Géographie    Histoire    Religions    Lexique    Encyclopédie


Le Monde de Aan | Encyclopédie
 

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

 

A

Aaltenland

(elfique régaltérien haulte, et nordique land, terre) Royaume d'Ardésie du Nord, fondé en 2318; pop. 3,067,000. Capitale, Gorestad. Langue, le daterisch, ou daterain. Monnaie, le goldarend

Maison des Dietrecht
2296 à 2344 Lothaar Ier
2321 à 2359 Lothaar II
2345 à 2419 Engelhart Ier
2370 à 2456 Boldrecht Ier
2400 à 2451 Bruin Ier (mort sans avoir régné)
2435 à 2486 Liebarth Ier
2468 à 2497 Engelhart II
2490 à 2503 Haaroldine Ière
Maison des Liebroent
2493 à 2533 Bruinharth Ier
2519 à 2561 Velter Ier
2546 à 2593 Theodorecht Ier
2567 à 2606 Engelhart III
2592 à 2662 Boldrecht II
2621 à 2679 Lothaar III
2648 à 2692 Velter II
2672 à présent Lothaar IV

Aan

(ancien nordique Jón) Aan est le Dieu de la Création, l'Unique.
Omnipotent, Omniscient et Omniprésent, Aan est Dieu du Ciel, de la Terre et de la Mer. Il vit dans un domaine céleste, Asyard, au sommet de la plus haute montagne de Midyard, Asgarberg, là où Il a ancré son navire Yggdrasill. Il y vit en compagnie de Ses six Apôtres: Ocathe, Melibolevant, Rouenne, Stéracanthe, Athame, Chaimée. Aan possède une épée invincible, Laïs, qui va du ciel à la terre et peut fendre la pierre. L'Avatar de Aan prends des formes variées, et Il ne choisit jamais deux fois la même.

Abenais

(ancien nordique jáfn , plaine) Peuple nomade des plaines de l'ouest de l'Ardésie du Nord, sur les rives du grand Océan. Langue, le jefening (abenais); les abenais n'utilisent pas de monnaie, et leur commerce est basé sur le troc.
Les Jefeninger, ou Abenais, se divisent en deux groupes principaux: les Låglunder, ceux des basses terres, et les Höglunder, ceux des hautes terres.

Aldford

(farois old-ford, vieux gué) Ville du Elbeland, sur le Arew; pop. 1,700

Allâhkasbanmadîna

(lugain Allâh-kasban-madîna, ville du Dieu vainqueur) Ville du Royaume de Gabalbarr, sur le °Dabâb; pop. 8,910

Ambrosien 1er

(elfique régaltérien ambrôsios, immortel) Empereur de Régaltière, né à Balhant (988 ­ 1266)
34e empereur de Régaltière, et 16e de la dynastie de Orée; son règne débuta en 1012. Ambrosien est célèbre pour sa découverte de l'Élixir de Jouvence, un Artéfact permettant de prolonger la longévité humaine, invention qui lui valu le surnom de "Sorcier". Mais sa décision de garder l'usage de l'Élixir au seul usage des Empereurs lui valu l'hostilité des Ducs, et ceux-ci se dissocièrent progressivememt du Trône en dirigeant leurs duchés de façon de plus en plus indépendante. Ambrosien est également le fondateur de la philosophie ambrosianiste, fondée sur l'immutabilité et la perfection de l'Ordre Céleste, et l'obligation des mortels d'instituer un Ordre Terrestre le reflétant; dans la pratique cette philosophie se traduit par l'institution d'un état régimentant tous les aspects de la vie des citoyens, et l'établissement d'une société réfractaire aux changements.

Anastase de Ryveroyns

(elfique régaltérien an-stasios, né de nouveau) Duc régaltérien, né à Ryveroyns (645? ­ 699).
Anastase se souleva en 691 contre l'empereur Magne Ier de Régaltière; son combat dura huit ans et se termina par sa défaite en 699, qui mena à la destruction de Ryveroyns et la dissolution de son duché. Contestant l'hégémonie de l'Église Gotique et de l'Ordre Templier, il rédigea de nombreux traités gnostiques, dans lesquels il fonda une pensée basée sur la négation de la nature divine de Aan, ce qui lui valût une persécution sans merci. En utilisant de nombreux Artéfacts (dont son célèbre Miroir d'Anastase), il démontra que le Talent ne devait être en aucun cas la propriété exclusive des croyants. Les Théosophes le tiennent en haute estime et le considèrent comme un des fondateurs de leur science.

Anderbey

(vieux nordique nordri-by, ville du nord) Capitale du Norway, sur le lac Coetercalc; pop. 3,400

Apfelland

(rêtois apfel-land, terre aux pommes) Ville du Reichalter, sur le Reiv; pop. 1,880

Ardésie

(vieux nordique jörd, terre) Un des deux Continents; désigne également le Monde proprement dit.
L'Ardésie s'étend de la Mer de Glace à la Mer de Feu, et constitue une barrière à ce jour infranchissable entre les deux Océans. Il se divise en Ardésie du Nord (incluant entre autres les monts Vairs, la plaine de Stor, la forêt de Scogarie) et l'Ardésie du Sud (plaine de Goldeben, plateau de Altenwört, désert d'Are, et monts Brués).

Argenänz

(altain argent) Ville du Reichalter, sur le Argenänz, fondée en 951 sous le nom de Argentens; pop. 10,200. Siège de Duché. Argent, or, orfèvrerie.
Argenänz fût fondée par des chercheurs d'or; timide au début, l'essor de Argenänz commença vers les années 1100 avec la découverte du filon de Testerosse. Après l'épuisement de celui-ci vers 1500, la population diminua des trois-quarts, mais l'ouverture d'autres mines permît un regain de croissance. Les réserves apparemment sans limites de la région permirent le développement de l'orfèvrerie, maintenant très recherchée.

Athame

Un des six Apôtres
Athame est le Messager de Aan, Son fidèle écuyer; il est porteur de la Voix de Aan. Son Avatar ressemble à un noble chevalier, auréolé de lumière et doté d'une voix puissante.

Aurder

(altain ardure, chaleur) Ville du Reverein, dans la jungle de Präkweelen; pop. 1,030

Avendiner

(elfique régaltérien vent-nord) Ville du Reichalter, sur le Alten, fondée en -1050 par Móðir Óðinnsson sous le nom de Norvindby; pop. 25,400. Siège de Duché. Garnison fortifiée (3,000) Industries diverses, commerce.
Avendiner devint le siège d'un puissant royaume. En -72, les Vínur envahirent Strömby. Mais les Strömlings revinrent avec Fríðar à leur tête, celui qui devait devenir Eiren, le fondateur du Reichalter. Norvindby fût conquise par Eirené en -28, qui la renomma Ventnor. Après la formation de l'empire, Avendiner devînt un centre majeur du commerce et de l'industrie à l'intérieur de l'empire. L'Université de Avendiner fût fondée en 926, la première de l'histoire. Notons également la construction de plusieurs églises, dont le Neukirk, construit en 2602. La chute de l'empire mît la cité dans une position incertaine; sa position géographique la plaça au coeur de la troisième Guerre des Deux Villes, et la ville fût pratiquement détruite. Les habitants reconstruisirent la ville de ses ruines, tandis que l'Empereur Honorat IV y installa une garnison en 2591, après l'indépendance du Reverein.

