Retour au menu principal



NOUVELLES TROUVAILLES ORIGINALES DANS APOLLO 15














La photo AS15-82-11120 montre l'astronaute derrière la rover (faisant quoi dessus?).







Dans la visière de l'astronaute, nous voyons le reflet des deux antennes; mais, si le reflet de l'antenne haut gain semble normal (celle de droite, cerclée de vert),
tel n'est pas le cas pour l'antenne bas gain (celle de gauche, cerclée de rouge) dont l'emplacement sur la visière est impossible, étant donné sa position relativement à l'astronaute.












Sur la photo AS15 -82-11155, l'empreinte de pied que nous voyons semble étrange; elle n'a pas du tout la forme d'une empreinte de pied normale; ses proportions sont manifestement incorrectes.












Sur la photo AS15-85-11419, l'ombre (cerclée de rouge) projetée par le sac d'échantillons (cerclé d'orange) est trop mince en raison de son orientation, elle ne pourrait être aussi mince que si l'astronaute le tenait parallèle à la direction de l'ombre, ce qui n'est manifestement pas le cas; vous voyez également que le sac d'échantillons est en oblique, et son ombre devrait donc normalement toucher l'ombre de l'astronaute.










Sur la même photo, la tige que l'astronaute tient semble projeter une ombre (cerclée de rouge) sur sa botte droite; le problème est que le bout de la tige (cerclée d'orange) est trop haut pour projeter cette ombre.











Ceci est la manière dont l'astronaute apparaît assis sur la rover sur la photo AS15-85-11470.
Ce qui est frappant sur cette photo est que la sac de survie de l'astronaute apparaît anormalement petit.







Si nous comparons avec le sac de survie d'autres photos, le sac de survie sur ces dernières atteint le sommet du casque de l'astronaute.
Le sac de survie apparaît aussi globalement plus petit sur AS15-85-11470; en fait, il apparaît de la même taille que les sacs de survie factices que les astronautes avaient dans les démonstrations publiques sur terre, dans lesquelles ils avaient des sacs de survie plus petits que les vrais, et qui n'avaient pas de fonction bien sûr.











La photo AS15-85-11514 montre une vue de l'astronaute en profil.







La première observation est que, alors que l'astronaute tient la double tige en position horizontale, l'ombre montre la même tige en position verticale.







La seconde observation est que, sur le reflet de l'ombre de l'astronaute dans la visière, il y a un élément d'ombre que j'ai cerclé en rouge sur l'ombre qui manque!











La photo AS15-86-11560 montre le trépied (ou gnomon, de quelque manière que vous l'appeliez) et la double tige derrière.
Le trépied est sur le chemin de l'ombre de la double tige.







Normalement, comme l'ombre du trépied est pratiquement confuse avec l'ombre de la double tige à son début, s'il y a quelque chose dans le relief qui dévie les ombres, elles devraient être déviées de la même manière; alors pourquoi divergent-elles autant?











Sur la photo AS15-86-11588, nous voyons le magnétomètre, avec ses trois branches, et les ombres de ses branches.
Mais, si deux branches ont des ombres normales, tel n'est pas le cas de la troisième (la plus éloignée du photographe) qui est orientée de telle sorte qu'elle ne pourrait pas produire l'ombre que nous voyons.







Sur cette photo, j'ai corrigé l'ombre de la troisième branche pour lui donner une direction plus probable.












Ceci est le magnétomètre que nous voyons sur la photo AS15-86-11589.







Sur cette photo, il y a un objet étrange que j'ai cerclé, qui n'appartient pas au magnétomètre, et qui ne peut être une ombre produite par un élément du magnétomètre; il a étrangement la forme d'une flèche.












La photo AS15-86-11592 montre l'ALSEP à l'avant-plan, et la rover plus loin dans le fond, que nous pouvons voir sur le coin haut droit de la photo.
Lorsque la rover est prise de près, le roues avant semblent plus grosses que les roues arrière (si la rover est prise de front), mais, lorsque la rover est prise à une certaine distance, la distance qui sépare les roues devient petite relativement à la distance qui sépare la rover du photographe, et, dans ce cas, la différence de taille entre les roues avant et les roues arrière s'amoindrit également.







