Retour au menu principal


NOUVELLES TROUVAILLES ORIGINALES DANS APOLLO 17










Sur la photo AS17-133-20341, nous avons une vue de la rover avec l'ombre du photographe visible.
Au loin, nous voyons l'autre astronaute que j'ai cerclé de rouge.
Comme il est un peu sur la droite de l'ombre du photographe, son ombre devrait pencher un peu sur la gauche (selon des règles que j'ai expliquées précédemment).







Mais, lorsque nous faisons un gros plan sur cet astronaute, nous voyons que cette ombre, dont j'ai approximativement indiqué la direction, est absente.












Sur la photo AS17-133-20357, nous voyons un rocher en haut à droite de la photo dont je montre ici un gros plan.
Nous voyons qu'il y a un bout d'ombre que j'ai cerclé en rouge, qui vient probablement d'un morceau de rocher que j'ai cerclé en orange, qui est largement surdimensionné.












Sur la photo AS17-134-20383, pourquoi les étoiles qui sont si proches l'une de l'autre, et à la même distance de la caméra, apparaissent avec des tailles si différentes?












Sur la photo AS17-134-20385, pourquoi la main horizontale qui tient le drapeau apparaît verticale sur la visière?







Sur la photo de droite de cette double vue, j'ai corrigé le reflet du bras droit de l'astronaute dans la visière pour lui donner une représentation plus probable.













Sur la photo AS17-134-20388, le pied droit de l'astronaute qui est caché par le module lunaire apparaît ne pas avoir de jambe.













Sur la photo AS17-134-20389, observez l'ombre du câble de la caméra qui traverse l'avant de la rover.






Il y a une partie de l'ombre du câble qui manque à l'endroit que j'ai cerclé.













Sur la photo AS17-134-20425, il y a une partie de la tige que tient l'astronaute, celle que j'ai colorée en rouge, qui n'a pas de reflet dans la visière.













Sur la photo AS17-134-20426, la main qui tient la tige est pliée sur la photo, mais dépliée sur le reflet de la visière.













Sur la photo AS17-134-20443, nous voyons l'ombre de l'antenne haut gain (qui est sur la droite de la rover quand vue depuis l'avant); vue la position de l'ombre du photographe, l'ombre de l'antenne bas gain penche aussi sur la gauche, un peu plus que l'ombre de l'antenne haut gain, et il n'y a donc pas de raison que nous ne la voyions pas, surtout en raison du fait que l'antenne bas gain est située sur la gauche de la rover (quand vue de l'avant).













Sur la photo AS17-134-20467, pourquoi y a-t-il un trou éclairé (cerclé de rouge) dans l'ombre de la roue arrière droite de la rover.














Sur la photo AS17-136-20739, l'ombre de la bande multicolore n'est pas connectée à l'ombre du trépied (cerclée de rouge).














Sur la photo AS17-136-20743, une patte du trépied, que j'ai encadrée en rouge, a une ombre trop droite et parfaite si nous la comparons avec les ombres des autres pattes.













Sur la photo AS17-137-20872, nous voyons une ombre sur un sac blanc que j'ai cerclée de rouge; cette ombre peut seulement venir d'une partie du module lunaire que j'ai cerclée d'orange; le problème est que la manière dont cette ombre est projetée sur le sac n'est pas compatible avec la direction de la lumière du soleil qui est mise en évidence avec la direction de l'ombre du module lunaire (flèche jaune).













Sur la photo AS17-137-20900, l'ombre d'une patte du trépied (que j'ai encadrée de rouge) a une ombre trop droite, parfaite (cela semble souvent arriver).












Sur la photo AS17-137-20963, sur l'ombre de la bande multicolore, il y a un bout de cette bande qui en semble détachée...Mais seulement sur son ombre!













Sur la photo AS17-137-20984, l'ombre d'une patte du trépied est en deux parties décalées; je serais surpris que le relief puisse expliquer une telle anomalie:












Les photos AS17-137-21010 et AS17-137-21011 montrent deux vues avec l'astronaute et la rover à quelque distance.
Il est intéressant de voir l'astronaute de plus près sur ces deux vues.







...Car, si nous faisons une animation avec l'astronaute sur ces deux vues, nous voyons que, sur la seconde vue, l'astronaute semble avoir poussé sa jambe gauche en avant, laquelle était pratiquement cachée par sa jambe droite sur la photo précédente.
Mais, en fait, cette "jambe gauche" semble vraiment étrange, et ressemble à une face bizarre qui semble émerger de derrière l'astronaute.







