Retour au menu principal

Comment JFK a trompé les américains, et comment cela s'est terminé tragiquement pour lui







Il y a plein de mythes qui ont germé autour de Kennedy.
Son sort fatal, à Dallas, a été à l'origine de plein de commérages.
Quoiqu'il apparaisse certain qu'Oswald n'était pas le tireur solitaire que la commission Warren a essayé de faire de lui, cela signifie t'il pour autant que Kennedy était une sorte de héros combattant contre les forces du mal qu'il voulait contrer?
C'est là où je différe: La situation est en fait plus complexe que certains ne pensent, et j'entend apporter une nouvelle lumière dans ce document.









Oswald a été décrit comme le seul assassin de Kennedy, et, pour tous ceux qui croient en cette version et pensent aussi que Kennedy était un bon président, il apparaît comme un sale traître.
Mais mérite t'il vraiment d'être considéré en tant que tel?









Kennedy a fait un discours à propos des sociétés secrétes qui donne à penser à certains qu'il voulait s'attaquer au secret qui nuisait à la vie publique.
En fait, le secret n'ennuyait Kennedy que lorsqu'il ne pouvait le contrôler lui-même.
C'était très différent quand il pouvait contrôler ce secret, comme je vais le montrer dans ce document.









Il y a un mythe comme quoi Kennedy voulait se défaire de la réserve fédérale, et c'est la raison pour laquelle il aurait été assassiné.
Mais c'est pure fantaisie, Kennedy n'a jamais eu cette intention.
Lien vers un article qui explique que le mythe de Kennedy voulant se débarasser de la réserve férale est faux
Voici un extrait de cet article:
"Pour résumer, E.O. 11,110 n'a pas créé d'autorité pour délivrer des certificats d'argent additionnels. En fait, son intention était de faciliter le processus pour leur retrait de sorte que de petites coupures de la fédérale réserve puissent les remplacer en accord avec une loi que Kennedy avait lui-même signée. Si Kennedy avait vraiment cherché à réduire le pouvoir de la banque fédérale, alors pourquoi a t-il signé un décret qui donnait à la Fed encore plus de pouvoir?"
Kennedy n'a jamais eu l'intention de se défaire de la réserve fédérale, ce n'est pas la raison de son assassinat.









Le fait que Lyndon Johnson aurait trahi Kennedy et aurait été dans un complot pour l'éliminer apparaît également comme un mythe non fondé.
Johnson a poursuivi la politique que Kennedy avait prévu de suivre (car, contrairement à ce que certains pensent, Kennedy était idélologiquement pour la guerre du Vietnam).









Donc, si je pense qu'il y a bien eu un complot pour éliminer Kennedy, que Kennedy n'a pas été tué par un homme isolé, et que je rejette les explications habituelles pour l'élimination de Kennedy, qu'est ce que je propose comme raison pour éliminer Kennedy?









Au mois d'avril 1961, l'invasion de Cuba par la baie des cochons, longuement planifiée et approuvée par Kennedy, se produisit.
La CIA appela Kennedy un traître pour l'avoir fait échouer.
Mais pour quelle raison Kennedy l'aurait-il fait échouer, lui qui n'a jamais montré de sympathie pour le communisme?
J'ai lu les événements détaillés de cette invasion, et j'ai remarqué que, après le 12 avril, l'attitude de Kennedy a changé concernant cette invasion, et il a commencé à montré des signes qu'il faisait machine arrière dans cette opération.
Mais que se produisit-il ce jour qui aurait fait JFK changer d'avis?









Ce jour-là, les russes envoyèrent officiellement les premier homme dans l'espace.
mais Gagarine alla t-il vraiment dans l'espace?










Kennedy félicita chaudement Kroutchev à propos de cet exploit.
Le fait que Kennedy n'a pas contesté cet exploit a été vu par les russes, et le monde entier, comme la confirmation que l'exploit de Gagarine était réel.









Pourtant, quelques jours plus tard, des articles sont apparus dans les journaux américains, lesquels appelaient le prétendu exploit un canular, et expliquaient pourquoi cet exploit n'était pas crédible.
Lien vers un article d'un journal américain expliquant pourquoi l'exploit de Gagarine était une fraude









Certains hommes politiques, comme un représentant de l'Illinois, Pucinski, pressérent Kennedy de ne pas accepter "l'exploit" russe tel quel, et de demander des explications aux russes (qu'ils ne donnérent jamais).










Il semble que Gagarine annonçait systématiquement les événements trop tôt, ce qui suggére fortement que sa voix venait d'une machine parlante qui aurait démarré trop tôt, ce qui explique la désynchronisation entre sa voix et les événements correspondants.
Gagarine dit qu'il survolait l'Amérique du Sud seulement un quart d'heure après son départ, alors qu'il lui fallait en fait au moins trois quarts d'heure pour l'atteindre; au moment où il fit cette annonce, il était encore en plein océan pacifique.









Gagarine dit qu'il pouvait distinctement voir les fermes et prés russes alors qu'il était encore à une altitude de 200 miles (plus de 300 km), altitude à laquelle il n'avait aucune chance de les voir.









Juste pour donner une idée, ceci est une vue de la France par Google earth à une altitude de 200 miles; dessus nous voyons plusieurs départements de la France; sur cette vue, il est évident qu'il est totalement impossible de voir quelque chose d'aussi petit qu'une ferme ou un pré.









Gagarine dit qu'il pouvait voir la terre à travers son hublot alors que le chef du programme russe dit dans un meeting que sa cabine n'avait que des fentes, pas de hublot.









Et surtout, Gagarine, au lieu d'atterrir dans sa cabine spatiale, atterrit en parachute (et exactement là où il avait l'habitude de faire ses entrainements)...









...Tandis que sa cabine spatiale, Vostok, s'écrasait au loin, et fut sérieusement endommagée (ce qui veut dire que Gagarine aurait été tué s'il avait été à l'intérieur).









Il apparaît impossible que Gagarine ait pu s'éjecter de sa cabine spatiale, et il y a toute évidence qu'il fut lâché d'un avion et atterrit en parachute, exactement comme il faisait dans ses entrainements de parachute.









Il y a plein d'autres anomalies, comme le fait que Gagarine était vu sous quatre angles différents dans sa cabine, alors qu'il n'y avait que deux caméras de télévision.









Ou le fait que cette photo officielle le montre avec un cocard à un oeil qu'il n'a eu que plusieurs mois plus tard dans un accident.









De plus, Gagarine semble avoir une très mauvaise mémoire à propos de ces événements, car il a écrit dans ses mémoires qu'il portait une combinaison bleue...









...alors que les autorités russes ont dit qu'il avait une combinaison orange, et l'on montré avec cette combinaison.









Pourtant Kennedy n'exprima pas le moindre doute à propos de ce qui apparaît indubitablement être une fraude, et félicita chaudement Kroutchev, ce qui permit à ce dernier de bâtir une énorme propagande autour de cet exploit: cet exploit devait forcément être vrai puisque les américains ne le contestaient pas, n'est-ce pas?









Il est évident que Kennedy fut averti le même jour par la NASA que l'exploit de Gagarin était une fraude et pouvait facilement être démonté.
Alors qu'est ce qui a poussé Kennedy à donner un cadeau aux russes en acceptant ce qu'il savait être un canular, et pourquoi cela a t-il modifié son attitude dans l'invasion de la baie des cochons, comme je vais le montrer en citant des passages intéressants dans le rapport détaillé de l'invasion?