Mais, lorsque nous faisons un gros plan sur la rover, la roue avant semble nettement plus grosse que la roue arrière, comme si la rover était prise de près!
La rover a probablement été prise d'abord de près, et puis collée en taille réduite sur le coin haut droit de la photo.












Les photos AS15-86-11598 et AS15-86-11599 montrent la rover et l'astronaute "occupé" à côté.







Lorsque nous regardons de plus près, nous voyons quelque chose d'intéressant à propos du câble de l'antenne haut gain.
Vous ne voyez pas ce que c'est?







Sur la première photo, le câble passe devant la hampe de l'antenne haut gain, alors que, sur la seconde photo, le même câble passe derrière cette hampe.
Notez: sur la première photo, la hampe de l'antenne haut gain est la forme cylindrique de droite; la forme cylindrique de gauche derrière laquelle le câble passe est un câble (qui est aussi visible sur la seconde photo).












La photo AS15-86-11601 montre l'astronaute derrière le rover.







Si nous faisons un gros plan sur la visière de l'astronaute, nous voyons le reflet de l'antenne bas gain, mais le reflet de l'antenne haut gain est absent!












Sur la photo AS15-86-11673, nous voyons le trépied avec son ombre.







Lorsque nous faisons un gros plan de l'ombre du trépied, nous voyons qu'il y a une petite pierre qui cache une partie de l'ombre produite par la bande multicolore du trépied.
Si cette ombre était une peinture noire sur le sol, il serait normal que cette pierre cache une partie d'elle, mais, comme cette ombre est produite par la bande multicolore du trépied, et que cette bande est au-dessus de la pierre, la pierre devrait aussi être partiellement ombrée par cette bande!












La photo AS15-87-11766 montre le trépied près d'une roche.







Et la photo suivante, AS15-87-11767, montre une autre vue du même trépied.







La première observation est que l'ombre de la partie de la patte qui est devant la bande multicolore (que j'ai encadrée de rouge) est trop longue relativement à l'ombre de la bande multicolore elle-même.
La seconde observation est que la largeur de l'ombre de la bande multicolore est irrégulière.
La troisième observation est que l'une des ombres des pattes est singulièrement droite, comme tracée avec une règle; c'est l'ombre d'une patte qui n'est pas visible, car elle est cachée par la colonne centrale.
L'ombre de la colonne centrale sur la roche apparaît tordue, ce qui n'est pas nécessairement anormal.







Mais, c'est lorsque nous comparons les ombres des deux photos que cela devient intéressant:
- L'ombre de la patte qui est cachée par la colonne centrale sur la première photo (encadrée de rouge) est droite sur la première photo, mais tordue sur la seconde.
- Et l'ombre de la colonne centrale (encadrée d'orange) qui apparaît tordue sur la première photo, apparaît pratiquement droite sur la seconde photo!













La photo AS15-87-11781 montre une vue du collecteur de vent solaire.







Et la photo AS15-87-11783 montre une autre vue du collecteur de vent solaire.







Si nous comparons les deux vues du collecteur de vent solaire, nous pouvons faire une observation intéressante: Sur la première photo, vous voyez que le haut du collecteur est tourné dans le sens des aiguilles d'une montre relativement à sa base...Mais, sur la seconde photo, vous voyez, par le pli du collecteur, que son haut est inversement tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre relativement à sa base!







En fait, à la manière dont le collecteur de vent solaire apparaît sur la seconde photo, il apparaîtrait sur la première photo comme je l'ai représenté sur la gauche de la double vue.













Sur la photo AS15-87-11841, nous avons une vue du module lunaire avec un ruban qui montre étrangement plusieurs noeuds.







Lorsque nous faisons un gros plan sur ce ruban et son ombre, nous voyons que l'ombre du ruban ne montre pas les noeuds que nous voyons dessus!











La photo AS15-87-11845 montre l'ALSEP et le magnétomètre plus loin avec le ruban de connexion entre eux.







Ce qui est frappant à propos de ce ruban est qu'il est incroyablement tordu un grand nombre de fois.