Et, sur la vue suivante, AS17-137-21012, si nous regardons de près le sac de survie de l'astronaute, nous le trouvons différent de celui qu'il avait sur les deux vues précédentes: Il y a un nouvel élément, que j'ai cerclé de rouge, qui n'était pas présent que les deux vues précédentes.














Sur la photo AS17-138-21069, l'astronaute pointe sa main vers le bas...mais, sur le reflet de la visière, il la pointe vers le haut!













Sur la photo AS17-140-21391, le photographe est clairement sur la gauche de la rover...mais, sur le reflet de la visière, il est nettement derrière la rover (j'ai cerclé de jaune une roue arrière de la rover).







Et le photographe n'est pas le seul personnage que nous voyons sur la visière...nous voyons également un être étrange, que j'ai cerclé de rouge, qui ressemble à une sorte de gorille.













Sur la photo AS17-142-21714, l'astronaute tient un objet verticalement avec sa main droite; mais, dans la visière, cette main apparaît énorme (cerclée de rouge), et sa main gauche apparaît bien plus petite (cerclée de jaune), quoiqu'elle soit à peu près à la même distance de la visière (à peine plus loin, mais la différence de distance n'explique pas une si grande différence de taille dans la visière).
De plus, l'objet que l'astronaute tient apparaît horizontal dans le reflet de la visière.







Sur la photo AS17-142-21791, l'ombre d'une patte du trépied apparait interrompue (à l'endroit que j'ai cerclé de rouge).
Pas étonnant que le trépied apparaît si souvent sur les photos, car il est souvent utilisé pour créer des incohérences.












Sur la photo AS17-142-21811, à part pour la fenêtre éclairée entre les jambes de l'astronaute, l'ombre de l'astronaute apparaît comme s'il tournait son dos à la caméra!












Sur la photo AS17-143-21924, le bout de l'antenne a une ombre incorrecte.












Sur la photo AS17-145-22184, nous voyons un objet étrange rose, partiellement caché par la flèche de l'antenne haut gain, lequel ne fait manifestement pas partie de l'équipement standard d'Apollo.












Sur la photo AS17-146-22369, alors qu'il y a une patte du trépied qui a une ombre droite et bien marquée (cerclée d'orange), une autre patte a une ombre très tordue (cerclée de rouge), et même avec une moitié manquante; je doute que cela puisse être expliqué par le relief.












Sur la photo AS17-146-22401, le trépied apparaît ne pas avoir d'ombre; vous pourriez dire que l'ombre est sur l'autre côté, caché par la pente, mais je vous dirai alors que cela ne peut être le cas, car nous voyons l'ombre d'une pierre que j'ai cerclée de rouge, et sa direction est telle que nous devrions voir l'ombre du trépied, car elle n'est pas dans une direction telle que nous ne pourrions la voir.












Sur la photo AS17-146-22413, la connexion de la patte portant la bande multicolore avec le point commun du trépied est plus qu'improbable.











Cette double vue montre les photos, AS17-140-21386 (à gauche) et AS17-140-21391 (à droite).
La première est une photo de Schmitt prise par Cernan, et la seconde une photo de Cernan prise par Schmitt.







Cernan n'a pas de caméra parce qu'il l'a donnée à Schmitt pour le prendre avec la même caméra.
Vous pouvez voir qu'il y a le chapeau d'un connecteur qui est partiellement enlevé sur la poitrine de Cernan, laissant apparaître le connecteur bleu en dessous.







Maintenant regardez, j'ai coloré avec des couleurs correspondantes les ombilics, et vous voyez qu'il y en a un (celui coloré en rouge) qui arrive sur la poitrine de Cernan et qui manque sur celle de Schmitt.
Pourtant les astronautes avaient le même équipement, au moins en ce qui concerne les connections avec le sac de survie.











Dans ce gros plan de la troisième EVA, Schmitt prend une série de photos près de la rover, ces photos sont référencées AS17-134-20472 à AS17-134-20479.
Vous voyez qu'il y a deux photos prises avec l'appareil tourné à 45° (AS17-134-20473 et AS17-134-20474).







Dans cette nouvelle animation, j'ai tourné les photos AS17-134-20473 et AS17-134-20474 pour les remettre droites.







