), le dernier échelon monte à peine au-dessus des genoux d'Armstrong.
Vous allez me dire que le modèle utilisé par la démonstration pouvait être un peu différent du vrai module lunaire (Quelqu'un m'a dit que l'échelle était plus basse sur le modèle de démonstration de manière à permettre à l'astronaute de l'escalader plus facilement avec l'attraction terrestre, mais il n'y a pas une seule photo de l'entrainement qui montre un astronaute en train de monter l'échelle)?







Alors comparons avec une photo d'Apollo 17 (à droite sur la double vue, photo référencée AS17-134-20482); le dernier échelon de l'échelle est également plus bas que la taille de l'astronaute, et il ne se tient pas sur le pied du module.







Alors des fans d'Apollo m'ont assuré que l'anomalie apparente pouvait être expliquée par le fait que la patte avait été rendue plus courte par la compression du support de la patte avant, qui a rapproché l'échelle du sol.







En effet, à l'intérieur du support primaire, il y avait une cartouche compressible en aluminium qui pouvait absorber un choc relativement important par compression.







Il y en avait aussi dans les supports latéraux.







Les fans d'Apollo justifient le fait qu'il pouvait y avoir une différence importante de taille de l'échelle par cette phrase du rapport sur le système d'alunissage:
"Quoique le support primaire soit prévu pour une compression de 32 pouces, il ne fut pas constaté de compression du support sur Apollo 11."
Mais le fait que le support primaire soit théoriquement prévu pour une compression de 32 pouces ne signifie pas pour autant que cette compression pouvait aller jusqu'à 32 pouces.







Il y a d'ailleurs une bonne raison pour laquelle la compression ne pouvait aller jusqu'aux 32 pouces, qui est que la jupe du réacteur de descente ne le permet pas.







L'écart de le jupe du réacteur de descente avec le sol est de 19 pouces sur un sol parfaitement plat; en fait les essais en simulation ont montré que cet écart serait de 13,8 pouces (13,5 pouces mesurés par la NASA sur la photo d'Apollo 11). Ceci limite manifestement la compression maximale admissible à nettement moins que les 32 pouces (même si les pattes sont un peu en oblique), car la longueur de compression maximale devrait permettre un écart minimal de la jupe du réacteur avec le sol.







D'ailleurs, dans le rapport de mission d'Apollo 17, nous trouvons ceci (à la page 10-12):
'Le support de la patte arrière peut avoir subi une compression, mais ce n'est pas le cas pour les trois autres pattes".
Donc le support de la patte avec l'échelle n'a pas subi de compression, selon ce rapport.







Conséquemment, le dernier barreau de l'échelle n'a pas de raison d'être plus proche du sol sur Apollo 17 que sur Apollo 11.











Sur ces deux photos (AS11-40-5874 et AS11-40-5875), nous voyons Buzz en train de saluer le drapeau américain.







Sur AS11-40-5874 (à gauche), nous voyons l'antenne du sac de survie, mais, sur AS11-40-5875 (à droite), nous ne la voyons pas.
Pourtant ces photos sont prises au même moment, et l'antenne est exposée pareillement au soleil; la seule différence est qu'elle a légèrement tourné entre les deux photos, mais cela n'explique pas qu'elle disparaisse complétement.








Une première remarque est à propos de la forme étrange de l'ombre de Buzz.



Cette ombre est étrangement symétrique; une structure très particulière du relief pourrait éventuellement l'expliquer, mais elle devrait vraiment être très particulière!











Maintenant, regardez: Sur la première photo, le sac dorsal est partiellement éclairé sur le côté, et, sur la deuxième photo, l'astronaute a tordu son corps, and le sac dorsal est maintenant entièrement dans l'ombre.
Il y a une raison à cela: Cela signifie que, sur la première photo, Buzz ne faisait pas parfaitement face au soleil, alors que, sur la deuxième photo, il lui fait mieux face; le problème est que la direction de son ombre ne correspond pas à la deuxième position de son corps, mais est plutôt plus proche de la première position.






Si nous regardons les photos AS11-40-5874 et AS11-40-5875, nous voyons que Buzz tord un peu son corps sans bouger ses jambes.






Si nous faisons une animation avec un gros-plan de Buzz, nous voyons que, si l'ombre de sa jambe gauche ne bouge pas du tout, ce n'est pas le cas de l'ombre de sa jambe droite (quoiqu'il soit visible que sa jambe droite ne bouge pas).











L'extrême gauche de la photo AS11-40-5916, nous voyons le dos d'un astronaute.
Vu la direction de son ombre, nous nous attendrions à ce que le côté intérieur de sa jambe droite soit ombré par la jambe gauche, et nous pouvons voir qu'il est brillamment éclairé.
Et nous ne devrions pas voir une fenêtre éclairée au milieu de son ombre.











Sur la photo AS11-40-5916, nous voyons le collecteur de vent solaire (cerclé) et son ombre.



Mais, si nous regardons attentivement le bas de l'ombre du SWC; nous voyons deux trous qui apparaissent de manière anormale: Le trou qui apparaît le plus long sur l'ombre devrait en fait être le plus court si nous regardons le bas du SWC.










Sur la photo AS11-40-5875, nous voyons une face étrange à l'intérieur de la visière (à gauche sur la double vue).
Si nous comparons avec la face d’un astronaute sur terre, cette face apparaît très différemment: Elle apparaît plus petite, et aussi incorrectement positionnée.
Ce qui est également bizarre est que, de toutes les photos, celle-ci est la seule qui permet d’entrevoir la figure de l’astronaute, et ceci bien qu’elle soit exposée en plein soleil ; toutes les autres réfléchissent comme un miroir, et ne laissent pas deviner ce qui est derrière la visière.









Sur ces photos, le drapeau est manifestement identique.







Un fan d'Apollo a fait un Gif sur Wikipedia pour montrer qu'il ne bougeait pas.







Le problème est que sur cette photo (AS11-40-5886), le drapeau qui est vu sur l'autre côté ne ressemble pas à ce qu'il devrait.
Le drapeau que nous voyons sur cette photo n'est pas le côté opposé exact du côté que Buzz a salué.




En fait, si nous regardons plus attentivement les drapeaux:



Nous voyons que la partie bleue avec les étoiles est ombrée sur les deux côtés:
Si elle est ombrée sur un côté, elle ne devrait pas l'être sur l'autre côté.











Les photos AS11-40-5885 et AS11-40-5886 montrent deux vues du sol lunaire avec le drapeau et le collecteur de vent solaire, et l'ombre du LM à l'avant-plan.
Entre les deux photos, le photographe a juste tourné son appareil dans le sens des aiguilles d'une montre, car l'ombre du LM apparaît identique et pareillement positionnée relativement au drapeau et au SWC.






Normalement, l'angle entre la hampe du drapeau et la ligne d'horizon devrait être le même sur les deux photos...mais ce n'est pas le cas, comme vous pouvez le voir!










Sur cette photo (AS11-40-5905), l'ombre de la hampe du drapeau s'arrête brutalement, et n'est plus visible jusqu'au pied du drapeau.






Ce qui est étrange est que, si on trace une ligne depuis le point où l'ombre s'interrompt jusqu'au pied du drapeau (Figure K.4), cette ligne n'est pas alignée avec la partie visible de l'ombre de la hampe, alors qu'elle devrait l'être!