Sur la photo AS15-87-11852, nous voyons le rover au loin.
Comme le rover est vue d'assez loin, la distance entre les deux roues avant et les deux roues arrière devrait montrer que peu de différence (contrairement quand le rover est vu de près), et les roues arrière devraient apparaître avec une taille proche de celle des roues avant.







Pourtant, lorsque nous faisons un gros plan sur le rover, la roue avant de droite du rover (à gauche vue par le photographe) apparaît plus grosse que la roue arrière qui apparaît sur sa droite; notez que cette roue arrière a la même taille que l'autre roue avant, ce qui montre que l'autre roue avant est sur-dimensionnée.
Et, comme la roue arrière de droite du rover apparaît sur la droite de la roue avant de droite, la roue arrière de gauche de la rover devrait aussi apparaître sur la droite de la roue avant de gauche, et ce n'est pas le cas.







J'ai fait une correction de la rover de telle sorte que sa roue avant de droite retourne à sa taille normale, et que nous voyons apparaître la roue arrière de gauche sur la droite de la roue avant de gauche.













La photo AS15-88-11864 montre l'astronaute en train de saluer le drapeau avec le module lunaire dans le fond.
Sur le module lunaire, nous voyons les rampes que l'astronaute saisit lorsqu'il sort du sas, elles apparaissent petites car elles sont éloignées du photographe.







Ces rampes montrent une différence importante de taille; ce serait normal si elles étaient prises de près, mais, comme elle elles sont prises d'assez loin, la distance qui les sépare est petite relativement à la distance qui les sépare du photographe, et donc elle ne devrait pas montrer de différence conséquente de taille...Et pourtant c'est le cas!













La photo AS15-88-11894 montre une plaque commémorative placée sur le sol "lunaire", laquelle porte les noms d'astronautes tombés dans la conquête de l'espace.
Parmi ces noms figurent ceux de Gus Grissom et Youri Gagarine; tous deux ont trouvé la mort dans ces circonstances douteuses.
En fait ces astronautes ont été victimes non de la conquête de l'espace, mais de ceux qui les ont honteusement exploités.







Les coins de cette plaque sont arrondis, mais nous pouvons voir l'ombre d'un de ceux-ci, et son ombre apparaît comme si le coin de la plaque était carré au lieu d'être arrondi!








Devant cette plaque commémorative, nous voyons un figure placé sur le "sol lunaire".







Cette figure serait une statuette faite par un sculpteur belge.







Le nom de ce sculpteur serait Paul Van Hoeydonck.
Il aurait baptisé cette statuette "L'astronaute tombé", et donné celle-ci à la NASA pour être placée par les astronautes sur le sol lunaire.







Mais, si nous comparons la figure supposément laissée par les astronaute sur la lune avec la statuette de Hoeydonck, nous pouvons commencer de douter qu'il s'agit vraiment de la statuette du sculpteur belge.







En effet, si nous regardons attentivement, nous pouvons trouver plusieurs différences:
1) D'abord, les têtes paraissent différentes, sur la statuette de Hoeydonck, la tête est régulièrement arrondie; sur la figure d'Apollo, la tête est d'abord plate, et puis il y a un angle soudain.
2) Sur la statuette de Hoeydonck, la poitrine est parfaitement lisse; sur la figure d'Apollo, la "poitrine" n'est pas lisse, nous pouvons y deviner l'extrémité d'une poignée.







Comme nous voyons l'extrémité de la poignée sur les têtes de marteaux.







3) Finalement, sur la statuette de Hoeydonck, les jambes de l'astronaute tombé sont rapprochées, et, sur la figure d'Apollo, elles sont plus écartées.







En ce qui me concerne, il ne fait pas de doute que ce que nous voyons est en fait un marteau, dont la poignée est entièrement enfoncée dans le sol, et dont seule la tête est visible.













La photo AS15-88-11952 montre l'ombre de l'antenne parabolique frontale; mais, si le photographe peut voir l'ombre du module lunaire depuis son point de vue, cela signifie que le module lunaire ne reçoit pas le soleil frontalement, mais en oblique; pourtant l'ombre de l'antenne que nous voyons correspond à l'antenne recevant le soleil frontalement; c'est donc incohérent...A moins que l'antenne n'ait été tournée (autour de l'axe vertical)!













