Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!
Journal de Bord
Liens
La traînée (Suite 3)

Pour qu’une aile soulève un avion, il doit avoir une basse pression au-dessus de l’aile et une haute pression en dessous de l’aile. C’est ce qu’on cherche à avoir pour soulever l’avion. Sauf que lorsque ceci arrive, l’aire tend à aller de l’endroit où il y a une haute pression vers l’endroit où il y a une basse pression. Mais, il ne peut le faire sauf au bout de l’aile, car il ne lui reste rien pour lui arrêter. Et l’avion qui bouge laisse en arrière de lui une masse d’aire au bouts des ailes qui rend la poussée vers l’avant beaucoup plus difficile. Donc, ce phénomène est une sorte de traînée. Vous avez sûrement déjà vu ce phénomène lorsqu’un avion vole dans les aires et vous remarquez des traces de nuages aux bouts des ailes. Aujourd’hui, dans la majorité des avions de transports, on voit une tentative d’arrangement à ce problème.

Comme l’image de bas vous le montre, quelques nouveaux modèles d’ailes ont une barrière oblique à l’aile. L’angle auquel elle devrait être mise est décidé par des ingénieurs pendants des tests aux souffleries. Cette barrière réduit de beaucoup la traînée causée par les hautes et basses pressions de l’aire que produit l’aile.


7