13 avril:
McGeorge Bundy informe Rusk, McNamara, et Dulles de la décision de Kennedy de fermer la porte sur l'utilisation de troupes US contre Cuba durant l'opération de la baie des cochons. Le président a rejeté le "plan Nestor" pour un support paramilitaire, selon Bundy. (Bundy Memo, 13/4/61)









17 avril, après un message de Kroutchev:
Kennedy répond que les Etats-Unis n'ont pas l'intention de procéder à une intervention militaire, mais, dans le cas ou une force extérieure interviendrait, nous honorerons immédiatement nos obligations dans le système inter-américain pour protéger cette hémisphére contre une aggression extérieure.. (Johnson, pp.151,152)









19 avril:
Allen Dulles rencontre l'ancien vice-président Richard Nixon et lui dit: "Tout est perdu. L'invasion cubaine est un échec total". Dulles impute cet echec aux directives timides dans l'administration Kennedy qui a voué cette opération à l'échec par des compromis de dernière minute. (Wyden, p.294)









21 avril:
Dans une conférence de presse, le président Kennedy accepte la responsabilité pour l'invasion ratée:"Il y a un vieil adage qui dit que la victoire a cent pères et la défaite un orphelin. Ce qui importe, dit-il, est ce seul fait: "je suis l'officier responsable de ce gouvernement." (Wyden, p.305)









Il apparaît très clair que le pseudo exploit de Gagarine a poussé kennedy à faire échouer cette invasion.
maintenant réflechissons un peu:
Si Kennedy avait permis à l'invasion de réussir, cela aurait diminué la valeur du présent qu'il a fait aux russes en acceptant le canular Gagarine.
En faisant échouer cette invasion, Kennedy accroissait d'un autre côté la valeur de ce présent.
Il est absolument évident que Kennedy n'a pas fait ces deux cadeaux aux russes dans un but désinteressé, et qu'il attendait une faveur importante en retour de la part des russes; il est tout aussi évident que l'idée de faire cet échange avec les russes est venue du canular Gagarine, car, avant ce canular, Kennedy ne donnait pas de signe tangible qu'il ferait échouer l'invasion cubaine!









Lorsque Shepard fut, à son tour, le premier américain à aller dans l'espace, Kennedy ne changea pas d"avis pour autant, et ne saisit pas l'occasion pour dire aux russes que le premier homme dans l'espace était américain et non russe.
Ceci signifie qu'il y avait un autre événement qui était plus important pour lui que d'avoir le premier homme dans l'espace.









L'intérêt pour ces cadeaux devint évident lorsque Kennedy fit son fameux discours six semaines plus tard (trois semaines après qu'Alan Shepard soit lui-même allé dans l'espace) sur le fait d'envoyer un homme sur la lune.
Quel est l'argument principal que j'ai souvent entendu qui prouve que les alunissages étaient réels?
"Si les alunissages avaient été truqués, les russes qui avaient des espions et des possibilités de suivre les vaisseaux spatiaux américains l'auraient vu, et les auraient dénoncés, spécialement en ces temps de guerre froide!"
Kennedy le savait, et comptait dessus pour donner de la crédibilité aux alunissages.
Mais, pour que les russes acceptent de couvrir Apollo, Kennedy savait qu'ils devaient recevoir un contrepartie qu'ils jugeraient suffisante, et cela impliquait de leur faire assez de faveurs pour acheter leur silence.
Une des faveurs était de se taire au sujet de la fraude Gagarine, ce qui permettait aux russes de donner de la crédibilité à ce faux exploit.
Mais le premier homme dans l'espace était-il suffisant pour contrebalancer le premier homme sur la lune, ce qui semble un exploit incroyable?
Kennedy pensait que cela pourrait ne pas être suffisant, et qu'il devait faire d'autres faveurs aux russes pour définitivement sceller leur silence au sujet d'Apollo.
Son refus de supporter l'invasion de Cuba fut la première de ces autres faveurs.









Kennedy devait aussi se soucier de garder le silence sur le canular lunaire de l'intérieur.
S'il avait nommé à la tête du projet Apollo un ingénieur américain honnête, celui-ci n'aurait probablement pas accepté de mener le projet de cette manière, et l'aurait dénoncé.
C'est pourquoi Kennedy nomma à la tête du projet un homme dont il était certain qu'il lui serait loyal, et ne révélerait pas la fraude, pour la simple raison que cette homme devait sa sécurité à Kennedy.
Von Braun était en effet indéniablement un criminel de guerre.









Quoiqu'il affirmait ne pas être au courant de la manière infâme dont les travailleurs étaient traités à Dora-Mittelwerk, il y a plein de témoignages de prisonniers qui contredisent cette affirmation.
Il ne fait pas de doute que, si les américains n'avaient pas protégé Von Braun parce qu'ils pensaient pouvoir utiliser ses talents, Von Braun aurait été pendu à Nuremberg, tant ses crimes et sa responsabité personnelle etaient évidents et pouvaient être prouvés.









Comme Kennedy avait tout verrouillé pour que les ingénieurs rebelles ne puissent parler, le seule ressource restante pour ceux qui n'étaient pas d'accord avec le truquage était de truffer le projet avec des incohérences intentionnelles, ce qu'ils firent; c'est même ce qui m'a fait devenir un adepte du canular lunaire.









Kennedy décida de résoudre le problème des demandes persistantes de Castro de réparations et sécurité, et de faire un dernier cadeau aux russes, afin, comme il l'espérait, d'obtenir définitivement leur silence au sujet d'Apollo, en acceptant les demandes de Castro.
Mais il ne pouvait accepter ces demandes sans contrepartie acceptable, autrement sa popularité, qui était déjà assez basse depuis sa défection dans la baie des cochons, serait tombée dramatiquement, et il n'aurait eu aucune chance d'être réélu.
C'est pourquoi il imagina un stratagème absolument diabolique qui lui permettrait de remplir son double objectif.
En octobre 1962, une crise terrible surgit, laquelle sembla menacer la paix du monde, et le monde sembla au bord d'une guerre nucléaire.









Kennedy donna l'impression de gérer cette terrible crise avec beaucoup de calme et de sang-froid.
Mais la manière dont il l'a gérée donne de sérieux doutes:
- Pourquoi Kennedy a t'il accepté sans hésitation des photos de reconnaissance de la CIA alors les avions de reconnaissance avait fait un tel fiasco dans la baie des cochons?
- Pourquoi Kennedy a t'il accepté cette évidence alors qu'elle n'était pas confirmée par des rapports d'agents secrets à Cuba?
- Et, plus important encore, pourquoi les cubains n'ont-ils fait aucun effort pour cacher les missiles, et les ont laissés durant plusieurs jours à découvert, jusqu'à être certains qu'ils avaient été photographiés par des avions de reconnaissance américains, alors qu'il est prouvé qu'ils disposaient de radars russes pour voir venir les avions américains?
Tout ceci pue la manipulation!
Lien vers un arcicle expliquant comment Kennedy a concocté la pseudo crise des missiles cubains, et pourquoi cela a causé son destin fatal, et aussi celui de Robert Kennedy









De plus l'ambassadeur soviétique Zorin dit qu'il ne comprenait pas de quoi les américains se plaignaient, que les soviétiques n'avaient fait aucune menace contre les américains, et que les photos américaines étaient truquées et manipulées.
Bien sûr, les médias américains dirent que c'était une manipulation de la part des russes.
Lien vers un article montrant que les soviétiques deniaient menacer les américains
J'ai trouvé un lien intéressant, relatant l'histoire cubaine, et parlant de cet événement.
Ils disent ceci à propos de cette crise:
"En fait, aucun missile SS-5 n'a jamais été envoyé ou repéré à Cuba, quoique que cela soit dénié par les officiels US durant cette crise. Deux jours plus tard, un représentant du département de la défense dit publiquement que le pentagone n'a aucune information concernant la présence de missiles à Cuba, et qu'aucune mesure militaire n'a été envisagée. Le président est averti que, si les américains attaquaient Cuba, cela pourrait conduire à une troisième guerre mondiale."









