Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!
Pagina nueva 3

 

NOTRE-DAME DU CAP

ET LE CŒUR IMMACULÉ DE MARIA

 

AOÛT  2005

 

Pendant ce mois d’août, la piété populaire du Québec est orientée vers le Sanctuaire  Notre-Dame-du-Cap.  Surtout pendant la Neuvaine de l’Assomption. La première fois que j’ai visité le Sanctuaire j’ai été agréablement surpris en voyant que l’image de Notre-Dame-du-Cap était l’image du Cœur Immaculé de Marie.

 

En 1854, année de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception de Marie, Zéphirin Dorval, un paroissien, fit don d’une statue de la Sainte Vierge pour l’autel de la confrérie du rosaire, situé dans la chapelle latérale de l’église. Cette même statue prendrais plus tard le nom de «Notre-Dame du Cap.»

 

Une fois terminée la construction de la  nouvelle église, l’ancienne petite église fut conservée et dédiée à la Vierge Marie le 22 juin 1888. Le bienheureux père Frédéric, franciscain, participa à la célébration et prêcha  le sermon. Il a eu des paroles «prophétiques» : «Dorénavant, ce sanctuaire sera celui de Marie.  Des pèlerins viendront de toutes les familles de la paroisse, de toutes les paroisses du diocèse et de tous les diocèses du Canada,»

 

En 1898, les tertiaires franciscains anglophones de Montréal feront don d’une couronne et d’un cœur pour la statue de Notre-Dame du Cap. Notre- Dame du Très Saint Rosaire devient, ainsi, le Cœur Immaculé de Marie.

 

Je vois qu’il y a une ressemblance entre le Père Frédéric et le Père Claret dans l’ambiance religieuse du dix-neuvième siècle . Le père Frédéric,  prédicateur populaire,  a placé le Cœur  sur l’image de  Notre-Dame du Rosaire, au Cap-de-la-Madeleine.   Le Père Claret  a placé le cœur de Marie sur l’image de Notre-Dame du Rosaire à Vic au mois d’août  de 1847, dans la période de sa prédication apostolique en Catalogne.

 

Les Missionnaires Clarétains au Canada, nous devons collaborer à ce que  les fidèles découvrent le Cœur maternel de Marie, surtout dans la récitation du chapelet. La pape Jean Paul II nous a dit : «Marie vit en gardant les yeux fixés sur le Christ, et chacune de ses paroles devient pour elle un trésor: «  Elle retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur » (Lc 2, 19; cf. 2, 51). Les souvenirs de Jésus, imprimés dans son esprit, l'ont accompagnée en toute circonstance, l'amenant à parcourir à nouveau, en pensée, les différents moments de sa vie aux côtés de son Fils. Ce sont ces souvenirs qui, en un sens, ont constitué le “rosaire” qu'elle a constamment récité au long des jours de sa vie terrestre.  La communauté chrétienne en récitant le Rosaire, se met en syntonie avec le souvenir et avec le regard de Marie »(RVM 11)

.

Secrétariat Cœur Immaculé de Marie. Délégation canadienne. P. J. Vinas