B

Balhant

(elfique régaltérien belle-gent) Capitale du Reichalter, sur le Reiv, fondée en -250; pop. 1,000,000 env.. Garnison fortifiée (20,000). Balhant est la plus grande ville du monde connu, et malgré son déclin, reste encore la métropole intellectuelle et commerciale du monde. Les industries y sont pratiquement toutes représentées.
Balhant est fondée sous le nom de Fárfólk vers -250. L'emplacement de la ville est idéal: le fleuve est navigable, et les îles forment le seul endroit où la traversée à pied est praticable; elle deviendra très vite la plaque tournante du plateau de Altenwört et sera peu à peu considérée par les clans Fylingar comme territoire neutre: ils y tinrent leurs rassemblements. Eirené changa le nom pour Bellegent en l'an 0, et la choisit comme capitale du Reichalter. Dès lors, l'essor de Balhant ne cessa jamais, et son histoire se trouva intimement liée avec celle de l'empire. Elfé VI fît construire la première série de remparts en 866, mais l'explosion démographique que devait connaître la capitale sous le règne de Ambrosien Ier fît déborder la cité sur la rive sud, et ce dernier ajouta une deuxième série de remparts en 1189. Parmi les Empereurs qui ont le plus contribué à l'architecture, notons Elfé VI, Stephane Ier, Ambrosien Ier et surtout Elfé VII (le Keschtalder en 1510; le Krake en 1543). De son côté, Ambrosian III mît l'accent sur les sciences et la culture, en fondant l'Université de Balhant en 1654. Il fît également construire en 1657 une statue de Eirené, haute de 20 mètres, sur l'emplacement légendaire de la réunion des chefs de clans qui devait donner lieu à la fondation de l'empire. La religion y est très présente, car l'Empereur cumule les charges de Pontife Maxime de l'Église Gotique: parmi les centaines de temples de la ville, notons le Grönaulter (1582) et le Einkaufkirk (2540). en 2627, Alfich XIII entreprît d'améliorer le plan de la ville, devenu un labyrinthe après des siècles de construction anarchique en faisant percer cinq grands boulevards à travers le centre de la ville; le projet ne fût complété qu'en 2698 sous Märten Ier.

Bercester

(farois bear-cester, ville de l'ours) Ville du Farenland, dans la forêt de Ingwood; pop. 1,310

Beursdorp

(daterain beurs-dorp, village de la foire) Ville du Maarbland, sur le Laaggrand; pop. 1,030

Bigbie

(vieux nordique berg-by, ville de la montagne) Capitale du Berles, sur le Gillbote; pop. 8,820

Blæcern

(eldois blæcern, lanterne) Ville du Eldarîce, sur le Mâle; pop. 1,790

Blåhavn

(innois blå-havn, port-bleu) Capitale du Nyland, à l'embouchure du Haug; pop. 2,890

Blonsel

(altain blanc-sable) Ville du Halbinsel, sur la mer Vaporante; pop. 1,300

Boschbilaü

(elfique régaltérien bouches-bleues) Ville du Reichalter, à la croisée du Reiv et du Löwen, fondée en 1019; pop. 2,670. Moulins, port fluvial.

Brâdhæfen

(eldois brâd-hæfen, large port) Ville du Eldarîce, à l'embouchure du Beofon; pop. 6,770

Brunnendorf

(rêtois brunnen-dorf, village de la source) Ville du Reichalter, dans la plaine de Goldeben; pop. 1,180

C

CalbieArmes de Calbie

(ancien nordique skölds-by, ville des scaldes) Capitale du Welland, à l'embouchure du Thyme, fondée vers -956 par Rakni Ragnarsson; pop. 9,400. Siège du Earldom de Angreth. Port maritime et fluvial; bières et eaux-de-vie.
Une des plus anciennes cités connues, Calbie fût fondée selon la légende populaire par Rakni Ragnarsson sous le nom de Sköldsby. L'histoire de Sköldsby avant la venue de l'empire est voilée de mystère, mais il est certain qu'elle ne fût guère plus qu'un village de pêcheurs. Arsenion II changea le nom pour Ville-de-Lyon en 807, mais l'ancien nom ressuscita lorsque les forces impériales désertèrent le continent à partir de 2100, et lorsque Adelred Hodgerson libéra la ville en 2171, il la nomma officiellement Calbie, et la prît comme capitale du nouveau royaume de Welland. Calbie prît alors véritablement son essor; le commerce se mît à florir. En 2334, Albert II, aux prises avec la Guerre des Earls, fît construire les remparts; en 2341, il fît agrandir et renforcer le château de Harskers, construit en 1546. En 2634, Calbie fût mise à sac par Ælrik Gunnarsson, chef Ísling, qui ne consentît à partir qu'après avoir reçu un lourd tribut, incluant entre autres la main de Raymonda Hodgerson, fille du roi Bernwill Ier. Celui-ci entreprît deux ans plus tard de construire une deuxième muraille, qui fût complétée en 2677.

Chedcester

(vieux nordique skídi, skis et farois cester, ville) Ville du Elbeland, sur le lac Ched; pop. 3,410

Cruzeï

(elfique régaltérien croisée) Ville du Reverein, à la croisée du Löwen et du Varwänten; pop. 4,280

D

Dalenstad

(daterain dal-stad, ville de la vallée) Ville du Mündergeinz, dans les Monts d'Argent; pop. 1,620

Dattelwald

(rêtois dattel-wald, bois aux dattes) Ville du Reverein, sur l'Alten; pop. 1,940

Dechry

(vieux nordique dág-rís, lever du jour) Ville du Reichalter, sur le plateau de Altenwört, fondée en -1101 par Vé Óinnsson, ce qui en ferait la plus ancienne cité du monde; pop. 17,790. Siège de duché. Garnison (600). Moulins.

Delverdale

(farois delver-dale, vallée des creuseurs) Ville du Stotshire, sur le lac Lisley; pop. 1,670

Dondervick

(daterain donder-vick, baie du tonnerre) Ville du Markland, à l'embouchure du Selt; pop. 17,890

Donnerdorf

(rêtois donner-dorf, village au tonnerre) Ville du Reichalter, sur le Reiv; pop. 1,000

Dorlend

(farois dear-land, pays cher) Capitale du Elbeland, sur le Arew; pop. 4,290

Drachins

(elfique régaltérien draguin, dragon) Ville du Reverein, sur le Varwänten; pop. 1,370

Dreihornen

(rêtois drei-horn, trois clairons) Ville du Halbinsel, sur le Jandilver; pop. 1,620

Dvöllar

(Vieux nordique dvöl, rester) Une des trois divisions originales de la race humaine.
Les Dvöllar furent ceux qui refusèrent de suivre Óðinn le Patriarche, et qui restèrent dans la plaine de Stor pour combattre les Géants. Leurs descendants devaient fonder les royaumes d'Ardésie du Nord.

E

Earendel

(eldois earendel, rayon de lumière) Ville du Eldarîce, dans la baie de Earendel; pop. 1,830

Eerds

(vieux nordique hríd, blizzard) Ville du Elbeland, dans la plaine de Slatelands; pop. 1,690

Eihafen

(vieux nordique ey, île, et eldois hæfen, port) Ville du Eldarîce, sur la mer du Mittant; pop. 1,740

Eiklandstad

(daterain eik-land-stad, ville de la terre des chênes) Ville du Aaltenland, dans les monts d'Argent; pop. 1,520

Eiren

(elfique régaltérien eirêné, paix) Fondateur et premier empereur du Reichalter, né à Lärver (-79 ­ 19)
Né Fríðar Fríðríksson. Le fils de Fríðrík Færharðsson, roi strömling qui fût défait à la bataille de Seinnvátn, il vécut en exil chez les Elfes à Trouvère. Il revint chez les Fylingar en -31 pour y entreprendre la conquête du royaume de Vínurland, qu'il compléta en -29. Après avoir maté la révolte de Álingborg en -2, il reçut l'allégeance des rois du Míkland et du Vestland, et fonda éventuellement le Régaltière (Reichalter) en l'an 0. Il fonda également l'Église Gotique, de laquelle il se proclama Pontife Maxime, titre que les empereurs portent encore de nos jours. Il trouva la mort de façon accidentelle, alors qu'il possédait encore toute sa vigueur.

Elgkjeveborg

(innois elg-kjeve-borg, ville à la mâchoire d'élan) Ville du Seltland, dans la plaine de Stor; pop. 1,720

Elstedham

(farois old-stead-ham, village de la vieille demeure) Ville du Elbeland, à la croisée du Dounster et du Arew; pop. 1,140

Élysée

Le Navire Céleste, à bord duquel Eon autrefois vogua sur les Océans sans fin.
Élysée est ancré sur un nuage au sommet de Asgarberg, la plus haute montagne du monde, où il y est inaccessible aux mortels; Eon y vit en compagnie de Ses six apôtres et des Celestes, les Elfes Immortels.