Bien sûr, cela a suscité ma curiosité, et puisque j'ai trouvé un lien vers les photos de de reconnaissance de la crise des missiles cubains j'ai considéré que cela valait la peine de les examiner...Et j'ai eu raison, car le truquage a éclaté sous mes yeux!
Lien vers le site de la US national security archive avec les photos de la crise des missiles cubains









Ceci est la photo cubaine numérotée 3.
La légende pour cette photo est:
"29 Août 1962: Une photographe d'un U-2 montrant l'absence de construction à Guanajay."









Ceci est la photo cubaine numérotée 4.
La légende pour cette photo est:
"29 Août 1962: photgraphe de U-2 d'un missile sol-air en construction à La Coloma."
Nous voyons une étoile de David, alors les russes doivent être là!








Ceci est la photo cubaine numérotée 5.
La légende pour cette photo est:
"Site du missile terminé montrant l'étoile de David caractéristique."
Oh bien sûr, nous voyons une étoile de David, alors ce ne peut être que les russes!
Il veulent absolument laisser leur signature, de manière que les avions de reconnaissance américains puissent voir que c'est eux!
Mon dieu, et dire que ceux qui voient ceci ne sont même pas étonné d'une preuve si lamentable!









Si nous comparons les étoiles de David des deux photos, elles ne sont même pas identiques, elles montrent des différences.









Ceci est la photo cubaine numérotée 8.
La légende pour cette photo est:
"15 Septembre 1962: photographie du vaisseau soviétique Poltava en route pour Cuba."








nous voyons aussi le même bateau de retour vers la russie sur la photo numérotée 25, avec la légende suivante:
"24 Octobre 1962: Photographie rapprochée du Poltava, retournant vers Moscou, tranportant des missiles IRBM missiles (cerclés, sur des camions)".









Mais, voyez la taille des camions qui sont cerclés sur la photo 25 comparée avec les photos de la photo 8; ils apparaissent surdimensionnés, et c'est pourtant le même type de camion.









Ceci est la photo cubaine numérotée 9.
La légende pour cette photo est:
"Crateologie – photographie de caisses contenant des missiles guidés Komar sur ces bateaux en route pour Cuba, Septembre 1962."









Pourquoi est-ce que ces caisses sont si hautes, et pourquoi le toit de ces caisses est-il asymétrique?









Ceci est la photo cubaine numérotée 11.
La légende pour cette photo est:
" 26 Septembre 1962: Photographie de U-2 montrant une aire de lancement de missile de croisière à Banes"
Nous ne voyons pas grand chose; cela requiert de l'imagination pour identifier ces choses comme la légende le décrit.









Ceci est la photo cubaine numérotée 12.
La légende pour cette photo est:
"Photo de référence de la CIA d'un missile de croisière soviétique dans sa configuration de lancement en l'air".
Ceci est un missile de crosière???
Quelle plaisanterie!
Vous savez ce que c'est?
C'est un planeur soviétique qui était embarqué à bord d'un gros avion, et qui était laché depuis cet avion en vol.









Ceci est la photo cubaine numérotée 13.
La légende pour cette photo est:
"18 Septembre 1962: photographie du vaisseau soviétique Kasimov avec des fuselages de bombes dans des caisses."










Nous voyons des camions qui sont camouflés derrières les caisses de fuselage, mais les caisses de fuselages elles-mêmes ne sont absolument pas cachées, placées en pleine évidence.
Ils n'ont même pas placé une bâche sur elles, pour les cacher.
Quelle négligence de la part des russes; ils ne sont pourtant pas connus pour être des amateurs.









Ceci est la photo cubaine numérotée 14.
La légende pour cette photo est:
"14 Octobre 1962: Photographie de U-2 d'un convoi de camions approchant d'un déploiement de missiles soviétiques près de Los palacios à San Cristobal".









Les camions sont trop proches les uns des autres.
Lorsque des camions transportent des armes secrétes, ils ne roulent pas de cette manière, ils mettent plus de distance entre eux.









Ceci est la photo cubaine numérotée 15.
La légende pour cette photo est:
" 14 Octobre 14, 1962: Photographie U-2 d'un site de missiles à deux miles nautiques de site de déploiement de Los Palacios".
Il est en fait impossible de distinguer de petits détails, et c'est donc laissé à l'interprétation.









Ceci est la photo cubaine numérotée 16.
La légende pour cette photo est:
"Photo de référence CIA d'un missile balistique soviétique de moyenne portée au carré rouge à Moscou"
En fait le but de cette photo est de donner une idée de la taille importante des missiles russes.
And nous verrons dans ce qui suit pouquoi cette taille est importante.









Ceci est la photo cubaine numérotée 18.
La légende pour cette photo est:
"15 Octobre 1962: Photographie U-2 de caisses de bombes IL-28 à l'aéroport de San Julian."









Toutes ces caisses devraient être identiques, elles devraient toutes avoir la même taille et consistence.
Pourtant, vous voyez que c'est loin d'être le cas!
Certaines sont plus fines que d'autres!









Ceci est la photo cubaine numérotée 19.
La légende pour cette photo est:
"17 Octobre 1962: Photographie U-2 du premier site de missiles trouvé en construction."









Il y a des communications manquantes entre des routes principales.









Et la barrière de sécurité est construite de manière aberrante.
Son contour apparaît complétement illogique!









Ceci est la photo cubaine numérotée 21.
La légende pour cette photo est:
"23 Octobre 1962: Photographie rapprochée d'un site de missiles à San Cristobal"
Un examen minutieux de cette photographie révéle un certain nombre d'anomalies.









Comme vous pouvez le voir, il y a plein de traces de roues, mais aucune juste derrière les camions, comme s'ils avaient été déposés sur le sol au lieu de rouler naturellement.









Sur ce gros plan, vous voyez des traces de camion qui s'arrête brusquement.
Est-ce que le camion qui a laissé ces traces s'est envolé depuis ce point?









Et observez ces deux camions sur ce gros plan, voyez comme ils sont étrangement parqués.
L'un d'eux bloque l'autre; pourtant, ce n'est pas par manque de place, car il y a plein d'espace restant.









Sur ce gros plan, vous voyez qu'il y a des traces de camion qui passent sous un arbre qui penche dangereusement.
Un camion portant des armes ne passerait jamais sous un arbre si instable.
De plus, regardez la base de l'arbre, comme elle semble étrange.









Regardez l'abri des missiles; il apparaît proche d'un arbre, et cet arbre apparaît assez important relativement à l'abri des missiles.
Nous avons vu que les missiles russes avaient une taille assez imposante, donc cet abri doit avoir une taille conséquente.
La conclusion est que cet arbre serait plutôt un arbre de taille non negligeable.









