La Françafrique : analogie systémique avec le Japon totalitaire 1931-1945.

My Favorite Web sites

Promotion Eva Joly à l'Ecole Nationale de la Magistrature : un signal fort d'espoir ?
Recherche 1 million de Françaises et de Français pour déposer plainte au titre du génocide par la France de 1 million de Rwandais
Jacques Morel un ingénieur pour décoder le génocide du Rwanda
Calendrier des crimes de la France outre-mer (Jacques Morel)
Noir Chirac : à chaque président français son génocide
Arrivée des Cobras en France : signal fort d'imminence de génocide dans la systémique de l'Ecole des escadrons de la mort français
La révolution de velours

Chômage, exclusion, corruption, crime contre l'humanité, en France : un paradigme pour Ezra Suleiman (Princeton)et une question à Cloe Madanes (FTI Washington)
Abstract (in english)
Systemic strategy (in english)
Systemique et stratégie
Systémique culture américaine versus culture française
Systémique du parasitisme
Systémique et knowledge management (in english at the end)
Systémique et géographie
Systémique de la rupture entre l'"élite" et le peuple en France
Chirac Prévaricator II Kakergète II : fin de civilisation hellénistique (1er siècle av JC)
Absence de Chirac à l'enterrement de Reagan : un scénario Deschanel ?
Raffarin Louis XVI, Chirac comte d'Artois-Charles X, Hollande de Dreux-Brézé, Sarkozy Bonaparte (sans le million de morts ?)
La France est un pays africain
Référendum d'initiative populaire : la promesse non tenue de Chirac
Non au référendum sur le traité établissant une constitution pour l'Europe
Baverez Président ?
La parole aux jeunes
C dans l'air va-t-il censurer son forum sur Marilyn Manson ?
Missions Locales Jeunes
Emmaus France Fondateur Abbé Pierre : la lutte contre l'exclusion engendre l'exclusion
Chirac, Seillère et l'ASS allocation de solidarité spécifique : comment organiser la Révolution
Plans sociaux
Think tank sur le secteur public en France
ACC Association Contre la Corruption
ACC Association Contre la Corruption : courriers et pétitions
Cour des comptes (Chirac et Boyon), Inspection des Finances (Juppé) et emplois fictifs du RPR
Comité d'entreprise CCAS d'EDF GDF
Yanacocha, Chirac, Allègre, Maugein : comment "perdre" 30 milliards
"Taiwan connection"
Executive Life : pas un sou des contribuables pour la mafia du Crédit Lyonnais.
Dysfonctionnements de la justice en France
Franc-maçonnerie et corruption
Midi : corruption, crime organisé, franc-maçonnerie
Affaire Alègre
Affaire Alègre : French Connections
Une nouvelle affaire Dreyfus
Franc-maçonnerie et satanisme
Marilyn Manson
Pédocriminalité et satanisme
Rapport de l'ONU sur la pédocriminalité en France
UN note about child abuse in France (in english)
Point de rupture du système France
Systémique de la rupture du système France
Monstre de Florence : paradigme des affaires Dutroux, Alègre et disparues de l'Yonne ?
Affaires Alègre et "monstre de Florence" : le déclic
Ciudad Juarez : 1375 femmes massacrées, violées, torturées ou disparues
Spoliation au quotidien
Harcèlement au quotidien
Tabagisme : Raffarin se dégonfle
"La vendetta française" : Coignard est-elle naïve ou ne veut-elle pas dépasser la ligne rouge ?...
Signez la lettre au ministre de la Justice
Gendarmes De Baets, Candela, Calliet, Jodet, Jambert, Roussel...
Chantal Guéroult (affaire Bédier), Djamel (affaire Alègre-Toulouse) : un suicide par semaine
Perben maire de Lyon ?
Chômage : 67% pour l'exclusion des exclus
Chômage, exclusion, précarité, auto-organisation
Appreciative inquiry : une inversion de processus radicale

La Françafrique des affaires Elf, Crédit Lyonnais-Executive Life, frégates de Taiwan, Dutroux-Nice-Grasse-Antibes-Cap d'Agde, disparues de l'Yonne, Alègre... présente une analogie systémique avec le Japon totalitaire des années 1931-1941.

On savait déjà que les systèmes bureaucratiques français et japonais présentaient des analogies, avec l'université impériale de Tokyo équivalent de notre ENA. Pour Fromm dans "La passion de détruire. Anatomie de la destructivité humaine." p307 : "Le caractère bureaucratique est, en gros, l'équivalent du caractère sado-masochiste." Le côté sadique des affaires Alègre et Appoigny correspond à celui des mangas japonais. L'armée coloniale du Kwantung est l'équivalent de notre Françafrique, avec génocide et économie délictueuse. Les sociétés secrètes multiplient les assassinats. Hirohito tire les ficelles.

"Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946" de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, p57 et 59 : ""Dès 1935, les deux chambres du Parlement adoptent une résolution proclamant le Japon centre vital du monde... Nous n'avons pas d'autre choix que d'exercer l'énergie bienveillante consistant à "tuer une personne afin que beaucoup puissent vivre"... Bien que le Bushido se serve du sabre, son essence ne consiste pas à tuer des gens, mais plutôt à utiliser le sabre qui leur donne vie..." Systémique de la rupture du système France

"Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946" de Barjot, Bled, Chassaigne, Dard, Faron, Musiedlak, Nouailhat, Werth 169-181 :
"... Hirohito ouvre ainsi la voie à des cousins et à des oncles ambitieux, intelligents et bien formés à l'art de la guerre. Il met aussi en place ses fidèles tant dans les ministères que les ambassades... constitution de sociétés secrètes auxquelles adhèrent un nombre grandissant de Japonais... Association de l'Océan Noir ["De Versailles à Berlin 1919-1945" Milza p 155 : "... nombreuses sociétés secrètes... Dragon noir, Fraternité du sang, etc...]... Société du Fleuve Noir... groupe du Lagon Brumeux... des membres de ce groupe assassinent le Premier ministre... l'armée du Kwantung investit toutes les villes de Mandchourie... le plan d'invasion n'a été élaboré ni par le ministère de la Guerre, ni par l'état-major de l'armée du Kwantung, mais par un groupe d'officiers fidèles à l'Empereur : sur place, le gébéral Tojo Hideki [pendu par les Américains en 1948 suite au procès des criminels de guerre]... 25000 familles de fermiers sont expulsées de leur terre au profit de Japonais : elles sont... pour la plus grande partie d'entre elles fusillées, y compris les femmes et les enfants... la consommation de drogues... devient alors l'activité la plus importante du Mandchoukouo... les zaibatsu... refusent de souscrire [un] emprunt. La nouvelle est annoncée au gouvernement par le baron Tokuma Dan. Son assassinat... par un membre d'une société secrète entraîne... la souscription de l'emprunt... le Premier ministre est assassiné à son tour... les auteurs du crime, des officiers, ne restent en prison qu'à peine deux ans... 26 février 1936 [assassinat en série de dirigeants]... il existe une police secrète, le Kempetai... elle s'appuie sur d'excellents services de renseignements... S'y ajoute la "police de contrôle de la pensée" (Tokko)... Le 21 janvier 1967, Kanimatsu, un parlementaire, dénonce publiquement l'armée d' "usurpation constitutionnelle du pouvoir"... De nouvelles élections, un mois plus tard plébiscitent les partis qui ont fait campagne contre les militaires et en faveur de la paix... Les massacres de Nankin... l'armée niponne se livre dans la ville à d'atroces massacres : 200 000 morts, essentiellement civils, dont 20 000 femmes et fillettes violées et tuées... ils demeureront ignorés de l'opinion japonaise jusqu'en 1945... novembre 1948... sept condamnations à mort par pendaison, seize condamnations à la prison à perpétuité..."

"Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946" de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, p247 : "Kempetai : Gendarmerie militaire. Etroitement liée au général Tojo, son rôle et sa taille se développeront considérablement pendant la guerre du Pacifique. Elle représente dans les pays occupés une sorte de "Gestapo" avec réseaux d'informateurs et centres de torture. Au Japon même, elle est souvent en concurrence avec la police civile, et se transforme en police politique."

"Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946" de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, offrent un chapitre éclairant sur le processus de brutalisation p146-157 :
- "... destruction de pratiquement toutes les archives japonaises ayant trait à la période de la guerre, et [par la] falsifications de certains documents subsistants... on apprit alors que les cendres de Tojo et de treize autres criminels de guerre exécutés avaient été secrètement transférées au sanctuaire shinto de Yasakuni... le Premier ministre vint s'incliner devant leurs urnes [cf le fleurissement du tombeau de Pétain par Mitterrand et son amitié fidèle envers Bousquet]... "sac de Nankin"... gigantesque pogrom mené par une horde barbare... le premier instigateur en fur le prince Asaka, intouchable en tant qu'oncle de l'empereur... Singapour... le gros du massacre... fut organisé ensuite par la Kempetai... les femmes étaient violées, à une échelle rarement atteinte ailleurs - et assez souvent blessées ou tuées pendant ou après... L'armée japonaise, décidement friande de femmes, exigeait aussi des autorités locales la fourniture de prostituées, condition à laquelle nombre de Chinoises durent se soumettre... Pingfan, près de Harbin, en Mandchourie... On observait les effets de la syphilis sur la femme enceinte. On esseyait des bombes à la gangrène ou à l'anthrax... On expérimentait sur eux des lance-flammes... On testait le temps qu'il fallait pour mourir de fatigue, de sous-alimentation, de déshydratation, de froid, de surpression atmosphérique, de privation de sommeil... vivisection, pour "étudier" par exemple de l'intérieur, les progrès d'une hémorragie... On rattachera à cette stratégie du massacre l'utilisation consciente du trafic de drogue... bientôt le tiers des adultes du Mandchukuo furent opiomanes, et les overdoses mortelles abondèrent. Les plus grandes entreprises ou des hommes politiques de poids comme le Premier ministre Konoe furent étroitement associés au trafic... L'autonomie de l'armée du Kwantung est inouïe... elle crèe clandestinement le laboratoire de Pingfan... c'est elle qui, avec Tojo, colonisera en 1941 le gouvernement de Tokyo... L'hégémonie militaire est doublée de l'omniprésence de la Kempetai, véritable "police de la pensée", chargée du contre-espionnage, de la censure et... des licences des prostituées... l'impunité est totale... les voix dissidentes ont été progressivement étouffées au cours des années trente, la dérive vers le totalitarisme est inévitable ; or celui-ci s'accompagne toujours d'un naufrage moral... Ils traitaient les prisonniers comme des bêtes... Ils n'étaient qu'un morceau de viande à hacher sur un billot... Au Japon, comme ailleurs, en effet, le massacre s'accompagne de la déshumanisation des victimes... le mépris de la mort s'étendait à la maladie, à l'infirmité, à la faiblesse... cela impliquait l'absence de tout droit à être ménagé ou soigné... l'armée japonaise n'avait pas entraîné d'équipes pour évacuer les blessés et porter les premiers secours... Si cette attitude envers "le rebut" apparaissait dans le traitement que les japonais administraient à leurs compatriotes, on en trouvait aussi la trace dans la façon dont ils traitaient les prisonniers de guerre américains..."
- p192-195 :
"... les militaires extrémistes exercèrent en effet, de 1931 à 1936, une sorte de droit de contrôle par l'assassinat... sans guère avoir à redouter de condamnations judiciaires... une sorte de milice, les "Sections d'adultes"... patrouilleront dans les rues des villes à la recherche des contrevenants à l'ordre moral en place... une sorte de costume paramilitaire kaki est considéré comme "vêtement patriotique"... gendarmerie militaire, ou Kempetai, qui devient alors une vraie police politique omniprésente..."

- p102 et 237 : "... Le sacrifice a cependant ses limites : au cours de la dernière semaine de guerre, lors de l'offensive soviétique en Mandchourie et en Corée, des centaines de milliers de Japonais se rendirent aisément... il s'agissait quant même de la très radicale armée du Kwantung... Le suicide manqué de Tojo fit beaucoup... : s'il y en avait un qui ne devait pas se rater, c'était bien lui. Il fut désormais objet de ridicule, et souvent de haine... La détestation croissante pour les dirigeants... permit au moins de tourner la page, et d'avancer sans trop de crainte sur une voie entièrement nouvelle..."

Les enfants du magistrat Roche assassiné dans le contexte de l'affaire Alègre mettent enfin à jour le système Alègre, Dutroux, Fourniret, disparues de l'Yonne : des meurtres satanistes rituels de pouvoir déjà décrits il y a des années par Françoise Chandernagor dans "L'Archange de Vienne" :
http://www.affaireroche.com
http://galeon.com/affaireroche/defensedetaperca/resume.htm
http://www.lesogres.org/article.php3?id_article=719
http://www.lesogres.org/article.php3?id_article=503
http://www.lesogres.org/article.php3?id_article=534
http://www.pierrepanet.com/roche.htm

J'ai écrit à Sarkozy, à l'occasion d'actes de délinquance subis (dont un mortifère), pour lui demander si l'article 3 de la Constitution de la France serait respecté : "aucune section du peuple ne peut s'approprier la souveraineté nationale"... surtout pas des sociétés secrètes avec serment d'allégence inconditionnelle... Là est la vrai question. Sarkozy sera jugé sur ce point par l'Histoire.Selon "Histoire secrète de la Ve République" [ouvrage de synthèse précise et détaillée (sauf pour le génocide du Rwanda) de 25 ans de pourriture de la France ] sous la direction de Roger FALIGOT et Jean GUISNEL avec Rémi KAUFFER, Renaud LECADRE, François MALYE, Martine ORANGE, Francis ZAMPONI, page 616 : "... en 2006, le chef de cabinet de Nicolas SARKOZY, Laurent SOLLY, et son directeur de cabinet, Claude GUEANT, étaient membre du GODF. Parmi ses conseillers, il avait également pris soin de recruter l'ancien responsable de la fraternelle de la Place Beauvau, membre de la GLNF...", l'obédience qui a reçu le génocideur du Congo-Brazzaville à Cannes, sans le moindre état d'âme....

Promotion Eva Joly à l'Ecole Nationale de la Magistrature : un signal fort d'espoir ?

"Delenda est Carthago" ou Moscovici "Psychosociologie des minorités actives" : il faut larguer la Corse par référendum national http://www.angelfire.com/wizard2/solidaires/Corse.html
1905 séparation de l'église et de l'état, 2005 séparation de l'état et de la franc-maçonnerie sur le modèle italien.
http://www.angelfire.com/wizard2/solidaires/1905.html http://sos-justice.us/sos.htm?menus/index02.html

Google