Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!
Journal de Bord
Liens
Portance (Suite)

Le coefficient Cl est un coefficient qui dépend de la forme, l’aire et l’inclinaison de l’aile. Donc avec cela, on peut conclure que la portance dépend de l’aile (son aire, sa forme et son inclinaison), la vitesse de l’aire et la densité de l’aire. Pendant un vol, ce coefficient change constamment à cause de ses variables qui changent.

En regardant bien cette formule, on peut expliquer la différence entre toutes les différentes ailes qu’on trouve. Par exemple, un avion de guerre qui transporte qu’un homme et un moteur qui le transporte à des très hautes vitesses n’a pas besoin d’agrandir ses ailes, car sa vitesse créera toute la portance qu’il a besoin. Tandis que pour un avion de transport, la vitesse n’est pas la priorité, mais la grosse quantité de portance qu’ils ont besoin pour soulever tout le poids de l’avion. Donc, pour ces avions, c’est l’aire de l’aile qui est important. Et on est capable de voir comment la force de motorisation est importante pour donner à l’avion de la portance.

La portance est générée lorsqu’on change la direction de l’air. Lorsque l’air doit changer sa route pour aller autour de l’objet, il y a une force qui agit perpendiculairement à l’objet qu’on appelle la portance. Comme vous voyez dans la figure, l’aile qui est légèrement courbé change la direction de l’air et le résultat est une force qui agit perpendiculaire à celle-ci. C’est pour cela que la forme de l’aile est très importante pour avoir la portance qu’on cherche. Le plus qu’on courbe sa forme, plus qu’on génère une portance. Une théorie a été proposée pour expliquer ce phénomène en prenant les lois de Bernoulli.

La loi de Bernoulli dit que la somme de la pression statique et la pression dynamique est toujours égale à la pression totale qui est constante. Donc, à un endroit précis, si on augmentera la pression dynamique, la pression statique diminuera.


3