Pas du tout, car, si vous comparez cet arbre avec les arbres alentour, vous voyez que cet arbre est un très petit arbre, un arbre nain.









Ce gros plan montre un erecteur de missile.
Il y a un arbre en plein millieu de l'erecteur de missile.
Pensez-vous vraiment que les russes placeraient un erecteur de missile de sorte qu'il y ait un arbre en plein millieu?
Est-ce que les russes sont à ce point stupides?









Ceci est la photo cubaine numérotée 22.
La légende pour cette photo est:
"23 Octobre 1962: photo rapprochée d'un bunker de tête nucléaire en construction à San Cristobal no. 1."
Cette plaisanterie est un bunker?









Vous voyez qu'il semble petit relativement aux arbres alentour.









Observez maintenant la zone qui est devant le bunker; elle est très claire et permet à des avions de reconnaissance de facilement repérer le bunker.
De plus, elle est orientée étrangement, et s'arrête abruptement.
Pouquoi n'y a t'il pas de continuité, pourquoi s'arrête t'elle si abruptement?
Et nous voyons plein de personnes marcher dessus, et même certaines sur le toit du bunker, et ceci en dépit d'un avion de reconnaissance passant au dessus d'eux.
Et on ne peut même pas dire qu'ils ont été pris par surprise, car ils avaient des radars pour voir venir les avions américains de loin.









Ce gros plan montre ce qui est désigné comme des "matériaux de préfabrication".
Oh vraiment?
Est-ce que cela ressemble à des matériaux de prefabrication pour vous?
J'en serais surpris!









Et quelle est cette chose étrange que je montre sur ce gros plan?
Sérieusement, à quoi pouvait-elle servir?
Vous voyez qu'elle est creuse.
Un mini-bunker (comme de poupées russes qui s'emboîtent les unes dans les autres)?









Ceci est la photo cubaine numérotée 23.
La légende pour cette photo est:
"'Dessin d'un bunker de tête nucléaire en construction".
Ce dessin contredit la photo précédente, car, sur le dessin, le bunker apparaît enterré dans le sol, alors qu'il ne l'était pas sur la photo précédente.
Et les arbres semblent plus petits relativement au bunker que sur la photo précédente.









Ceci est la photo cubaine numérotée 24.
La légende pour cette photo est:
"23 Octobre 1962: Photo rapprochée du site de missiles de Sagua la Grande."









Un gros plan sur un missile sur sa remorque.









Un gros plan sur une petite maison à quelque distance du missile.
Nous voyons que cette maison n'est pas grande, car nous devinons une porte et des fenêtres.









A présent, si nous comparons le missile avec la petite maison, la maison apparaît assez grande relativement au missile.
Pourtant, vu la taille importante du missile, il devrait apparaître plus important relativement à la petite maison.









Cette chose ridicule est supposée être, selon la légende, "un érecteur sur support de lancement".









De plus, il est orienté de manière aberrante, car il pointe directement vers une falaise.









Cette petite cabane est supposée être "Des réservoirs de peroxyde d'hydrogéne"
Oh mon dieu!









Et, là ou il est supposé être "des véhicules d'oxydation", je ne vois strictement rien.









Ceci est la photo cubaine numérotée 26.
La légende pour cette photo est:
"25 Octobre 1962: Photographie rapprochée de San Cristobal montrant l'évidence de construction de site de missiles"









Sur ce gros plan, nous voyons une jeep (cerclée d'orange), et deux paires de traces de roues, mais aucune d'elles n'a la direction de la jeep!
Et qu'est ce que cette chose étrange que j'ai encadrée de rouge?









Ce gros plan montre, suivant la légende, des transporteurs de missile, mais ils ne sont même pas identiques, et montrent des trous aléatoires.
Ils me font penser à du gruyére.









Ceci est la photo cubaine numérotée 27.
La légende pour cette photo est:
"Photographie rapprochée de San Cristobal no. 1, suggérant la présence de missiles."









Sur ce gros plan, nous voyons deux camions que j'ai cerclés.
Celui que j'ai cerclé de vert est normalement placé sur le sol.
Mais celui que j'ai cerclé de rouge (inversé par rapport à l'autre) est étrangement perché au sommet d'un gros rocher!
Que fait-il sur ce rocher, et comment y est-il arrivé?









Sur ce gros plan, nous voyons des véhicules (cerclés de rouge), et des personnes (cerclées de vert).
Mais voyez comme les véhicules paraissent petits relativement aux personnes!









Sur ce gros plan, nous voyons un camion-citerne en train d'alimenter un camion qui est derrière lui; je montre avec une flèche le tuyau qui les relie.
Pas de problème apparemment...Mais voyez la distance qui les sépare!
Pourquoi le camion citerne ne s'est-il pas rapproché davantage du camion qu'il alimente?









Et remarquez que les missile sont déposés près d'une route principale; pourquoi n'ont-ils pas recherché plus de discrétion?
Pourquoi n'ont-ils pas utilisé la petite route qui les aurait conduit vers une endroit plus discret, moins en évidence?









Ceci est la photo cubaine numérotée 28.
La légende pour cette photo est:
"25 Octobre 1962: Photo d'un sous-marin soviétique de classe F faisant surface près de la ligne de quarantaine"









Dans le fond, nous voyons un navire, et il est américain (nous sommes en eaux américaines).
Jamais un sous-marin ne ferait surface lorsqu'un navire adversaire est en vue.









Cette photo est donc irréaliste.
(A moins que les russes soient des idiots complets!).









Ceci est la photo cubaine numérotée 30.
La légende pour cette photo est:
"Photographie U-2 d'un campement soviétique à Holguin."









les "troupes soviétiques" campent de manière étrange; leurs tentes paraissent plus grosses sur un côté que sur l'autre.
Ont-ils emmené leurs enfants avec eux?
De plus, les traces que nous voyons sur les zones autour d'eux permettent de facilement les repérer.








Ceci est la photo cubaine numérotée 31.
La légende pour cette photo est:
"Photographie rapprochée d'un insigne soviétique placé devant leur campement."
Nous voyons plein d'artéfacts.









mais l'un de ces artéfacts semble représenter l'insigne soviétique.
Alors les russes doivent être là n'est-ce pas?
Et ils tiennent à signaler leur présence!









Ceci est la photo cubaine numérotée 32.
La légende pour cette photo est:
"26 Octobre 1962: le destroyer Joseph P. Kennedy arrête et arraisonne un cargo soviétique sous couverture lybienne en route pour Cuba."









Je vois que le navire de droite à un drapeau lybien, alors le Joseph Kennedy doit être le navire de gauche.









Effectivement, l'autre navire semble bien être le Joseph Kennedy...









...comme j'ai pu m'en assurer en cherchant une photographie du vrai Joseph Kennedy.









Mais il y a quelque chose sur le Joseph Kennedy qui ne semble pas appartenir au vrai navire.









J'ai cerclé cette chose étrange.









Ceci me fait penser à la mort avec sa faux.
Est-ce un présage de ce qui arrivera à Kennedy à Dallas?









Ceci est la photo cubaine numérotée 33.
La légende pour cette photo est:
"27 Octobre 1962: Le navire soviétique Grozny traverse la ligne de quarantaine, mais s'arrête après qu'un navire US lui ait fait des tirs de sommation."









Bien sûr, j'ai tenu à le comparer avec le véritable navire Grozny.
J'ai trouvé une maquette faite par un amateur russe, et nous pouvons lui faire confiance que chaque détail de sa maquette est correct.









