Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!

Gaétan Girouard, mon idole

Pourquoi nous as-tu quitté?
Surement pour un monde meilleur
De la vie tu t'es acquitté
Tu sera à jamais dans mon coeur
Je ne t'oulierai jamais
Et je veux que tu le scahes
Ce que tu as fais n'est pas lâche

Pourquoi un tel geste?
Tu es le seul à savoir cette vérité
Tu as ton secret et je te le laisse
Ça me fera surement moins mal ainsi
Qu'est-ce que tu en dis?
Tu es près de moi
Tu es mon ange-gardien

Tu seras toujours mon idole
Et je suis heureuse puisque tu voles
Le jour de notre seconde rencontre viendra
Et sous un ciel bleu tu sera là
Je t'ai toujours admiré
Tu es d'une si grande beauté
Avec des beaux cheveux châtains pâles
Et tes magnifiques yeux bruns
Sans oublier ton grand courage pour dévoiler
Les pires criminels à la télé

Mon très cher Gaétan
Tu me manques énormément
Je ne t'oublierai jamais
Et je te le promets
Je t'adore
Gaétan Girouard



La tempête

14 janvier 1999. Il neige et tout le monde parle de la tempête... la tempête glaciale qui s'est soulevée il y a déjà un long moment. Cette tempête s'impose et monopolise toute l'attention. Elle engourdit toutes ses pensées. La tempête est dans sa tête. Ses douleurs deviennent une poudrerie si dense qu'il ne voit plus qu'elles. La tempête souffle plus fort, et elle est maintenant dans son coeur. Elle l'envahit complètement. Mon cher Gaétan, ou est-ce que tu t'en vas comme ça!? Le vent de désespoir qui l'habite est trop fort : la tempête l'a vaincu.

J'étais chez moi, regardant la télévision. Quelque chose me dit que la tempête s'approche de moi. Ça y est : elle me frappe de plein fouet! Un frission me glace le dos. La tempête entre dans ma tête. Des milliers de points d'interrogations tourbillonnent dans mon esprit. Je ne crois pas à cette tempête car je ne veux pas. La tempête progresse et je ne peux plus l'arrêter. Elle se dirige dans mon coeur et me glace complètement : elle me fait très mal. Des flocons de larmes s'évadent de mon âme.

Gaétan, mon idole, mon modèle et mon héro, qu'est-ce qui s'est passé? Tu devais avoir vraiment mal pour être surpris et vaincu par cette tempête. La tempête soufflera encore longtemps encore... des mois, des années et certainement toute ma vie. Elle perdra un peu d'intensité mais elle restera là quand même... à jamais.

Je continuerai le trajet que tu as commencé en te gardant une place dans mon traîneau et je penserai à toi tous les jours jusqu'à ce que j'aie te rejoindre. Et sous un ciel bleu, tu seras là. Nous nous reverrons Gaétan. La neige continu de tomber, mais plus doucement.