Sur cette photo, AS11-40-5885, nous voyons bien le relief de la lune, et nous voyons l'endroit où l'ombre du drapeau réapparaît sur la AS11-40-5905, car il est proche d'une pierre que j'ai cerclée, et, si nous traçons une ligne depuis le pied du drapeau jusqu'à ce point, la partie finale de l'ombre du drapeau est orientée sur la droite relativement à cette ligne, alors qu'elle est orientée sur la gauche sur la photo AS11-40-5905.






Entre le pied du drapeau et l'endroit ou l'ombre de la hampe apparaît, nous voyons des tâches noires et des fissures, mais pas l'ombre de la hampe.





Ceci est un gros plan de la zone où l'ombre de la hampe du drapeau n'est pas visible, avec une ligne rouge indiquant l'emplacement logique de celle-ci (c'est à dire entre le pied du drapeau et l'endroit où elle reprend).
Les fans d'Apollo pensent que cette ombre pourrait être cachée par un relief accidenté, et que les tâches noires correspondent aux endroits où elle reparaît fugacement.
Mais ces tâches dévient de la direction logique de l'ombre, et font aussi un angle marqué avec elles.











Et ce gros plan de la photo sur laquelle Buzz salue le drapeau ne montre pas trace de l'ombre de la hampe du drapeau non plus.










Et sur cette photo (AS11-37-5468), le drapeau apparaît encore différemment.







  

Sur ces trois photos (AS11-40-5897, AS11-40-5898, et AS11-40-5899), Armstrong prend trois photos d'une plaque métallique fixée sur l'échelle.
Les deux premières photos ont une mauvaise exposition, et la plaque est à peine visible, mais sur la troisième photo, miraculeusement, il a trouvé le bon réglage (sans aucun moyen de savoir quel est le bon), et la plaque devient soudainement plus claire et lisible.






Il y a juste un petit problème; sur les deux premières photos de la plaque, nous voyons un objet que nous ne voyons pas sur la troisième photo avec la bonne luminosité.
Vous ne voyez pas ce que c'est?



Laissez moi vous aider.
C'est un objet vertical sur la gauche et derrière la plaque.
Comme l'attention des gens se concentre sur la plaque qui est miraculeusement devenue claire, ils ne remarquent pas la disparition de cet objet.

Mais il y a encore quelque chose d'autre que nous pouvons observer: Les barreaux de l'échelle sont plus bas relativement au fond sur la dernière photo que sur les photos précédentes; pourtant l'échelle a une taille comparable sur les photos.
Cela signifie que l'appareil photo a été élevé sur la dernière photo: Armstrong a donc enlevé l'appareil de sa poitrine pour l'élever sur la dernière photo, et il a de plus réussi à améliorer l'exposition? Quel talent!











Sur la troisième photo sur laquelle la luminosité de la plaque est soudainement devenue bonne, pourquoi y a-t-il une bande étroite qui reste sombre?
Pourquoi cette bande, puisque les barreaux supérieur et inférieur de l'échelle sont brillants sur toute leur longueur, y compris à l'endroit de la bande sombre?
En fait cette bande n'est pas sombre, mais verte; ils ont mis une sorte de peinture sur la plaque en une bande étroite, de sorte que cette bande reste non éclairée.
Sans cette peinture, la plaque serait entièrement claire et éclairée.







Sur la photo AS11-40-5900 (à droite), la plaque commémorative apparaît entièrement noire contrairement à la photo AS11-40-5897, sur laquelle elle est peut-être pas très claire, mais pas complétement sombre.
Pourtant, sur la photo AS11-40-5900, nous voyons moins du brillant sol lunaire que sur la photo AS11-40-5897; conséquemment, l'appareil devait avoir un plus long temps de pose sur la photo AS11-40-5900 que sur la photo AS11-40-5897 pour s'adapter à la luminosité globale de la photo.







Il n'y a donc pas de raison pour que la luminosité de la plaque commémorative soit moins bonne sur la photo AS11-40-5900 (au point d'être complétement noire) que sur la photo AS11-40-5897.
Surtout puisque la luminosité des barreaux de l'échelle est comparable sur les deux photos.







Donc, sur la photo AS11-40-5900, la plaque commémorative pourrait ne pas être très claire, mais elle ne serait pas complétement noire non plus.











Un autre exemple dans lequel les truqueurs ont joué avec l'exposition de la photo est AS11-40-5894.
Ici le lem apparaît presque complétement noir, très mal exposé, mais ce qui est bizarre est que la plaque US apparaît claire comme si elle était bien exposée alors qu'elle est environnée de noir!
Est-ce que la Hasselblad est capable de faire de l'exposition sélective?



Si la plaque était apparue de la manière dont je l'ai représentée sur la photo de droite de la double vue ci-dessus, cela aurait pu être normal: Sur ma photo modifiée, la plaque n'est que partiellement éclairée, et il y a une partie à l'extérieur de la plaque qui est éclairée de manière cohérente avec la plaque.
Mais le fait que la plaque est complétement éclairée (à gauche sur la double vue), alors que le voisinage immédiat de la plaque est entièrement noir, semble très peu probable...si peu probable, que nous pouvons même le considérer impossible!










Sur la photo AS11-40-5870, ce quoi est-ce l'ombre?
Cela semble très étrange!









Sur la photo AS11-40-5871, quel est cet objet étrange?
Un OVNI?









Sur AS11-40-5872, l'ombre ne correspond avec ce qu'elle est supposée projeter.






Sur cette double vue faite avec la photo AS11-40-5873, il y a la photo à gauche, et ce que nous voyons dans la visière de l'astronaute à droite.
J'ai cerclé de différentes couleurs correspondantes des artéfacts qui sont visible sur la photo et la visière de l'astronaute.
Nous voyons qu'il y a une incohérence de la position de ces artéfacts entre la photo et la visière.
Il y a un trou noir qui est avant les deux pierres dans la visière, mais pas sur la photo.
Il y a une pierre que j'ai cerclée de jaune qui est presque au niveau de l'ombre du bras tendu dans la visière, mais pas sur la photo, puisque l'ombre de ce bras n'est même pas visible sur la photo.
Nous voyons le photographe (je l'ai cerclé de rouge) dans la visière.
Dans cette visière nous voyons que le photographe est bien au-delà de la fin des ombres.
Mais sur la photo il est de toute évidence avant la fin de ces ombres.




Mais l'évidence la plus futée concerne le bras.
Dans la visière, nous voyons que le bras de l'astronaute pointe vers la zone comprise entre le pied du collecteur solaire et le début de son ombre.
Mais sur la photo, ce bras ne semble pas dirigé vers cette zone, il semble plus horizontal.
Ce fait est confirmé par l’ombre du bras dans la visière qui effectivement ne pointe pas vers le bas de l’ombre du collecteur de vent solaire, mais plus haut .







Dernière incohérence: Sur la photo, l'ombre de l'astronaute est complètement sur son côté, et elle devrait donc apparaître sur l'extrême droite de la visière.
Au lieu de cela, elle apparaît non loin du milieu de la visière, comme si elle faisait presque face à l'astronaute, juste un peu de biais.









Il y a quelque chose d'autre que j'ai remarqué: Sur la jambe gauche de Buzz (la droite pour nous) nous voyons une lettre 'F' dessinée sur son habit.
Une lettre 'F'?
Comme Faux?










