-->
Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!

Rivière-Beaudette et son histoire


Un mot d'histoire sur la paroisse Sainte-Claire d'Assise.

La paroisse de la rivière Beaudette est accrochée à la frontière Ontarienne. Elle est formée d'une partie de la seignerie de la Nouvelle-Longueuil, concédée le 21 avril 1734 par le Marquis de Beauharnois et Gilles Hocquart, respectivement gouverneur et intendant de la Nouvelle-France,au sieur Joseph Lemoyne, chevalier de Longueuil.

Voici en quelques mots l'explication de nom de Rivière-Beaudette. Sur la pointe à l'embouchure de la petite rivière, il y avait au début du siècle, un petit poste de relais pour les voyageurs des Hauts,et où on avait mis un lit communément appelé (beaudet) Or un jour, la petite construction fut détruite laissant comme unique vestige son beaudet, et qui resta plusieurs années sur la pointe, lequel était toujours remarqué par les canotiers passant au large. C'était l'origine de la pointe au beaudet.

Le développement de la paroisse Sainte-Claire d'Assise de Rivière-Beaudette a été réalisé en plusieurs étapes distinctes. L'église actuelle ouvrit ses portes le 4 juin 1905. La chapelle était alors construite en bois et elle s'élevait tout près de l'ancienne école sur le terrain qui fut donné par Christin Leroux.

Le 2 juillet 1905, Mgr Médard Émard a béni la première chapelle en compagnie de paroissiens. Selon les chiffres de l'époque, la desserte comprenait 63 familles dont 8 de langue anglaise; 232 communiants et 180 non-communiants. L'érection canonique de la paroisse a été effectuée le 15 avril 1916. À cette occasion, les bornes de l'ancienne desserte, a été considérablement reculées du côté de Saint-Zotique. Un total de 25 familles s'ajoutent alors à la paroisse à la suite de cette annexion. D.N. Legros fut nommé le premier curé.

Au cours des décennies suivantes, des améliorations furent apportées à l'église actuelle. En février 1922, une charpente en acier fut installée afin de solidifier la charpente qui était devenue dangereuse. Par la suite, en juillet 1926, une sacristie a été érigée, de même qu'un clocher sur le toit de l'édifice.( extrait de l'article de Daniel Grenier du quotidien Le Journal.

Derrière l'église se trouve le cimetière paroissial et c'est dans ce lieu que repose mon père,Victor, et grand-père Osias Le Roux.


  • Page suivante
  • Retour a la page principale