Erlton

(farois earl-town, ville du chef) Ville du Farenland, sur le Teger; pop. 11,470

Etappe

(elfique régaltérien étape) Ville du Reichalter, dans la plaine de Goldeben; pop. 1,590

Evexter

(vieux nordique avöxtur) Ville du Norway, dans la baie de Evexter; pop. 2,800

F

Farenland

(rêtois fern-land, terre lointaine) Royaume de Novarique, fondé en 2160; pop. 10,300,000 (Fareners, ou Franois). Capitale, Willry. Langue, le feyrish, ou farois. Monnaie, le pound.
POLITIQUE: Le Farenland est une monarchie constitutionnelle, dirigée par un souverain héréditaire (Norbert IV). Son autorité est soumise à l'approbation d'un Parlement élu au suffrage universel, composé des représentants de 169 régions administratives, les shires , indépendants des domaines seigneuriaux; les shirriffs sont élus pour 10 ans. Les shirriffs élisent entre eux un Premier Ministre (Gilles Virdent). Le Parlement veille au respect et à l'application de la Charte du Peuple. Cette charte impose une limite de dix ans à l'engagement d'un serf envers son seigneur, garantit le droit à un procès devant juge et jury impartiaux, et octroit au parlement le pouvoir de veto sur les édits royaux. Un corps armé, le Fyrde , est chargé d'éxécuter les édits du Parlement, et de faire respecter les lois de la Charte; il supervise également la milice populaire. L'influence des guildes commerciales y est prépondérant, particulièrement la Guilde des Saulniers, ainsi que la Guilde des Mariniers. Le pouvoir de l'Église Gotique (Pontife: Wenilde Carter) est plutôt limité au Farenland, mais tout de même non négligeable.
GÉOGRAPHIE: Le terrain se compose de plaines et de plateaux, divisée par la vallée du Teger. À l'est et à l'ouest de l'embouchure du fleuve, le rivage se transforme progressivement en falaises abruptes. Au nord-ouest, les collines de Brenhills renferment un important gisement de sel, qui représente la principale exportation du royaume. Au centre du pays se trouve la forêt de Ingwood, une importante source de bois d'oeuvre. Le Teger et son affluent le Cald sont les principaux cours d'eau. Dans la vallée, le bois de Skipper, grâce à ses chênes de grande qualités, font du Farenland la plus grande puissance maritime au monde. Les cultures sont variées: blé, seigle, orge, arbre fruitiers, huîtres perlières, élevage chevalin et ovin.
HISTOIRE: L'histoire du Farenland commence avec la fondation de Willry par l'explorateur régaltérien Anville de Moncôte en 780. Willry devînt le chef-lieu des provinces de Novarique lorsque le Reichalter conquit le continent vers 815. Lorsque l'Empire transféra le siège du Prétoriat de Novarique à Ville-de-Lyon en 1807, Willry devint une cité-état, et prit un essor fulgurant grâce à sa position stratégique sur l'embouchure du grand fleuve Teger. Avec le développement de la vallée du Teger, le Farenland vit le jour en 2160, et la couronne fût prise par Henrique 1er. Le royaume prit de l'expansion au cours des siècles suivants; le Traité de Erlton fût signé avec le Lisland en 2306, établissant la frontière. En 2503, les rivalités entre les nobles et les guildes commerciales menèrent à l'adoption de la Charte du peuple, qui forma le Parlement. Le Farenland devint donc ainsi la première nation à utiliser le suffrage universel.
ARTS & SCIENCES: Le Farenland est un des pays les plus cultivés du monde, héritage des influences impériales et elfiques.

Les Burgomasters
1780 à 1815 Alarique Thurson
1803 à 1877 Alwine Manson
1840 à 1910 Hubert Martinet
1873 à 1926 Frederique Thibault
1886 à 1939 Bertilde Merault
1911 à 1964 Orneste Wilbure
1924 à 1979 Henrique Orwelle
1948 à 1997 Gilles Forest
1971 à 2040 Baldwin De Buies
1994 à 2047 Olmere Baker
2022 à 2092 Cuthbert Eldish
2047 à 2113 Hillman Lamasse
2078 à 2126 Raymond Carpenter
2101 à 2159 Hubert Charleson
2129 à 2160 Blake Hill  
 
Maison des Stewart
2155 à 2231 Henrique Ier
2179 à 2217 Henrique II
2211 à 2309 Norbert Ier
2249 à 2310 Wenilde Ier
2268 à 2324 Arnault Ier
Maison des De Guise
2271 à 2328 Edouard Ier
2299 à 2361 Charles Ier
2344 à 2397 Harvare Ier
2367 à 2448 Rainouard Ier
2389 à 2460 Edouard II
2412 à 2473 Edouard III
2442 à 2511 Norbert II
2491 à 2533 Norbert III
2532 à 2617 Wenilde II
2574 à 2636 Edouard IV
2598 à 2663 Rainouard II
2627 à 2694 Edouard V
2650 à présent Norbere IV
 
Les Premiers Ministres
2503 à 2513 Arilde Preston
2513 à 2523 William Ashton
2523 à 2533 Branden Wilkinson
2533 à 2543 Robert Mason
2543 à 2563 Rorique Lefranc
2563 à 2573 Allard Vinelme
2573 à 2603 Cedrique Arnault
2603 à 2613 Ambert Whitehurst
2613 à 2617 Valdolphe De Mers
2617 à 2627 Cambert Iswill
2627 à 2637 Amelie Bush
2637 à 2657 Randall Oswald
2657 à 2667 Richard Gerson
2667 à 2687 Valdard Romere
2687 à 2697 Bertold Carter
2697 à 2699 Alburne Smith
2699 à présent Gilles Virdent

Fereis

(altain fer) Ville du Reverein, dans la jungle de Präkweelen; pop. 2,440

Fereton

(farois ferry-town, ville du traversier) Ville du Lisland, à la source du Teger; pop. 2,200

Flattland

(innois flatt-land, pays plat) Ville du Somannland, dans la plaine de Stor; pop. 1,680

Folkinby

(innois by, ville, et Folkinns) Ville du Innsland, sur le lac Folkinns; pop. 1,450

Fricester

(farois free-cester, ville libre) Capitale du Souffolk, sur le Rine; pop. 16,290

Frühland

(rêtois früh-land, terre des fruits) Ville du Reichalter, sur le Reiv; pop. 1,420

Fylingar

(vieux nordique flÿja, fuir, ou encore fylja, suivre) Une des deux divisions originales de la race humaine.
La traduction exacte (i.e. ceux qui suivent, ou encore ceux qui fuient) est encore un sujet de controverse parmi les érudits, et dépend largement des sentiments envers l'Empire. Les Fylingar sont ceux qui décidèrent de suivre Óðinn le Prophète à la recherche d'une terre promise, sous les directives de Aan. Ils devaient s'établir par la suite sur le plateau de Altenwört pour y fonder leurs royaumes. Ils sont les ancêtres des fondateurs du Reichalter.

G

Goldgelb

(rêtois goldgelb, doré) Ville du Reverein, sur l'Alten; pop. 1,770

Gorestad

(daterain stad, ville et Gore) Capitale du Aaltenland, à l'embouchure du Gore, fondée en 644 par l'empereur Elfé IV sous le nom de Gorgevylle; pop. 6,880. Garnison fortifiée (400).

Grafangrorn

(eldois grafan-grorn, triste tombe) Ville du Eldarîce, dans la baie de Heorôc; pop. 1,240

Gründryd

(elfique régaltérien grande rade) Ville du Reichalter, à l'embouchure du Argenänz, fondée en 14 par Eirené; pop. 3,450. Garnison marine (100). Port, commerce.
Gründryd fût le plus important port du Reichalter, jusqu'à l'ouverture du canal de Mauncöte en 1546.

