La roue chromatique (l'Harmonie des couleurs)

La roue chromatique est une disposition géométrique des couleurs primaires et secondaires sur le pourtour d'un cercle. Elle peut également contenir les couleurs tertiaires ainsi que d'autres couleurs intermédiaires ou variantes en intensité et saturation. L'ordre des couleurs permet de faire ressortir les points suivants:
· Les couleurs primaires sont disposées à 120° les unes des autres.
· Les couleurs secondaires sont entre deux couleurs primaires
· Une couleur est toujours diamétralement opposée à sa complémentaire.
· La roue chromatique est identique en synthèse additive et soustractive: ce sont les rôles des couleurs représentées qui changent (les couleurs primaires deviennent les couleurs secondaires et inversement).

Roue chromatique

Sur la roue chromatique, on trouve tout d’abord les couleurs dites fondamentales ou primaires : jaune, bleu et rouge. En mélangeant deux de ces trois couleurs en quantités égales, on obtient les couleurs secondaires : orange (jaune + rouge), violet (rouge + bleu) et vert (bleu + jaune).
En mélangeant une couleur primaire avec une couleur secondaire adjacente, on obtient les couleurs tertiaires.

Sur la roue chromatique, en vis-à-vis de chaque couleur, se trouvent les couleurs complémentaires. Par exemple, rouge et vert, jaune et violet, orange et bleu. Ces couleurs, bien que très contrastées, s’harmonisent parfaitement entre elles. Tout l’art de la combinaison réside dans la création d’un effet reposant et harmonieux. Aussi, mieux vaut une touche de couleur à côté de sa complémentaire, ou vice versa, plutôt qu’une présence égale de l’une et de l’autre.

Une roue des couleurs est très utile pour rechercher des associations harmonieuses. La théorie des couleurs assure que les côtés d'un polygone régulier (diamètre, triangle équilatéral, carré, pentagone ...) dessiné dans le cercle chromatique relient des teintes en harmonie.

Roue chromatique

Les couleurs opposées sont complémentaires (opposées d'une manière agréables), les couleurs adjacentes sont semblables (doucement différentes).
Les couleurs complémentaires ont un contraste de teinte maximum, les couleurs semblables ont un contraste minimum.
On obtient de bons résultats en prenant une couleur clé, sa couleur complémentaire et une ou deux couleurs semblables à la couleur clé ou à sa complémentaire.

Conseils :

1) Dans la théorie des couleurs, on parle de couleurs froides et de couleurs chaudes. Une partie de la roue chromatique (jaune-orange-rouge) est attribuée aux couleurs chaudes. L’autre (vert-bleu-violet) aux couleurs froides.
2) Le blanc, le gris et le noir ne sont pas repris sur la roue. Cela signifie qu’ils peuvent être combinés et mélangés avec toutes les autres couleurs.
3) Les couleurs complémentaires se prêtent parfaitement au jeu des accents colorés.
Exemple : on peut rehausser un intérieur où le jaune-orange prédomine d’accessoires bleu-gris.

Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!