Maintenant vous voyez que, sur le gros plan de la visière, nous voyons le reflet du photographe tourné à 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.







Cela correspond certainement avec l'une des photos, sur laquelle la rover et Cernan apparaissent tournés à 45° dans le sens des aiguilles d'une montre, ce qui signifie que la caméra était tournée à 45° dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Vous allez donc penser que le gros plan de visière que j'ai montré a été pris sur une des photos tournées, ce serait logique, c'est certainement ce que j'ai fait.







Pas du tout, la photo qui correspond au photographe tourné sur la visière correspond à la photo AS17-134-20476 (à gauche sur la double vue) et elle a été prise avec la caméra droite et non tournée.







Le gros plan de visière qui correspond à la photo tournée (AS17-134-20474) est sur la droite de la double vue (après avoir été mise droite).







Sur le gros plan de la visière correspondant à la photo tournée à 45° (AS17-134-20474), le reflet du photographe n'apparaît pas sur la visière.
Bien sûr, cela pourrait signifier que ce reflet est caché par le câble blanc qui passe devant la visière, mais, comme ce câble est vertical, cela voudrait alors dire que ce reflet est parfaitement vertical, et également le photographe, qui prend pourtant la photo avec la caméra tournée à 45°.












Dans la troisième EVA, Cernan a pris deux photos de Schmitt contre un rocher que je montre sur cette double vue référencées AS17-146-22293, et AS17-146-22294.
Sur la première, Schmitt apparaît droit, et sur la deuxième un peu penché.







Pendant ce temps, Schmitt prend une série de photos que je montre sur cette animation, depuis AS17-139-21201 à AS17-139-21207.







En fait, si la première impression est que Cernan tiendrait sa caméra horizontalement (parce que nous supposons que le rocher qui est derrière Schmitt est horizontal),
La ligne d'horizon que nous voyons en haut à gauche dit autrement; en haut à droite, nous voyons le début d'une colline.







J'ai tourné la photo AS17-146-22293 de 19° dans le sens des aiguilles d'une montre pour rendre la ligne d'horizon horizontale, de sorte que nous voyions la photo comme si Cernan avait tenu sa caméra horizontalement.
Et maintenant nous voyons Schmitt ne plus apparaître droit dessus, mais avec une nette inclinaison à la place, et cette inclinaison est dans le sens des aiguilles d'une montre (relativement à lui-même).







Et pour la photo AS17-146-22294, c'est la même chose: La ligne d'horizon apparaît aussi avec un fort biais et n'est pas horizontale.







J'ai tourné la photo AS17-146-22294 de 16° dans le sens des aiguilles d'une montre (un peu moins que pour la photo précédente) pour mettre la ligne d'horizon horizontale, de sorte que nous voyions la photo comme si elle avait été prise par Cernan avec son appareil horizontal.
Et maintenant l'inclinaison de Schmitt est nettement plus importante que sur la photo originale, et est aussi tournée dans le sens des aiguilles d'une montre(relativement à lui-même).







Cela signifie que, si Cernan avait tenu son appareil horizontalement, nous n'aurions pas vu ce couple de photos...







...mais ce couple de photos à la place.
Schmitt apparaît nettement tourné dans le sens des aiguilles d'une montre sur les photos mises droites.







D'ailleurs...







...Les photos que Schmitt a prises montrent aussi une inclinaison.
Sur cette photo (AS17-139-21204) le gros plan du module lunaire montre qu'il apparaît avec une nette inclinaison (les autres photos de Schmitt montrent la même inclinaison).







Et ce n'est pas parce que le module lunaire est sur un terrain incliné.
Les autres photos montre que le module lunaire est sur un terrain plat horizontal, comme sur la photo de droite de la double vue (AS17-137-20873).
Parfois le module lunaire apparaît de biais sur quelques photos, mais l'horizon apparaît avec le même biais.







Donc, à première vue, la situation semble normale: Schmitt est incliné à 20°, et le module lunaire est incliné approximativement du même angle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, ce qui est normal, puisque, lorsque vous prenez une photo avec l'appareil tourné dans le sens des aiguilles d'une montre, ce que vous prenez apparaît tourné du même angle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
Mais est-ce que l'orientation du module lunaire reflète réellement la vraie orientation de la photo?