H

Hakenfluß

(rêtois haken-fluß, rivière au crochet) Ville du Reichalter, sur le Dasrüber; pop. 1,790

Armes du HalbinselHalbinsel

(rêtois halbinsel, presqu'île). Royaume d'Ardésie du Sud, à la pointe orientale de la péninsule du Präkweelen, fondé en 2587; pop. 1,560,000 (Halbinser, ou Halbensois). Capitale, Jandilver. Langue, le reitisch, ou rêtois. Monnaie, le sichel.
POLITIQUE: Le Halbinsel est gouverné par un ordre de chevalerie, l'Ordre des Cent Jours, et la hiérarchie du pays reflète celle de l'ordre, le Hochmeister (Heinod Müller, 2698), nommé par les Meister des dix chapitres du pays, ceux-ci à leur tour par les membres réguliers (au nombre de 550). En principe, le royaume est gouverné par Aan Lui-même, et le Hochmeister n'a qu'un rôle de représentant.
GÉOGRAPHIE: La géographie du Halbinsel est sommaire: entouré par la mer, la seule voie de communication par terre vers le continent est une route abandonnée traversant l'immense jungle de Präkweelen. L'ensemble du pays est partagé entre la jungle et les plaines défrichées. Ces terres offrent une grande variété de cultures: riz, seigle, blé, millet s'accompagne de fruits tels bananes, dattes, etc. Le climat chaud bat aux rythme des deux saisons, sèche et pluvieuse. La pêche au thon complète le régime des Halbensois. Les ressources minières sont terriblement déficientes, et les métaux doivent être importés, en échange des perles que le littoral produit en abondance.
HISTOIRE: Autrefois le pays des Elfes, puis une province impériale, la péninsule de Präkweelen fût laissée à l'abandon au 26e siècle, et le resta jusqu'à l'arrivée de Berümht "der Grau" Karlsohn, en 2563, qui s'établît à Jandilver. Berümht, le Hochmeister et fondateur de l'Ordre des Cent Jours, décida d'y fonder le royaume de Halbinsel en 2587. Très vite, le peuple du nouveau royaume développa de grandes habiletés de marin, et le Halbinsel se développa autour du commerce. En 2610, Alfrich Heinschwert fonda un port, Neuhafen. Son successeur, Heinod Müller, y installa un comptoir de la Guilde des Mariniers en 2667.

Les Hochmeisters
2541 à 2598 Berümht "der Graü" Karlsohn
2572 à 2629 Heinrich Apfellander
2600 à 2698 Alfrich Heinschwert
2662 à présent Heinod Müller

Hareby

(innois hare-by, ville aux lièvres) Ville du Yngmark, sur le Løjenflod; pop. 1,450

Hauvalburgh

(elfique régaltérien haut-val, et rêtois burgh, cité) Ville du Reichalter, à la croisée du Reiv et du Dasrüber, fondée en -1098 sous le nom de Hárdælby par Loki Óðinnsson; pop. 15,800. Garnison (100). Élevage, abattoirs.
Hauvalburgh devînt un important comptoir commercial après la fondation du Reichalter. Les abattoirs furent achevés en 1420. Perchée sur la falaise au-dessus du Reiv, Hauvalburgh est une forteresse imprégnable.

Hauvant

(elfique régaltérien hault-vent) Ville du Reverein, sur le Varwänten, fondée en -1057 par Vidal Óinnsson sous le nom de Hárvind; pop. 3,190

Havre-aux-Cimarts

(altain havre-aux-cimarts, port aux cygnes) Ville des Elfes Altains, à l'embouchure de la Joyance; pop. 1,670

Heilschwert

(rêtois heilig-schwert, épée sacrée) Ville de Reichalter, sur le Reiv; pop. 1,310

Heuveldorp

(daterain heuvel-dorp, village de la colline) Ville du Maarbland, dans les Monts d'Argent; pop. 1,100

Hirtenz

(altain héritance) Ville du Reverein, sur le Varwänten; pop. 1,420

Hochschuleburgh

(rêtois hoch-schule-burgh, ville de la haute école) Ville du Reichalter, sur le plateau de Altenwört; pop. 1,560

Høstervyll

(vieux nordique höstur, armée, et elfique régaltérien vylle) Ville du Innsland, sur le Høst; pop. 2,230

Huston

(farois house-town, ville de la maison) Ville du Souffolk, dans le Glittermere; pop. 1,200

I

Innsorby

(vieux nordique innsjór, lac et innois by, ville) Capitale du Innsland, à la source du Inns; pop. 7,650

Ithorp

(vieux nordique á-thorp, village de la rivière) Ville du Welland, sur la mer des Assebers; pop. 1,120

J

Jägerdorf

(rêtois jäger-dorf, village des chasseurs) Ville du Reverein, sur le Varwänten; pop. 1,870

Jandilver

(altain gens-de-sylve) Capitale du Halbinsel, à l'embouchure du Jandilver; pop. 4,800

K

Klipholm

(innois klippe-holm, baie aux rochers) Ville du Markland, dans la baie de Donder; pop. 1,900

Klosterlac

(elfique régaltérien cloître-du-lac) Ville du Reichalter, sur le lac Klost; pop. 1,230

Kress

(elfique régaltérien croisée) Capitale du Seltland, sur le Haug; pop. 19,650

L

Laaggrand

(elfique régaltérien la-grande) Ville du Maarbland, sur le Laaggrand, fondée en -1084 par Balder Óðinnsson sous le nom de Mikill; pop. 4,500

Lancklac

(elfique régaltérien long-lac) Ville du Reichalter, à la source de l'Albe, fondée en -1063 par Njörd Óðinnsson sous le nom de Langursjö; pop. 3,890

Lärver

(elfique régaltérien la ryve) Ville du Reverein, à la croisée du Löwen et de l'Ostenlöwen, fondée en -1077 par Tyr Óðinnsson sous le nom de Strömby; pop. 15,720

Lentanshire

(guinéen gleanntán, vallée, et farois shire, pays, comté)

Lerelaï

(elfique régaltérien le-relays) Ville du Reichalter, sur le Reiv, fondée en 340; pop. 7,800. Siège de duché. Garnison fortifiée (500). Industries diverses, commerce.
Fondée par des fermiers, la ville eût des débuts modestes jusqu'à la construction du pont en 1069. Les travaux de 1180 qui ouvrît le fleuve aux barges à l'ouest placèrent la ville à l'extrémité navigable du Reiv; ces travaux lui permirent de supplanter Hauvalburgh en tant que métropole de l'ouest. Lerelaï se dota d'une cathédrale en 1670, le Rotkirk, et d'une université en 2031.

Lisley

(elfique l'islage, l'île) Capitale du Lisland, sur l'île de Lisley; pop. 3,890

Lønnby

(innois lønn-by, ville aux érables) Ville du Nyland, sur le Haug; pop. 1,640

Lonviate

(elfique régaltérien longe-viate, qui voyage loin) Explorateur Régaltérois (883 - 936), né à Avendiner.
Il a exploré les Monts Brués (Brennen Gebirge) de 919 à 922, et a découvert Mare Ignis en 920. Co-fondateur de l'Université de Avendiner en 926. En 933, il entrepris son troisième voyage et explora les côtes du nord de l'Océan Occidental, au cours duquel il trouva la mort. Le compte-rendu de ses voyages permirent à Urbain de Castelrous de dresser la première carte du monde.

Lovag Város

(corignan lovag-város,ville des chevaliers) Ville du royaume des Nains Hagues, dans les Monts Vairs; pop. 7,090.