Nous voyons qu'il y a une cheminée sur une extrêmité du navire de la photo cubaine.









Pourtant, sur le vrai navire Grozny, il n'y a de cheminée sur aucune extrêmité du bateau!!!









Ceci est la photo cubaine numérotée 34.
La légende pour cette photo est:
"27 Octobre 1962: Des canons anti-aériens ouvrent le feu sur des avions de reconnaissance américains au dessus de San-Cristobal (un missile soviétique descend le major Rudolf Anderson en ce jour)."









Quoiqu'il y ait un radar (cerclé de vert) pour repérer l'avion américain, il n'y a étrangement aucun canon dirigé vers lui.
Est-ce que ces canons sont seulement destinés à canarder des oiseaux?
Et il y a plein de personnes déambulant de manière insouciante sans chercher à se cacher ni se protéger.








Le major Rudolf Anderson est la seule victime américaine de cette étrange guerre.
En fait, il semble évident que ce militaire a juste eu un accident durant ces événements, et qu'il a été utilisé par Kennedy comme l'évidence que la menace était réelle.
Sa mort n'a manifestement rien à voir avec cette pseudo crise.









Ceci est la photo cubaine numérotée 35.
La légende pour cette photo est:
"28 Octobre 1962: Un hélicoptére de la marine US force un sous-marin soviétique de classe F à faire surface".









Bien sûr, vous me connaissez trop bien pour ne pas suspecter que j'ai essayé de comparer le sous-marin de la photo avec un vrai sous-marin soviétique de classe F.
J'ai cherché à en trouver un sur google, mais ils m'ont d'abord servi celui de la photo cubaine, et je ne vais pas comparer du faux avec du faux.
Finalement j'ai trouvé une photo d'un vrai sous-marin soviétique de classe F.









Une comparaison de loin semble montrer que les deux sous-marins sont identiques...









...Mais, si nous nous concentrons que la tourelle du sous-marin, nous voyons que celle de la photo cubaine et celle du vrai sous-marin soviétique ne sont pas strictement identiques.









Sur celle du sous-marin de la photo cubaine, il y a un trou qui n'existe pas sur celle du vrai sous-marin soviétique, un trou à travers lequel nous voyons la mer.









Ceci est la photo cubaine numérotée 36.
La légende pour cette photo est:
"29 Octobre 1962: photographie rapprochée révélant le retrait des erecteurs et transporteurs de missiles à San Cristobal."
Cette photo est drôle, parce qu'elle montre plein de choses qui ne sont plus là parce qu'elles ont été enlevées.
"Vous ne pouvez pas voir ces choses car elles ont été enlevées, mais nous vous assurons qu'elles étaient là!"
LOL!










Ceci est la photo cubaine numérotée 38.
La légende pour cette photo est:
"5 Novembre 1962: Photographie rapprochée de chargement de missiles soviétiques au port de Mariel pour le retour vers la russie"









Regardez maintenant le navire que j'ai cerclé: Il maneuvre trop près du quai, qu'il a toute chance de percuter durant sa maneuvre!
Un navire de cette taille n'essaierait jamais de maneuvrer ainsi si près du quai.
Il s'éloignerait d'abord suffisamment du quai, puis ensuite commencerait à maneuvrer.
Cette photo est donc complétement irréaliste.









Ceci est la photo cubaine numérotée 39.
La légende pour cette photo est:
"Début Novembre 1962: Photographie rapprochée d'un convoi de camions pour embarquement"









Regardez ce gros plan des camions.
Indépendamment de leur orientation, l'avant des camion apparaît anormal.
Et ce n'est pas une question de définition, car l'arrière des camions apparait clair et normal.









Sur ce gros plan, regardez les ombres qui sont projetées par la cheminée du bateau.
L'ombre qui est projétée sur la base de la cheminée est orientée vers la droite...Mais l'ombre qui est projetée sur le pont est décalée vers la gauche!
Incohérence, vous avez dit incohérence?









Ceci est la photo cubaine numérotée 40.
La légende pour cette photo est:
"Début Novembre 1962: Une photographie rapprochée révéle 17 erecteurs de missiles au port de Mariel attendant leur retour vers l'URSS."









Les erecteurs de missiles devraient tous être strictement identiques...Mais loin de là.









Sur ce gros plan, vous voyez que l'érecteur de missile qui est pertiellement caché par un pylone est manifestement différent de celui qui est sur sa droite, alors qu'il devrait être identique!









Et ces cubes ridicules sont désignés comme "Bases de lancements".









Ceci est la photo cubaine numérotée 41.
La légende pour cette photo est:
"6 Novembre 1962: Du personnel soviétique et six transporteurs de missiles en chargement sur un navire au port de Casilda (remarquez l'ombre de l'avion de reconnaissance prenant la photo)".









Les transporteurs de missiles sont juste posés sur le pont, et en sont même pas arrimés.
Et regardez comme ils paraissent étranges; ils me font penser à des vis géantes.









Mais le plus drôle sur cette photo , réellement hilarant, est cette ombre qu'ils disent être l'ombre de l'avion qui prend la photo!
Super LOL!









La légende de cette photo dit que c'est l'ombre d'un RF-101.
Cette vue stéréoscopique montre sur la gauche un RF-101, et sur la droite la prétendue ombre de cet avion.
Vous pouvez constater que la queue de l'avion est complètement différente sur l'ombre, et ne peut en aucun cas correspondre à la queue d'un véritable RF-101.
Et, de toute façon, un avions volant à latitude normale ne peut projeter son ombre sur le sol, il en est trop éloigné; avez vous jamais vu un avion haut dans le ciel projeter son ombre sur le sol?
Allons donc!









Ceci est la photo cubaine numérotée 44.
La légende pour cette photo est:
"gros-plan de la base de têtes nucléaire soviétiques à Mariel, sur laquelle la 101ème flotte américaine devait larguer des parachutistes au cas où une invasion aurait lieu sur le sol américain".
Franchement, j'ai examiné de près cette photo, et tout ce que j'ai pu trouver sont des gens et des voitures.









Ceci est la photo cubaine numérotée 46.
La légende pour cette photo est:
"9 Novembre 1962: ¨Photographie rapprochée de tranporteurs de missiles sous un arbre au camp militaire près de Remedios".









Voyez comme ces camions russes sont habilement camouflés sous cet arbre.
Les russes sont vraiment experts dans l'art du camouflage!
LOL!









Ceci signifie que Kennedy a effrayé les américains avec une fausse menace nucléaire qu'il a lui-même créée.
Oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, il a osé faire cela, il a poussé la perversité jusque là!









18 octobre 1962: photographie de la rencontre à la maison blanche de Kennedy avec le ministre des affaires étrangéres russe Andrei Gromyko et l'amnbassadeur Anatoly Dobrynin – durant laquelle JFK ne révèle pas qu'il sait à propos des missiles, et Gromyko assure que l'assistance soviétique militaire est purement défensive.









Ne trouvez-vous pas que Kennedy semble plutôt détendu pour un président qui a à faire face à une menace nucléaire majeure?









Ici Kennedy apparaît dans un meeting politique à Springfield.
Ses fans apparaissent souriants et détendus, mais ce n'est pas surprenant, car il ne les a pas encore informés à propos des missiles cubains.
Mais, en ce qui le concerne, il était supposé déjà savoir au sujet de la menace nucléaire, et il apparaît aussi detendu et souriant qu'eux!