Sur cette photo, mon appareil est tenu horizontalement, la table est horizontale et le balai vertical, et pourtant la table apparaît tournée dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et le balai tourné dans le sens des aiguilles d'une montre, parce que je me suis décalé vers la gauche relativement à la table.







Si le module lunaire appparaît tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre alors que nous savons qu'il est horizontal, ce n'est pas parce que l'appareil est tourné dans le sens des aiguilles d'une montre du même angle, mais à cause de la perspective, parce que le module lunaire est à droite de l'endroit où se trouvent Schmitt et Cernan.
La vraie inclinaison est donnée par la ligne de base des collines dans le fond, et cette ligne de base est nettement plus horizontale (tournée de 5° relativement à l'horizontale).
Cela signifie que cette photo est prise avec l'appareil plus proche de l'horizontale, pas autant incliné qu'apparaît Schmitt sur les photos de Cernan après qu'elles ait été mises droites













Sur la photo AS17-149-22866, nous voyons un objet étrange venant du module de commande.
Si nous regardons de plus près (gros plan sur la droite de la double vue), nous voyons que cela ressemble à un harpon.
Est-ce que le module de commande va harponner le module lunaire, comme une baleine?












La photo AS17-151-23201 montre le module lunaire quittant le module de commande (il a encore ses pattes).
Le module lunaire que nous voyons sur cette photo (à gauche de la double vue) ne semble pas sérieux, il semble plutôt à un modèle.
En particulier, ses pieds semblent irréalistes; j'ai représenté un gros plan de l'un d'eux sur la droite de la double vue; il n'est manifestement pas centré sur la jambe.
Et aussi tous les côtés du module lunaire sont sombres, seuls les pieds sont brillants.












Sur la photo AS17-152-23274, est-ce vraiment la terre?
Elle semble différente sur toutes les autres photos.







Si nous comparons avec le lever de terre sur Apollo 11, elle semble extrêmement différente.







Et elle me fait fortement penser à une représentation stylistique de la lune.













Sur la photo AS17-152-23391, quel est cet objet étrange que j'ai cerclé de rouge, quel est son but?
Comment est-il attaché à l'astronaute?
Nous voyons une poignée; y a-t-il un câble qui vient de la partie cachée de la poignée et la rattache à l'astronaute.
Dans ce cas, il pourrait seulement s'attacher au ventre de l'astronaute; mais, lorsque ce dernier a du grimper l'échelle, ce n'était certainement pas pratique de l'avoir attaché à son ventre, cela l'aurait gêné dans ses mouvements!
Et pourquoi y a-t-il un objet à peine ombré au premier plan alors que l'astronaute apparaît si fortement ombré sur le devant (son casque apparaît presque entièrement sombre).












Sur la photo AS17-152-23401, nous voyons le reflet (cerclé de rouge) de la rampe (cerclée d'orange) sur la visière.
Mais ce reflet est au mauvais endroit, il devrait être plus bas sur la visière, car, à l'endroit où il se trouve sur la visière, cela voudrait dire que la rampe est placée au-dessus de l'astronaute et non sous lui.
Et qu'est ce que cette tâche lumineuse que j'ai cerclée de jaune?







Que je sois damné si c'est la terre!









La condition pour que la vidéo filmée par la caméra du rover soit transmise vers la terre est que l'antenne haut-gain soit orientée vers la terre.
Comme la terre est vue sous un angle de 2° seulement, cela signifie que l'antenne devrait être orientée avec cette précision, car la vidéo ne peut être vue par la terre que si l'onde envoyée par l'antenne haut-gain atteint la terre.









De manière à orienter l'antenne vers la terre, l'antenne pouvait être tournée autour de l'axe horizontal transversal, afin de régler l'angle d'élévation.









Elle pouvait également être tournée autour l'axe vertical pour régler l'angle d'azimut.
Mais comment pouvaient être faits ces réglages?









Le site d'alunissage d'Apollo 17 se situait à 30,8 degrés longitude Est, et 20,2 degrés latitude Nord.
Ceci permet de calculer les angles d'élévation et d'azimut pour Apollo 17.









Le calcul de l'angle d'élévation pour Apollo 17 donne un angle de 52°; cela signifie que la direction de la terre faisait un angle de 52° avec l'horizontale.









Le calcul de l'angle d'azimut pour Apollo 17 donne un angle de 29°; cela signifie que la direction horizontale de la terre sur le site d'Apollo 17 faisait avec la direction de la terre telle que vue depuis le centre de la lune un angle de 29°.