M

Maine-de-Presme

(elfique maine-de-presme, palais de cristal) Ville des Elfes Altains, sur le lac Azulé; pop. 2,550

Malbæ

(elfique régaltérien mal-baye, baie mauvaise) Ville du Eldarîce, à l'embouchure du Mâle; pop. 3,880

Mapelton

(rêtois maple-town, ville aux érables) Ville du Berles, sur le Gillbote; pop. 1,980

Marby

(innois mark-by, ville de la plaine) Capitale du Markland, sur le Slange; pop. 3,980

Mauncöte

(elfique régaltérien mont-coste) Ville du Reichalter, à l'embouchure du Mauncöterkanal; pop. 9,010. Siège de duché. Garnison marine (700). Port, chantiers navaux. Fondée vers 105.
Mauncöte passa de village de pêcheurs à port important en 945 à l'ouverture des chantiers navaux. L'ouverture du canal de Mauncöte en 1546 devait lui permettre de supplanter Gründryd et d'en faire le port le plus achalandé au monde, et la Guilde des Mariniers y déménagea son siège en 1642. Dépassé depuis par Skølhavn, Mauncöte reste encore le deuxième port en importance au monde, et représente l'épine dorsale de l'économie régaltéroise. La ville est dotée de plusieurs cathédrales (Grosskirk, 1897; Seekirk, 2344) et d'un collège de marine. L'indépendance du Reverein et d'autres territoires donna naissance à un souffle de nationalisme parmi la population, et le duché de Mauncöte réclama son indépendance en 2671, mais se buta à un refus. Les demandes se répétèrent, et aboutissèrent à la guerre civile en 2688. Märten Ier fît par après installer une garnison d'élite dans la ville.

Meyverton

(guinéen meabhair, mémoire et farois town, ville) Ville du Syrkeshire, sur le Lac Faerwolk; pop. 1,390

Mjølby

(vieux nordique mjöl, moulin, et innois by, ville) Ville du Seltland, dans la plaine de Stor; pop. 1,440

Muqqadasmadîna

(lugain muqaddas-madîna, ville sacrée) Ville du Royaume de Ba·talbarr, et capitale des Quatre Royaumes, sur le Dahab; pop. 25,980

N

Nabimadîna

(lugain nabi-madîna, ville du prophète) Ville du Royaume de Sâhilbarr, sur le ·Dabâb; pop. 6,170

Neaghland

(vieux nordique gnægd-land, terre de l'abondance) Ville du Souffolk, dans la Plaine de Slatelands; pop. 1,870

Neubrücke

(rêtois neu-brücke, nouveau pont) Ville du Reichalter, sur le Düwellen; pop. 1,280

Neuhafen

(rêtois neu-hafen, nouveau port) Ville du Halbinsel, sur la mer du Mittant; pop. 3,210

Nikkelby

(innois nikkel-by, ville du nickel) Ville du Markland, dans la plaine de Stor; pop. 1,010

Norkyst

(innois nord-kyst, côte nord) Ville du Yngmark, à la croisée du Løjenflod et du Scoige; pop. 2,300

O

Océans

(celeste okeanos, mer) La grande Mer sans fin, divisée en Océan Occidental et Océan Oriental. Aucune voie de communication n'a été découverte entre les deux Océans à ce jour.

Óðinn

(Vieux nordique ódr, furieux, véhément) Roi fyling ( -1180? ­ -751)
Le Patriarche, fondateur de la religion Gotique, et auteur selon la tradition du premier livre du Boc. Au départ le chef d'une tribu nommée Gylden, il réunit une large part de l'humanité, et les rassembla en un seul peuple qui prit le nom de Fylingar. En -1133 Óðinn amena les Fylingar en exode afin de fuir les Géants du Nord, jusqu'en Ardésie du Sud où ses fils fondèrent les Dix Royaumes. Il séjourna aux pays des Elfes et revint chez les fylingar en -772, âgé de plus de 400 ans. Il leur laissa les nombreuses connaissances qu'il avait acquises, notamment l'écriture. Il énonca sa célèbre prophétie de l'Unificateur en -751, juste avant sa mort.

OnêÞung

(eldois onêÞung, inspiration) Ville du Eldarîce, sur le Beofon; pop. 1,370

Oree

(altain orée) Ville du Reverein, sur le Örant, fondée en -1091 par Úllr Óðinnsson sous le nom de Jadar; pop. 12,940

Ostrewick

(vieux nordique ostra-vík, baie aux huîtres) Ville du Welland, dans la baie de Oster; pop. 1,550

Ôsök Város

(corignan ôsök-város, ville des ancêtres) Ville du royaume des Nains Hagues, sous le mont Asgarberg; pop. 37,890

P

Pad

(daterain pad, sentier) Ville du Maarbland, sur le Gore; pop. 1,560

Pilegrim

(innois pilegrim, pèlerin) Ville du Nyland, dans la Plaine de Stor; pop. 1,220

Pørtagg

(elfique régaltérien portage) Ville du Innsland, sur le Slange; pop. 1,200

Portracceon

(elfique régaltérien port-dragon) Ville du Eldarîce, sur le golfe de Weiss; pop. 2,670

Praiby

(elfique régaltérien pray, pré et innois by, ville) Capitale du Yngmark, sur le Praj; pop. 14,090

Purpurby

(elfique régaltérien purpure, pourpre, et innois by, ville) Ville du Seltland, dans la baie de Donder; pop. 1,760

Q

Qâddismadîna

(lugain qaddîs-madîna, ville du saint) Ville du royaume de Bu·hairabarr, sur le Dahab; pop. 5,320

R

Ranzevaus

(elfique régaltérien rendez-vous) Ville du Reverein, dans la plaine de Goldeben; pop. 1,290

Raskstrøm

(innois rask-strøm, courant rapide) Ville du Seltland, dans la plaine de Stor; pop. 1,320

Ravnstrøm

(innois ravn-strøm, rivière au corbeau) Ville du Yngmark, sur le Praj; pop. 1,580