Pas de trace d'émotion lorsque Kennedy s'adresse à la nation au sujet de la menace nucléaire.
Son visage n'est pas tendu, et il parle avec une voix calme et ferme, il récite simplement son discours.
Il pourrait tout aussi bien parler d'un sujet sans importance!









Dans cette crise, Kennedy a très clairement agi de manière infâme et à trompé les américains; il a joué sans scrupule avec leurs émotions!









Maintenant, quelles sont les motivations qui ont poussé Kennedy à truquer cette crise?
J'en vois trois:
1) Faire un nouveau cadeau aux russes en acceptant toutes les demandes de Castro, et en retirant les missiles pointant vers l'URSS depuis la Turquie.
2) Gagner en même temps une énorme popularité en feignant de "sauver" les américains d'une terrible menace nucléaire qui les a terrorisés.
Cette popularité a d'ailleurs permis aux démocrates de remporter les les élections de mi-mandat.









3) Et j'en vois même une troisième: Créer un climat de guerre froide intense en faisant croire que le conflit entre américains et russes était si aigü qu'il pouvait dégénérer dans une guerre nucléaire généralisée à tout moment.
Le but de ceci était pour kennedy de donner encore plus de crédibilité à Apollo si les russes se taisaient à son sujet.









Mais, si Kennedy sembla faire un bénéfice immédiat avec cette crise, à plus long terme c'etait très différent:
Imaginez ce qui se serait passé si les russes avaient révélé au public américain quel rôle insensé Kennedy a joué dans la pseudo crise des missiles cubains que tout américain pensait être réelle?
Kennedy aurait été définitivement hors course!
Kennedy permit donc aux russes de pouvoir le faire chanter, ce qui leur permettait de lui demander ce qu'ils voulaient, et il ne pouvait refuser s'il voulait garder un avenir politique.









En bref, Kennedy était devenu le pantin des russes, et il pouvaient maintenant conduire la politique des Etats-Unis à travers lui.
Kennedy n'avait que deux solutions; Accepter toutes leurs requêtes, ou démissionner.









En fait, après avoir bien réfléchi, je pense qu'il n'avait même pas la possibilité de démissionner.
Les russes étaient trop heureux d'avoir un président qu'ils pouvaient faire chanter, et ils lui ont probablement dit que, s'il démissionnait, ils dénonceraient également son rôle infâme dans la prétendue crise des missiles cubains.
Il apparaît certain que les américains indignés auraient exigé qu'ils soit traduit devant une cour martiale pour haute trahison.









Je pense que cette crise, qu'il a gérée de manière si folle, a scellé son destin.
Depuis ce moment, il a mené une course desespérée en avant qui ne pouvait avoir qu'une issue fatale pour lui.









"Ich bin ein Berliner" dit Kennedy dans son discours berlinois, affirmant devant des allemands enthousiastes qu'il les protégerait du communisme.









Pourtant, dans une lettre à Harold Macmillan, Kennedy écrit: "Après avoir bien pesé le problème, j'en suis venu à la conclusion qu'il serait indésirable d'aider la France dans ses efforts pour créer l'arme nucléaire". Kennedy était particulièrement mécontent des intentions de De Gaulle d'aider l'allemagne de l'ouest à developper des armes nucléaires."









Les français avaient en effet des liens étroits avec les allemands de l'ouest, et ils étaient prêts à leur porter assistance en cas d'agression.









Manifestement Kennedy tentait de priver l'Allemagne de l'Ouest d'un moyen de résister à une unification entre les deux Allemagnes, mais non à la manière que nous connaissons actuellement, mais la manière inverse, c'est à dire une Allemagne entièrement communiste.
Il essayait de plaire aux russes encore une fois, et ceci après avoir fait un discours à Berlin affirmant hypocritement aux Berlinois qu'il les protégerait du communisme.









Aucun doute que Kennedy obéissait à un ordre venant de ses nouveaux maîtres, les russes.









Kennedy trahissait très clairement le peuple qu'il avait promis de protéger.









Heureusement, les français avaient des scientifiques talentueux.
Ne sont-ils pas ceux qui ont découvert la radio-activité?
Ils avaient la connaissance pour développer eux-mêmes l'arme atomique, et n'eurent pas besoin des britanniques pour ce faire.









Ils le prouvérent en faisant des tests nucléaires qui ne laissérent pas de doute sur leur capacité à développer des armes nucléaires.
Le plan de Kennedy pour poignarder l'Allemagne de l'Ouest échoua donc.









Kennedy était un adepte fervent de la "théorie du domino" d'Eisenhower, et il était convaincu que, si le Vietnam tombait dans les mains du communisme, alors d'autres états dans la région y tomberaient également par voie de conséquence.









En 1961, Kennedy envoyait des troupes américaines au Vietnam avec la claire intention d'apporter assitance au Vietnam du sud, et de l'empêcher de tomber dans les griffes du Vietnam du nord.









L'âme de la résistance du Vietnam du sud était le général Ngo Dinh Diem; Johnson avait beaucoup d'admiration pour lui, et le considérait comme le sauveur du Vietnam du sud, le rempart contre le communisme.
Il était celui qui pouvait organiser la résistance et bloquer le Vietnam du nord.









Sous le prétexte fallacieux d'une manifestation bouddhiste, Kennedy monta un coup d'état contre Diem, qui permit de le renverser et de le tuer.
Ceci plongea le Vietnam du sud dans une confusion qui dura deux années, et désorganisa complétement la résistance du Vietnam du sud.









Dans un article publié dans un journal, Johnson expliqua que le renversement de Diem était une énorme erreur, que cela privait le Vietnam du sud du moyen de se défendre contre le Vietnam du nord, et le laissait une proie facile pour les communistes.









En conséquence, dans un ultime effort pour sauver la situation, les américains envoyérent des troupes au sol pour combattre les vietnamiens du nord.









Mais les Vietnamiens du nord ne faisaient pas une guerre conventionnelle.
Ils faisaient une guérilla, lançant des attaques suprise, et se retirant rapidement avant que les américains n'aient le temps de réagir.
Dans ce genre de guerre, la supériorité en armement des américains était inutile et inefficace.









Les russes ont eu exactement le même problème plus tard en Afghanistan; en dépit de leur forte supériorité militaire, ils échouérent à envahir un pays dans lequel l'ennemi était invisible la plupart du temps, quoiqu'il puisse frapper à tout moment.









Les américains firent des tapis de bombes qui était tout à fait inutiles et inefficaces, et leur aliénérent la population du Vietnam du sud qu'ils étaient supposés sauver.









La conclusion de cette guerre absurde et impopulaire est que les américains perdirent de nombreux jeunes hommes pour rien.
Le Vietnam du sud tomba dans les mains du communisme en dépit de tous les efforts américains.









Si Kennedy n'avait pas éliminé Diem, celui-ci aurait pu organiser la résistance du Vietnam du sud, il aurait pu cristalliser les efforts des vietnamiens du sud pour résister contre les envahisseurs nord-vietnamiens.









Et, au lieu d'envoyer des troupes terrestres, qui étaient regardées comme des envahisseurs par les sud-vietnamiens eux-mêmes, les américains aurait juste fourni un support logistique, mais auraient laissé les sud-vietnamiens eux-mêmes combattre pour leur liberté.









Si la partition en deux blocs, l'un communiste au nord, et l'autre démocratique au sud, fut possible en Corée, il n'y avait pas de raison que ce ne soit pas aussi possible au Vietnam également.