Sur ces photos (AS11-40-5878 et AS11-40-5879), nous voyons une trace de pas avec un petit caillou devant, et sur la photo suivante la botte de l'astronaute avec un caillou qui paraît plus gros que le caillou précédent en comparaison avec la photo précédente.
Nous pensons logiquement que le caillou sur la deuxième photo n'est pas le même que celui de la première photo.






Mais quand nous faisons un gros plan du caillou sur la première photo et que nous comparons avec beaucoup d'attention les artéfacts qui entourent les cailloux sur les deux photos, nous voyons que ces artéfacts sont identiques, et donc c'est très étonnamment le même caillou sur les deux photos!






J'ai donc reproduit la botte sur la première photo à la même taille qu'elle avait relativement au caillou sur la deuxième photo, et nous voyons alors qu'il y a un petit problème, car cette botte est beaucoup plus petite que la trace de pas qu'elle est supposée avoir faite.
Nous sommes autorisés à en déduire qu'il doit y avoir des géants lunaires sur la lune!














Cette photo est la photo AS11-40-5877, et montre une empreinte de pied qui aurait été laissée par Armstrong sur la lune.









Nous voyons un caillou que j'ai cerclé, et l'empreinte de pied pointe vers ce caillou (i.e. la direction empreinte->caillou est la même que la direction de l'empreinte).









Nous voyons aussi cette empreinte sur la photo AS11-40-5878.









Mais cette empreinte semble plus étroite que sur la photo précédente.
Es-ce que l'empreinte aurait changé entre les deux photos?
Peut-être que non, car nous voyons que la distance entre l'empreinte et le caillou a aussi augmenté.
En fait, si nous comparons les deux photos, nous voyons qu'il y a une dilatation générale le long de la direction de l'empreinte sur l'ensemble de la photo.
La première impression est que cela pourrait être expliqué par le changement d'angle de vue entre les deux photos.
Cela pourrait donc ne pas être aussi anormal que cela.
Vraiment?









Je prends un sac, et je le pose sur le sol, mais en biais relativement à moi.
Je prends d'abord le sac en photo debout.









Je prends une deuxième photo, mais en me baissant pour changer d'angle de vue.









Si nous comparons les deux vues, nous voyons qu'il y a effectivement une dilatation du sac par le fait du changement d'angle de vue, mais cette dilatation est le long de l'horizontale de la photo, et non le long de la direction du sac.
Sur la deuxième photo, le sac n'apparaît pas dilaté comme la (supposée) empreinte d'Armstrong sur la seconde photo de l'empreinte d'Armstrong.









Maintenant, je place le sac horizontalement relativement à moi, et je prends une première photo debout.









Je prends une deuxième photo en me baissant pour changer l'angle de vue.









Maintenant, si nous comparons les deux photos, la dilatation est cette fois le long de la direction du sac...ce qui est normal puisque la direction du sac est maintenant parallèle à l'horizontale de la photo.









Maintenant, je tourne de 45° la photo du sac pris horizontalement lorsque j'étais debout...









...Et aussi la photo lorsque je me suis baissé.









Si je les compare, j'ai maintenant une dilatation du sac le long de sa direction qui n'est pas l'horizontale.









Bien sûr, il serait possible d'appliquer le même traitement à la seconde photo, AS11-40-5878, de sorte que la dilatation de l'empreinte apparaisse le long de sa direction, sans que sa direction soit l'horizontale de la photo.
Mais les photos sont supposées être les photos originales, directement prises par la Hasselblad sur la lune, et non des photos manipulées, n'est-ce pas?









Mais ce n'est pas le seul problème avec ces photos.
Même si nous admettons que la seconde photo serait obtenue par une manipulation depuis une photo originale, cela n'explique pas tout.
Voyez l'ombre du caillou: Elle penche plus vers la perpendiculaire à la direction de l'empreinte que vers sa direction.
Cela signifie que, sur la deuxième photo sur laquelle l'empreinte apparaît reserrée, l'ombre du caillou devrait raccourcir.









...Mais vous voyez que ce n'est pas le cas (je montre des fenêtres de même taille extraites des photos); elle apparaît plus longue au contraire.











Sur ce couple de photos nous voyons la photo de l'astronaute prise frontalement (AS11-40-5903), et un gros plan sur sa visière.
Plusieurs anomalies peuvent être vues sur sa visière relativement à ce que nous voyons sur la photo.







D'abord, sur la photo l'astronaute plie son bras gauche, mais la visière nous dit qu'il est tendu au contraire; alors qui dit vrai, la photo ou le reflet dans la visière?







Maintenant, quelqu'un m'a demandé si j'étais sûr que le bras plié ne pouvait pas sembler ainsi dans la visière à cause de la sphéricité de la visière, et il m'a proposé cette photo d'une mission Gemini sur laquelle un bras est plié sur la photo, mais cela ne semble pas si évident sur le reflet de la visière.






En fait, le bras que nous voyons sur le reflet est différent du bras que nous voyons dans la visière de Buzz.
J'ai colorié l'avant-bras en jaune sur la photo et sur le reflet de la visière, et le bras en rose sur les deux.
L'avant-bras est presque perpendiculaire à la visière, et la conséquence est que l'épaule, l'avant-bras et le coude sont confondus, et nous ne voyons pas l'articulation entre le bras et l'avant-bras.
D'un autre côté, le bras est bien orienté pour être bien visible.






Sur la photo avec Buzz, j'ai colorié l'avant-bras en jaune à la fois sur la photo et le reflet de la visière, et le bras en rose sur les deux.
Ici, nous voyons clairement l'avant-bras sur la visière, aussi bien que l'articulation entre le bras et l'avant-bras (autrement dit le coude).






Maintenant, vous allez me dire: Comment pouvez-vous être sûr que les deux parties que vous montrez n'appartiennent pas toutes deux au bras, et que l'avant-bras n'est pas visible comme sur la photo Gemini?
Et bien, j'en suis sûr parce que les deux parties font un léger angle; Donc à moins que le bras ait été cassé (et il n'y pas eu de mention de bras cassé dans cette mission), ces deux parties ne peuvent appartenir au bras, et donc une partie est le bras, et l'autre partie l'avant-bras, ou plutôt une partie de l'avant-bras (il n'est pas entièrement visible).
Il est alors bien clair que le bras et l'avant-bras n'apparaissent pas relativement l'un à l'autre de la même manière sur la visière que sur la photo!






Si nous regardons l'orientation du bras relativement à la visière (prenez en compte le fait que dans la mission Gemini l'astronaute penche la tête), nous voyons que cette orientation est différente sur les deux visières.






Si nous traçons une ligne entre les coins de la caméra sur la photo et sur le reflet, nous voyons que cette ligne coupe différemment le bras sur la photo et le reflet.
Ceci met en évidence le fait que le bras sur le reflet est trop long (et aussi incorrectement orienté).
Ceci vient de la présence de l'avant-bras.






Cette photocomposition montre ce que nous devrions voir:
Comme sur la photo de ma mission Gemini, l'avant-bras est (presque) perpendiculaire à la visière, et l'avant-bras devrait pratiquement être caché par l'épaule.
Nous ne devrions voir que le bras, et pas l'avant-bras; et le bras serait aussi plus long car plus parallèle à la visière que lorsqu'il est tendu.
Il serait aussi plus proche du bas de la visière à cause de la direction de projection sur la visière.











