Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!
De la souffrance pour souper

Viens, elle t'attend dans un coin de la chambre
Et je sens sa fragilité au fond de mes paumes.
Et c'est doux, doux, doux.
C'est étrangement doux.
Viens bouffer de la chair pour dîner.
Elle ne tremblera plus jamais.
Cette flaque de vie étendue sur la couverture
Ne pars pas.
Chacun de tes mots est comme une caresse pour elle.
L'arbre perd de son ombre dans cette assiette
Pleine de moi
Que tu découpes comme un steak.
Viens me vomir,
Comme tu sais si bien le faire.
Penche toi, la cuvette est là.
Tu es si grosse, mon beau paquet d'os.
Si grosse.

Capsule