Sur la photo AS15-88-11975, nous voyons le module de commande dans l'obscurité de l'espace...mais l'obscurité ne semble pas aussi noire que cela, nous pouvons y distinguer quelque chose.







J'ai ajouté de la luminosité à la photo, et nous voyons apparaître...Ce qui semble être un anneau métallique, qui pourrait être en cuivre.














Sur la photo AS15-90-12192, nous voyons les traces de la rover.







Ce qui est surprenant est qu'il y a une trace (que j'ai cerclée de rouge) qui commence en tant que trace de gauche...et devient soudain la trace de droite (car elle est sur la droite de l'autre trace, que j'ai cerclée de bleu, et qui est maintenant la trace de gauche.













La photo AS15-90-12216 montre aussi des traces de la rover.







Nous voyons que les traces de la rover changent brutalement; mais, ce qui est surprenant est qu'elles changent lorsqu'elles passent au-dessus d'un trou important; pourquoi la rover n'a-t-elle pas évité le trou plutôt que de tout faire pour passer au-dessus, au risque d'y tomber!













Sur la photo AS15-90-12230, la main de l'astronaute est placée devant le papier qui pend sous la caméra de telle sorte que l'ombre de ce papier devrait cacher l'ombre de cette main...Mais ce n'est pas le cas: Nous voyons l'ombre de la main sous la (trop courte) ombre du papier.
Notez également que la caméra pointe vers le bas sur la photo...Mais vers le haut sur l'ombre!













Sur la photo AS15-90-12233, nous voyons l'ombre (cerclée de rouge) de la brosse (cerclée d'orange); nous voyons que l'astronaute touche la brosse avec un doigt; cela signifie que l'ombre du bras est l'ombre verticale noire que nous voyons sur la droite de l'ombre de la brosse; mais comment le bras horizontal de l'astronaute pourrait-il produire une ombre verticale sur son corps?












Sur la photo AS15-90-12235, nous voyons que l'astronaute a attaché sa montre autour de son avant-bras; mais pourquoi n'a-t-il pas plutôt attaché sa montre autour de son poignet? la manière dont il l'a attachée rend plus difficile sa consultation par l'astronaute.
Il semble que les astronautes faisaient tout pour compliquer leur tâche...Echelle trop courte, montre mal placée, réglages peu pratiques....














Sur la photo AS15-92-12407, j'a regardé dans la visière pour voir si je pouvais y trouver des reflets incorrects...Mais j'y ai trouvé une forme étrange à la place.







J'ai rajouté de la luminosité sur la visière, et nous pouvons voir cette chose étrange dessus; certainement pas le visage de l'astronaute!












Sur la photo AS15-92-12412, nous voyons l'autre astronaute au loin; cet astronaute ne me fait pas penser à un astronaute réel, mais plutôt à un modèle.







Nous voyons que son bras droit est anormalement ombré; pourtant, ce ne peut être son bras gauche qui ombre son bras droit, car celui-ci est plus bas que le bas droit, et de plus nous voyons l'ombre qu'il produit (cerclée d'orange).












Sur la photo AS15-92-12416, l'ombre de l'autre astronaute est complétement inconsistante; pourtant le relief du sol est relativement plat, et pas si troublé qu'il pourrait déformer autant l'ombre de l'astronaute.












Sur la photo AS15-92-12421, nous voyons que le "détecteur suprathermal ionique" (comme la documentation le nomme) est assez éloigné de l' ALSEP, nettement plus éloigné que les autres appareils reliés à l'ALSEP; pourtant cet appareil est, comme les autres appareils de mesure, aussi relié à l'ALSEP par un ruban courant sur le sol; cela signifie que cela nécessite un ruban assez long pour le relier à l'ALSEP; mais pourquoi le placer si loin de l'ALSEP? Il n'est pas nécessaire le mettre si loin, cela oblige à avoir une ruban de connexion assez long, et un ruban trop long dissipe plus d'énergie qu'un plus court (et court plus de risque d'être coupé par des micro-météorites).