En renversant illegalement Diem, Kennedy coupa les ailes de la résistance sud-vietnamienne, et le rendit impossible.
Il voua le Vietnam à devenir entiérement communiste, et causa la mort inutile de nombreux jeunes américains dans un dernier effort désespéré pour sauver une situation irréversible.









Une fois de plus Kennedy a obéi aux ordres de ses maîtres russes.









Et une fois de plus Kennedy a trahi ceux qu'il avait promis d'aider.









Si un président américain semblait présider à la maison blanche...









...En réalité, c'est exactement comme si Kroutchev avait lui-même personnellement présidé à la maison blanche, puisque Kennedy obéissait à tous ses ordres.









Ceci est une des dernières photos de Kennedy alors qu'il visitait la NASA six jours avant son assassinat.
Il semble pensif sur cette photo.
Voulez-vous savoir à quoi il pense?
Je vais vous dire à quoi il pense!









"J'aurai mon triomphe lunaire, je l'aurai; j'ai suffisamment trahi et triché pour le mériter, je l'aurai!"









"Et les gens m'adoreront, me vénéreront; je deviendrai incroyablement populaire, je serai le plus grand président qui ait jamais existé!"









Tout le monde connaît la fameuse citation de JFK:" Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays".
J'aime cette citation, mais en fait elle n'est pas de Kennedy, il l'a chipée à quelqu'un d'autre.









Et, dans le cas de Kennedy, elle devrait plutôt être interprétée de cette manière:" Ne demandez pas ce que je peux faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour moi"!









Kennedy était également connu comme un "homme à femmes".
En fait c'est un terme politiquement correct pour dire qu'il était plutôt un violeur en série.
Kennedy a fourré autant de femmes qu'il a pu, il les traitait comme des objets qu'il pouvait jeter après les avoir utilisées.









C'est un fait connu qu'il a eu une affaire avec Marilyn Monroe.
Mais Marilyn Monroe ne voulait pas juste avoir du sexe avec Kennedy, elle voulait avoir une relation plus sérieuse avec lui; mais pour lui, c'était hors de question, car Monroe ne représentait qu'un objet de désir sexuel pour lui.









Marilyn avait le moyen de faire chanter Kennedy, et cela l'embarrassait.
JFK cherchait un moyen de se débarrasser d'elle.









Cet article ouvre la voie entre deux possibilités concernant la mort de Marilyn, un accident ou un suicide.
Mais ils ont oublié une troisième possibilité; Le meurtre!









De 'The independent":
"Tandis qu'il y a toujours une spéculation que Robert Kennedy aurait été mêlé avec le mort de Monroe, l'histoire officielle était que l'attorney général était en Californie du nord ce weekend. Toutefois, le chef de la police de Los Angeles de l'époque, Daryl gates, admet à présent que Kennedy était à Los Angeles le jour où Monroe est morte, et, en 1985, Eunice Murray, sa femme de chambre, a révélé dans le documentaire de la BBC "Say goodbye to the president" que Robert Kennedy avait visité la maison de la vedette dans les heures précédant sa mort."









Kennedy a également été impliqué dans des histoires de sexe avec des mineurs, comme l'assaut sexuel quil a fait contre une fille qui était alors agée de 19 ans.
Je vous rappelle que, à cette époque, l'âge de la majorité était encore de 21 ans, et que 19 ans était considéré un âge mineur.
Kennedy invita Alford a une "partie sauvage" an ranch de Bing Crosby, et, d'après ses dires, la força a sniffer du nitrate d'amyle, plus connu sous le nom de "poppers", qui est communément utilisé pour provoquer le désir sexuel. Kennedy n'en prit pas, dit-elle, mais tint le nitrate d'amyle sous son nez de force, après qu'elle ait quitté la pièce en pleurant.










En fait, le complot pour se débarrasser de Kennedy n'était pas un petit complot, mais un complot national impliquant à la fois la CIA et le FBI; il s'agissait d'éliminer un président qui était devenu un traître à son pays, une menace contre la sécurité des Etats-Unis, qui faisait des Etats-Unis un valet de la Russie.
La CIA recruta les tueurs, et le FBI donna des ordres à la police pour contrôler les événements; la police était supposée arrêter le bouc émissaire, Oswald, et de le tuer pour "s'opposer à son arrestation" avant qu'il ne puisse dire qu'il était innocent.
Cela ne fonctionna pas comme prévu à cause de témoins inattendus qui empêchérent la police de se débarrasser immédiatement d'Oswald.
Oswald eut encore le temps de dire qu'il n'était qu'un bouc émissaire.









L'assassinat de Kennedy fut donc la conclusion inévitable de l'épée de Damoclès qui pendait au-dessus de sa tête depuis son rôle insensé dans la pseudo crise des missiles russes qui l'a transformé en pantin des russes et un traître.
Kennedy mérite ce qui lui est arrivé à Dallas, il a récolté ce qu'il a semé.









La vraie victime innocente de Dallas est Lee Harvey Oswald.
Il est mort comme la victime sacrificielle devant couvrir la véritable raison du meurtre du traître.









C'est comme si Kennedy avait lui-même tué Oswald.









Ce n'est pas parce que Kennedy a disparu que le canular lunaire qu'il avait mis en place s'est arrêté pour autant.
Ce canular est venu à conclusion en 1969, durant la présidence de Nixon, avant la fin de la décennie comme Kennedy l'avait voulu.
Je suis presque sûr que Nixon lui-même n'était pas conscient de la fraude, et a vraiment cru que des astronautes ont marché sur la lune.
La CIA n'a pas jugé bon de lui parler de la tricherie; l'organisation que Kennedy avait montée, et persista après sa disparition, marchait parfaitement et était autonome.









Si La CIA continua le canular après le disparition de Kennedy (qui était celui qui l'avait initié et l'avait prévu comme malhonnête), je pense que cela à voir avec la guerre du Vietnam.
Apollo permettait de détourner l'attention du public de la guerre du Vietnam qui devenait de plus en plus impopulaire.









Je soupçonne également qu'une bonne partie de l'argent que les américains donnérent pour le fabuleux rêve de marcher sur la lune a été détouné pour les besoins coûteux de la guerre du Vietnam; il est en effet moins coûteux de truquer les alunissages que de les faire pour de vrai (et aussi moins dangereux).
Il était plus facile de faire payer les américains pour un rêve que pour une guerre impopulaire dont ils commençaient à se lasser.









Et le monde entier s'est émerveillé devant ces hommes marchant sur la "lune", alors qu'en fait ils marchaient simplement dans un studio quelque part sur terre.
Mais, est-ce que les présents que Kennedy a fait aux russes étaient suffisants pour les faire garder le silence sur Apollo?









En fait, les américains ont fait des cadeaux supplémentaires aux russes pour sceller leur bouche sur Apollo, mais pas dans le style de Kennedy.
L'un d'eux était la fourniture de blé aux russes dont ils avaient besoin.
Cette fourniture a été retardée de quelques années, de manière à être sûr qu'ils ne seraient pas tentés de parler une fois en possession du blé.









Mais l'autre raison du silence des russes sur Apollo est qu'ils avaient eux aussi leur programme lunaire, Lunokhod.
Ce n'était peut-être pas un programme habité, mais c'était quand même une manière pour les russes de faire de la propagande sur leurs aptitudes technologiques, de montrer de quoi ils étaient capables, avec la confirmation que ce programme n'était pas dénoncé par les américains; s'il était factice, les américains l'auraient dénoncé, n'est-il pas vrai?
En fait, la vérité est que les russes n'avait pas la capacité technologique de faire alunir leurs robots lunaires.