Ces angles permettent de savoir comment orienter l'antenne haut-gain.
La branche de l'antenne devait faire avec la hampe de l'antenne un angle de 90° moins l'angle d'élévation, soit 38°.
Le soleil brille depuis l'Est, et donc les ombres sont orientées vers l'Ouest; la conséquence est que l'antenne devait être orientée d'un angle égal à 90° moins l'angle d'azimut, donc 61°, relativement à la direction des ombres, sur la gauche de cette direction.
Comme la vidéo était toujours transmise vers la terre au long de la mission, nous devons en déduire que l'antenne haut-gain devait être orientée de cette manière tout au long de la mission.









La plupart des photos semblent respecter cette règle.
Par exemple, sur cette photo, AS17-134-20477, l'antenne semble suivre cette orientation; nous voyons comment l'ombre de la roue est orientée, et comment l'antenne haut-gain est orientée, et cette dernière est orientée sur la gauche de la direction de l'ombre d'un angle qui pourrait correspondre avec l'angle désiré, quoique nous ne pouvons pas le mesurer de manière précise.
Mais il y a un certain nombre de photos qui ne respectent pas cette règle, ce qui n'empêchait pas la caméra du rover de transmettre sa vidéo vers la terre pendant ce temps.










Sur cette photo, AS7-134-20447, l'antenne haut-gain n'est manifestement pas orientée sur la gauche de la direction des ombres.









Sur cette photo, AS17-135-20544, l'antenne est orientée sur la gauche de la direction des ombres (nous pouvons bien voir l'ombre du rover), mais l'angle qu'elle fait avec la direction des ombres va bien au-delà de 60°, et est même supérieur à un angle droit.










Sur cette photo, AS17-140-20544, l'antenne est pratiquement en opposition avec la direction des ombres.









Sur cette photo, AS17-140-21397, la direction de l'antenne est pratiquement en opposition de la direction des ombres.









Sur cette photo, AS17-143-21836, l'antenne haut-gain n'est manifestement pas correctement orientée également.









Sur cette photo, AS17-143-21924, il semble aussi y avoir un problème.
Nous voyons une ombre fine qui est orientée sur la droite de la direction de l'axe longitudinal du rover, et pourtant l'antenne haut-gain est tournée d'un quart de tour sur la gauche; en d'autres termes, la direction de l'antenne fait plus de 90° relativement à la direction des ombres.










Sur cette photo, AS17-146-22297, nous voyons comment l'antenne haut-gain est orientée, et aussi comment les ombres sont orientées (les parties cerclées indiquent cette direction), et nous voyons que l'antenne haut-gain est pratiquement alignée avec le direction des ombres, bien loin de faire un angle de 60° avec cette direction.









Sur cette séquence extraite de la vidéo de la fermeture de la troisième EVA, au temps 70:18:00, nous voyons comment l'antenne est orientée, et nous voyons également comment les ombres sont orientées; l'antenne est manifestement orientée suivant l'axe longitudinal du rover, et les ombres suivent aussi approximativement la même direction; il est évident que l'antenne n'est pas tournée à gauche d'un angle de 60° relativement à la direction des ombres, et pourtant la vidéo peut être transmise vers la terre.









Sur cette séquence extraite de la dernière vidéo de la fermeture de la troisième EVA d'Apollo 17, la caméra du rover est en train de tourner, mais nous voyons également que la terre bouge relativement à l'antenne haut-gain; cela ne peut venir de la caméra, car, si elle peut tourner, elle ne peut bouger sur le rover, ce qui signifie qu'elle ne bouge pas relativement à l'antenne.
Alors, soit la terre bouge, ce qui est peu probable, à moins que ce soit une fausse terre, ou, plus plausiblement, c'est l'antenne qui tourne.
Le problème est que l'antenne ne reste pas orientée correctement vers la terre tout au long de cette séquence, et pourtant l'antenne réussit à lui transmettre la vidéo que nous voyons!