Armes du ReichalterReichalter

(elfique régltérien règne-altier, grand royaume) Royaume d'Ardésie du Sud, fondé en l'an 0; pop. 55,980,000 (Reichalterer, ou Régaltériens). Capitale, Balhant. Langue, le reitisch, ou rêtois. Monnaie, le krönne.
POLITIQUE: L'Empereur (Märten Ier) possède en théorie un pouvoir absolu. Il est considéré comme le représentant vivant de Aan sur terre; il est donc également Grand Pontife de l'Église Gotique. Mais son autorité est paralysée par une bureaucratie alourdie de l'accumulation millénaire de traditions et d'un code de lois confus, et son corps de garde traditionnel, l'Ordre du Temple, semble plus se préoccuper de garder l'Empereur à sa place que de le protéger. Prisonnier de son palais et de sa Cour, il est traité comme un objet décoratif mais peu utile. Le pouvoir véritable est entre les mains des Ducs, qui se sont acquis une indépendance croissante au cours des âges, et le Reichalter pourrait être considéré à toutes fins pratiques comme une confédération de royaumes autonomes. La conséquence est que l'éclatement total de l'Empire semble de plus en plus imminent: des dix Duchés originaux, seuls restent ceux de Dechry, Hauvalburgh, Avendiner et Lancklac, ainsi qu'une partie de l'ancien Duché de Oree, rebaptisé Duché de Mauncöte. Ce dernier lutte activement pour accéder à l'indépendance; une éventualité qui sonnerait le glas de l'unité régaltérienne, Mauncöte contrôlant l'accès maritime de tout l'Empire.
GÉOGRAPHIE: Le territoire régaltérien se divise en deux: la moitié nord est constitué de montagnes et de vallées qui forment le massif des Monts d'Argent; or, argent, cuivre, fer, plomb et étain s'y retrouve en abondance, pendant que les larges vallons se prêtent à l'élevage du mouton. La moitié sud englobe le Plateau de Altenwört, qui malgré deux milles ans de cultures intensives et de déboisement systématique renferme encore les terres parmi les plus fertiles connues; on y cultive le blé, l'orge, le seigle et le maïs, ainsi que les dates, noix, et épices. Le Reichalter est par contre pauvre en forêts, et doit importer de grandes quantités de bois pour la construction de navires. Le Reiv est navigable sur 600 km, grâce aux nombreux travaux exécutés aux cours des siècles; le Alten, à la frontière du Reverein, constitue l'autre voie navigable d'importance.
HISTOIRE: Le Reichalter est la plus ancienne nation; le calendrier est basé sur la date de sa fondation. Son histoire commence avec l'arrivée des Fylingar sur le plateau de Altenwört il y a près de quatre millénaires. Les dix fils de Óðinn le Patriarche y fondèrent leurs royaumes, à partir de -1100. En -28, Fríðar (Eirené) mena les Strömlings à la conquête de Norvindby; 28 ans plus tard, il acheva l'unification des dix royaumes pour fonder le Régaltière; il établit la capitale à Fárfólk, qu'il rebaptisa Bellegente, et imposa la Langue Elfique comme langue officielle. Il fonda ensuite l'Église Gotique, et en fît la religion d'État. En 134, Aquilon Ier mourût sans héritier; le Conseil des Anciens assura la régence pendant deux ans, après quoi il fût décidé d'organiser une série d`épreuves évaluant les qualités de combattant, de meneur d'hommes et d'homme d'état: le Tournoi du Trône, qui fût remporté par Elfé de Ryveroyns qui fût couronné en 136 sous le nom de Elfé Ier; il fonda la Dynastie de Ryveroyns.
LES CONQUÈTES. En 157, Le fils d'Elfé, Maxime, se lança à la conquête du royaume d'Öy; il prit Hárby, et la renomma Port-Dragon, établissant le Prétoriat de Isle-de-Oy. En 534, Felix II annexa la Presquisle. En 578, Prosper, duc de Ryveroyns, entra en guerre contre le roi Elfycien II, qui venait de remporter le deuxième Tournoi du Trône, fondant la dynastie de Orée. En 691, un autre Duc de Ryveroyns, Anastase, tenta un coup d'état et s'empara du palais royal; mais Magne Ier s`échappa et retourna la situation; il entreprit le siège de Ryveroyns, qui prit fin en 699; Magne fit détruire la ville, et le Duché de Ryveroyns fût dissous. La conquête de l'Ardésie du Nord, entreprise en 641 par Elfé IV, fût achevée par Arsenion le Conquérant lorsqu'il prit Skállishævn (Skølhavn) en 781; il établit le Prétoriat de Stere, qui eût son siège à Prayville. Son fils, Arsenion II, se lança à la conquête du Nouveau Monde: il prit Sköldsby en 807, qu'il renomma Ville-de-Lyon. Il acheva la conquête en 815, et fonda le Prétoriat de Novarique, siégeant à Ville-de-Ryve. Arsenion II prit alors le titre d'Empereur.
L'APOGÉE. Toutes ces conquêtes unirent le monde antique, et répandirent la science et la culture régaltérienne. Le commerce florissa, grâce au perfectionnement atteint dans la construction des navires, basée sur des méthodes de calcul développées par la Guilde des Mariniers, fondée en 715. Toutefois, la puissance de l'empire était fondée sur l'art de fabriquer des Artéfacts, ces objets aux grands pouvoirs dont le secret avait été donné par les Elfes à Eiren; ces secrets furent perfectionnés au cours des siècles par les mages, qui formèrent une fraternité nommée le Conclave en 947. Le plus fantastique de ces Artéfacts fût sans contredit l'Élixir de Jouvence, découvert par Ambrosien Ier en 1036. Cet Élixir triplait l'espérance de vie de celui qui en buvait: Ambrosien mourût à l'âge de 278 ans. Mais le secret fût gardé jalousement par les empereurs, ce qui provoqua le ressentiment des Ducs. L'apogée fût atteint au 14e et 15e siècle, sous le règne de Elfé VII. Celui-ci se fit construire un immense palais, le Casteldor (Keschtalder), il y installa son trône, le Rubin, taillé d'une pièce dans un immense rubis, cadeau des Nains.
LA RÉVOLTE DES ROUGES. À partir du 19e siècle, la bureaucratie impériale se mit à s'alourdir; l'économie, étant de plus en plus dépendante de l'esclavage périclita; l'écart entre riches et pauvres s'accroissât; la désorganisation s'installa dans l'armée; les prétoriats (particulièrement la Novarique) furent de plus en plus laissés à eux-mêmes. Tout ces facteurs contribuèrent à provoquer le mécontentement parmi le peuple, et les Ducs en profitèrent pour accroître leur influence au détriment du trône; les intrigues et complots furent nombreux. En 1917, Renate, duc de Argentens, tenta de s'emparer du pouvoir, et de l'Élixir, mais échoua. L' empereur Alban II soupçonna le Conclave d'être impliqué dans le complot, et il décréta l'organisation hors-la-loi en 1921. Mais des membres du Conclave se réunirent et formèrent une faction armée, la Société des Rouges. Ces derniers enlevèrent Martinien, duc de LaGrande, en 1948, et réclamèrent la libération de leurs confrères emprisonnés; ils essuyèrent un refus, et éxécutèrent leur otage. En 1980, le Conseil des Anciens demanda l'abdication de Alban II, mais celui-ci répondit en faisant arrêter les membres du Conseil, en délit avec les lois et traditions établies par Eiren. Les arrestations et exécutions se multiplièrent; Alban fit construire la prison de Gripierre (Graüper). En 2006, la Grande Librairie Impériale fût détruite par un incendie, et l'on accusa l'empereur; sa responsabilité ne fût jamais prouvée, mais le peuple excédé se révolta, mené par la Société des Rouges, et l'insurrection se termina par la prise de Graüper, puis du palais de Keschtalder et l'éxécution publique d'Alban, en 2008. Un troisième Tournoi du Trône fût organisé par les survivants du Conseil en 2012, remporté par Honorat Ier, qui fonda la Dynastie de Laryver.
LE DÉCLIN. Les troubles internes de l'empire mirent les prétoriats dans une situation précaire; en 2066, les Íslings mirent à sac le monastère de Clarsaü, au nord de la Berlande. Ce fût le premier d'une longue série de raids meurtriers qui menèrent les colonies à prendre leur destinée en mains, et Stepan IV retira définitivement ses troupes en 2106. En Ardésie du Nord, les Skágirmann prirent les villes de Stor une à une: Innsørby en 2208, Praiby en 2219, Skølhavn en 2265; puis Goreby accéda à l'indépendance en 2318. La guerre des Cynnsmenn, commencée en 2456, amena la perte du dernier prétoriat, Eldoy, en 2539. Puis, après les prétoriats, le coeur même du Reichalter entama sa désagrégation, lorsque le Reverein réclama son indépendance et déclencha la Troisième Guerre des Deux Cités, qui se termina par la défaite de Honorat IV, et la sécéssion du Reichalter: les Duchés de Reverein, Lärver, Hauvant, Oree, et Vienaust s'unirent pour fonder le Reverein, pendant que le Duché de Laggraand fonda le Mundergeinz. Finalement, le Duché de Mauncöte tenta également d'accéder à l'indépendance, mais l'insurrection de 2688 échoua.

Dynastie de Eirené
-78 à 19 Eirené l'Unificateur
-5 à 78 Eirené II
29 à 91 Elfycien Ier
67 à 134 Aquilon Ier
Dynastie de Ryveroyns
105 à 189 Elfé de Ryveroyns
132 à 201 Maxime Ier
167 à 222 Eirené III
194 à 243 Aquilon II
223 à 278 Flavien Ier
254 à 312 Maxime II
292 à 355 Elfé II, dit Le Rouge
325 à 381 Flavien II
349 à 399 Alban Ier
377 à 458 Elfé III
431 à 502 Silvius Ier
465 à 521 Felix Ier, dit Le Sombre
497 à 553 Felix II
524 à 578 Maxime III
Dynastie de Orée
555 à 616 Elfycien II
591 à 641 Alexandre Ier
622 à 677 Elfé IV
654 à 704 Magne Ier, dit le Destructeur
673 à 736 Alexandre II
701 à 749 Elfé V
723 à 792 Arsenion Ier, dit le Conquérant
744 à 826 Arsenion II, Empereur
779 à 829 Magne II
804 à 859 Felix III
831 à 878 Elfé VI
861 à 907 Silvius II
893 à 956 Stephane Ier
916 à 983 Flavien III
945 à 1012 Stephane II
988 à 1266 Ambrosien Ier, dit le Sorcier
1101 à 1392 Ambrosien II
1180 à 1464 Stephane III
1304 à 1583 Elfé VII, dit le Magnifique
1422 à 1660 Ambrosian III
1506 à 1809 Ambrosian IV
1612 à 1854 Magig III
1741 à 2008 Alban II
Dynastie de Laryver
1982 à 2035 Honorat Ier
2013 à 2087 Elfig VIII
2044 à 2128 Stepan IV
2081 à 2144 Gregor Ier
2110 à 2178 Maxim IV
2139 à 2199 Honorat II
2151 à 2221 Emil Ier
2178 à 2249 Elfig IX
2200 à 2276 Elfig X
2231 à 2283 Viktor Ier
2255 à 2304 Emil II
2289 à 2348 Honorat III
2310 à 2388 Alfig XI
2346 à 2411 Viktor II
2387 à 2428 Maxim V
2408 à 2471 Makig IV
2e Dynastie de Reverein
2449 à 2503 Stefan V
2476 à 2544 Löwe Ier
2498 à 2562 Viktor III
2533 à 2581 Alfich XII
2557 à 2621 Honorat IV
2591 à 2658 Alfich XIII
2646 à présent Märten Ier