La photo AS15-92-12424 montre l'astronaute tenant le double tige avec le trépied sur sa droite; son ombre s'étend aussi sur la droite.







Si nous faisons un gros plan des ombres et du trépied, nous voyons que le trépied est sur le chemin de l'ombre de la double tige; l'ombre de la patte avec la bande multicolore est confondue à son départ avec l'ombre de la double tige (à l'endroit cerclé de jaune); puis les ombres sont déviées à cause du relief...mais pourquoi ne sont-elles pas déviées pareillement? Puisqu'elles sont initialement confondues, elles devraient être déviées pareillement par le relief...Pourtant l'ombre de la double tige (cerclée d'orange) et l'ombre de la patte avec la bande multicolore (cerclée de rouge) divergent anormalement!












Sur la photo AS15-92-12434, regardez les sièges et comparez le haut du siège du conducteur (le gauche) avec le haut du siège passager (le droit)...Il semble que le passager de la rover n'a pas droit au même confort que le conducteur.











Les photos AS15-92-12444 et AS15-92-12445 montrent deux vues de l'astronaute saluant le drapeau.







Entre les deux vues, comme cette animation le montre, le photographe tourne simplement son appareil.







Si nous faisons un gros plan de l'astronaute, nous voyons la main qu'il tient en oblique apparaît dans la visière comme s'il la tenait droite, verticale.







Et lorsque nous regardons dans la visière sur les deux photos, le photographe (la tâche blanche que j'ai cerclée) devrait apparaître pareillement...mais ce n'est pas le cas!












Ceci est ce que nous voyons si je fais une animation avec les photos AS15-92-12450 et AS15-92-12451; le changement que nous voyons vient bien sûr du fait que le photographe s'est déplacé (suivant un arc de cercle approximativement), mais ce qui est anormal est que le drapeau devait montrer un changement d'orientation sur ces photos, et ce n'est pas le cas.







J'ai fait une nouvelle animation avec l'orientation du drapeau corrigée sur la seconde photo; bien sûr je ne garantis pas que l'orientation du drapeau devrait changer de cette manière, mais au moins ici nous voyons un changement d'orientation du drapeau lorsque le photographe se déplace.










De même que dans les autres missions, le module lunaire a aluni de manière à tourner le dos au soleil, et à avoir son avant dans l'ombre.
Sur cette photo, AS15-87-11796, l'avant du module lunaire est très visiblement dans l'ombre, même si cette photo n'est pas très bonne.









Pourtant...





...Si nous faisons un gros plan sur le LEM de la photo AS15-82-11057 (à droite de la double vue), l'avant du module n'est pas très visiblement dans l'ombre; il apparaît comme s'il recevait le soleil frontalement.









De plus, sur la photo AS15-87-11796 (à gauche de la double vue), le pied frontal (que j'ai cerclé de rouge) ne repose manifestement pas sur le sol lunaire, et en est à quelque distance.
Mais, sur la photo AS15-82-11057, un gros plan du module lunaire (à droite de la double vue) montre que le même pied du module repose sur le sol; en tout cas, s'il ne le touche pas tout à fait, il n'en est pas loin, bien plus proche de lui que sur la photo AS15-87-11796.









Et...





...Sur la photo AS15-86-11601, un gros plan du pied frontal (à droite de la double vue) montre également le pied frontal du module touchant le sol, ou au moins en étant proche, bien plus proche que sur la photo AS15-87-11796 (à gauche sur la double vue).









Les photos AS15-82-11200 and AS15-82-11201 montrent deux vues différentes du rover qui sont montrées sur cette double vue.
Visiblement, sur la photo AS15-82-11200 (à gauche de la double vue), l'appareil photo est orienté de telle manière que la lumière du soleil se réfléchissant sur un élément métallique à l'avant du rover vient droit dans l'objectif de l'appareil, ce qui explique le floutage que nous voyons.
Sur la photo suivante (à droite de la double vue), le rover est pris sous un angle très différent, et nous pourrions donc nous attendre à ce que la lumière du soleil se réfléchissant sur cet élément métallique n'arrive plus dans l'objectif de l'appareil...et pourtant cela se produit à nouveau!









