LE CHATEAU D'HAVERNAS (80-FRANCE)

(Utilisé comme temple)

(XVIIème siècle)


La famille de Saint-Delys était une famille protestante  et  les protestants se réunissaient  au château d'Havernas pour y exercer leur culte.

"....Au mesme temps sy peu qu'il y avoit desditz pretenduz refformez en cette ville avecq plusieurs banny du Pais Bas retire en ceste ville alloient les dimenches à la preche au villaige de Havrena ou il faisoient l'exercice de leur meschante religion d'autant que le seigneur dudit Avrena monsieur de Haucourt estoit de ladire religion et au grand regret du peuple catholique...
( Jehan Patte, journal d'un bourgeois d'Amiens - 1599 )

En 1664, l'évêque d'Amiens, François Faure, obtient que des temples protestants soient démolis, que le culte protestant soit interdit dans le baillage d'Amiens et que l'exercice du culte ne soit possible que pour quelques seigneurs et leur famille dans "les lieux de leurs demeures". Louis de Saint Delys, seigneur d'Heucourt et d'Havernas, en fait partie et le culte protestant a donc lieu à Havernas. C'est sa mère, Mme d'Heucourt, veuve de Robert de Saint-Delys, qui habitait à Havernas ( Louis vivant en Normandie ). Elle jouissait aussi de la seigneurie de Wargnies et s'empressa de déclarer avec son fils Louis qu'ils y faisaient élection de leur principal domicile dans le but d'y pratiquer le culte.( Wargnies était, semble t-il, plus facile d'accès en venant d'Amiens ).Les protestants d'Amiens venaient donc à Wargnies chaque dimanche et les assemblées d'Havernas cessèrent.
Le culte fut interdit à Wargnies le 10 juin 1680.Mme d'Heucourt déposa une requête au roi en 1681 pour rétablir le culte à Wargnies quand elle mourut. Finalement, le culte fut interdit à Wargnies et à Havernas. A la suite de la révocation de l'édit de Nantes, les tracasseries furent telles que les de Saint-Delys émigrèrent en 1688 laissant des biens que le roi donna en partie.

Sources selon le site Mémoire d'Havernas

Le Chateau fut construit en _ et détruit en _.