Reverein

(elfique régaltérien riverains) Capitale du Reverein, sur le Löwen, fondée en -1085 par Loki Óðinnsson sous le nom de Álingborg; pop. 45,870

Armes du RevereinReverein

(elfique régaltérien riverains) Royaume d'Ardésie du Sud, fondé en 2591. Pop. 11,450,000 (Revereiner ou Ryverains). Capitale, Reverein. Langue, le reitisch, ou rêtois. Monnaie, le Rever Krönne.
POLITIQUE: Le Reverein est gouverné par un monarque héréditaire (Heinz-Karl Ier). Ce monarque possède en principe un pouvoir absolu, mais il doit composer avec un peuple indépendant aux habitudes nomades; de plus, la politique du royaume est fortement influencée en sous-main par une société secrète, le Conclave.
GÉOGRAPHIE: Essentiellement un pays du désert, le Reverein se situe au pied du plateau de Altenwört, au sud du Reichalter. Le désert de Schreckenwüst est plat, mais parsemé de crêtes rocheuses (Stöhnen, Feuerhoch, Feermaunt), et se soulève à l'est vers la désolation de Meermaur. Un climat sec et très chaud domine l'ensemble du pays, à l'exception du littoral et de la jungle du Halbinsel, qui subit l'alternance entre les saisons sèche et pluvieuse. Les cultures sont limitées au nord du pays, dans les plaines de Goldeben, et se compose surtout de maïs, de dattes et de vignes. L'élevage se borne aux bêtes de somme, entre autres le chameau. Le fer des monts Feermaunt représente l'essentiel des resources minières. Le Löwen, un affluent du Reiv, et son affluent le Varwänten constituent les cours d'eau navigables.
HISTOIRE: Autrefois une partie du Reichalter, le Reverein, après de nombreuses tentatives au cours des siècles précédents, obtînt finalement son indépendance en 2591, à la suite de la 3e Guerre des deux Villes, qui dura 14 ans.

2545 à 2617 Hippolyt Ier
2567 à 2634 Pieter Ier
2593 à 2651 Lowell Ier
2630 à 2675 Nikita Ier
2649 à 2679 Nikita II
2677 à présent Heinz-Karl Ier


Ringcester

(farois Ring et cester, ville) Ville du Welland, sur le Ring, dans la plaine de Slatelands;

Rødelgborg

(innois rød-elg-borg, cité du cerf rouge) Ville du Markland, dans la plaine de Stor; pop. 1,560

Rødhornskog

(rêtois rot-horn, corne rouge, et innois skog, forêt) Ville du Yngmark, sur le Løjenflod; pop. 1,730

Roodsten

(daterain rood-sten, pierre rouge) Ville du Ilberland, sur le Ormaar; pop. 1,760

Røykvik

(innois røyk-vik, baie des vapeurs) Ville du Somannland, sur la mer des Assebers; pop. 1,540

S

Sandby

(innois sand-by, ville du sable) Ville du Markland, sur le Selt; pop. 1,890

Sandsteinburgh

(rêtois sand-stein-burgh, ville de la pierre de sable) Ville du Reichalter, à la croisée du Reiv et du Roschell; pop. 1,700

Schaln

(altain chalin, brouillard) Ville du Reichalter, sur le Reiv; pop. 2,030

Schönaussicht

(rêtois schön-aussicht, belle vue) Ville du Reverein, dans la plaine de Goldeben; pop. 1,610

Schrijndorp

(daterain schrijn-dorp, village du sanctuaire) Ville du Mundergeinz, dans les monts d'Argent; pop. 1,640

Shelmouthe

(farois sheld-mouthe, baie au bouclier) Ville du Berles, dans la baie de Sheld; pop. 23,560

Sjöhamn

(abenais sjö-hamn, port de mer) Ville des Abenais, à l'embouchure du Blå; pop. 1,770

Sjøvedhjem

(innois sjø-ved-hjem, maison près de la mer) Ville du Somannland, sur la mer des Assebers; pop. 1,950

Skølhavn

(ancien nordique skyli, abri, et innois havn, port) Cité-état, à l'embouchure du Løjenflod, fondée par Þórr Jördsson en -982 sous le nom de Skállishövn; pop. 120,300.

Sleeveshire

(guinéen sliabh, montagne, et farois shire, pays, comté)

Snømyr

(innois snø-myr, lac des neiges) Ville du Innsland, sur le Løjenflod; pop. 1,760

Sølvbro

(innois sølv-bro, rivière d'argent) Ville du Innsland, sur le Høst; pop. 1,080

Sonnenblume

(rêtois sonnenblume, tournesol) Ville du Reichalter, sur le Alten; pop. 1,690

Spiegelfluß

(rêtois spiegel-fluß, rivière au miroir) Ville du Reichalter, sur le Mauncöterkanal; pop. 1,170

Stilleby

(innois stille-by, ville du calme) Ville du Innsland, à l'embouchure du Høst; pop. 1,110

Stor, plaine de

(ancien nordique stórr, grand) La Grande Plaine, prairie de l'Ardésie du Nord.
La Plaine de Stor est le berceau de l'humanité; elle est habitée de nos jours par les descendants des Dvöllar.

Sukkberg

(innois sukker-berg, mont de sucre) Capitale du Østrike, sur le Praj; pop. 2,670

Sumpfdorf

(rêtois sumpf-dorf, village des marais) Ville du Reichalter, sur le Mauncöterkanal; pop. 1,750

Svaneby

(innois svane-by, ville des cygnes) Ville du Innsland, sur le Slange; pop. 1,340

Svartbekk

(innois svart-bekk, ruisseau-noir) Ville du Somannland, sur le Bølge; pop. 1,390

Swolder

(altain esfoldre, foudre) Ville du Lisland, sur le Teger; pop. 1,900

Syrkeshire

(guinéen saoirce, liberté, et farois shire, pays, comté) Pays des Guinées Pieds-poilus

T

Talalka

(corignan találka, rendez-vous) Ville des Monts Vairs (sous la tutelle du Markland), sur le Løjenflod; pop. 3,360.

Tegerdorp

(rêtois tiger-dorf, village au tigre) Ville du Halbinsel, dans la plaine de Osten; pop. 1,520

Thaundorp

(rêtois thun(fisch)-dorf, village auz thons) Ville du Halbinsel, sur la mer Vaporante; pop. 1,000

Þórr

(vieux nordique Þórr, tonnerre)

Thymcester

(farois Thyme et cester, ville) Ville du Welland, sur le Thyme; pop. 1,710.