D'ailleurs, le même bras apparaît également tendu sur le reflet de l'ombre de Buzz dans la visière.







Si le reflet de l'ombre de son bras apparaissait comme il le devrait, il apparaîtrait comme ce que j'ai représenté sur la droite de la double vue, et non comme ce que nous voyons sur la gauche de la double vue.







Maintenant, observez l'orientation de Buzz sur la photo; il apparaît légèrement tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre; comme Neil prend la photo, cela signifie que Buzz est légèrement tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à Neil.
Maintenant, orientez vous devant un miroir de manière à ce qu'il apparaisse tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à vous, et vous verrez que vous apparaissez également tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans le miroir.







Maintenant, orientez vous devant un miroir de manière à ce qu'il apparaisse tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à vous, et vous verrez que vous apparaissez également tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans le miroir.
Bien sûr, la visière de Buzz n'est pas exactement un miroir, à cause de sa courbure, mais Neil apparaît en son milieu; sur une partie qui a la même orientation que Buzz.







Cela signifie que Neil devrait apparaître tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans le reflet de la visière, c'est à dire le sens montré par la flèche verte, mais il apparaît tourné dans le sens des aiguilles d'une montre à la place, soit le sens indiqué par la flèche rouge, contraire à la flèche verte.







Donc, au lieu d'apparaître comme ce que nous voyons sur la gauche de la double vue; le reflet de Neil Armstrong devrait apparaître avec l'orientation que j'ai corrigée sur la droite de la double vue.







Comparez l'orientation de l'ombre de Buzz avec l'orientation de son ombre dans le reflet de la visière; il est manifeste que l'ombre dans le reflet de la visière apparaît trop droite, pas assez penchée relativement à l'ombre sur la photo.







Et aussi, si nous traçons la ligne prolongeant la sonde du pied du module lunaire, elle coupe les jambes de Buzz différemment sur la photo et le reflet de la visière; sur la photo, l'entrejambe arrive plus haut relativement à cette ligne que sur le reflet de la visière.







Si nous traçons une ligne le long de la ligne d'horizon derrière Buzz, nous voyons qu'elle est étrangement en continuité avec la ligne d'horizon que nous voyons sur le reflet de la visière.







Sur le reflet de la visière; à cause de sa sphéricité, les lignes transversales apparaissent courbes sur les bords.
La ligne d'horizon dans le reflet de la visière doit aussi apparaître courbée sur les bords; mais elle apparaît davantage courbée sur le côté gauche que sur le droit, alors qu'elle devrait apparaître courbée identiquement sur les deux bords.







Vous pouvez voir, dans le reflet de la visière, que Neil a ses jambes placées juste sur le chemin de l'ombre de la patte du module lunaire.
L'ombre de la patte s'arrête juste aux pieds de Neil; mais elle ne le devrait pas; ce n'est pas parce que Neil est sur le chemin de l'ombre de la patte qu'elle devrait s'arrêter sur Neil, elle devrait continuer sur Neil et apparaître sur lui.






Donc, au lieu d'apparaître comme ce que nous voyons que la gauche de la double vue, elle devrait apparaître comme ce que j'ai représenté sur la droite de la double vue, i.e. l'ombre de la patte devrait apparaître sur Neil.







Sur le reflet de la visière, vous voyez que le collecteur de vent solaire a une ombre, Neil a une ombre, mais étrangement le drapeau n'en a pas.







Sur le reflet de la visière, nous voyons une autre patte du module lunaire sur l'extrême droite, mais nous voyons que cette patte a une ombre anormale.







Sur cette double vue, je montre, sur la gauche, une vue normale du collecteur de vent solaire, et, sur la droite, le collecteur de vent solaire tel qu'il est vu sur le reflet de la visière, et nous voyons qu'il apparaît anormalement dans le reflet de la visière; entre le haut et le bas du collecteur, il apparaît presque transparent.







Comparez les traces de pas sur la droite de l'ombre de Buzz (après la sonde) sur la photo et sur le reflet de la visière; sur la photo, les traces de pas sont orientées dans plusieurs directions, alors que, sur le reflet de la visière, elles vont seulement dans une direction.







Comparez le haut du support de la caméra avec son reflet qui apparaît au bas de la visière; nous ne voyons pas sur le reflet les boutons qui sont sur le haut du support de la caméra.







Sur l'épaule de Buzz; il y a un drapeau américain dont nous voyons partiellement le reflet dans la visière.







Maintenant regardez le reflet du drapeau; nous pouvons distinguer les étoiles blanches sur le fond bleu; mais, sur la partie des bandes, nous ne voyons que du rouge, nous ne pouvons distinguer les bandes blanches des bandes rouges.







Alors, la photo 5903 prise sur la lune?
Vous pouvez toujours en réver!











On the photo AS11-40-5920, the shadow of the flag is not oriented like the flag itself; the flag appears oriented on the right whereas its shadow appears oriented on the left.












Sur la photo AS11-40-5920, l'ombre du drapeau n'est pas orientée comme le drapeau lui-même; le drépeau apparaît orienté vers la droite alors que son ombre apparaît orientée vers la gauche.















Sur la photo AS11-40-5920, nous voyons à travers l'articulation du support à la patte du LEM; ils sont reliés par l'opération du saint-esprit.









Sur le modèle de démonstration, nous voyons un vrai contact entre les deux supports.









J'ai coloré en jaune la partie du contact qui est visible sur le modèle de démonstration, et absente sur la photo Apollo.









Alors les fans d'Apollo ont utilisé l'argument que le contact était là, mais non visible parce qu'ombré; sur la lune, insistent-ils, les ombres sont très noires.









Oh oui, très noires?
Pourtant j'ai teinté de jaune les parties du support qui sont ombrées; elles sont brun foncé, mais pas noires; si elles étaient noires comme le ciel lunaire, elles ne seraient pas visibles, elles se fondraient avec le ciel lunaire.









Sur cette photo corrigée, je montre comment cette jonction devrait apparaître; elle devrait être brun foncé, mais pas complètement noire: elle devrait pouvoir se distinguer du ciel lunaire.










Quel est cet objet brillant sur la photo AS11-40-5921; il brille dans la pénombre; normalement il devrait être sombre; s'il ne l'est pas, cela veut dire qu'il doit émaner de la lumière de par lui-même.









Ceci est un gros plan du pied du LEM sur la photo AS11-40-5926; est-ce vraiment ce qui supporte le poids du LEM?
Cela doit être une plaisanterie!









Nous voyons un intervalle entre le couvercle de la boule d'articulation et le réceptacle de l'articulation, ce qui est l'évidence que la boule d'articulation est trop petite et ne tient pas dans son trou.
Les fans d'Apollo ont assuré que la boule était là, mais non visible parce qu'étant ombrée.









Mais l'articulation du modèle de démonstration paraît manifestement différente.









Ce qui est différent est que le couvercle de la boule (que j'ai coloré en jaune) fait un contact étroit avec le réceptacle (que j'ai coloré en orange).









Entre les deux, nous voyons un contact étroit (que je représente d'un cercle rouge), nous ne voyons pas un intervalle entre le couvercle de la boule et son trou comme celui que nous voyons sur la photo Apollo.









Voici ce que nous aurions du voir sur la photo Apollo, un contact étroit entre le couvercle de la boule et son réceptacle, ce qui donne l'évidence que la balle tient vraiment dans son trou, et n'est pas sous-dimensionnée.