Une photo, AS15-88-11896, montre le module lunaire avec un mont dans la distance.









Une autre photo, AS15-88-11928, montre aussi le module lunaire, un peu plus près, mais le mont visible sur la photo précédente n'est plus visible; pourquoi?









Car...





...Lorsque nous regardons un gros plan du module lunaire sur les deux photos, nous voyons que le module lunaire est tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre relativement à celui de la première photo.
C'est parce que le photographe ne s'est pas seulement avancé, mais s'est aussi décalé vers la droite, ce qui a changé l'angle de vue sous lequel il voit le module lunaire.









Sur la première photo, il est positionné de telle sorte qu'il voit le module lunaire frontalement.









Sur la seconde photo, il s'est décalé vers la droite, et conséquemment il voit le module lunaire sous un angle différent.
La conséquence est que l'arrière-plan qu'il voit est décalé vers la gauche; c'est pourquoi le mont que nous voyions que la première photo n'est plus visible, il s'est décalé sur la droite en dehors de la photo.









Maintenant, une photo, AS15-88-11932, montre que l'appareil photo,, tandis qu'il voit, sur la droite, une partie du mont de la première photo avec le LEM, il peut également voir un mont plus petit sur la gauche; nous ne pouvons voir le module lunaire sur cette photo, mais ce n'est pas anormal, car cette photo est prise alors que l'astronaute a dépassé le module lunaire.









Donc, l'angle de vue de l'appareil photo est assez large pour pouvoir voir les deux monts, aux moins des parties de ceux-ci (le petit mont sur la gauche presque complètement).









Maintenant, sur la première photo avec le module lunaire, l'appareil est orienté de telle manière qu'il peut voir entièrement le mont de droite, mais pas le mont plus petit sur la gauche.









Et, sur la seconde photo avec le LEM, l'orientation de l'appareil a changé, et il ne peut plus voir le mont sur la droite; mais, comme son angle de vue est assez large pour embrasser les deux monts, il devrait automatiquement voir le petit mont sur la gauche!









Mais, sur la seconde photo avec le LEM, nous voyons que le petit mont sur la gauche n'est pas visible; nous voyons un petit accident dans le fond, mais il est trop petit pour correspondre avec le mont de gauche.









Voici ce que nous devrions voir sur cette photo que j'ai corrigée, nous devions voir le mont de gauche sur le fond de la photo, sur la gauche du module lunaire.









L'hypothèse que le module lunaire viendrait juste cacher le mont de gauche peut être écartée, car ce mont est plus large que le module lunaire, et on pourrait quand même voir ses extrémités.









Le site d'alunissage d'Apollo 15 était situé à 26° nord et seulement 4° est.









Ceci signifie que, de manière à être orientée vers la terre, ce qui était une condition nécessaire pour permettre la transmission de la vidéo filmée par la caméra vers la terre, l'antenne devait être penchée à 26° relativement à la verticale locale.
Comme le soleil brille depuis l'est, cela signifie que l'antenne devait être penchée sur la droite relativement à la direction du soleil, ou sur la gauche relativement à la direction des ombres.









Ceci paraît être approximativement le cas sur la photo AS15-82-11121.









Mais, sur plusieurs photos (AS15-86-111471, AS15-86-11602 and AS15-86-11603), l'antenne apparaît être orientée verticalement.
Pourtant, pendant ce temps, la caméra transmettait sa vidéo dans dégradation visible de l'image.









Autre exemple d'antenne incorrectement orientée: Sur cette photo, AS15-88-11901, l'antenne n'est manifestement pas tournée sur la gauche de l'ombre d'un quart de tour; elle est pratiquement dans la même direction que l'ombre; c'est très visible sur l'ombre de l'antenne.










Cette double vue montre deux différentes vues de la lune prises depuis le module de commande, AS15-88-11985 et AS15-88-11986.
Sur les deux photos nous pouvons reconnaître les mêmes artefacts.









