elenafilatova.com

Le magasin de motos.

Il n'est peut-être pas difficile de deviner que c'est le premier endroit que j'ai voulu visiter.

C'est un truc de motard

Aucun magasin de motos ne résisterait à une telle catastrophe.

C'est l'étiquette de vente d'une moto Chezet, 26 CV, 343 cm3. Prix = 1050 roubles. Chezet ! C'était l'engin de rêve nec plus ultra de tous les jeunes motards d'Union Soviétique. Je me souviens, lycéenne, dans une bande de mauvais garçons traînant dehors et bavant devant la vitrine d'un magasin de moto… rêvant de ce que nous pourrions faire avec cette moto de 26 CV, parce que le dinosaure hors d'usage de grand-père n'avait que 15 malheureux poneys. Mais comment diable pourrions-nous avoir les moyens de l'acheter dans toute une vie ??? Le salaire moyen mensuel était alors de 180 roubles.

Quand la sirène de la ville se déclencha le dimanche matin, un affolement général s'ensuivit. La police évacuant avec tout le monde, les banques et même les bijouteries étaient relativement sans surveillance, mais ces endroits ont été vidés en une heure. La police commença à tirer sur les pillards en mai, quand des postes de télévision radioactifs commencèrent à apparaître chez les prêteurs sur gage de Kiev.


Page suivante