Et, si la boule est entièrement ombrée, alors pourquoi voyons nous ce bout lumineux que j'ai cerclé?









De plus, comparons l'articulation de la photo Apollo avec celle du modèle de démonstration: Sur le modèle de démonstration, l'articulation est métallique, alors que, sur la photo Apollo, elle est en plastique, ou peut-être en bois peint.
Le plastique ou le bois n'auraient pas tenu de hautes températures!









Sur ces deux photos (AS11-40-5927 et AS11-40-5928), le photographe prend deux photographies de l'autre astronaute en train de travailler sur le lem.
Sur la seconde photo le photographe tourne son appareil sur la gauche et l'ombre du photographe apparaît sur la gauche.
Apparemment cela semble normal.





Mais si je trace une ligne (rouge) sur la deuxième photo qui est à la même distance du lem que le bord gauche de la première photo, nous voyons que cette ligne coupe l'ombre du photographe.
Si le photographe avait seulement fait une rotation avec son appareil, nous devrions voir sur la première photo le petit bout d'ombre qui est sur la droite de cette ligne.
Mais si nous traçons une ligne depuis un pied de l'astronaute à une pierre de l'avant-plan, nous voyons que cette ligne tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre entre la première photo et la seconde; ceci est l'indication que le photographe s'est déplacé vers la gauche sur la deuxième photo, et donc son ombre en a fait autant relativement au LEM.
Ceci signifie que l'ombre du photographe était un peu plus à droite du lem sur la première photo, et donc un peu plus visible que le petit bout qui est sur la droite de la ligne rouge.






Sur cette double vue, je montre sur la photo de gauche comment l'ombre du photographe aurait dû apparaître sur la première photo; une partie aurait du apparaître, pas une grosse partie, mais une partie visible.








Sur ces photos (AS11-40-5931 et AS11-40-5932), nous voyons un triangle de pierres à l'avant-plan.
Nous voyons que, sur la deuxième photo, l'avant-plan et l'arrière-plan ont tous deux bougé vers la gauche et le bas, et ils semblent avoir bougé pareillement, ou presque, ce qui signifie que le photographe n'a pas beaucoup bougé, et surtout tourné son appareil.
Pourtant le triangle de pierres a tourné de manière importante; cela vient-il uniquement du mouvement du photographe?



Sur une superposition des deux photos qui superpose aussi bien que possible les fonds des deux photos (qui sont insensibles au déplacement du photographe), nous voyons que le photographe a légèrement bougé vers la droite et en avant (si nous considérons l'appareil blanc qui est entre l'avant-plan et le lem, celui qui est le plus proche appartient à la deuxième photo).
Ce qui est particulier sur cette superposition est qu'il y a une pierre du triangle qui a nettement plus bougé que les deux autres, alors qu'elle aurait du bouger pareillement, car les trois pierres sont pratiquement à la même distance du photographe.
Le triangle de pierres devait tourner en réaction au petit déplacement du photographe, mais ici il n'a tourné de manière naturelle; il est évident que l'une des pierres a été déplacée avant de prendre la deuxième photo.












Sur cette photo (AS11-40-5935), nous voyons une double source lumineuse indiquée par les flèches.
Y aurait-il deux soleils sur la lune?












Sur ces deux photos (AS11-40-5942 et AS11-40-5943), l'astronaute porte des appareils électroniques.
Le problème est que les appareils qu'il porte sur la première photo ne sont pas les mêmes que ceux qu'il porte que la deuxième photo.
Qui a opéré la substitution?









Sur la photo AS11-40-5942, les jambes de l'astronaute sont toutes deux entièrement ombrée de la taille aux chevilles; pourtant l'appareil que l'astronaute porte ne pourrait les ombrer de cette manière.









Sur la photo AS11-40-5945, nous voyons l'astronaute avec deux appareils.
Il en a posé un sur le sol.



Sur l'appareil posé sur le sol, nous voyons une sorte de fourche que j'ai cerclée; cette fourche est sur le côté gauche de l'appareil, mais, sur l'ombre, elle est sur le côté droit.









Sur la même photo, nous voyons la poignée de l'appareil que l'astronaute porte avec sa main droite, ce qui signifie qu'il ne l'utilise pas pour porter l'appareil: la question est donc de savoir comment l'astronaute porte l'appareil?



Nous voyons sur cette photo que cet appareil n'a pas d'autre poignée.










Sur les photos AS11-40-5957 et AS11-50-5958, le photographe marche le long d'un cratère.
Entre les deux photos, il s'est déplacé vers la droite; ceci est visible, car le rocher que j'ai entouré d'orange s'est déplacé à gauche relativement à un trou plus éloigné dans le cratère et à droite relativement à l'appareil blanc qui est plus proche.
On peut également voir qu'il s'est avancé entre les deux photos.
De plus, le photographe a pivoté son appareil vers la gauche, de manière à avoir à nouveau l'appareil blanc dans le premier plan dans sa ligne de mire.
Je me suis dit que cet appareil n'avait pas été mis là pour rien, et qu'il devait servir un dessein.
Alors j'ai eu l'idée de mesurer l'angle que faisait la tige verticale de l'appareil avec la ligne d'horizon sur les deux photos, et là bingo!







Lorsque je me déplace vers la droite d'un balai posé en croix contre une table, celui-ci montre une rotation optique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Ceci vient du fait que le haut du balai est plus proche de l'appareil photo (qui est à hauteur de mes yeux) que le bas, et donc se déplace plus vite vers la gauche que le bas relativement à moi lorsque je me déplace vers la droite, et c'est ce qui le fait tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
De même sur la photo Apollo, le haut de la tige verticale de l'appareil est plus proche de l'appareil photo que le bas, et donc, quand le photographe se déplace vers la droite, elle doit aussi montrer une rotation optique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Cette rotation est à considérer relativement à la ligne d'horizon qui est la seule référence fiable, car l'horizontale de la photo peut varier avec une rotation de l'appareil ou même par un léger dénivellement du terrain.







De même, si, relativement au bord horizontal de la table, j'oriente mon balai de la même manière que la tige verticale de l'appareil est orientée relativement à la ligne d'horizon, et que je m'avance entre les deux photos, le balai montre une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre entre les deux photos (Figure A.9).
(Quand je dis que j'oriente mon balai de la même manière, je ne veux pas dire que je lui donne exactement le même angle que l'appareil sur la photo Apollo, mais que l'angle que je montre est aigu comme sur la photo Apollo; ce détail est important pour le sens de rotation).
Ceci vient du fait que, parce que la partie supérieure de celui-ci est plus proche de mes yeux, lorsque je m'avance, la partie supérieure s'écarte plus vite vers la gauche relativement à un point fixe de la table que la partie inférieure, et c'est ce qui le fait tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
De même, sur la photo Apollo, lorsque le photographe s'avance, la tige verticale de l'appareil devrait montrer une rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre suite à cet avancement.


En résumé, du fait que le photographe s'avance et se déplace vers la droite, la tige verticale de l'appareil a une double raison de tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Or les angles entre cette tige et la ligne d'horizon, que j'ai mesurés sur une copie d'écran (non sur les photos que je vous montre qui ne sont qu'indicatives), sont de 80° pour la première photo et 82° pour la deuxième.
L'accroissement de cet angle, dans le sens où je l'ai mesuré, montre en fait que cette tige a fait une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre, et non dans le sens inverse comme elle aurait du.
Elle a en fait réagi comme si le photographe s'était déplacé vers la gauche au lieu de la droite, et/ou reculé au lieu d'avancer.
Voici une incohérence de plus à verser au compte des rotations contradictoires, qui est décidément l'incohérence préférée des truqueurs, la plus employée.