Cette courte séquence est dans la fermeture de la troisième EVA d'Apollo 17, avec le commentaire suivant:
"Transmission to Earth requires that the high-gain antenna be pointed almost exactly and, here, we get a bit of video by luck."
soit:
"La transmission vers la terre requiert que l'antenne haut-gain soit pointée pratiquement exactement, et, ici, nous voyons un bout de vidéo par chance".
Effectivement, pour que la terre reçoive la transmission de la vidéo, étant donné que la terre est vue sous un angle de 2°, l'erreur d'orientation ne devrait pas excéder cette valeur.
Nous pouvons voir l'ombre de l'antenne haut gain sur le rover, et nous pouvons constater qu'elle danse la gigue sur le rover; à la manière dont nous la voyons bouger, elle ne reste certainement pas correctement orientée vers la terre, bien loin de l'erreur admissible.
Pourtant, nous voyons que la qualité de la vidéo n'en souffre pratiquement pas, et reste de qualité uniforme tout au long de la séquence.









J'ai déjà montré qu'il y avait l'évidence que le module lunaire a été tourné entre deux photos d'Apollo 17.
Dans ce qui suit, je vais présenter une nouvelle évidence que le module lunaire a été déplacé entre deux photos successives.









Quand j'ai vu ces deux photos (AS17-137-20873, à gauche, et AS17-136-20691, à droite), montrant le même arrière-plan, j'ai d'abord pensé que je pouvais trouver l'évidence que le module lunaire avait été déplacé entre ces deux photos.
Mais d'abord les artéfacts proches sont très différents...









...et ensuite, lorsque j'ai mesuré la hauteur de la colline dans le fond, j'ai trouvé qu'elle était un peu plus haute sur la photo sans le LEM que sur celle avec; cela signifie que le photographe est plus proche de la colline sur la seconde photo que sur la première, et conséquemment il est normal que nous ne voyions pas le LEM sur la seconde photo, car le LEM est derrière le photographe sur cette photo, et non devant lui.









J'ai donc tourné d'environ un demi-tour dans le panoramique fait pas l'astronaute, et j'ai logiquement trouvé cette photo (AS17-136-20699) sur laquelle nous pouvons effectivement voir le LEM au loin, et il n'a donc pas disparu.









Le module lunaire peut également être vu sur la photo suivante (AS17-136-20700).
Mais le fait que le module lunaire soit visible sur ces deux photos permet de faire une démonstration que je vais vous montrer.









Nous allons nous intéresser à un trio de trois objets, sur lesquels j'ai fait un gros plan:
- Ce qui apparaît être un moniteur dans l'avant-plan proche.
- Un appareil relié à l'ALSEP un peu plus loin.
- Et encore un peu plus loin, le module lunaire lui-même.









J'ai fait une image plus contrastée à partir de ce gros plan pour améliorer sa visibilité.









J'ai également fait un gros plan de ces trois objets sur la photo suivante.









J'ai également fait une image plus contrastée à partir de ce gros plan pour améliorer sa visibilité.
Alors, qu'est ce qui est intéressant sur ces gros plans.









Si nous les plaçons côte à côte, nous voyons que:
- Le photographe s'est visiblement déplacé sur la droite entre les deux photos, car le moniteur montre un décalage vers la gauche relativement aux objets du fond.
- Mais il ne semble pas s'être sensiblement avancé, car l'appareil relié à l'ALSEP semble être à la même distance verticale du moniteur; il semble seulement s'être décalé vers la droite horizontalement relativement au moniteur.
Pourtant, vous pouvez constater que le module lunaire ne s'est pas seulement décalé horizontalement relativement au moniteur, mais aussi verticalement, presque de manière équivalente.









Ce qui parle surtout est de faire une superposition entre les deux trios d'objets.
Sur cette superposition, sur laquelle j'ai superposé les moniteurs des deux trios, vous pouvez constater que l'appareil relié à l'ALSEP montre un net décalage horizontal, mais un décalage vertical assez réduit relativement au décalage horizontal.
Mais, en ce qui concerne le module lunaire, vous pouvez constater que son décalage vertical est assez consistant relativement au décalage horizontal.
Cela signifie que son décalage vertical ne vient pas exclusivement du déplacement du photographe, mais qu'il a également été physiquement déplacé, ce qui serait impossible sur la vraie lune.
Bien sûr, cela pourrait aussi venir du fait que le moniteur ou l'appareil relié à l'ALSEP a été déplacé, mais cela ne peut être le cas, car nous voyons les mêmes artéfacts près du moniteur, ce qui prouve qu'il n'a pas été bougé et l'appareil relié à l'ALSEP n'a pu être bougé non plus, car le câble qui le relie à l'ALSEP est strictement identique sur les deux photos.