elenafilatova.com

La Ville Fantôme – Introduction

Je m'appelle Elena. Je m'occupe de ce site Web et je n'ai rien à vendre. Tout ce que je possède est ma moto et la liberté complète de la mener là où ma curiosité et le démon de la vitesse me mènent. Ces pages sont entretenues par l'auteur, mais quand le trafic Internet est dense, mon site peut occasionnellement stopper.


Photo d’Eléna


Etre motarde

J'ai conduit toute ma vie et au fil des ans j'ai eu plusieurs motos. J'ai terminé ma recherche avec une moto parfaite, une grosse Ninja, qui se vante de ses 147 CV adultes, un aboiement de qualité, elle est rapide comme un boulet de canon et confortable pour de longs trajets.

Je voyage beaucoup et une de mes destinations favorites est le Nord de Kiev, à travers la région appelée la "zone morte" de Tchernobyl, qui est à 130 km de mon domicile. Pourquoi favorite ? Parce que l'on y peut rouler longtemps sur des routes désertes.

Les gens en sont partis et la nature fleurit. Il y a des bois et des lacs superbes.

Dans ces endroits où les routes n'ont plus été utilisées par les camions ou les véhicules de l'armée, elles sont dans l'état où elles étaient il y a 20 ans – à part d'éventuel brins d'herbe ou quelques arbres qui auraient découvert une fissure pour y pousser. Le temps n'abîme pas les routes, aussi elles resteront ainsi jusqu'à ce qu'on les ouvre à nouveau au trafic… dans quelques siècles.


Carte de la ville fantôme


Roentgen

Pour commencer notre journée, nous devons apprendre quelques petites choses sur les radiations. C'est vraiment très simple, et l'outil que nous utilisons pour mesurer les taux de radiation est appelé compteur Geiger. Si vous l'activez à Kiev, il mesurera 12 à 16 micro-roentgens par heure. Dans une ville quelconque de Russie ou d'Amérique, il indiquera 10 à 12 micro-roentgens par heure. Au centre de beaucoup de villes européennes il indiquera 20 micro-roentgens par heure.

1.000 micro-roentgens équivalent à un milli-roentgen et 1.000 milli-roentgens équivalent à 1 roentgen. Donc, un roentgen est 100.000 fois le niveau de radiation moyen d'une ville typique. Une dose de 500 roentgens pendant 5 heures est mortelle pour l'être humain. Chose intéressante, il faut environ deux fois et demi cette dose pour tuer un poulet et plus de 100 fois la même dose pour tuer un cafard.

Ces faibles taux de radiations ne peuvent plus être trouvés à Tchernobyl, à présent. Le premier jour après l'explosion, certains endroits autour du réacteur émettaient 3.000 à 30.000 roentgens par heure. Les pompiers qui ont été envoyés pour éteindre l'incendie du réacteur ont été littéralement frits dans le halo des rayons gamma. Les restes du réacteur ont été ensevelis sous un énorme sarcophage d'acier et de béton, et il y a relativement peu de risques à présent de voyager dans la région – du moins tant qu'on ne s'éloigne pas de la route et qu'on ne se fourvoie pas dans un mauvais endroit...

La carte ci-dessus montre le périple de notre journée au travers de la zone morte. Les radiations sont descendues dans le sol, et maintenant dans les pommes et les champignons. Elles ne sont pas retenues dans l'asphalte, ce qui rend possible de voyager au travers de cette région.

Je n'ai jamais eu de problème avec les gens des contrôles techniques, qui tiennent les points de contrôle. Ce sont des experts et s'ils découvrent des radiations sur votre véhicule, il lui donne une douche chimique parce qu'ils ont davantage à faire avec la biologie physique qu'avec la physique biologique.

Page suivante

Page de navigation rapide