Sur les trois photos AS11-40-5860, AS11-40-5859, et AS11-40-5861, dont nous voyons ici une animation, l'astronaute se déplace le long du LEM.






Sur cette double vue, nous voyons les deux premières photos; j'ai colorié avec des couleurs correspondantes parfaitement reconnaissables des artéfacts (des pierres)
Vous voyez que parce que les pierres sont plus éloignées du photographe que la patte du LEM, elles se sont éloignées de cette patte par le fait que le photographe s'est déplacé vers la droite.






Sur cette double vue, l'astronaute s'est encore déplacé sur la droite; nous nous attendrions donc à ce que les pierres se soient encore plus éloignées de la patte du LEM...mais c'est l'inverse, elles se sont rapprochées de la patte, et en sont même plus proches qu'elles ne l'étaient sur la première photo!





En fait, si nous traçons une ligne entre une pierre de l'avant-plan et une pierre de l'arrière-plan, nous voyons que sa direction varie plus entre les photos AS11-40-5859 et AS11-40-5861 que la direction de l'ombre du LEM.





Si nous traçons une ligne (jaune) perpendiculaire à la direction de l'ombre et partant depuis la même position, nous voyons qu'elle coupe l'arrière-plan différemment.
L'arrière-plan s'est déplacé (sur la gauche) relativement à l'avant-plan.








Sur ces deux photos (AS11-40-5961 et AS11-40-5962), le photographe prend une première photo du LEM, puis s'avance et prend une deuxième photo.
Une première remarque est que les deux horizons sont très différents: L'un montre des variations, et l'autre est entièrement plat; pourtant, le lem ne montre qu'un légère rotation entre les deux photos, et les deux horizons devraient donc avoir une large partie en commun.
La différence des ombres sur les deux photos peut s'expliquer par le fait que sur la première photo le photographe était sur une pente descendante.
Cependant il y a une différence entre les deux ombres.
Avant de montrer cette différence, je vais faire une démonstration réelle.




L'ombre du photographe apparaît sur la photo suivant la manière dont il s'oriente relativement au soleil.
Sur cette photo, j'ai le soleil droit dans mon dos; conséquemment mon ombre est sur le milieu de la photo et vue de face, pas de profil.
J'ai bien étendu mes bras de manière à ce que vous puissiez voir mon orientation.




Sur cette deuxième photo, j'ai fait pivoter mon corps sur la gauche (ou dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de l'axe vertical, plus techniquement).
Le soleil brille maintenant sur ma gauche, et conséquemment mon ombre a été poussée sur la droite de la photo, et je montre un profil orienté sur la gauche.




Sur cette troisième photo, j'ai fait pivoter mon corps sur la droite (ou dans le sens des aiguilles d'une montre autour de l'axe vertical, plus techniquement).
Le soleil brille maintenant sur ma droite, et conséquemment mon ombre a été poussée sur la gauche de la photo, et je montre un profil orienté sur la droite.




Regardez à présent le profil de l'ombre sur les photos Apollo.
Sur les deux photos, l'ombre a été poussée sur la gauche.
Mais, alors que le profil de l'ombre du photographe est orienté vers la droite sur la première photo, il est orienté vers la gauche sur la seconde photo.
C'est sur la première photo que l'orientation est correcte: Quand l'ombre est poussée sur la gauche de la photo, le profil de l'ombre du photographe doit être orienté vers la droite.
L'orientation du profil de l'ombre du photographe est incorrecte sur la deuxième photo, et c'est l'incohérence.





En ce qui concerne la première ombre qui est vue sur une pente descendante, il y a toutefois un problème: Elle semble être linéaire.
Je montre sur la photo de droite comment mon ombre apparaît alors que je suis sur une pente descendante.
Nous voyons que la partie supérieure de mon corps apparaît rapetissée comparativement à la partie inférieure, ce qui n'est pas le cas sur la photo Apollo.










Sur ces deux photos (AS11-40-5963 et AS11-40-5964), nous voyons l'astronaute s'affairer (ou faisant semblant) avec le collecteur de vent solaire.






Mais nous voyons quelque chose qui est anormal, et que j'ai cerclé.





Sur ce gros plan, nous voyons qu'il ya des pièces métalliques de son harnais qui ont disparu sur la deuxième photo.

Un fan d'Apollo a dit que ces pièces métalliques n'avaient pas disparu mais étaient seulement ombrées: en fait, si nous regardons attentivement, nous voyons leur contour, mais elles semblent plutôt transparentes qu'ombrées.
Mais le point principal est qu'elles n'ont pas de raison d'être ombrées.



Juste à côté de ces pièces métalliques, il y a une lanière.
Cette lanière est torsadée, et elle apparaît en deux bouts de directions différentes qui sont dans deux plans perpendiculaires.
Le bout du bas est dans un plan parallèle à celui des pièces métalliques, et le bout du haut est dans un plan qui est perpendiculaire à ce dernier.
Sur la première photo, le bout du haut est ombré, et celui du bas est brillamment illuminé; les pièces métalliques qui sont dans le même plan que le bout du bas sont également éclairées.
Sur la deuxième photo, le bout du haut est encore ombré, et celui du bas est encore brillamment illuminé.
Conséquemment les pièces métalliques devraient logiquement encore être éclairées, et n'ont pas de raison d'être ombrées...
...A moins qu'il y ait un objet qui ait exactement leur forme qui se soit placé devant elles, de manière à les ombrer complétement sans ombrer du tout la lanière qui est juste à côté!
Comptez sur un fan d'Apollo pour y croire!










Sur la photo AS11-40-5969, si nous regardons bien, nous devinons une figure verte guettant dans l'ombre du LEM.
J'ai ajouté de la luminosité à cette figure verte pour la rendre plus visible.
Bien sûr, vous pourriez dire que cela a juste l'air de ressembler à une figure verte.
Mais la couleur naturelle du LEM est orange, alors pourquoi la couleur apparaît elle verte lorsque j'ajoute de la luminosité?
Et il y a quelque chose qui est encore plus étrange à propos de cette photo:
Nous voyons comment l'ombre (cerclée) de la hampe est orientée, et de là nous pouvons en déduire la direction de la lumière du soleil.
Alors pourquoi est-ce que ce côté du LEM est dans l'ombre alors qu'il devrait logiquement être éclairé vu la direction de la lumière du soleil?










Sur les photos AS11-37-5468 et AS11-37-5469 le photographe prend la photo du sol lunaire depuis le LEM avec un réacteur latéral dans l'avant-plan proche.
Nous voyons que la position du réacteur latéral relativement aux trous plus éloignés ne change pas d'une photo à l'autre; cela signifie que le photographe n'a pas fait de déplacement latéral, il a juste tourné son appareil sur la droite.
La direction du réacteur pourrait seulement changer par une rotation de l'appareil autour de l'axe horizontal (perpendiculaire à la photo); mais nous voyons que cette direction ne change pas, elle fait le même angle avec l'horizontale de la photo sur les deux photos.
La conclusion est que l'avant-plan ne tourne pas autour de l'axe horizontal.
Tel n'est pas le cas pour l'arrière-plan; nous voyons que la ligne d'horizon fait une assez importante rotation autour de l'axe horizontal d'une photo à l'autre.
Ceci est un premier exemple d'avant-plan et arrière-plan tournant différemment (ou arrière-plan tournant et avant-plan ne tournant pas, comme c'est le cas ici).
Et ce n'est pas le seul exemple, il y en a plein d'autres; ceci est un de leurs trucs préférés.





