MOYEN-ÂGE

(476 - ~1492)


Tout a commencé vers l'année 814 (après Jésus-Christ, bien entendu!) avec le Concile de Tours, qui s'est tenu pendant le règne du roi Charlemagne. Mais rien n'a été réellement concret avant le premier événement important dans l'histoire de la langue française, à savoir les Serments de Strasbourg. En effet, ces serments définissaient une alliance entre deux frères, une version en langue germanique (à l'origine de l'allemand) et l'autre à l'origine de la langue française.

Au Moyen-Âge, on retrouve principalement trois courants différents dans la littérature, qui était principalement chantée à l'époque. Il y avait, en premier lieu, la "poésie courtoise", la "chanson de geste" et le "roman de chevalerie".


POÉSIE COURTOISE

Dans la poésie courtoise, également appelée "fin'amor" (ce qui signifie "amour parfait"), on retrouve la plupart du temps un homme essayant de conquérir le coeur d'une dame. Mais attention : cette dame doit être mariée et d'un rang social supérieur à l'amant. Pourquoi??? Tout simplement parce que si cet amant était d'ordre supérieur, il aurait le pouvoir de lui ordonner de l'épouser alors qu'avec cette situation, il n'a pas de pouvoir sur la dame, ne pouvant assouvir le désir. Car ce qui est avant toute autre chose très important, c'est le désir... En effet, l'homme souhaitant séduire la dame, sa suzeraine, doit éviter de succomber au désir car l'amour prendrait toute la place, relatant le désir à une mort certaine au sein de leur relation. En parcourant le périple de la conquête de sa dame, l'amant devra mériter les faveurs de sa bien-aimée dont il se plie aux caprices. Dans ce style littéraire, qui était fait pour être chanté principalement (poésie lyrique), on retrouve de nombreux obstacles qui ont pour but de créer une augmentation du désir avant l'obtention de la satisfaction de l'amour, qui doit être mérité, bien que jamais assouvi... La manière de vivre s'apparente à celle de la cour du roi : l'amant doit posséder des talents à la chasse et comme guerrier, posséder une bonne éducation et se conduire avec aisance devant la dame, qui devient l'inspiration de la poésie courtoise...


CHANSON DE GESTE

Du côté de la Chanson de geste, c'est plutôt un certain mélange qui prédomine : les faits historiques et les légendes. La plupart du temps, ce sont des épopées qui relatent les exploits des héros qui reflètent des idéaux, des modèles... L'inspiration principale de ce style littéraire est les sujets guerriers de l'époque carolingienne, soit celle de Charlemagne (Concile de Tours) ou bien de son petit-fils, Louis le Pieux (Serments de Strabourg). Un bon exemple de cette style littéraire est sans aucun doute la Chanson de Roland, composée autour de l'année 1100 après Jésus-Christ.


ROMAN DE CHEVALERIE

Le Roman de chevalerie a fait son apparition un peu plus tard, sans pour autant qu'il s'agisse d'un genre secondaire. Le terme "roman" signifiait, vers le milieu du XIIe siècle, ce qui n'est pas en latin et s'est considérablement transformé, en très peu de temps... À peine un siècle plus tard, la signification de ce terme se rapportait aux exploits individuels de chevaliers dont le but est de gagner l'amour d'une dame (encore...) par le biais d'aventures chevaleresques. Ces textes sont écrits en vers et en ancien français. Le chevalier doit être une personne dure (aux combats...) mais d'un autre côté, il se doit d'être le plus courtois en présence de sa dame ce qui forme un héros complet. Ce genre littéraire est un mélange des deux styles précédents, la poésie courtoise (amour) et la chanson de geste (épisodes guerriers), ce qui donne une aventure plus complète... Qui ne connaît pas Tristan & Iseult???


Si vous désirez poursuivre votre périple dans le monde littéraire, la Renaissance vous attend. Sinon, vous pouvez également retourner à la page d'accueil