En particulier il y a un cratère très reconnaissable, dont les détails concordent sur les deux photos.
J'ai dessiné sur les deux photos une flèche indiquant la direction de ce cratère sur chaque photo, et nous voyons que cette flèche tourne d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre entre les deux photos.
Cela signifie que:
- Soit le vaisseau spatial a fait un mouvement de lacet d'un quart de tour.
- Soit l'astronaute a tourné son appareil d'un quart de tour.
La première possibilité est à exclure, car le vaisseau spatial ne ferait jamais un mouvement de lacet si brutal.
Effectivement l'astronaute pourrait avoir tourné son appareil d'un quart de tour, mais pourquoi aurait-il fait ceci?
Lorsque le format de la photo est rectangulaire, cela peut présenter un intérêt de tourner son appareil d'un quart de tour de manière à prendre la photo en mode portrait au lieu du mode paysage, mais ici la photo est carrée, et il n'y a donc pas d'intérêt à la tourner.
On ne peut pas dire que c'est complètement impossible, mais c'est illogique, et pourquoi l'astronaute ferait-il quelque chose d'illogique?









Maintenant, s'il y a une des deux photos qui est tournée, c'est certainement celle-ci...









...Car, si nous la tournons d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre, non seulement elle est orientée comme l'autre photo, mais de plus la lune apparaît de manière cohérente; en effet, comme le module de commande tournait autour de la lune dans le sens des aiguilles d'une montre, la lune devrait logiquement apparaître à sa droite.
Ce que nous voyons au sommet de l'image est manifestement le bord supérieur de la fenêtre...









...Oui, sur le côté droit, sur lequel nous voyons quelque chose de régulier...Mais, sur le côté gauche, cela ne peut pas être le bord de la fenêtre, car c'est trop irrégulier, c'est le reflet de quelque chose d'autre; mais de quoi cela pouvait-il être le reflet?
Cela ne semble pas être quelque chose de possible.









Maintenant, si nous ne tournons pas la photo, cette partie pourrait parfaitement être le reflet d'un bras.
Donc, d'après ce reflet, la photo ne pouvait être tournée, mais d'après à la fois l'orientation de l'autre photo et l'orientation logique de la lune, elle devait être tournée.
Nous avons une contradiction logique ici!








Cette double vue montre deux photos du lever de terre prises depuis le module de commande (AS15-88-11988 à gauche, et AS15-88-11999 à droite).
C'est le mouvement du vaisseau spatial autour de la lune qui fait se lever la terre; si le vaisseau spatial restait immobile relativement à la lune, la terre resterait à la même hauteur relativement à l'horizon, car la lune montre toujours la même face à la terre.









La photo de droite est prise après celle de gauche, après que le vaisseau spatial se soit un peu avancé.
Logiquement la terre devrait être plus haute au-dessus de l'horizon sur la photo de droite que sur celle de gauche...et pourtant vous pouvez voir que c'est l'inverse!









A la fin de la mission, un astronaute prend des photos de la lune alors que le module de commande s'en éloigne.
Sur cette photo, AS15-88-12013, nous voyons la lune complètement.









Sur les photos précédentes, le module de commande est plus proche de la lune, et nous ne voyons donc la lune que partiellement.
En particulier, sur cette photo, AS15-88-12012, nous voyons que grande partie de la lune, mais pas aussi complètement que sur la photo AS15-88-12013.
Quelque chose m'a frappé lorsque j'ai vu cette photo; la courbure de la lune sur cette photo est trop exagérée pour une photo qui ne montre qu'une partie de la lune, et non dans son entièreté.









J'ai donc superposé les deux lunes pour faire se correspondre leurs artéfacts (qui sont nettement visibles près de la partie ombrée).
Et, alors que les bords des deux lunes devraient alors se superposer l'un à l'autre, ce n'est clairement pas le cas.
Celui de la photo AS15-88-12012, au lieu de suivre celui de la photo AS15-88-12013, vient à l'intérieur de la lune de la photo AS15-88-12013, ce qui montre que ce bord est anormal.
Donc, la photo AS15-88-12012 n'est pas une photo réaliste de la lune!