Sur cette animation faite avec les deux photos nous voyons clairement que l'arrière-plan tourne et l'avant-plan ne tourne pas.
Cela fait une drôle d'impression.











Sur la photo AS11-40-5901 il y a une zone du sol lunaire (que j'ai cerclée de rouge) qui est moins ombrée que sur la photo suivante AS11-40-5902.











Sur les photos AS11-40-5914 et AS11-40-5015, qui présentent une vue du lem, il y a un détail qui change dans la zone que j'ai cerclée de rouge; j'affiche un gros plan de cette zone dans une fenêtre pour mieux montrer ce qu'est ce détail.











Sur les photos AS11-40-5017 et AS11-5918 le photographe prend un gros plan d'un pied du lem.
Entre les deux photos il se déplace de manière à ce que la scène tourne; apparemment l'ombre du pied du lem ne tourne pas comme le reste de la scène: sur la première photo cette ombre était plus orientée vers l'ombre de la patte que vers le pied du lem. Sur la photo suivante elle est plus centrée entre l'ombre de la patte et le pied.





J'ai corrigé l'ombre du pied pour la faire logiquement tourner comme elle aurait dû.
Je ne suis pas sûr que ce soit absolument correct, mais cela est plus plausible que la photo originale; au moins ici nous voyons l'ombre du pied tourner avec le reste de la scène.





Voici une animation avec les deux photos originales; nous voyons la scène tourner et l'ombre du pied ne pas en faire autant.





Et voici une animation avec la première photo et la deuxième photo modifiée: cette fois nous voyons l'ombre du pied tourner avec le reste de la scène.











Sur ces deux photos (AS11-40-5923 et AS11-40-5924), l'astronaute a fait trois actions destinées à semer la confusion:
1) Il a penché son appareil photo, de sorte que le lem est vu obliquement; l'horizontale de la photo n'est pas la vraie horizontale, la vraie horizontale est parallèle au bord inférieur (ou supérieur) du LEM, et la vraie verticale est perpendiculaire à cette dernière.
2) Sur la première photo, il avait le LEM sur sa gauche, et sur la deuxième photo, il a bougé sur la gauche et fait maintenant face au LEM.
3) Et finalement, sur la seconde photo il a baissé son appareil vers le sol, de sorte que le LEM est monté sur la photo, mais également tous les autres objets (y compris la terre).






D'abord j'ai coupé deux fenêtres équivalentes pour éliminer l'effet d'abaissement de la caméra vers le sol sur la deuxième photo.
Nous voyons que la terre bouge à la fois horizontalement et verticalement relativement au LEM entre les deux photos.
Nous voyons aussi que la distance latérale entre les objets a un peu augmenté entre les deux photos, mais est-ce une excuse pour que la terre bouge verticalement relativement au LEM?





De manière à donner des explications, j'ai pensé qu'il était mieux de les montrer sur un exemple réel.
Ici, je suis devant un garage, et, derrière ce garage, nous voyons un bâtiment plus grand dont nous voyons le sommet.
Sur la première photo, j'ai le garage sur ma gauche, et, sur la deuxième photo, je me suis déplacé vers la gauche, et je fais face à ce garage; je me suis efforcé de rester à la même distance du mur du garage.





Que pouvons nous voir?
Que, sur la deuxième photo, la porte du garage apparaît plus large par le fait que je me suis déplacé latéralement, mais pas plus haute.
Le bâtiment qui est derrière le garage montre la même partie: Il n'est ni plus haut, ni plus bas.





Maintenant, je me recule effectivement.
Le résultat est que la porte du garage est moins large, mais aussi moins haute cette fois.
Et à présent le bâtiment qui est derrière le garage est monté relativement à celui-ci; nous en voyons une partie plus importante.





Donc, si effectivement le photographe s'est approché du LEM, la hauteur du panneau blanc devrait être différente sur les deux photos; elle devrait être plus grande sur la deuxième photo.
Mais ce n'est pas le cas, la hauteur est exactement la même sur les deux photos: conséquemment, le photographe ne s'est pas approché du LEM, il s'est seulement déplacé latéralement, et c'est ce qui a causé l'accroissement latéral des objets.





Maintenant quelqu'un m'a fait remarquer qu'il y avait une perche verticale sur le sommet du lem qui n'avait pas seulement bougé latéralement relativement au bord du lem, mais qui apparaissait également plus basse, ce qui serait une indication que le photographe s'était avancé vers le lem.
Mais c'est un leurre en fait; si le photographe s'était avancé, la hauteur du panneau aurait augmenté, ce qui n'est pas le cas.
Si la perche apparaît plus basse sur la seconde photo, c'est simplement parce qu'ils l'ont tirée vers le bas.
Vous allez me dire que je n'ai pas de preuve qu'ils l'ont touchée?
Oh oui, j'en ai une preuve, et je vais vous la montrer.





Dans cette démonstration, je place un balai verticalement contre une table, et je prends une première photo (photo de gauche) alors que je suis en face de lui, puis je bouge vers la gauche, et je prends une nouvelle photo (celle de droite); et que voyons-nous? Nous voyons que le balai montre une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre à cause de mon mouvement vers la gauche; cette rotation est simple à expliquer: Elle vient du fait que, comme le haut du balai est plus éloigné de mon appareil photo que le bas, il s'éloigne davantage de mon appareil alors que je bouge vers la gauche, et c'est ce qui crée la rotation dans le sens des aiguilles d'une montre.





Comme le photographe a bougé vers la gauche entre les deux photos, la perche verticale devrait montrer une légère rotation dans le sens des aiguilles d'une montre...Mais ce n'est pas le cas: Sur la première photo, la perche fait un peu moins d'un angle droit avec le bord du lem (sur la droite), et elle fait un peu plus d'un angle droit avec le bord du lem sur la seconde photo; elle n'a pas tourné dans le sens des aiguilles d'une montre comme elle l'aurait du, mais dans le sens inverse à la place, ce qui serait impossible s'ils ne l'avaient pas touchée.
Donc, ils l'ont nécessairement touchée entre les deux photos; mais ils ne l'ont pas simplement tournée, ils l'ont aussi descendue pour donner l'illusion que le photographe s'est avancé; la tirer vers le bas a pour objectif de tromper les mauvais observateurs, tandis que le fait de la tourner dans le mauvais sens a pour objectif de donner aux bons observateurs la confirmation qu'ils l'ont touchée.





Donc, s'il est normal que la terre bouge horizontalement relativement au LEM (et quand je dis horizontalement, je veux dire l'horizontale réelle, pas celle de la photo), d'un autre côté elle ne devrait pas bouger verticalement relativement au LEM, et pourtant elle le fait!





J'ai corrigé la deuxième photo pour placer la terre là où elle devrait être: j'ai laissé la terre à sa nouvelle position horizontale relativement au lem, mais remis la terre à la même position verticale relativement à la première photo.