Thyme

(vieux nordique tvínni, lin)

Tideby

(innois tide-by, ville des marées) Capitale du Somannland, à l'embouchure du Bølge; pop. 4,100

Tröwer

(altain trouvère) Ville du Halbinsel, sur le Tröwer; pop. 2,000

U

Überfarht

(rêtois überfarht, traversée) Ville du Reverein, sur le Löwen; pop. 1,760

Új Város

(corignan új-varos, ville nouvelle) Ville du royaume des nains Halans, dans les Monts aux Alérions; pop. 2,990

Urbain de Castelrous

(elfique régaltérien urbanus, citoyen) Historien régaltérien, né à Balhant (978 ­-1027)
Urbain fût le premier à faire de l'histoire une science exacte. Il dévoua sa vie à amasser une bibliothèque de documents des plus variés, qu'il utilisa pour écrire les Chroniques de Régaltière en 1010, compte-rendu historique de la fondation de l'Empire et des siècles suivants; ces Chroniques furent par la suite perpétuées par ses disciples, qui poursuivirent également la collecte de livres; cette collection devait éventuellement mener à la fondation de la Grande Librairie Impériale en 1239. Urbain était également mathématicien, astronome et ingénieurs entre autres. Il mit la main sur les carnets de voyage de Lonviate, avec lesquels il pût dresser la première carte du monde en 1021.

V

Vestspiss

(innois vest-spiss, pointe-ouest) Ville du Yngmark, sur le Løjenflod; pop. 1,900

Vienaust

(elfique régaltérien vent-ouest) Ville du Reverein, sur le Varwänten, fondée en -1094 par Hermod Óinnsson sous le nom de Östvind; pop. 2,000

Vogeldorp

(daterain vogel-dorp, village aux oiseaux) Ville du Aaltenland, sur le golfe de Weiss; pop. 1,020

W

Walnootbos

(daterain walnoot-bos, bois aux noisettes) Ville du Mündergeinz, sur le golfe de Weiss; pop. 1,690

Warmwasser

(daterain warm-wasser, chaudes-eaux) Capitale du Mündergeinz, à l'embouchure du Wärm; pop. 2,290

Weißburgh

(rêtois weiß-burgh, ville blanche) Ville du Reichalter, sur l'Albe; pop. 1,510

Weißfeld

(rêtois weiß-feld, champ blanc) Ville du Reichalter, dans le delta du Reiv; pop. 1,900

Armes du WellandWelland

(Farois wolde-land, pays des plaines) Royaume de Novarique, fondé en 2172; pop. 7,200,400 (Wellanders, ou Wellandais). Capitale, Calbie. Langue, le feyrish, ou farois. Monnaie, le pound.
POLITIQUE: Le système féodal typique est employé au Welland. Le Roi (Adelred IV) contrôle les earls, au nombre de 38, qui contrôlent à leur tour les margraves, counts et autres possesseurs de terres; en théorie, chaque couche de la hiérarchie rend allégence à la couche supérieure, jusqu'au roi. Les earls en réalité possèdent le pouvoir par l'entremise du Council of Earls (Conseil des Earls), le roi servant de lien et d'arbitre. Le pouvoir réel ne se mesure pas au rang mais à l'étendue des terres. Certains des earls sont plus puissants que le roi (entre autres les earls de Ernstead, Anlixen et Stethleth) et ce dernier voit souvent son autorité bafouée. Notons que si le Welland est en paix avec les pays voisins, les guerres intérieures entres seigneurs petits et grands sont pour ainsi dire quotidiennes.
GÉOGRAPHIE: Le Welland en entier fait partie des Slatelands, ces immenses prairies du sud de Novarique. A part quelques boisés éparpillés, et les premiers contreforts des Greenfells, le paysage wellandais est d'une remarquable simplicité. Les cultures du sud se composent de blé, orge, seigle, pommes et autres fruits tempérés, et laissent place au nord aux pâturages et à l'élevage des moutons et des vaches. Les ressources minières sont très pauvres, et l'importation de métaux est importante. Finalement, la pêche tient une place importante dans l'économie, autant maritime que riveraine (d'ailleurs, la pêche sur le Thyme, frontière entre le Welland et le Souffolk, représente un sempiternel sujet de dispute entre ces deux pays).
HISTOIRE: Fondé en 2172 sous le nom de Woldeland, le royaume naquît de la désagrégation de l'Empire, qui s'était définitivement retiré du continent en 2106. On sait peu de choses sur l'époque qui précédait l'empire; la meilleure source est un recueuil de sagas et de légendes traditionnelles, qui furent compilées en 874. Après plus de 12 siècles de domination impériale, la Novarique se retrouva progressivement maître de sa destinée, avec le retrait de l'empire en déclin. Lorsque Adelred Hodgerson marcha sur Calbie en 2171, il hérita d'un pays plongé dans le marasme d'une nation encore incertaine sur son avenir, et encore sous le choc d'une trop longue domination extérieure. En 2179, le Welland connût sa première guerre, contre le Souffolk. Cette guerre se termina en 2235, par le Traité de Thymcester, qui désigna la rivière Thyme comme frontière entre ces deux royaumes. Le Welland connût sa première guerre civile en 2331, la Guerre des Earls, lorsque les earls de Ernstead, Hanes et Anlixen se révoltèrent contre le roi Albert II. Cette guerre prît fin par la défaite du fils d'Albert II, Edward Ier, (qui fût surnommé Edward le Faible) à Meganroff en 2357. Edward dût se résigner à accepter la fameuse Charte des Earls, cause de la guerre, qui limitait le pouvoir royal au profit des Earls. La Charte fût signée à Calbie l'année même, et est toujours valable de nos jours, même si bien des souverains ont tenté par le passé de l'invalider.

Maison des Hodgerson
2134 à 2188 Adelred Hodgerson (Adelred Ier)
2155 à 2213 Adelred II
2190 à 2228 Osrick Ier
2218 à 2274 Albert Ier
2242 à 2314 William Ier
2275 à 2317 William II
2301 à 2348 Albert II
2327 à 2365 Edward Ier
2360 à 2442 Roderick Ier
2389 à 2449 Albert III
2417 à 2496 Herger Ier
2444 à 2522 Roderick II
2471 à 2528 Adelred III
2499 à 2572 William III
2521 à 2581 Thurman Ier
2567 à 2652 Bernwill Ier
2593 à 2660 Albert IV
2626 à 2684 Albert V
2658 à présent Adelred IV

Welzijn

(daterain welzijn, bonheur, bien-être) Capitale du Ilberland, sur le Gore; pop. 4,780

Wieldê Ei

(elfique régaltérien vylle-de, et vieux nordique ey, île) Capitale du Eldarîce; pop. 2,350

Willry

(elfique régaltérien vylle-ryve) Capitale du Farenland, à l'embouchure du Teger, fondée en 780 par Anville de Moncôte sous le nom de Vylle-de-Ryve; pop. 40,500. Garnison fortifiée (800). Perles, cidre, chantiers navaux, pêcheries, commerce.
Willry fût fondée près de Menue Isle, où Anville de Moncôte avait trouvé refuge pendant une violente tempête; il y installa un sanctuaire. La ville devint le siège du Prétoriat de Novarique lorsque Arsenion II acheva la conquête du continent en 815. Elle devint cité-état en 1807 avec le retrait de l'Empire; le premier Burgomaster, Alarique Thurson, fût nommé en 1812. En 2160, Willry devint la capitale du nouveau royaume de Farenland. Les remparts furent construits en 1905, la cathédrale de Isle Churche en 2195. En 2257, Norbert Ier fit construire un château fortifié, Castle Royale, abandonnant le vieux Prétorium (1210). Ce dernier fût reconstruit en 2504 pour devenir le Parlement. En 2461, Edouard III construisit Lyon Churche. Troisième port en importance au monde, Willry se vit dotée d'un comptoir de la Guilde des Mariniers en 1980. Willry est située sur une île rocheuse, Palace Isle, à l'embouchure du Teger, contribuant à la protéger des inondations chroniques.

Wingarton

(vieux nordique víngar-tún, ville des vignobles) Ville du Souffolk, dans la plaine de Slatelands; pop. 1,990

Wulflußdorf

(rêtois wulf-fluß-dorf, village de la rivière du loup) Ville du Reverein, sur le Löwen; pop. 1,690

 

X

Y

Z

Zeehuis

(daterain zee-huis, maison de la mer) Ville du Mündergeinz, sur le golfe de Weiss; pop. 1,500

Haut de page