Contrairement à ce qui se passe sur terre, les russes ne pouvait faire alunir leurs robots en parachute.









Comme je l'ai répétitivement expliqué, et contrairement à ce que des gens mal informés pensent, le contrôle d'un engin spatial dans le vide est beaucoup plus difficle que celui d'un avion dans l'atmosphère terrestre, à cause de l'absence des forces créées par l'air; cela demande une technologie plus avancée, et les ordinateurs de l'époque étaient trop primitifs pour fournir cette technologie.









La parfaite illustration de ceci est le crash du prototype du module lunaire qui força Armstrong à s'éjecter en parachute pour sauver sa vie; c'était juste un problème temporaire d'arrivée du carburant, et, si cela était arrivé dans un avion, Amrstrong aurait pu reprendre le contrôle de l'appareil après disparition du problème, il n'y aurait pas eu de crash.
Dans le vide, ce type de problème est fatal.
Et ce n'est même pas un problème isolé, cela est arrivé à plusieurs occasions, et c'est pourquoi le siège ejectable était si important sur ce prototype.









Lunokhod était dont une autre tromperie, une manière pour le gouvernement russe de détourner l'attention des russes d'autres problèmes, comme le gouvernement américain utilisa Apollo pour détourner l'attention des américains de la guerre du Vietnam.









C'est certainement un crime de faire disparaître dans un accident ceux qui étaient sceptiques sur le programme Apollo, et Kennedy ne peut être suspecté de ce crime, vu qu'il avait déjà disparu.
Kennedy n'était pas le seul criminel, mais pas de doute qu'il n'aurait pas lui-même reculé devant l'alternative de faire disparaître ceux qui voulaient faire échouer sa tromperie.









D'ailleurs les missions se sont arrêtées avec la fin de la guerre du Vietnam.
Il n'était plus nécessaire de détourner l'attention d'une guerre qui avait cessé d'exister.









Il était temps d'arrêter la comédie d'Apollo, car, lorsque nous voyons les figures des participants à la conférence d'Apollo 17, il est évident qu'ils n'étaient pas fiers de ce qu'ils faisaient.









Nixon a laissé l'image d'un président corrompu.









Ceci vient de l'affaire du Watergate dans laquelle il a été impliqué et qui lui a donné dette image peu flatteuse.
Il a dénié toute responsabilité dans cette affaire, et vous savez quoi? Je le crois!









Pourquoi Nixon aurait-il pris le risque insensé d'espionner le partie démocrate, alors qu'il était le président lors de l'alunissage d'Apollo, et aussi celui qui a arrêté la guerre du Vietnam?
Cela lui a conféré une grande popularité, et il a gagné les élections avec une confortable avance sur son rival démocrate.
Je dis que cela n'a pas de sens.









Je dis que la CIA a monté un coup à son insu pour l'impliquer dans cette affaire.
Est-ce que la CIA avait une raison pour cela?
Oui, elle en avait une, car Nixon commençait à prendre des initiatives qui déplaisaient fortement à la CIA.









Nixon essayait d'établir des relations diplomatiques avec la Chine communiste.
Mais pourquoi Nixon faisait-il cela, lui qui était anti-communiste?









Parce que, pour Nixon, le véritable ennemi, celui qui devait être craint et contenu, était l'URSS.









Comme tous les américains, il avait cru en la crise des missiles cubains, et il avait vraiment cru que le monde avait été au bord d'une guerre nucléaire.
Le vrai ennemi, pour Nixon, était les russes, et il avait l'intention d'utiliser la Chine comme contrepoids à l'expansion russe.









Sa femme alla jusqu'à porter un manteau rouge pour plaire aux chinois, et montrer que les américains étaient amis des chinois.









Mais, pour la CIA, il était clair que Nixon était manipulé et instrumentalisé par les chinois.
La CIA savait que la Chine était aussi rouge, et même moins démocratique que la russie, et qu'elle devait être contrée autant que la russie.
Si la Chine devait être un contrepoids à l'URSS, cela pouvait se faire sans pour autant établir des relations diplomatiques avec elle.
La CIA décida d'interrompre le jeu malsain de Nixon en le faisant destituer, puisqu'elle ne pouvait le convaincre qu'il allait vers une mauvaise direction.









Mais, contrairement à Kennedy que le CIA haïssait profondément, assez pour désirer son élimination physique, la CIA ne haïssait pas Nixon, et le considérait simplement égaré.
La CIA rejeta l'idée d'une élimination physique, la solution qu'elle choisit pour Kennedy.
En outre, l'élimination physique crée des effets de bord non désirés; elle a permis de créer des legendes autour de Kennedy faisant de lui un "héros", ce qui agaçait certainement la CIA.
La CIA monta l'affaire du Watergate et impliqua Nixon dedans, lequel n'était pas conscient de ce qui se tramait derrière son dos.









Et la source mystérieuse, "Deep throat" (Gorge profonde) qui informa les journalistes du Washington Post à propos de l'affaire du Watergate (qui leur valut un prix pulitzer), était en fait la CIA.
La CIA manipula de fait ces journalistes et les fit les "héros" de la "vérité".









La CIA ressentait un malaise d'avoir fait tomber Nixon de cette manière, pour lequel elle n'avait pas de haine (contrairement à Kennedy pour lequel elle vouait une haine profonde); donc, pour compenser, c'est certainement la CIA qui poussa Gerald Ford à accorder son pardon à Nixon pour cette affaire (Je pense même que Ford pourrait avoir été informé de la maneuvre de la CIA).
La décision de pardonner à Nixon a été amérement critiquée par ceux qui n'était pas au courant de la maneuvre de la CIA, et qui croyaient que Nixon avaient vraiment perpétré ce crime.









Donc, pour conclure, Nixon était certainement très naïf et facilement manipulable, mais il n'était pas fondamentalement mauvais, il avait de bonnes intentions.









Georges Bush a également été considéré par beaucoup de gens comme un mauvais président pour les mauvaises raisons qui ont conduit à la guerre d'Irak.









Rajouter de fausses armes de destruction sur des cartes d'Irak était certainement très mal, et pas mieux que de rajouter de faux missiles sur les cartes de Cuba, mais Bush n'était probablement pas au courant de cette tricherie, et a cru que ces armes existaient vraiment.









D'ailleurs, cette caricature illustre parfaitement comment Bush était un pantin de ceux qui tiraient les ficelles derrière son dos.
Et je n'ai pas fait celle-ci moi-même (mais je l'ai utilisée pour faire mes propres caricatures, comme vous avez pu le remarquer).









Mais Kennedy était différent.
Il était fondamentalement mauvais, il agissait pour son propre compte, et il n'hésitait pas à tricher et trahir pour servir son destin personnel.
Il promettait hypocritement d'aider des gens qu'il trahissait plus tard.









Derrière son large sourire, Kennedy cachait une âme noire.








Donc, si vous pensez qu'un traître...
...un tricheur...
...un hyprocrite...
...et un violeur mérite une légende...








...La seule légende que je vois pour lui est une légende noire...









...Du genre de Dark Vador!









Ouvrez les yeux sur Kennedy, et voyez le pour ce qu'il était, un sale traître!