Voici une animation faite avec les deux photos originales, avec la position verticale de la terre relativement au lem variant.





Et voici une animation faite avec la première photo et la seconde photo modifiée, avec la position verticale de la terre relativement au lem ne variant pas.












Les photos AS11-40-5895 et AS11-40-5896 sont deux gros plans d'un pied du lem avec le pied.
L'angle que le pied fait avec son ombre est très différent d'une photo à l'autre, quoique la perspective ne soit pas très différente.
D'ailleurs, je vais vous montrer une petite démonstration réelle qui va vous montrer qu'il y a pas de raison que l'angle entre le pied et son ombre change tellement entre les deux photos.
On peut voir comment le photographe s'est déplacé: On peut voir qu'il s'est un peu reculé, mais qu'il s'est aussi un peu décalé sur la gauche, et cela se voit parce que le pied proche du lem s'est décalé à droite relativement au pied que l'on voit derrière plus loin.

Maintenant, j'ai créé un angle entre un balai et mon pupitre musical, et j'ai pris deux photos de l'ensemble; une près, et une en me reculant et en bougeant sur la gauche.





Sur la deuxième photo, non seulement l'angle entre le balai et le pupitre n'a pas augmenté, mais il a même légèrement diminué.











Sur la photo AS11-40-5896, l'ombre de la tige verticale plantée dans le sol est presque aussi longue que la distance entre la patte et l'ombre de la barre transversale, et pourtant cette tige est beaucoup plus petite que la hauteur de cette barre transversale.












Sur les photos AS11-40-5895 et AS11-40-5896 nous avons deux vues d'un pied du lem dans l'ombre du lem.
La perspective de ces deux vues est proche: nous voyons effectivement un bout de l'échelle que j'ai zoomée sur la deuxième vue.
Il y a une partie du pied (que j'ai cerclée de rouge) sur la première vue qui est noire alors que cette même partie est beaucoup plus brillante sur la seconde vue.
Pourquoi? la "réflectivité" lunaire est la même sur les deux vues, elle ne peut pas brutalement changer!











Sur les photos AS11-40-5046 et AS11-40-5047 l'astronaute s'affaire avec le sismomètre.
Dans la zone que j'ai cerclée de rouge, et dont je montre un gros plan dans une fenêtre, nous voyons un personnage de bande dessinée apparaître sur chaque photo.
Vous pouvez toujours dire que c'est mon imagination et que c'est juste un hasard si cela semble ressembler a un personnage de bande dessinée, mais au moins cela devrait être identique sur les deux photos, et ce n'est pas le cas!












Sur les photos AS11-40-5949 et AS11-40-5950, nous voyons un rocher bizarre que j'ai cerclé.



Si nous faisons un gros plan sur ces rochers, ils apparaissent différents.








Nous allons voir une série de photos prises par l'appareil au sommet du LEM...et une belle série d'incohérences en même temps!







Sur cette photo (Ap11fr01), le casque (cerclé de rouge sur la photo de gauche) est noirci pour être apparemment dans l'ombre.
Mais sur le gros plan (sur la droite) nous voyons qu'il y a une zone sur le casque (cerclée en rouge) qui est blanche, et donc non ombrée; dans ce cas pourquoi le reste du casque est-il ombré?
Le sommet du sac et les épaules de l'astronaute sont brillamment illuminées; la seule chose qui pourrait partiellement ombrer le casque est le sommet du casque.
Mais nous pourrions nous attendre à ce que la partie ombrée du casque soit proche du sac, surtout en raison de la sphéricité du casque, et c'est l'inverse!





Sur la photo de droite, j'ai inversé la partie ombrée du casque et la partie non ombrée, et cela semble plus logique ainsi.










Sur ces deux premières photos (Ap11fr01 et Ap11fr02), nous voyons d'abord Buzz penché; ainsi il est plus petit que lorsqu'il se tient droit, et il en va de même pour son ombre; sur la photo suivante, Buzz se tient droit, et il est donc certainement plus grand qu'il ne l'était sur la photo précédente; nous pourrions nous attendre à ce que son ombre sur la seconde photo soit plus grande sur la première photo, la perspective et le relief étant identiques.
Mais c'est l'inverse, l'ombre est plus grande que sur la première photo.
Remarque: Sur la seconde photo, l'ombre part depuis de pied qui lui est proche, et pas du pied qui lui est plus éloigné.









Sur la photo Ap11fr04, l'ombre de la patte du lem croise l'astronaute.
A l'endroit que j'ai cerclé, l'ombre de la patte est déviée par le bras de l'astronaute.
Mais depuis ce point, l'ombre montre une discontinuité anormale.
Il y a d'abord un changement de couleur, l'ombre de la patte change du gris vers le noir; pourtant elle est encore sur l'habit de l'astronaute.
Puis il y a un important changement de largeur de l'ombre, tout aussi inexplicable; le bras est légèrement plus proche de l'appareil, mais pas assez pour créer un changement si important de largeur de l'ombre.












Sur la photo Ap11fr06 (à gauche sur la figure G.7), le photographe baisse le bras, et son bras ne produit alors qu'une ombre réduite sur son habit, et de couleur grise.
Sur la photo Ap11fr07 (à droite sur la même figure), le photographe lève son bras, et cette fois-ci son bras produit une ombre beaucoup plus étendue, couvrant non seulement complétement son casque, mais même une partie de son buste, et de couleur complétement noire.
C'est sans doute un bras à ombrage variable!





Avec l'animation, cela donne un effet comique.










Sur la photo AP11fr08, l'ombre ne correspond pas avec l'astronaute et sa caméra.
Elle apparaît comme si l'astronaute laissait juste tomber son bras le long de son corps.









Sur la photo AP11fr10, l'astronaute touche le drapeau avec sa main, mais ce n'est pas le cas sur l'ombre.









Entre les photos AP11fr10 et AP11fr11, Armstrong a reculé pour prendre une photo; normalement il devrait seulement avoir perturbé le sol sur son trajet, mais nous voyons que le sol a été changé bien au delà de son trajet normal.



Au cas où vous ne verriez pas bien sur la photo, cette animation peut vous permettre de mieux visualiser comment le sol a été modifié quand Armstrong a reculé, bien plus qu'il n'aurait du l'être.










Ici nous avons à la fois la vue aérienne (Ap11Fr11), et la photo prise par Armstrong (AS11-40-5874) qui lui correspond.
Nous voyons que:
1) L'ombre du LEM est différente sur les deux photos.
2) Le drapeau est différent sur les deux photos.
3) Armstrong devrait être davantage sur la gauche sur la photo aérienne: dessus il fait face à un grand trou qui est à l'extrême gauche sur la photo qu'il a prise; je montre le trou avec une flèche rouge sur les deux photos; et sur la photo aérienne, je montre, avec une flèche jaune, comment Armstrong devrait être placé pour prendre la photo au niveau du sol.










Ici nous avons la vue aérienne (Ap11fr12) et la seule photo prise par Armstrong qui peut correspondre (AS11-40-5902).
En effet, Armstrong s'est déplacé sur la droite le long du LEM et a passé le bord bas de la photo, hors du champ de la caméra aérienne.






Cela se voit par les traces de pas qu'il a laissées sur cette animation.
Avant de disparaître du champ de la caméra du sommet du LEM, il s'est arrêté pour faire face à Buzz et en a pris un photo frontale.